Connexion  •  M’enregistrer

Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 28 Oct 2010, 21:44

Bonsoir

Je suis à Londres pour engranger un maximum d'archives sur des sujets divers et je ne m'intéressais pas spécialement à Abetz, quand je suis tombé sur un titre de carton le concernant et me suis dit : tiens, peut-être cela n'est-il pas à Berlin et a-t-il échappé à l'excellente Barbara Lambauer...
... et là, ô stupeur !

Dans la série GFM qui abrite des photostats des archives de la Wilhelmstrasse saisies en 1945, sous la cote 33/4819, le télégramme d'Abetz à sa hiérarchie, bien connu ou cru tel, du 8 octobre 40, comporte un point III que je ne me souviens pas d'avoir déjà lu, du moins en son début. Je le reproduis en allemand :

III Kriegsplane der französische Regierung gegen England


Nach Dakar erneuert die französische Regierung ihrer Vorschlag, an Seiten Deutschlands und Italiens zumindest in afrikanen Kolonialgebiet, in einem offenen Kriegszustand gegen England zu treten, wie es mir von Laval schon ende Juli nach dem Vorfall von Oran und am 17. September von Aussenminister Baudouin übermittelt worden war. Die französische Regierung erhofft sich aus einem solchen Vorgehen :

1) die Rettung ihres wichtigsten Kolonialgebiet gegen englischen und in einem späteren Stadium gegebenenfalls auch amerikanen Zugriff;

2) günstigere Friedensbedingungen seitens Achsenmächte, welche von Frankreich nach einem wirksam geleisteten Waffenhilfe kleinere Gebietsabtrennungen fordern und durch Überlassung eroberten anglischen Kolonialgebiete gewisse Kompensationen geben könnten;

3) eine Besserung der Ernährungslage und Rohstoffversorgung im Mutterlande, da ein nicht unbedeutende Teil des Exports aux dem Kolonialgebieten der französische Bevolkerung kommen würde;

4) eine Hebung der nach der grosser Niederlage des Sommers 1940 gesunkenen Morals des französischen Volkes und der französischen Jugend durch Waffensiege, gegen England.

5) eine Ablenkung von den innenpolitischen Schwierigkeiten und die Möglichkeit eines stärker Bekämpfens der Parteigänger de Gaulle, die bei einem offenen Kriegszustand mit England als Landesverräter behandelt werden könnten.

Die Unterredung des Maréchal Pétains mit einem deutschen Staatsangehörigen in Vichy am 22. September, über die ein Bericht anliegt, bestätigt diese Tendenzen der französische Regierung...


Ici il me semble arriver en pays de connaissance.

Ce texte a été publié pour la première fois en 1948 à l'occasion du procès Abetz et pour sa défense, dans un livre intitulé Pétain et les Allemands... et je l'ai mis moi-même en annexe du Montoire (1996), l'ayant abondamment utilisé dans le corps du livre. Ce dernier, avec une courte longueur de retard sur La France à l'heure allemande de Philippe Burrin, révélait la proposition de Pétain à Montoire de reconquérir les colonies gaullistes et de faire consister en cela la collaboration. Je m'étais borné à constater la chose, sans pouvoir expliquer sa genèse. Eh bien la voilà toute nue ou presque (et par ce résumé je vais atténuer un peu la frustration des non-germanophones, n'ayant plus l'énergie de traduire) : Laval en a parlé dès le 19 juillet, comme d'une conséquence naturelle de Mers el-Kébir... sauf qu'il n'y avait pas alors de colonies gaullistes et qu'il s'agissait donc d'une déclaration de guerre pure et simple. Baudouin a donc remis le couvert après la conquête gaulliste de l'AEF, le 17 septembre et plein de ministres ont suivi. Sans compter le maréchal, lors de cette mystérieuse conversation du 22... sur laquelle, sait-on jamais, je vais en apprendre peut-être plus demain.

En attendant, quelqu'un qui a le texte pourrait-il me confirmer l'omission ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 28 Oct 2010, 22:05

Bonsoir François,

j'ai en mains ton "montoire"...
le texte cité en allemand dans ton message correspond à la traduction française de la page 428 de ton ouvrage.

Ai je bien compris ta question ?
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 29 Oct 2010, 05:38

oui !

mais alors, s'il n'y avait pas de censure dans l'édition du texte, il y en eut une dans ma lecture, ma mémoire etc.... et dans la lecture de tous les autres !

L'intention guerrière de Vichy, sous condition d'un marchandage réussi avec Hitler, dès le début d'octobre, et même dès la conquête gaulliste de l'AEF, n'aurait plus dû faire de doute pour personne, dès 1948.

Sur mon propre fonctionnement, je suis perplexe. Pour comprendre celui de mes prédécesseurs, une piste s' offre : Abetz était perçu comme un franc-tireur essayant d'amener Hitler, Keitel etc. vers une collaboration qui n'était pas, c'est le cas de le dire et surtout depuis Londres, leur cup of tea. Donc on avait tendance à ne pas chercher dans ses messages la clé du comportement de Vichy et, si on y trouvait quelque chose qui jurait avec ce qu'on croyait en savoir, à passer outre. La révolution paxtonienne, à partir de 1972, qui se donnait pour mot d'ordre d'utiliser davantage le prisme des rapports allemands pour analyser Vichy, n'avait que très peu modifié l'image d'Abetz.

Il est vrai que l'habitude d'analyser le nazisme comme une juxtaposition de bureaucraties rivales, sans le moindre pilote, battait son plein, et que Paxton en était autant qu'un autre tributaire.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 01 Nov 2010, 06:43

A présent je suis rentré et j'ai sous les yeux le texte du message, édité à l'occasion du procès d'Abetz et repris tel quel dans mon livre. Il me semble conforme et même assez bien traduit. Tout le recueil est une belle performance d'avocat et, le jour où l'inculture sur le nazisme en général et sa créature vichyssoise en particulier aura un peu reculé, il pourra servir de modèle dans les facs de droit.

Ce projet de guerre contre Vichy, prolongé par d'autres jusqu'au début de 1942, est sans doute, non pas un point du télégramme parmi d'autres, mais la raison essentielle de sa présence, après la guerre, dans le dossier de la défense. C'est en effet une défense en forme de subtile attaque. Abetz ne se contente pas, comme on le croit très souvent, de plaider qu'il était un nazi modéré, s'efforçant d'atténuer les ordres qu'il recevait et de défendre auprès de ses supérieurs la cause des Français. Il prétend, sans y insister mais en étalant des pièces qui vont dans ce sens, qu'il secondait Vichy de toutes ses forces dans une entreprise qui seule pouvait apporter une atténuation des conditions d'occupation : la cobelligérance. C'est quasiment génial : à un moment où les pétainistes traînés devant les tribunaux, ou exempts de poursuites mais s'efforçant non sans panache de venir en aide aux camarades jugés, déclinent de toutes les manières possibles la thématique du "bouclier", rendant hommage à de Gaulle qui était une utile "épée" (mais qui pèche par un sectarisme obtus en niant toute utilité au bouclier), voilà qu'Abetz met les pieds dans le plat en révélant que jusqu'au début 42 Vichy désirait éperdument tirer l'épée contre celles de Londres, qu'elles fussent indigènes ou gaullistes.

Dans le Montoire (1996), je relève bien cet aspect du télégramme, mais un peu vite, sans repérer sa centralité -d'où le fait que j'aie pu l'oublier et penser que la volonté de cobelligérance de Vichy était prouvée essentiellement par les tirades jumelles de Pétain et de Laval dans le wagon du Führer (c'est le grand risque quand on découvre une chose aussi nouvelle, ignorée des travaux antérieurs sauf, comme je l'ai dit, du livre immédiatement antérieur de Burrin, qui en parle rapidement).

En revanche, je passais très vite et très mal sur un passage qui, à la lumière de mes recherches de 2007-2008 sur le meurtre de Mandel, m'apparaît lumineusement fondamental :

Laval hofft, durch die Prozesse vor dem Staatsgerichtshof in Riom propagandistisch wirksamen Material gegen England zu erhalten, da die Angeklagten, in erster Linie Daladier, zu ihrer Entschuldigung gezwungen sind, Enthüllungen über englische Intrigen und nicht gehaltenen Verspechungen zu machen.


Traduction 1948 :
Laval espère obtenir, par les procès appelés devant la cour de justice de Riom, du matériel de propagande efficace contre l'Angleterre, du fait que les accusés, en première ligne Daladier, seront forcés en vue de se disculper de faire des révélations sur les intrigues anglaises et des engagements non observés.


C'est là une brève allusion à des menées auxquelles je suis devenu attentif seulement en 2008 alors que le journal de Daladier, publié en 1991, donnait beaucoup de détails. Je n'ai pu conserver dans mon livre sur Mandel un chapitre sur le sujet qui m'éloignait trop du propos principal, aussi en ai-je fait un article pour mon site : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=317

Ici, c'est le mot "propagande" qui est trompeur. On pense à du baratin, à du carburant pour nourrir une anglophobie déjà bien lancée à Berlin comme à Vichy, alors qu'il s'agit d'une manoeuvre précise et d'envergure : la France est censée changer de camp et pouvoir néanmoins se regarder dans la glace (nez en moins au milieu de la figure, tant cela manque de flair :mrgreen: ), étant donné qu'elle n'a été entraînée dans la guerre que par des intrigues étrangères (donc, nazistement parlant, par un vecteur essentiellement juif) et par des promesses non tenues (d'assistance anglaise mais aussi américaine).

C'est une version rapide et expéditive du procès de Riom qui se profile ici, avec Mandel (et peut-être Blum) dans le rôle principal, Reynaud en idiot utile et le peloton pour chacun au bout de quelques jours. A une condition bien sûr : que Hitler, qui a lancé Abetz à fond dans l'opération, ne soit pas lui-même en train de duper tout le monde. Or c'est le cas. Force est de le constater si on considère qu'à Montoire Pétain se prosterne très bas, en vassal offrant tout le concours de son épée, et que Hitler ne donne pas suite, répondant même par des mesures hostiles (expulsion brusque et brutale des Lorrains refusant de devenir allemands, annoncée le 3 novembre). Pour la bonne raison que l'Allemagne prépare, depuis la mi-juillet déjà, son retournement vers l'est et qu'un Vichy belligérant, gonflant les voiles du gaullisme au-delà de toute mesure et incapable de défendre la moindre colonie, serait un boulet. En revanche, un Vichy humilié de sa prosternation, privé de ce qui s'appelle une politique, anémié démographiquement par la capture du quart de sa jeunesse masculine et pratiquant au jour le jour de petits marchandages est la solution idéale, pour achever la France physiquement et moralement.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Nov 2010, 07:44

Avons nous d'autres pièces tendant à montrer ce penchant vers une cobelligéreance ?
Ces pièces sont-elles toutes antérieures ou juste contemporaines à Montoire ?
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7295
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 01 Nov 2010, 08:37

Avant Montoire, TOUT converge : nous voyons ici Abetz mouiller, outre Pétain et Laval, Baudouin, Huntziger, Belin et Peyrouton, soit tout le nuancier vichyssois. A contrario, il y a la mission Rougier, récupérée par tout ce beau monde (sauf Laval, à son honneur) pour se dédouaner, alors qu'elle émane d'un tout petit clan animé par Charles-Roux (secrétaire général du quai d'Orsay délocalisé sur les berges de l'Allier), qui recherche un contrepoids anglais aux pressions allemandes, et qui pour autant ne répudie pas entièrement la notion de collaboration.

On peut dire que Mers el-Kébir est l'essai, et l'AEF la transformation, Dakar ne faisant qu'aggraver le score. En juillet la masse du gouvernement, prête à déclarer la guerre dès le 4 si Hitler l'avait souhaité, digère peu à peu Mers el-Kébir et on peut parler, comme Abetz dans ce texte du 8/10, d'une "tendance Laval" qui souhaite une guerre Vichy-Londres. En septembre, dès avant Dakar (donc sous le coup de la perte de l'AEF, conjuguée au blocus britannique qui a inspiré à Baudouin un discours vengeur le 22 août), "la tendance Laval l'a emporté" comme l'écrit encore Abetz dans ce texte.

Après Montoire, il y a un creux de vague lié au renvoi de Laval (ce que j'appelle le tournant du 9 novembre) mais dès que Darlan prend les rênes le 8 février, la recherche d'une co-belligérance repart de plus belle avec deux sommets, les protocoles de Paris en mai-juin (qui décident de cette co-belligérance, à quelques conditions que Hitler se garde de remplir) et le tournant 41-42 (magouilles Pétain-Göring de Saint-Florentin, Juin-Göring de Berlin, procès enfin fixé à Riom etc.).

Voir aussi ici : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=397

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 18 Nov 2010, 23:10

Bonsoir. Je crois de plus en plus que l'historien va devoir se pencher plus profondément sur la personnalité de Pétain, au grand plaisir du charpentier ;) . Amitiés. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 20 Nov 2010, 03:36

Bonsoir,
Quel est, sur le terrain militaire, la matérialisation de cette volonté de co-bélligérance?
Il y a bien des actions défensives contre des forces alliés mais je ne trouve pas d'actions offensives, aux coté des forces de l'Axe, qui auraient pu marquer cette volonté.
A+,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 20 Nov 2010, 04:29

Bonjour,
Pierre.S a écrit:Quel est, sur le terrain militaire, la matérialisation de cette volonté de co-bélligérance?
Il y a bien des actions défensives contre des forces alliés mais je ne trouve pas d'actions offensives, aux coté des forces de l'Axe, qui auraient pu marquer cette volonté.

Si Hitler avait accede aux demandes faites a Montoire, Vichy se serait lance dans une tentative de reconquete de l'AEF passee aux FFL.
Pour des raisons politiques (soutien a de Gaulle) et strategiques (axe de communication Egypte-Afrique du Sud), Churchill ne pouvait que preter main forte aux FFL et par consequent l'affrontement militaire Vichy-Londres sur le terrain et tres probablement sur mer etait inevitable.
Ceci se savait a Londres, a Vichy... et a Berlin.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Le vrai Abetz a-t-il commis un faux ?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 21 Nov 2010, 16:28

Bonjour. Ceci confirme ce que je pense:à savoir que Pétain avait, lui aussi, un plan préparé de gouvernement, qu'il avait concocté avec ses amis de l'extrème droite française, et que l'alliance avec l'Italie et l'Allemagne en était une , si ce n'est LA, pièce principale, ce qui explique le comportement pendant la campagne de 40, pour l'armistice, et pendant l'occupation. Ce plan ne peut pas sortir du chapeau comme le lapin du prestidigitateur, mais a été longuement peaufiné à l'avance pendant l'entre deux guerres pour lutter contre les mouvements populaires dans un sens large. Amitiés. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 13 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 15 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
il y a 35 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:02
par: dominord 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Magpie-Crawler et 17 invités


Scroll