Connexion  •  M’enregistrer

Malgré-Elles...

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Malgré-Elles...

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Jawa  Nouveau message 28 Juin 2004, 14:25

Bonjour à tous !

Je viens de terminer la lecture du livre Malgré-Elles de Nina Barbier, aux éditions du Rhin, et je voudrais rendre par ce post un hommage aux jeunes alsaciennes et mosellanes envoyées au RAD et au KHD durant la guerre, et dont on ne parle pas.

Le RAD s'applique en Allemagne aux jeunes filles en 1935, d'abord sur la base du volontariat. En 1941, des appels sont lancés aux Alsaciennes des classes 1919 à 1922. Elles sont convoquées à un conseil de révision, puis envoyées dans des camps RAD.

Leur séjour dans ces camps prend le visage d'un embrigadement permanent : uniforme, broche à l'effigie du parti, serment de fidélité au Führer, salut hitlérien. Elles sont employées dans des fermes, servent des familles allemandes, et font parfois des travaux d'intérêt général. L'emploi du temps est très strict : lever à 6h, gymnastique, hissage du drapeau nazi, douche, rangement des chambrées, petit déjeuner, cours d'économie domestique et éducation civique, départ à la ferme à 8h, retour au camp à 16h, formation politique et propagande, temps libre, courrier, dîner à 19h, extinction des feux à 22h. Elles sont corvéables à merci, et leurs "employeurs" en abusent parfois. Elles sont témoins des maltraitances que subissent les prisonniers de guerre et des jeunes filles qui travaillent dans ces fermes, et qui ont le malheur de ne pas être de la "race des seigneurs"...

Après 6 mois de RAD, elles sont soumises au KHD, Kriegshilfsdienst, en tant qu'auxiliaires de la Wehrmacht. A partir d'octobre 1942, elles travaillent dans des usines de munitions et dans la Flak. A partir de février 1942, elles sont affectées aux transport, aux hôpitaux, à l'administration. L'automne 1943 voit leur enrôlement dans la Luftwaffe et la marine, le manque d'effectifs masculins se faisant sentir. Elles sont alors sous commandement militaire, et travaillent par exemple dans les transmissions. Le 8 avril 1944, les RAD et le KHD passent à une durée de 14 mois au lieu de 12, à cause des pertes subies en Russie.

Les besoins d'effectifs se faisant de plus en plus pressants, les Allemands procèdent à des incorporations directes dans la Wehrmacht, sans passer au préalable par les 6 mois du RAD. Les Alsaciennes et Mosellanes sont souvent suspectées de sabotage, et on ne leur fait pas confiance.

De nombreuses évasions, désertions sont tentées, mais la menace de représailles sur la famille plane sur ces jeunes filles. Elles bénéficieront cependant de l'aide d'Allemands et d'Allemandes dans leur tentative de retour en Alsace.

Elles sont ensuite démobilisées, ou capturées par les Alliés. La guerre terminée, elles connaissent une difficile réintégration : leurs études ont été interrompues, elles souffrent souvent de séquelles physiques et psychiques après ces dures années, leurs familles sont endeuillées. Mais surtout, leur situation n'est pas reconnue.

En 1957, elles obtiennent le statut de "personnes contraintes au travail en pays ennemi". Mais elles ne sont pas reconnues en tant qu'enrôlées de force, sous prétexte, explique l'une d'entre elles, qu'elles ne portaient pas d'arme... Et pourtant, elles vivaient sous un régime militaire au RAD, et ont accompli au KHD des tâches nécessaires aux combattants, travaillant dans des services comme la DCA, les transmissions.

En 1981 est créée la Fondation Entente franco-allemande pour la répartition des réparations allemandes aux Malgré-Nous : les femmes ne sont pas prises en compte. Leur combat au sein de différentes associations continue.

Voilà, une pensée pour ma grand-mère maternelle qui, à 18 ans à peine, fut ainsi envoyée à la frontière tchèque, loin de sa famille qu'elle n'avait jamais quittée auparavant...

Amitiés


 

Voir le Blog de Jawa : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de honey  Nouveau message 01 Juil 2004, 22:26

Merci Jawa pour ces très interessantes explications... Je ne connaissais pas du tout cette histoire : j'irai me coucher moins ignorante ce soir... :wink:


 

Voir le Blog de honey : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 02 Juil 2004, 05:43

magnifique post qui me permet à moi aussi de dormir moins bete ce soir, il est vrai que les allemands ont aussi beaucoup exploité les femmes durant le seconde guerre mondiale, je regardais l'autre jour un reportage sur les femmes qui ont fait partie du plan de naissance de la race Arienne, leur temoignage etait fantastique...


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Jawa  Nouveau message 20 Juil 2004, 12:25

Bonjour,

J'ai eu l'occasion de discuter toute une nuit avec une dame qui avait 14 ans à la Libération, et qui a habité Saverne pendant toute la guerre. Elle m'a parlé d'une sorte de service obligatoire pour les jeunes filles de son âge, le "Pflichtsjahr", qui consistait à travailler (en tant que femme de ménage le plus souvent) chez des familles en Alsace, familles proches de l'envahisseur d'après ce qu'elle m'a dit. Beaucoup de travail et peu de réconfort... A la Libération, la femme chez laquelle elle travaillait exigeait qu'elle finisse son temps de service. Elle a pu y échapper grâce à l'intervention de son père...

Est-ce que quelqu'un aurait plus d'infos sur cette exploitation ? Concernait-elle seulement les jeunes filles ? Comment choisissait-on les familles "bénéficiaires" ?

Amicalement


 

Voir le Blog de Jawa : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Coluche  Nouveau message 20 Juil 2004, 12:34

hilarion a écrit:magnifique post qui me permet à moi aussi de dormir moins bete ce soir, il est vrai que les allemands ont aussi beaucoup exploité les femmes durant le seconde guerre mondiale, je regardais l'autre jour un reportage sur les femmes qui ont fait partie du plan de naissance de la race Arienne, leur temoignage etait fantastique...


c'est evident puisque les hommes etait en guerre,donc il ne restait que les vieux,les femmes et les enfants.


 

Voir le Blog de Coluche : cliquez ici



Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:01
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Hier, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 12:47
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll