Page 2 sur 3

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 08:33
de François Delpla
Dans Pierre Laval devant l'Histoire (1983), p. 161, René de Chambrun passe sur l'affaire à une vitesse supersonique et, comme presque tout le monde, ne dit rien sur les contacts préalables avec l'Allemagne.

Laval était avocat, son gendre l'est au carré : sur les terrains glissants, glissons !

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 09:31
de ANCIENFACTEUR
Un journaliste dans les années 70, demanda àu gendre de Laval ce qu'il pensait de cette phrase,JE SOUHAITE LA VICTOIRE.. . Il répondit qu'il ne regar-
dait jamais la télévision ayant des fo nctions d'avocat pénaliste international. Cette phrase ayant ouvert un débat aux dossiers de l'écran, car selon certains
anciens de Vichy, cette phrase était sortie de son contexte.

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 10:22
de François Delpla
ANCIENFACTEUR a écrit:Un journaliste dans les années 70, demanda àu gendre de Laval ce qu'il pensait de cette phrase,JE SOUHAITE LA VICTOIRE.. . Il répondit qu'il ne regardait jamais la télévision, ayant des fonctions d'avocat pénaliste international.


une dérobade presque incroyable ! Cela dit, l'homme était charmant, et sans doute sincère dans sa conviction que son beau-père avait été fusillé injustement; c'est l'impression qu'il m'a donnée à 88 ans en me recevant dans ses bureaux des Champs-Elysées lors de l'écriture de mon livre sur Montoire. Je n'avais pas été recommandé, il ne me connaissait ni d'Eve ni d'Adam et défendait son dossier avec un enthousiasme juvénile, soucieux avant tout de me mettre dans les mains des documents, par exemple sur les discours de Laval justifiant sa politique devant telle ou telle assemblée professionnelle.

ANCIENFACTEUR a écrit:Cette phrase ayant ouvert un débat aux dossiers de l'écran, car selon certains
anciens de Vichy, cette phrase était sortie de son contexte.


c'est le point que nous abordions ci-dessus; la dérobade n'est pas moins minable. Dans les deux cas, on envoie prestement la poussière sous le tapis, ce qui prouve au moins une gêne devant les courbettes que Vichy se croyait obligé de faire.

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 11:44
de ANCIENFACTEUR
Le premier reportage radiophonique, du radio reporter Pierre Sabbagh, fut l'éxécution de Pierre Laval.

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 11:58
de alberto
Je me demande si le discours a été émis directement depuis Radio-Vichy, et ensuite relayé, ou ré-émis depuis Radio-Paris, ce qui pourrait indiquer si c'était depuis Radio-Paris la bénédiction allemande préalable à sa diffusion. ::dubitatif::

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 11:58
de Bruno Roy-Henry
Je souhaite la victoire de l'Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s'installerait partout. »

Il ne faut quand même pas masquer que c'est l'argument principal de Laval. Victoire de l'Allemagne, car sinon : victoire du bolchevisme ! C'est ce qui a précipité tout un petit pan de la jeunesse française dans la collaboration. Je me souviens très bien d'un ancien maire d'une commune rurale proche de Cognac : il me le répétait jusqu'à satiété !!! "Eh voyez, me disait-il, les rouges sont à une étape du Tour de France de Strasbourg (plagiat de De Gaulle)!"

Beaucoup de notables furent sensibles à l'argument. Le populo -par contre- n'en eut cure et on ne peut pas lui donner tort...

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 12:32
de ANCIENFACTEUR
En tous cas l'mage et le son ont été relayes par France-Actualités (allemandes comme le disaient les étudients qui sortaient dans le couloir du cinéma, au mo-
ment de la projection ou sifflaient Laval.

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 12:38
de François Delpla
Bruno Roy-Henry a écrit:Je souhaite la victoire de l'Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s'installerait partout. »

Il ne faut quand même pas masquer que c'est l'argument principal de Laval. Victoire de l'Allemagne, car sinon : victoire du bolchevisme !


Certes, comme le sucre fait passer un sirop amer !
Et je vous trouve bien sévère pour les élites : peu de leurs membres poussent la crainte de la marée rouge jusqu'au souhait de la victoire allemande, surtout depuis que l'entrée en guerre des Etats-Unis est venue contrebalancer la bonne tenue des Soviétiques.

En revanche, souhaiter que la défaite allemande ne soit pas trop écrasante, cela se trouve davantage... et ce, dès la drôle de guerre !

Bruno Roy-Henry a écrit:C'est ce qui a précipité tout un petit pan de la jeunesse française dans la collaboration. Je me souviens très bien d'un ancien maire d'une commune rurale proche de Cognac : il me le répétait jusqu'à satiété !!! "Eh voyez, me disait-il, les rouges sont à une étape du Tour de France de Strasbourg (plagiat de De Gaulle)!"

Beaucoup de notables furent sensibles à l'argument. Le populo -par contre- n'en eut cure et on ne peut pas lui donner tort...


ce maire cause pendant la guerre froide... et en profite pour dédouaner son attitude probablement collaboratrice ou au moins pétaino-lavaliste.

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 13:25
de Bruno Roy-Henry
Absolument. C'était pendant la guerre froide (en 1983, exactement). Quant à son attitude "pétaino-lavaliste", pendant la guerre, elle était indiscutable. Il ne s'en cachait pas d'ailleurs, même si l'étiquette adoptée après-guerre était plus consensuelle (plus ou moins CNIP)...

Re: "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

Nouveau messagePosté: 17 Fév 2014, 15:01
de fanacyr
Belle citation d'Amouroux pour qui cette phrase sera la "tunique de Nessus" pour Laval.
Souvenir perso de mon père, Pétainiste, mais qui avait sursauté en écoutant cette partie du discours !