Connexion  •  M’enregistrer

Mandel et Brasillach

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 07 Déc 2009, 07:10

La différence entre les deux sentences pour des crimes absolument égaux s'explique à mon avis par le fait que Rebatet n'est pas lié même indirectement au meurtre de Mandel, c'est là qu'est la clef du mystère. Lorsque l'on sait qu'un ancien milicien puis Waffen SS comme Bassompierre n'a pas été éxécuté, on est tenté de se demander : "pourquoi Brasillach ?". Et c'est là que se pose une question : qu'aurait pu être Mandel s'il avait vécu dans le monde politique d'après guerre ?.. François a peut être une hypothèse...


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 07 Déc 2009, 07:26

juin1944 a écrit:qu'aurait pu être Mandel s'il avait vécu dans le monde politique d'après guerre ?.. François a peut être une hypothèse...

Il en avance une dans la conclusion de son livre :
L’Allemagne joue son va-tout, elle s’apprête à lancer sur l’Angleterre les V2, premières fusées de l’histoire, elle espère surtout que l’anticommunisme rompra in extremis le front adverse. Il ne faut pas que dans la France libérée Mandel triomphe avec de Gaulle et contribue à ruiner le prestige des collaborateurs, ou qu’il reste en Allemagne un otage parmi d’autres, dont la mort ne rapporterait plus rien et serait difficile à justifier. L’immoler en juillet 1944, c’est porter à la France le coup le plus dur qu’il puisse encore lui porter, et c’est en même temps un acte magique : on détruit la fine fleur du judaïsme censé avoir juré la perte de l’Allemagne, pour montrer que celle-ci a encore du répondant et mérite que la Providence lui consente un miracle salvateur.

Francois Delpla, Qui a tue Georges Mandel, L'Archipel, 2008, dernier paragraphe.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de lebel  Nouveau message 07 Déc 2009, 11:28

juin1944 a écrit:La différence entre les deux sentences pour des crimes absolument égaux s'explique à mon avis par le fait que Rebatet n'est pas lié même indirectement au meurtre de Mandel, c'est là qu'est la clef du mystère. Lorsque l'on sait qu'un ancien milicien puis Waffen SS comme Bassompierre n'a pas été éxécuté, on est tenté de se demander : "pourquoi Brasillach ?". Et c'est là que se pose une question : qu'aurait pu être Mandel s'il avait vécu dans le monde politique d'après guerre ?.. François a peut être une hypothèse...

Erreur mon cher ,
Jean Bassompierre ,chef milicien , proche de Darnand , ancien LVF , il rejoindra la Charlemagne , prisonnier des polonais et livré aux Français , il s'evadera et tentera de rejoindre l' Amerique du Sud ( avec de Vaugelas , je crois ) arrété à Naples et transféré en France , il sera jugé , condamné à mort et éxécuté le 20 avril 48...;pour son role, entre autres , dans la repression de la mutinerie dela Santé ( 14 juillet 44 )
Le RP Bruckberger , compagnon d'armes en 39-40, l' assistera et le defendra comme il avait defendu Darnand .........il ecrira dans son livre - Nous n'irons plus au bois- , "j'ai vu mourir Bassompierre , cela ressemblait à un mauvais coup"


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 07 Déc 2009, 12:01

Salut,
je pense, mais ce n'est que mon avis, que la différence de sanction entre Rebatet et Brasillach est surtout emblématique de deux époques dans l'épuration :
Brasillach est jugé dès janvier 1945 alors même que l'épuration sauvage est à peine jugulée par une prise en main de la Justice qui se doit d'être exemplaire dans ses jugements. Si le spectre de la guerre civile commence à s'estomper, l'union nationale est très loin d'être acquise et de nombreuses communautés sont encore déchirées par les affres de l'occupation. Le désir de vengeance est encore très présent et la justice doit se montrer ferme pour empêcher toute reprise des réglements de compte sauvages. La condamnation de Brasillach et son exécution rapide vise avant tout à calmer les esprits et à montrer à tous que la justice fera son office... et n'oublions pas que la guerre est loin d'être finie ...
Rebatet est jugé en novembre 1946 et, condamné à mort, il verra sa peine commuée en travaux forcés à vie en avril 1947 avant d'être gracié. A cette époque, la guerre est finie, l'union nationale ne se fonde plus sur le jugement des coupables mais sur l'effacement des ardoises dans un pays qui reste en proie au rationnement et qui doit se reconstruire. Le pouvoir politique, relayé par la justice, veut jouer l'apaisement (et, accessoirement, planquer les cadavres sous le tapis...) dans un monde en pleine mutation où la France, si elle veut pouvoir jouer un rôle de premier plan, se doit d'être unie. Il faut donc fermer rapidement la page de l'occupation pour se tourner tous ensemble vers l'avenir et ce d'autant plus que pour les Français l'important n'est plus la recherche de la justice et de la vengeance mais la lutte quotidienne face au rationnement, au manque d'hébergement, à la précarité d'un pays en ruines ... Par ailleurs, si en 1945 il était facile de distribuer les cartons blancs et les cartons noirs, dès fin 1946, la tenue de nombreux procès d'épuration en France (plus de 3 000 entre 1945 et 1947) et l'étude de nombreuses plaintes (600 000 dossiers portés à la connaissance de la justice) montrent qu'il est de plus en plus difficile de faire la part des choses dans un pays où presque toute la population mériterait un carton gris...


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 07 Déc 2009, 20:50

Bonsoir,

C'est au long message de Petit_pas que je réponds: Bravo!

Ce sujet, je le connais peu, mais ton intervention sonne vrai, surtout quand tu dis si justement "il est de plus en plus difficile de faire la part des choses dans un pays où presque toute la population mériterait un carton gris..." Cf. cet excellent film TV tout récent "Un Village Français" (je crois), qui montrait bien cette ambivalence. Voilà la réponse à bien des échanges sur ce forum, souvent passionnels: la vérité est quelquepart entre les 2 extrèmes que sont la Collaboration abjecte et la Résistance héroïque. Même si maintenant, l'une et l'autre sont des icônes, elles restent le fait d'une minorité; la majorité silencieuse vivait au jour le jour, tentant de survivre, louvoyant quand il fallait, se montrant parfois lâche et opportuniste, parfois courageuse et altruiste, payant parfois le prix fort, et profitant parfois de petites occasions. C'est surtout celà, l'opposition entre "Pétainistes" indécrottables et "Résistants" de fauteuil.

Tâchons, devant nos claviers et entourés de nos références savantes, de ne nous intéresser ni à ceux-ci ni ceux-là, mais plutôt aux lignes de force auxquelles ils ont obéi, ni plus ni moins que les petits, le peuple, l'homme et la femme de la rue comme on dit. Pour l'histoire, la Collaboration et la Résistance sont des faits de société, pas ceux d'un seul homme ou d'un seul mouvement politique, quelle que soit son héroisme ou sa turpitude.

Bien amicalement,

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de norodom  Nouveau message 08 Déc 2009, 15:11

Bonjour,

Après hésitation, je m'exprime sur ce fil, sous la forme de libres propos découlant de mes souvenirs et de mon vécu.

Quoi répondre à "l'auto question" de Stéphane :
<< Je me pose la question de savoir si on peut considérer qu'il existe une cause à effet entre la mort d'Henriot, celle de Mandel et celle de Brasillach >>

Il convient en premier lieu de s'intéresser à ce que fût le personnage (central) de Philippe Henriot...
Les sept petits copains et moi, capturés par la Milice le 7 juillet 1944, moins de dix jours après l'exécution d'Henriot, en avons ressenti les répercussions!
Dans la salle où nous avons été interrogés, au soir de ce 7 juillet 1944, une jeune femme vociférait, réclamant notre tête au motif de venger Philippe Henriot... Heureusement, il n'y eût pas trop de dégâts par la suite, si ce n'est une esquisse de "torture" au soir du 18 août 1944 à Toulouse, toujours sur le motif de vengeance de la mort d'Henriot... situation maîtrisée par deux éléments de nos geôliers initiaux.
Je dois aussi préciser qu'avant notre capture, nous avions été prévenus de nous tenir sur nos gardes, l'exécution en question allant "faire des vagues". D'ailleurs dès le début juillet 1944 plusieurs opérations de traque des maquis ou de résistants indépendantss eurent lieu.
Car il faut savoir, et celà a été trop peu rapporté, que l'exécution d'Henriot eut pour effet la multiplication de dénonciations et plus grave, la détérioration de relations entre les maquis et leurs "fournisseurs ruraux".
Je pense que le talent oratoire de ce "Goebbels français" avait agi sur les esprits tel un chant des sirènes. Je dis... les esprits, car c'est d'une majorité qu'il s'agissait et celà même en 1944!

Je suis convaincu que l'assassinat de Georges Mandel, livré à la Milice le 4 juillet 1944, une semaine après l'exécution d'Henriot, s'inscrit dans ce contexte et que le milicien Mansuy n'eût pas d'état d'âme. Quant aux nazis... l'affaire ne pouvait se résoudre qu'à un réglement Franco-français.

Au sujet de Robert Brasillach, difficile de voir une cause à effet avec les deux cas précédents.
Celui-là fût jugé par une cour d'Assises, condamné à mort le jour de l'ouverture du procès au cours duquel le talent de Maître Isorni, n'eût aucun écho favorable à l'accusé.
Bien entendu si l'on extrapole, on peut s'intéresser à l'attitude des communistes et du "Grand Charles"... et des convenances entre eux...

Un mot enfin sur l'analyse de Nathalie " Petit_Pas" à laquelle j'adhère pleinement...
Voilà encore un sujet qui ferait l'objet d'un chaud débat...

Bien cordialement

Norodom


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de V.B  Nouveau message 09 Déc 2009, 09:22

JARDIN DAVID a écrit:Ma question portait juste sur ce point -et sans aucun sous entendu- à savoir si nos deux individus se situaient entre eux comme des proches, des rivaux (?), s'estimaient-ils ? si REBATET avait pris des positions pro-BRASILLACH à un moment ou à un autre ?
Bref, deux histoires (de crapules) parallèles ou entremélées ?


Brasillach était le "patron" de Rebatet à "Je suis partout". Ce dernier multiplie dans ses mémoires les allusions à ses liens amicaux, voire intimes, avec "Robert" tout comme leurs divergences fréquentes de points de vue. Leur amitié semble n'être rompue, de facto, que lors de la scission du journal en 1943, après que la chute de Mussolini eut porté un coup ravageur aux "rêves fascistes" de nombreux membres de la rédaction. Pour autant, l'estime réciproque des deux auteurs (matinée sans doute d'une certaine jalousie) semble rester intacte.

Concernant sa propre condamnation à mort, et bien que non encore gracié, Rebatet écrit dans le récit de son séjour en prison : "Les pétitions circulaient déjà en notre faveur, déjà signées par de Lattre de Tassigny (vraiment peu rancunier, car je lui avais consacré en 1942 une assez féroce courtelinade), le cardinal Salièges, Colette, Mauriac, Paulhan, d'Astier de la Vigerie, Thierry Maulnier, Jules Romains, Dorgelès, Geneviève Tabouis. Claudel ne voulait absolument pas que l'on trucidât l'homme qui avait si bien engueulé Maurras. Il m'apparaissait de plus en plus que Robert Brasillach, hélas! nous avait sauvé la vie." En d'autres termes, Brasillach est présenté comme un "fusillé pour l'exemple" par un Rebatet globalement convaincu, malgré certains accès ponctuels de doutes nocturnes, qu'il va être gracié.

Le "Lehman Brothers" de la littérature collaborationniste en quelque sorte, un genre de fusible.


 

Voir le Blog de V.B : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 09 Déc 2009, 10:07

Ben la voilà l'explication qui change tout ! Merci pour ces informations VB !
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7310
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 09 Déc 2009, 16:38

norodom a écrit:Je suis convaincu que l'assassinat de Georges Mandel, livré à la Milice le 4 juillet 1944, une semaine après l'exécution d'Henriot, s'inscrit dans ce contexte et que le milicien Mansuy n'eût pas d'état d'âme. Quant aux nazis... l'affaire ne pouvait se résoudre qu'à un réglement Franco-français.

Donc Hitler, sur un claquement de doigt de la Milice, leur livre un precieux otage pour qu'ils assouvissent leur desirs de vengeance, sans rien en echange et sans rien d'interessant a son niveau ?
Voila qui inverse un peu les roles, et les puissances, non ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Mandel et Brasillach

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 09 Déc 2009, 18:45

Pour répondre à VB: souvent, la troupe est récompensée en la personne de son chef. Et ça marche aussi pour la responsabilité !
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7310
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  identification de soldats 
il y a 17 minutes
par: Didier 
    dans:  Harnais de parachute à identifier 
il y a 33 minutes
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 18:12
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 18:11
par: iffig 
    dans:  Le bonnet de police dans l'Armée de terre française 
Aujourd’hui, 17:46
par: iffig 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
Aujourd’hui, 17:43
par: Tri martolod 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:11
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Philippine Commonwealth Army 
Aujourd’hui, 16:16
par: iffig 
    dans:  Joyeuses fêtes à vous toutes et tous 
Aujourd’hui, 12:19
par: Dog Red 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Aujourd’hui, 08:58
par: JARDIN DAVID 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll