Connexion  •  M’enregistrer

La Waffen SS

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

La Waffen SS

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:10

---- La WAFFEN SS ----

La Waffen SS ou SS en armes reçut son nom officiel le 2 mars 1940. De ce fait, elle devenait la "4ème puissance" des forces du Reich.
Bien avant cette date, des unités armées de la SS existaient. C'étaient surtout des régiments : Leibstandarde Adolf Hitler, Der Führer, Germania, Deutschland. Les critères de sélection étaient très drastiques pour tout candidat volontaire pour servir dans ces unités.
La Werhmarcht considérait la SS comme une rivale car elle pouvait recruter des allemands en âge d'être enrôlés dans l'armée.
Ces régiments vont constituer l'ossature des premières divisions de la Waffen SS.
De 100.000 hommes en mai 1940, les effectifs de la waffen SS vont progressivement augmenter. Le 22 juin 1941, pour l'opération Barbarossa, la Waffen SS alignait 6 divisions et d'autres unités, soit un effectif de 160.405 hommes.
Himmler voulait à tout prix son armée personnelle. La ruée vers l'Est va lui ouvrir des horizons nouveaux pour recruter des soldats.
Gottlob Berger, qui dirigeait l'organisation de recrutement de la SS, décida
d'enrôler, "de gré ou de force", les allemands vivant hors du Reich.
En 1943, Himmler accepta, à contre coeur, mais les pertes étaient lourdes sur le front de l'Est, d'assouplir sérieusement les critères de sélection. Ce qui permit de créér de 15 à 20 nouvelles divisions.
Plus d'un million d'hommes porteront l'uniforme de la Waffen SS. Issus de 37 nationalités différentes, on peut les regrouper en 6 groupes distincts : (les nombres entre parenthèses indiquent le % dans l'effectif total)

Reichsdeutsche ( 37 %): allemands et autrichiens vivant dans le Reich.
Volksdeutsche (29 %) : allemands vivant en dehors du Reich
Nordiques (11 %) : Ils étaient considérés comme des "germains" : hollandais, flamands, danois, finnois, suédeois, lettons, littuaniens,
estoniens, norvégiens.
Occidentaux (3 %) : Français, wallons, espagnols, italiens, suisses, britanniques.
Slaves et Asiates ( 12 %) : russes, ukrainiens, cosaques, tatars, caucasiens, indiens.
Centraux et Balkaniques (8 %) : Slovènes, croates, bosniques, bulgares, hongrois, roumains, grecs, tchèques, albanais.

Officieusement, 41 divisions furent créées. En fait, 38 étaient répertoriées. Trois divisions ne reçurent pas de nom car elles furent décimées peu de temps après leur création.

Les volontaires non germaniques étaient engagés pour 2 ans. Ils n'étaient pas membre de la SS et devaient porter un insigne indiquant le statut de "non germain", en général, le drapeau du pays.

230.000 soldats de la Waffen SS furent tués, 250.000 furent blessés.
Etant une composante de la SS, la Waffen SS fut jugée comme coupable de crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité.
[quote][/quote]


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:29

Suite.....

Certaines divisions étaient appelées division blindées SS, mais disposaient d'un effectif de 12.000 hommes en moyenne et des blindés (panzer III) en quantité limitée.

Le 22 octobre 1943, Hitler signa un décret qui transformait les divisions blindées SS en SS Panzerdivision. 11 divisions reçurent ce titre.
De plus, les effectifs étaient portés entre 19.000 et 22.000 hommes. Un matériel de qualité fut mis à leur disposition. Enfin, elles furent équipées de chars panther, Tigre I et II.

Elles allaient devenir les divisions "bouche trous" sur tous les fronts.


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:34

Je voudrais compléter le post de Hit, très intéressant d'ailleurs !!

Je pense qu'il faut différencier SD, Gestapo et Waffen SS. Beaucoup de gens ne font aucune différence entre les 3 branches de l'ordre noir.

La SS apparaît pour la première fois sur le devant de la scène au cours de la "Nuit des longs couteaux".
Le 30 juin 1934, Hitler décida de décapiter la tête de l'état-major de la SA (Section d'assaut).
Le conflit entre le Führer et le capitaine Roehm remontait à la prise de pouvoir et se plaçait sur le plan social et militaire. Roehm reprochait à Hitler d'avoir trahi l'idéal national-socialiste car Hitler refusait d'effectuer des nationalisations et d'intégrer les deux millions de SA à l'armée issue du traité de Versailles.
Le 30 juin 1934, Hitler décida d'étouffer dans l'œuf toute tentative de putsch de son premier compagnon de lutte. Les SS arrêtèrent et éxécutèrent les principaux chefs de la SA et Roehm fut abattu dans sa cellule après avoir refusé de se suicider.
A partir de ce jour, la SS devint une organisation indépendante au sein du N.S.D.A.P. Jusqu'à cette date, la SS ne dépassait pas les 50 000 hommes. Son rôle était de surveiller le parti et de protéger le Führer.
Cette dernière tâche était confiée à une Stabwache de 120 hommes commandée par Joseph "Sepp" Dietrich, ex-sergent et ex-garçon de café qui vouait à Hitler un véritable culte.
A la fin de 1933, Hitler donnait à sa garde le nom de Leibstandarte Adolf Hitler : c'était le noyau de la future Waffen SS.
A la veille de la guerre, la SS ne comptait que 250 000 hommes et constituait l'élite du IIIème Reich et l'organisation prit son visage définitif avec 3 branches distinctes.

Premièrement , le service de renseignement du parti (SD) qui absorba, en février 1943, les services de renseignement de l'armée (Abwehr).

Deuxièmement, les polices, groupant les polices régulières et la police secrète d'Etat : la Geheime Staat Polizei (Gestapo).

Troisièmement, la Waffen SS dont le nom n'apparaît qu'en 1940. A cette date, la Waffen SS ne comportait que 4 régiments (Verfügunstruppe ou troupes à disposition) : les régiment Leibstandarte Adolf Hitler, Deutschland, Germania et Der Führer. A la veille de la guerre, la Waffen SS ne dépassait pas 28 000 hommes.

L'accroissement des effectifs est très lent (jusqu'en 1942) car Hitler ne voulait pas d'un corps portant ombrage à la Wehrmacht.
Lors de la campagne de France les 4 régiments participèrent avec succès au combat. La Waffen SS possédait son autonomie sur le plan administratif et sur le recrutement. Elle accueillait des volontaires répondant aux canons du nazisme et présentant de strictes conditions morales et physiques. Les cadres étaient formés dans des écoles spéciales (Junkerschule) de Bad Tölz et de Braunschweig.
Un grand nombre des officiers supérieurs (venant souvent de la Reichwehr et vétérans de 1914 -1918) avaient de hautes compétences militaires et se préoccupaient guère de politique : Paul Hausser, Otto Gille, Otto Kumm ou Felix Steiner.
Après les revers de l'armée allemande et de la perte de la VIème armée à Stalingrad, la Waffen SS subit une profonde mutation. Hitler autorisa Himmler à accroître les effectifs.
La Waffen SS passa alors à 300 000 hommes fin 1943 pour atteindre
600 000 hommes en 1944. La proportion d'étrangers devient considérable et dépassa la moitié des effectifs.
La Waffen SS devint indiscutablement une force militaire multinationale. On y trouvait des Wallons (par exemple, Léon Degrelle, commandeur de la division Wallonie), des Caucasiens, des Français, des Danois, des Grecs, des Hollandais, des Russes, des Ukrainiens, des Norvégiens, des Finlandais, des Suisses....et même des Indiens.
Si l'on veut dresser un bilan de la Waffen SS en tant que formation combattante, force est de constater que ces hommes se battirent jusqu'au bout avec un courage frôlant la témérité.
A partir de 1943, les Waffen SS furent sur tous les coups durs, ils devinrent les "pompiers d'Hitler" et subissaient d'énormes pertes.
Celles-ci se montaient parfois à 50 ou 60% des effectifs et la durée de vie moyenne d'un officier sur le front de l'Est ne dépassait guère 15 jours.
L'action de la Waffen SS retarda indiscutablement la fin de la guerre.

La Waffen SS a-t-elle appliquée le code de l'honneur en usage dans la Wehrmacht ?
Il est impossible de mettre au compte de la seule SS toutes les atrocités pratiquées par les forces allemandes ou même italiennnes. Les "excès" des Waffen SS furent souvent imputables aux ordres d'officiers isolés (il est à préciser que des officiers tels que Paul Hauser ou Félix Steiner refusèrent de faire appliquer des ordres venant de l'OKW concernant les juifs).
Plusieurs unités "spéciales" en marge de la Waffen SS posent un cas douteux.
Il s'agit de la Polizei division que Himmler voulait intégrer dans la Waffen SS.
Cette division était composée d'agents de police qui se livrèrent à des atrocités à l'Est puis en Grèce.
La division Totenkopf présente un autre cas.
Cette division était composée de gardiens des camps de concentration en âge d'être mobilisés. Mais, en 1944, sa composition n'avait plus qu'un lointain rapport avec celle du début de la guerre.
Les groupes de combat Kaminski et Dirlewanger, quant à eux, constituaient des éléments à part, sans contact avec la Waffen SS.
Ses éléments, composés de rénégats et d'Ukrainiens, commirent des massacres en Russie puis lors de l'insurrection de Varsovie.
Devant de telles atrocités, le général Guderian réussit à faire retirer ces 2 unités. Kaminski, le chef de l'unité fut fort probablement exécuté.
Une partie de ces "soldats" se retrouva en camp de concentration.
Les Einsatzgruppen posent un dernier problème. Ces groupes "spéciaux" étaient chargés des exécutions massives d'Israélites dans les territoires de l'Est.
Peu nombreux, 3 000 en 1942, ils massacrèrent en moins de 6 mois plus de 500 000 personnes.
Ne faisant pas partie de la Waffen SS, les membres de ces "commandos de la mort" eurent néanmoins quelques contacts avec des membres de la Waffen SS (la Wehrmacht eut également des contacts avec les Einsatzgruppen).
Les cas avérés de crimes ou d'exactions sont relativement réduits :
lors de la campagne de France, un groupe Totenkopf exécuta une centaine d'Anglais prisonniers qui avaient offert une résistance acharnée. L'officier responsable, Fritz Knochlein sera identifié, jugé et pendu en 1949.
En 1944, ce fut le massacre d'Oradour-sur-Glane.
L'officier Heinz Lammerding, le responsable de ce massacre ne fut jamais extradé et mourut en 1971 à Bad Tölz.
La lutte contre les partisans en Grèce, en Russie ou en Italie, donna également lieu à des représailles à la suite d'atrocités commises sur des soldats (nombre de soldats de la Wehrmacht, de la Waffen SS ou les aviateurs ayant sauté en parachute préféraient se suicider plutôt que de tomber vivants aux mains des partisans).
Enfin lors de l'offensive des Ardennes, Joachim Peiper, officier d'un groupe de la Leibstandarte fut accusé d'avoir exécuté 71 prisonniers américains.
Etant donné les circonstances peu claires de cette affaire (tentative de fuite des prisonniers ?) Peiper sera libéré en 1956. En 1959, il habita en France près de Vesoul essayant de vivre normalement. En 1968, l'histoire le rattrapa : l'Italie désirait le faire condamner pour la destruction du village de Boves et la mort des 33 habitants, mais là aussi, il s'avèra que les preuves n'étaient pas suffisantes pour qualifier cet acte comme sévices envers la population mais plutôt comme un acte de guerre. En 1976 sa maison fut incendiée, on retrouvera son corps carbonisé à l'intérieur.
Son corps fut rapatrié dans son pays où il est enterré avec sa famille en Bavière.
En 1953, le chancelier Adenauer déclara publiquement que les waffen SS n'avaient été que des soldats comme les autres. Le chancelier s'appuyait sur le fait que les hommes de la Waffen SS n'avaient pas eu de réels contacts avec les autres branches de l'organisation (Gestapo ou SD). Les anciens Waffen SS finirent par obtenir les mêmes pensions que les hommes de la Wehrmacht et, dès 1956, ils furent acceptés dans la Bundeswehr avec leur ancien grade - à l'exception des hauts gradés.

Voili voilou


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de SMoutin  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:36

Il me semble qu'il n'y a jamais eut d'espagnols dans la Waffen-SS. Le Dictionaire Historique des éditions Heimdal consacré à la Luftwaffe et à la Waffen-SS n'en fait en tout cas pas mention. Si tel est le cas, il devait être une poignée, moins d'une centaine, transféré aprés la dissolution de la 250. Infanterie-Division "Azul"


 

Voir le Blog de SMoutin : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:40

Bonsoir Stéphane !
il y eu des Espagnols engagés individuellement dans la Waffen SS après le départ de la division "Azul". Mail il est vrai qu'il furent peu nombreux.


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de SMoutin  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:48

Pierre Chaput a écrit:Les groupes de combat Kaminski et Dirlewanger, quant à eux, constituaient des éléments à part, sans contact avec la Waffen SS.


C'est inexacte, la Brigade Dirlewanger (formée avec des braconniers internés dans les camps de concentration, on croit rever...) est transformée le 19 Février 1945 en 36.Waffen-Grenadier-Division der SS "Dirlewanger". Quand à la Brigade Kaminski, elle est rattachée à la SS à l'été 1944 sous le nom de Brigade SS "RONA". Elle aurait été elle aussi transfomée en division, sous le nom de 29.Waffen-Grenadier-Division der SS (Russische Nr.1) mais ce n'est pas confirmé.


 

Voir le Blog de SMoutin : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 14 Jan 2004, 20:51

je voulais dire par là que cette division SS n'avait pas eu de contacts avec les autres division SS


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de SMoutin  Nouveau message 14 Jan 2004, 21:02

Pierre Chaput a écrit:je voulais dire par là que cette division SS n'avait pas eu de contacts avec les autres division SS


J'avoue que je ne vois pas trop ce que tu veux dire, pareil lorsque tu dis que la Polizei et la Totenkopf sont des unités "spéciales en marge de la Waffen SS". Pour moi elles en font partie intégrante au même titre que la Leibstandarte ou la Das Reich.


 

Voir le Blog de SMoutin : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 14 Jan 2004, 21:16

C'est Himmler qui intégra ces rénégats dans la SS
je pense que les hommes de la Wiking ou de Horst Wessel eux ne considéraient pas les hommes de Kaminski comme faisant partie des waffen SS.
J'ai lu un article sur la waffen SS écrit Philippe Masson où lui même faisait le distinguo entre ces troupes de rénégats et les autres divisions....


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de SMoutin  Nouveau message 14 Jan 2004, 21:29

En tout cas, il y a une chose qu'il ne faut jamais oublier quand on aborde les Waffen-SS: Himmler les a conçu comme des soldats politiques, dont le but est de défendre et de propager le national-socialisme.


 

Voir le Blog de SMoutin : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
il y a 16 minutes
par: P. Vian 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 38 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 58 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 22:30
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 21:54
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Aujourd’hui, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
Aujourd’hui, 18:51
par: P. Vian 
    dans:  uniformes marine française 1939-1940 
Aujourd’hui, 18:31
par: P. Vian 
    dans:  Maurice Juncker 
Aujourd’hui, 18:26
par: virlo-junk 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Scroll