Connexion  •  M’enregistrer

L'occupation italienne de la Slovénie

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

L'occupation italienne de la Slovénie

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 02 Déc 2017, 16:45

La Slovénie cesse d'exister dès l'armistice du 17 avril 1941 et est partagée entre l'Italie, l'Allemagne et la Hongrie. La province de Ljubiana est rattachée au royaume et administrée par un haut-commissaire Emilio Grazioli. C'est le XI Corpo d'Armata du général Robotti qui est chargé d'occuper puis de mener les opérations antiguérilla dans cette zone. Cette partie de la Slovénie est la plus pauvre, la population augmentera avec l'arrivée de 17000 Slovènes fuyant la zone d'influence allemande. Cette accroissement de la population rendra encore plus problématique la question de la subsistance. La minorité allemande de Gottschee, présente depuis le XIVe siècle, doit quant à elle quitter la province soumise à une italianisation, et ainsi 12000 Volksdeutschen quittent leurs villages pour l'Allemagne et ne reverront plus leurs terres. Ceux qui restent, un millier, seront exécutés par les troupes de Tito.
En Slovénie, le haut-commissaire Emilio Grazioli se contente d'émettre une ordonnance sur les mesures à effectuer pour la maintien de l'ordre publique en définissant un cadre juridique aux mesures coercitives à prendre. Ces compétences reviennent au Tribunal Spécial (voir DGM 6: l'antifascisme en Italie). Après l'invasion de l'URSS, la résistance communiste s'intensifie et le contrôle économique du pays est remis en question par les actes de sabotage. Les forces de police: les Carabinieri Reali (CCRR) et la milice fasciste (MVSN) sont tenues en échec. Cette tâche revient alors à l'armée italienne (Regio Esercito) et particulièrement à la division Granatieri di Sardegna. A partir d'octobre 1941, les partisans commencent à accentuer les actions de sabotage et de coups de main contre les postes isolés italiens
Le général Robotti, commandant le XI° Corpo d'Armata élabore le plan «Primavera», de janvier à février 1942, Ljubjana est quadrillée de barbelés et systématiquement tous les habitants sont contrôlés. Sur 18708 personnes, 2858 sont de facto envoyés dans le camps d'internement d'Arbe (Rab en slovène). Cependant, ce plan ne permet pas de venir à bout de la résistance slovène.
L'arrivée du général Roatta à la tête de la 2a Armata, le 19 janvier 1942 à la place du général Ambrosio marque un changement de stratégie : d'une posture défensive, les soldats italiens doivent passer à une attitude plus agressive. Une nouvelle ligne dure est définie au travers d'un mémorandum appelé Circulaire C3, opuscule de 200 pages, donnant les directives aux officiers pour selon lui, appliquer des mesures exceptionnelles pour mettre fin à la résistance en pratiquant la politique de la terre brûlée et des représailles. Il faut «non rendre dent pour dent, mais tête pour dent». Le 9 mai 1942, la 2a Armata est renommée SUPERSLODA (Commando Superiore della Slovenia-Dalamzia),commandement unique de toutes les forces armées (terre, air mer) en Slovénie-Dalmatie sous la responsabilité du général Mario Roatta.
Pour couper les résistants de la population, les villages proches des axes routiers ou des lieux d'accrochages avec le Regio Esercito sont rasés, les hommes âgés de plus de 16 ans fusillés, les femmes, les enfants et les vieillards déportés dans les camps comme à Arbe ou dans la péninsule italienne. Il y aura jusqu'à 200 camps disséminés dans toute l'Italie, jusqu'aux lieux de confinement pour les antifascistes. Emilio Grazioli critique les mesures énergiques de Roatta, il y a conflit d’intérêt entre les deux hommes. Celui-ci les jugeant contre-productives. Pour aider le Regio Esercito, des bandes collaborationnistes comme la MVAC ou la Bela Garde sont mises sur pied et équipés par les Italiens, unités qu'Hitler ne cessera de demander la dissolution et qui sera effective qu'après le 8 septembre 1943. Le général Robotti, commandant le XI° Corpo d'Armata s'exclame : «ici on tue trop peu (si ammazzata troppo poco)» en lisant un rapport dans lequel aucun des 73 suspects arrêtés n'a été fusillé. Il déclare:«il vaut mieux exagérer que de risquer d'être surpris».
Entre mai et août 1942, une série d'opérations de «pacification» conduit à la destruction de nombreux villages comme à Podhum, le 12 juillet 1942. Toutes les habitations sont détruites au lance-flamme. Les hommes sont séparés du reste des villageois et envoyés «pour contrôle d'identité» sur le terrain d’aviation. 108 hommes seront fusillés en représailles de la mort de 16 soldats Italiens et 800 personnes internées.
En vingt-neuf mois d'occupation de la Slovénie, le XI° C.A., avec l'aide des milices de l'Oustacha, des Tchetniks et des MVAC, est responsable de l'exécution de 5000 civils, 900 partisans et de la mort de 7000 internés soit environ 2,6 % de la population totale slovène.
Les camps d'internement d'Arbe et de Gonars
Le général Robotti décide de mener des opérations de ratissage en pratiquant la tactique de la terre brûlée: la population rurale susceptible d'aider ou cacher les «bandits» est déportée dans des camps de concentration construits hâtivement, souvent de toile .
Le camp d'Arb est implanté sur l’île éponyme (Rab en slovène), il va accueillir de juillet 1942 à septembre 1943 entre 10000 et 15000 internés, slovènes, croates et Juifs. Paradoxalement, ceux-ci ont été internés par les Italiens pour échapper aux Oustachis ou à la déportation en Allemagne. Mussolini veut montrer aux Allemands que ses troupes sont maîtres du territoire et que la population est sous administration italienne et aucun transfert de Juifs ne sera autorisé.
A Arb,la population est composée de femmes, d'enfants et de vieillards. Les hommes valides se sont cachés dans les montagnes ou ont rejoint les partisans pour ne pas servir d'otage en cas de représailles. Les conditions sanitaires sont catastrophiques, la nourriture sommaire est insuffisante. 1500 personnes vont mourir dans ce camp, principalement durant l'hiver 42/43, de faim et de froid.
Le camp d'Arb sera démantelé en septembre 1943, après l'armistice italien. Le responsable du camp, le colonel des Carabinieri Vincenzo Ciauli sera exécuté par les ex-prisonniers.
A Gonars, situé en Italie dans le Frioul, 6000 slovènes provenant de Lubjana y seront internés. Les historiens estiment entre 500 à 600 le nombre des victimes, principalement des femmes et des enfants.
En tout, 25000 civils seront internés dans les 200 camps italiens à titre «préventif», il n'y a pas de chiffre précis concernant le nombre de morts, entre 5000 à 7000 (sources slovènes) mais les historiens n'arrivent pas encore à se déterminer exactement. Le plus grand des camps d'internement en Italie est celui de Renicci d'Anghiari en Toscane qui a contenu 9000 prisonniers.

extrait de DGM
Fichiers joints
roatta.jpg
Général ROATTA
roatta.jpg (16.8 Kio) Vu 149 fois
slovenia.gif
slovenia.gif (29.78 Kio) Vu 149 fois
Partage de la Yougoslavie.png
Partage de la Yougoslavie.png (113.06 Kio) Vu 149 fois
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6286
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: L'occupation italienne de la Slovénie

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 02 Déc 2017, 16:58

J'espère que la carte est lisible, je ferai un effort pour les couleurs à l'avenir...
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6286
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: L'occupation italienne de la Slovénie

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 02 Déc 2017, 19:02

C'est une parfaite contribution Ales.
grand merci
amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65400
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici



Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  boule de fer 
Aujourd’hui, 00:21
par: Tarpan 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 00:04
par: Shyraku 
    dans:  Zappy Max 
Hier, 22:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Montpelier quelqu'un? 
Hier, 22:17
par: Loïc 
    dans:  1ère DFL 
Hier, 21:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:18
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 19:41
par: kfranc01 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 19:20
par: alain adam 
    dans:  Pertes de la Panzerwaffe 1940 
Hier, 18:48
par: alain adam 
    dans:  collection 
Hier, 18:31
par: Tarpan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll