Connexion  •  M’enregistrer

Policiers et gendarmes français

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 24 Avr 2010, 18:22

Si ça n'encombre pas trop le forum,je peux essayer de faire
quatre demi photos?

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de brehon  Nouveau message 24 Avr 2010, 18:38

Bonsoir,
Richelieu a écrit:Si ça n'encombre pas trop le forum,je peux essayer de faire
quatre demi photos?

L'idéal serait de scanner les documents, mais tu n'as peut-être pas ce qu'il faut.
J'ai réussi a tout lire en agrandissant dans un logiciel photo.
Je peux retranscrire.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 24 Avr 2010, 18:49

Ok pour moi.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de brehon  Nouveau message 24 Avr 2010, 23:23

Voici donc la transciption du document mis en ligne par Richelieu.

Brigade de MARINES La Brigade,

Sur l’arrestation de MERCIER et de VIARD par la Feldgendarmerie d’Enghien-les-Bains.
Le 23 Juillet 1944 vers 23 heures, le Lieutenant
(nom rajouté à la main que j’ai du mal à déchiffrer)Gunbled ? de Feldgendarmerie d’Enghien-les Bains s’est présenté à ma Brigade et me demandait de l’accompagner à Chars pour y arrêter un nommé SAVOYE, Maurice qu’il m’avait ordonné d’arrêter depuis plusieurs semaines (Cet individu cependant peu intéressant avait été prévenu par mes soins et ne risquait pas d’être découvert à son domicile). Je suis donc parti dans la voiture de la Feldgendarmerie avec l’officier, deux Feldgendarmen armés de mitraillettes et un interprète en civil qui les accompagnait.
A 800m. de Marines, sortie Nord, sur la Route Nationale 15, l’officier a fait arrêter la voiture pour contrôler deux cyclistes que nous venions de doubler. Il a demandé les papiers à chacun. L’un d’eux VIARD a présenté une carte d’identité à l’officier, ce dernier me l’a remise en me faisant demander par l’interprète si cet homme était en règle. Après avoir donné un coup d’œil sur la carte j’ai répondu affirmativement et j’ai remis la carte à l’intéressé, lui disant qu’il pouvait partir. VIARD a repris sa route aussitôt vers Chars sans que les allemands s’y oppose.
Le deuxième cycliste MERCIER, Yves, ne possédait pas de pièces d’identité ni d’éclairage à sa bicyclette, l’officier allemand voulait l’arrêter et je lui ai alors dit que je l’emmenais à la Brigade pour lui dresser contravention (me doutant que j’avais affaire à un réfractaire et dans le but de lui dresser une contravention fictive et de le libérer). J’ai demandé à l’officier allemand de m’attendre un instant.
Je suis parti avec MERCIER en direction de la Brigade, mais l’officier et un Feldgendarme nous ont emboité aussitôt le pas pistolet et mitraillette à la main. Je me trouvait cinq ou six mètres devant eux avec MERCIER et j’ai dit à ce dernier «NE T’EN FAIS PAS ET AI CONFIANCE EN MOI TU N’AS RIEN A CRAINDRE SI TU N’AS RIEN DE COMPROMETTANT SUR TOI». MERCIER ne m’a pas répondu bien qu’il avait entendu ce que je lui disais. Il m’a fait l’impression de n’avoir pas confiance.
A l’arrivée au bureau de la Brigade un feldgendarme lui a retiré aussitôt un sac de masque à gaz qu’il portait en bandoulière, l’a fouillé et a trouvé à l’intérieur, enveloppé dans un pul-over, un pistolet automatique chargé.
Aussitôt l’officier a donné des ordres et un Feldgendarme et l’interprète sont reparti en voiture en direction de Chars.
L’officier a appelé MERCIER «TERRORISTE» et s’est mis à le frapper à coups de poings, de pieds et ensuite avec un ceinturon. J’ai tenté de m’interposer mais sans résultat et cette scène a durée quelques minutes.
La voiture est revenue peu après et j’ai constaté que le premier cycliste (VIART) qui avait été contrôlé sur la route avait été arrêté à nouveau et ramené dans l’automobile de la feldgendarmerie.
L’officier allemand m’a donné l’ordre de faire garder ces deux hommes sans les laisser communiquer entre eux et de repartir avec lui à Chars pour arrêter SAVOYE (MAURICE). J’ai appelé mon adjoint le gendarme BACHELO et les gendarmes PERALDI et BERTHE et j’ai donné l’ordre à mon adjoint de faire le nécessaire, en lui faisant comprendre qu’il fallait arranger la situation des deux jeunes gens au mieux pendant mon absence. (Le gendarme BACHELOT) faisait d’ailleurs parti de la Résistance.
MERCIER et VIARD n’avaient pas été fouillé par les feldgendarmes et pendant mon absence le gendarme BACHELOT aidé de BERTHE et PERALDI leur a retiré les pièces compromettantes qu’ils avaient sur eux (brassard F.T.P. –un plan de voie ferrée- deux croix de Lorraine et des cartouches de pistolet détenues par VIARD). Il a mis les deux jeunes gens en communication afin qu’ils puissent se créer un alibi et raconter une histoire vraisemblable aux allemands, les aidant à broder cette histoire. Toutes les pièces compromettantes ont été détruites aussitôt.
VIARD a dit au gendarme BACHELOT qu’il était encore armé lorsqu’il a été rejoint par les allemands sur la route de Chars après avoir été contrôlé une première fois , mais qu’il n’avait pas été fouillé et qu’il avait caché son pistolet sous les coussins de la voiture de la Feldgendarmerie pendant le trajet jusqu’à la brigade.
A mon retour de Chars vers une heure du matin avec les allemands qui avaient fouillé vainement l’habitation SAVOYE sans découvrir celui-ci et pour cause, ma femme, au courant de ce qui s’était passé à la brigade a réussi malgré la présence des allemands à me faire savoir que VIARD avait dit aux gendarmes qu’il avait caché son pistolet sous les coussins de la voiture des allemands. J’ai alors tenté, en faisant celui qui avait oublié sa lampe électrique dans la voiture, de faire disparaitre cette arme mais j’e n’ai pu y parvenir car un feldgendarme qui gardait la voiture a épié mes faits et gestes.
MERCIER et VIARD ont alors été emmenés par les feldgendarmes dans la dite voiture, ils ont été placés à l’arrière de la voiture où se trouvait cachée l’arme de VIARD et ce dernier avait été mis au courant discrètement avant le départ que son pistolet était encore sous les coussins de la voiture et qu’il pourrait tenter de s’en servir.
Le 26 Juillet vers 23h le même officier de Feldgendarmerie accompagné du même personnel se présentait de nouveau à la brigade, il m’a déclaré qu’un pistolet avait été trouvé dans la voiture au cours du nettoyage et affirmait que la brigade était au courant mais avait espéré que les deux «Terroristes» pourraient se libérer par ce moyen. L’officier a insisté longuement, disant qu’il avait des preuves, moi j’ai affirmé que cela était impossible. Malgré cela le gendarme BERTHE qui avait été vu par l’officier parlant avec VIARD dans la nuit du 23 au 24 a été arrêté et emmené aussitôt à ENGHIEN, où il a passé la nuit. Il a été conduit à VERSAILLES le 27 Juillet et confronté avec VIARD qui n’a pas révélé ce qui c’était passé à la brigade. Le gendarme BERTHE a été remis en liberté le 27 Juillet vers 16 heures?
VIARD devait être détenu à cette date à la maison d’arrêt de VERSAILLES et il est vraisemblable que MERCIER y était également.
MERCIER a déclaré à mes gendarmes le 23 juillet qu’il regrettait de ne pas avoir eu confiance en moi dès le début ou il avait été contrôlé et a remercié mes hommes de ce qu’ils avaient fait pour lui.
A la suite de cette affaire la brigade et le secteur de MARINE ont été étroitement surveillés par les militaires allemands, rendant encore plus difficile nos liaisons et notre action et il a fallu encore prendre de nombreuses précautions pour assurer la protection du maquis de la région.
J’estime que tout ce qui était possible faire pour sauver MERCIER et VIARD a été fait.
Le temps matériel a manqué pour organisé une attaque de la voiture de la Feldgendarmerie à son départ de la Brigade par les hommes du maquis, mais cela a été envisagé par mon Gendarme adjoint en mon absence.
D’autre part l’idée de descendre les boches à la Brigade malgré leur armement supérieur au notre a été également envisagé, mais c’était l’obligation de faire prendre le maquis à tout mon personnel et aux familles et la certitude faire découvrir l’action de résistance de ma Brigade qui était le centre de liaison et de renseignement s du Maquis de la région. C’était également faire perdre le peu de confiance qu’avaient encore les allemands à cette époque à l’égard des gendarmeries et compromettre l’action entreprise par elles avec la résistance pour la libération.

(Suit une note manuscrite)

Transmis par mes soins au Service des Recherches des Crimes de Guerre le 26 Octobre 1945
(Signé) ?
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Avr 2010, 07:17

Merci pour ce témoignage qui montre bien la complexité de la situation.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7295
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de brehon  Nouveau message 25 Avr 2010, 10:27

Richelieu, une question qui ne répondra pas aux interrogations posées par Pierre. Sais-tu ce qu'il est advenu de Viard et Mercier?
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 25 Avr 2010, 18:36

Un-celui qui était arme- a certainement été fusillé, l'autre???
Ce rapport a été fait en 45 suite a une demande d'enquête sur les crimes de guerre et ne concerne que Mercier Yves.
Il faudrait se renseigner a Enghien,puisque c'est la qu'ils ont étés conduits et en cas de décès inhumés?

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de brehon  Nouveau message 29 Avr 2010, 20:04

Bonsoir,
J'espère que ceci n'est pas trop HS.
Avez-vous entendu parler de ce qui c'est passé le week-end dernier à Parthenay (Deux-Sèvres)?
Pour comprendre l'article, il faut savoir que Mme Ida Grispan avait préparé un texte dans lequel elle relatait sa douloureuse expérience dont son arrestation par des gendarmes. Le maire demandé que la référence aux gendarmes soit supprimée. Le texte n'a pas été lu.
http://www.lanouvellerepublique.fr/deux ... maladresse
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 30 Avr 2010, 02:11

Bonsoir,

La question que l'on peut se poser c'est pourquoi il est important pour certains de "manipuler" l'histoire...peut-être pour ne pas contredire le dicton qui veut que celle-ci soit un éternel recommencement???

Il me semble pourtant important que les descendants des combattants et des victimes de la Seconde Guerre Mondiale connaissent toutes les données de la question pour être armé contre ce possible éternel recommencement.

L'attitude des autorités et de leur représentants pendant cette douloureuse période fait partie de ces données qui ne doivent pas être ignorées.

Kénav'

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Policiers et gendarmes français

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de brehon  Nouveau message 02 Mai 2010, 11:12

Bonjour,
Une info que je viens d'apprendre:
L'adjoint au maire de Parthenay (adjoint en charge des affaires patriotiques :shock:), qui avait demandé la modification du témoignage de Mme Ida Grinspan, est un gendarme en retraite.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 13:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 12:30
par: Meteor14 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 12:28
par: P. Vian 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 12:13
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 12:11
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 09:58
par: François Delpla 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll