Connexion  •  M’enregistrer

Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 06 Jan 2014, 07:09

Le fil connexe sur Abetz et Pucheu appelle celui-ci comme une sorte de préface.

Il s'agit, comme dans toute l'histoire de Vichy, de dépasser un point de vue "franco-français" enraciné depuis les procès d'après guerre, en rétablissant le rôle dirigeant de la dictature nazie, en situation de guerre et d'occupation qui plus est.

Les thèses classiques oscillent entre deux pôles :

-Pétain trouve Laval trop collaborateur et le chasse dans un sursaut d'indépendance;

-Pétain n'a avec Laval que des divergences de forme et la politique de collaboration n'est pas concernée.

Cependant tout le monde convient que la crise est déclenchée par une invitation de Pétain à Paris, pour le 15 décembre, officiellement signifiée le 13 au matin. Il devrait aller faire le guignol devant le tombeau de Napoléon aux Invalides, en une cérémonie présidée par Hitler, lequel rendrait "généreusement" à la France les restes de Napoléon II pour le centenaire de la restitution des "cendres" de son papa au roi Louis-Philippe.

Questions :

1) est-il concevable que Hitler ait escompté que Pétain allait accourir au sifflet ?

2) dans le cas contraire, à quoi s'attendait-il ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 13 Jan 2014, 16:54

Pétain n'a t'il pas déjà, avant le 13/12, le projet de se séparer de Laval ? (trop de concessions, sans contreparties, difficultés de justifier devant les Français et l'Angleterre une telle politique).
Le Maréchal et ses séides ne peuvent se permettre un second Montoire.
Darlan, nommé successeur officiel a les moyens de transporter Vichy à Alger et monnayer sa Flotte.
Pourquoi cela ne se produit pas ?
Quelles intrigues, quels événements mettent un frein à ce revirement.
Qui influence le Maréchal et son entourage ?
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 13 Jan 2014, 17:39

dynamo a écrit:Pétain n'a t'il pas déjà, avant le 13/12, le projet de se séparer de Laval ? (trop de concessions, sans contreparties, difficultés de justifier devant les Français et l'Angleterre une telle politique).


tout à fait, et il le fait même savoir aux Anglais, le 10 novembre, par l'intermédiaire de Rougier; il promet son renvoi dans un délai d'un mois, et tiendra presque parole. Il est d'ailleurs à noter que, le 9 décembre, La Laurencie, délégué de Vichy en zone nord, y retourne muni d'une lettre pour Hitler justifiant un renvoi de Laval, et de l'ordre d'arrêter Déat; lettre à remettre et ordre à exécuter au reçu d'une confirmation.

Pourquoi la date du 10, si bien partie pour être respectée, ne l'est-elle pas ? Je l'ignore à cette heure.

Ce qui est sûr :

- Hitler et Abetz provoquent la crise et la contrôlent d'autant plus aisément;

- l'idée (allemande) de donner Darlan comme successeur à Laval mériterait d'être datée précisément;

- il y a à Vichy une aile anti-Montoire un peu extrémiste, incarnée notamment par Peyrouton, qui essaye d'attirer Pétain mais n'obtient de lui qu'un soutien intermittent et hésitant;

- Pétain veut se débarrasser de Laval, notamment parce qu'il est impopulaire, mais pas de la collaboration;

- il n'est jamais aussi près, pendant toute l'occupation, de partir pour Alger, manque de le faire le 31 décembre mais se ravise sur le conseil de Jacques Chevalier, excipant de ses liens avec ... Halifax;

- il s'agit donc, encore une fois, d'être ou ne pas être churchillien : Winston fait savoir fin décembre (par Dupuy) qu'il met quelques belles et bonnes divisions à la disposition d'un Vichy transféré à Alger, mais finalement Pétain n'y croit pas, pense que c'est trop tôt et se satisfait d'avoir repris, croit-il, un peu d'indépendance vis-à-vis de Berlin.

Ce qu'il faut bien voir, c'est qu'aucun Allemand n'est entré en fureur à cause du renvoi de Laval, surtout sur le moment. Abetz le reprochera beaucoup à Vichy, mais plus tard : dans les heures et les jours suivants il calme le jeu. Mieux : un grand bourgeois pétainiste, François Lehideux, est à Berlin le 13 décembre, convoqué par Robert Ley, et le soir Weizsäcker, second de Ribbentrop, s'arrange pour lui glisser en marge d'un dîner que son gouvernement comprend très bien que Pétain en ait assez de Laval !

source : mémoires Lehideux (1904-1998), 2001.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 13 Jan 2014, 18:36

François Delpla a écrit:
Ce qu'il faut bien voir, c'est qu'aucun Allemand n'est entré en fureur à cause du renvoi de Laval, surtout sur le moment. Abetz le reprochera beaucoup à Vichy, mais plus tard : dans les heures et les jours suivants il calme le jeu. Mieux : un grand bourgeois pétainiste, François Lehideux, est à Berlin le 13 décembre, convoqué par Robert Ley, et le soir Weizsäcker, second de Ribbentrop, s'arrange pour lui glisser en marge d'un dîner que son gouvernement comprend très bien que Pétain en ait assez de Laval !

source : mémoires Lehideux (1904-1998), 2001.


Benoist-Méchin dans "de la défaite au désastre" Albin Michel, 1984, semble dire le contraire et constate un raidissement des autorités allemandes notamment au sujet des dispositions concernant les pg français.
Il attribue à Du Moulin de Labarthète l'échec de l'entrevue de la Ferté Hauterive par une formule conclusive du communiqué de presse, désastreuse pour les rapports Franco-allemands.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 14 Jan 2014, 09:49

dynamo a écrit:
François Delpla a écrit:
Ce qu'il faut bien voir, c'est qu'aucun Allemand n'est entré en fureur à cause du renvoi de Laval, surtout sur le moment. Abetz le reprochera beaucoup à Vichy, mais plus tard


Benoist-Méchin dans "de la défaite au désastre" Albin Michel, 1984, semble dire le contraire et constate un raidissement des autorités allemandes notamment au sujet des dispositions concernant les pg français.


B-M est le plus collabo, et de loin, des dirigeants vichyssois qui ont écrit leurs souvenirs. Il a tout intérêt à dire ce qu'il dit (sur un Abetz gentil qui perd la main le 13 décembre au profit des durs) et mérite toute notre méfiance.

De toute manière, démontrer la colère allemande par un durcissement du sort des prisonniers (survenu plus d'une semaine après) n'enlève rien à ce que je dis de la réaction prudente et attentiste, dans l'immédiat, de l'occupant à tous les niveaux.

Il avait lui-même intérêt au renvoi de Laval, et doublement :

-son comportement de carpette commençait à ébranler le prestige du maréchal, denrée précieuse entre toutes pour un occupant;

-son renvoi pouvait être reproché à Vichy pendant des années et expliquer, précisément, que le Reich ne soit pas plus gentil, malgré sa bonne volonté initiale; donc rendre super-dociles les Darlan, Pucheu, Bousquet etc..

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Abetz, Laval, Hitler et la crise du 13 décembre 1940

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 14 Jan 2014, 17:24

François Delpla a écrit:
-son renvoi pouvait être reproché à Vichy pendant des années et expliquer, précisément, que le Reich ne soit pas plus gentil, malgré sa bonne volonté initiale; donc rendre super-dociles les Darlan, Pucheu, Bousquet etc..


Il s'agit donc, d'une politique délibérée d'Hitler, de maintenir la gouvernance de l'Etat français dans le principe de la collaboration, sans jamais en définir les principes respectifs d'exécution, sans feuille de route pouvant mener à un traité de paix entre les deux pays.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici



Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 8 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 19 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
il y a 56 minutes
par: Chef Chaudart 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:37
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 12:31
par: iffig 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll