Connexion  •  M’enregistrer

PETAIN été 1940 - novembre 1942

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 11 Oct 2009, 19:11

J'ouvre ce fil suite au débat sur l'armistice (débat pas tout à fait terminé, il reste quelques cartouches). Je vous propose ici d'analyser les différentes actions, si vous en trouvez, du gouvernement PETAIN et de les analyser dans la logique PETAIN-collaboration ou PETAIN-résistance, suivant vos orientations et vos arguments respectifs.
Mais comme ma famille me relance, ma propre résistance est à bout, je ne tirerai pas le premier !
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7299
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 11 Oct 2009, 19:20

Le drame de Pétain, c'est qu'il avait 84 ans en 1940 ! Ne l'oublions pas...

En dehors des affres de la sénilité, ce qui -je crois lui a fait défaut- c'est la lucidité d'un de Gaulle!

Le 17 juin 1940, lorqu'il annonce qu'il faut cesser le combat, il ne doute pas un seul instant que l'Angleterre va demander la paix et signer une paix de compromis avec Hitler. Son appel est maladroit, car il coupe les jarrets de l'armée (ce qu'il en reste).

Cependant, dès la fin de juillet 1940, il comprend que l'Angleterre va résister. Mais, il se laisse imposer Montoire par Laval et cette désastreuse poignée de main.

L'esprit de résistance "à la Weygand" ne va dès-lors pas cesser de perdre du terrain au profit des collaborationnistes.

Bien sûr, on ne peut que condamner les décrets ant-juifs.

Il essaiera de se débarrasser de Laval: en pure perte!

Mais, dès l'entrée des Américains en guerre, et même avant, il espère tout de leur intervention. Il le dit d'ailleurs dans un message sybillin aux Français où il leur demande de ne pas perdre espoir en contemplant les étoiles dans le ciel (allusion très claire à la bannière étoilée).

Après le 11 novembre 1942, il n'est plus qu'un chef d'état fantoche dont on peut se demander s'il a bien pu encore protéger les Français de la rigueur d'une occupation de plus en plus insupportable.

Je suis persuadé qu'avec 10 ans de moins, le vieux maréchal se serait envolé pour Alger après l'occupation de la Zone Libre.

Mais, on ne refait pas l'histoire...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 11 Oct 2009, 20:03

Bonsoir,
Juste une question: avant les décrets anti-juifs n'y avait-il pas eu les décrets anti-Francs-maçons ( octobre 40 c/Août 40) et peut-être même encore avant, l'élimination de la scène politique de tous les partisans du Front populaire, considérés en bloc comme responsables de la défaite??

A+,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 11 Oct 2009, 20:22

Mon idée était aussi d'échanger autour des décisions de VICHY d'essayer de camoufler du matériel, de tenter de mettre sur pieds l'armée de la revanche etc. Qu'en pensez vous ?

Bruno Roy-Henry a écrit:Le 17 juin 1940, lorqu'il annonce qu'il faut cesser le combat, il ne doute pas un seul instant que l'Angleterre va demander la paix et signer une paix de compromis avec Hitler. Son appel est maladroit, car il coupe les jarrets de l'armée (ce qu'il en reste).

Oui, et je viens de relire "Quatre années au pouvoir" éditée au nom de PETAIN mais sous la houlette d'ISORNI. Ce petit précis de propagande concentre les principales déclarations du Maréchal, avec bien entendu des "oublis" comme le discours du 28 avril 1944 ou du 6 juin 1944, trop pro-allemands. On retrouve pour l'appel du 16 juin 1940 la version corrigée (Il faut TENTER de cesser le combat), et à ma grande surprise le texte du 30 octobre 1940, post MONTOIRE et très bien présenté par Daniel dans le dernier HISTOMAG (dont on ne ventera jamais assez les mérites, HISTOMAG, pas Daniel, bien entendu). Il y a aussi une note sur l'appréciation de von RENTHE-FINK sur MONTOIRE, "la plus grande défaite de la politique allemande" .... "nous n'y avons rien obtenu" ....etc.
Daniel, si tu nous lis, pourrais tu répondre à la question suivante, que je me pose sans avoir de réponse claire: qu'attendait HITLER de MONTOIRE ? Il est vrai qu'il n'a rien obtenu, mais il n'a rien demandé non plus et il était en position de le faire. Je me risquerais à dire: jauger des capacités de PETAIN afin de pouvoir l'utiliser au mieux ? Valider que la Flotte ne passerait pas à l' Angleterre ? Nous savons bien qu'il n'entendais pas associer la France à la politique du vainqueur.
Lisant en diagonale je n'ai pas retrouvé ceci:
Bruno Roy-Henry a écrit:Mais, dès l'entrée des Américains en guerre, et même avant, il espère tout de leur intervention. Il le dit d'ailleurs dans un message sybillin aux Français où il leur demande de ne pas perdre espoir en contemplant les étoiles dans le ciel (allusion très claire à la bannière étoilée).

Merci de me redonner la date svp

Bruno Roy-Henry a écrit:Il essaiera de se débarrasser de Laval: en pure perte!
!
Oui, je partage.
Bruno Roy-Henry a écrit:Après le 11 novembre 1942, il n'est plus qu'un chef d'état fantoche

C'est pour moi sa plus grande erreur: rester sur le territoire métropolitain après novembre 1942. Partant pour ALGER à ce moment, il éliminait sans problème DE GAULLE .... mais on ne refait pas l'histoire.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7299
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Signal  Nouveau message 11 Oct 2009, 20:24

Bruno Roy-Henry a écrit:Mais, dès l'entrée des Américains en guerre, et même avant, il espère tout de leur intervention. Il le dit d'ailleurs dans un message sybillin aux Français où il leur demande de ne pas perdre espoir en contemplant les étoiles dans le ciel (allusion très claire à la bannière étoilée).


Attention aux contresens historiques : dans le contexte de la propagande française de l'époque, les étoiles dans le ciel sont... les siennes !

Image

Voeux du 1er janvier 1942.

Citation complète : "A l'heure où il semble que la terre manque sous vos pied, levez la tête vers le ciel. Vous y trouverez assez d'étoiles pour ne plus douter de l'éternité de la lumière et pour placer où il convient vos espérances".

C'est un peu court pour décréter qu'il s'agit des étoiles du drapeau américain, surtout quand on compare avec cette affiche... "La terre manque sous vos pieds" : la Patrie se redresse grâce à ma Révolution Nationale. "Vous y trouverez assez d'étoiles pour [...] placer où il convient vos espérances" : en moi, qui suis le garant du renouveau français. Quant à l'"éternité de la lumière", c'est tout simplement l'éternité de la lumière française qui éclaire le monde.

On peut même mettre cette citation en résonance directe avec le fameux "je fais à la France le don de ma personne pour atténuer son malheur". Pétain devient de fait le seul espoir de la Patrie, et seul garant de sa continuité patriotique.

On le voit, l'allusion au drapeau américain n'est pas si évidente que ça... Cependant, sachant que les Etats-Unis ne peuvent que faire pencher à terme la balance en faveur des Alliés, Pétain et ses conseillers écrivent volontairement un discours à double sens, qui à la Libération désormais possible, voir prévisible, pourra permettre de faire croire à un "double jeu" du maréchal, en transformant les étoiles du maréchal en étoiles américaines... Pour faire oublier l'ultracollaborationiste poignée de main de Montoire !

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 11 Oct 2009, 20:27

Il y a aussi une autre étoile, sur la gauche .... mais il ne voulait pas en parler !
Merci de nous retrouver la date de ce discours .
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7299
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Signal  Nouveau message 11 Oct 2009, 20:47

JARDIN DAVID a écrit:Merci de nous retrouver la date de ce discours .


Voir mon message édité juste au-dessus.

Pour en revenir du mythe du "double jeu", forgé par Pétain et ses sbires eux-même à partir d'août 44 à leur départ en Allemagne, lisez la conclusion de La France de Vichy, de Robert Paxton, que l'on peut difficilement qualifier d'amateur sur le sujet.

Extrait : Tout bien considéré, la souveraineté de Vichy n'était qu'une des cartes du jeu de la négociation ; ce n'était pas un atout maître. Les dirigeants avaient demandé l'armistice en juin 1940 pour éviter la révolution et remodeler la France selon leurs conceptions. Ils ont été tenus de défendre l'existence du régime, seul moyen de parvenir à leurs fins. C'était à leurs yeux un objectif pour lequel ils ont fait des concessions ; ce n'en était pas un pour le Reich qui n'a donc rien cédé. Avec un Gauleiter , beaucoup de français auraient souffert ; mais les Allemands auraient peut-être moins gagné, en fin de compte. Alexandre Dallin observe que d'un territoire occupé plus grand que la France dans une Russie récalcitrante, les Allemands n'ont pu extraire que le 1/7e de la contribution économique de la France collaboratrice." (R. Paxton, La France de Vichy, Points Histoire, 1973, p. 347).

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 11 Oct 2009, 22:38

Je trouve assez piquant que le bandeau ou est inscrit"Travail,Famille Patrie"soit aux couleurs de l'allemagne de Weimar!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de david885  Nouveau message 11 Oct 2009, 23:10

PIERRE.S a écrit:Bonsoir,
Juste une question: avant les décrets anti-juifs n'y avait-il pas eu les décrets anti-Francs-maçons ( octobre 40 c/Août 40) et peut-être même encore avant, l'élimination de la scène politique de tous les partisans du Front populaire, considérés en bloc comme responsables de la défaite??

A+,
Pierre


Le 20 janvier 1940, la Chambre et le Sénat votent la déchéance de la plupart des députés communistes élus en 1936 avec le Front Populaire. Mais c'est la IIIème République, et non pas Pétain qui fait cette déchéance. D'ailleurs, le Parti Communiste avait été interdit dès 1939, suite au parce germano-soviétique.

Mais le Régime de Vichy a bien organisé le Procès de Riom, contre les "responsables de la défaite": Léon Blum, Edouard Daladier... Les accusés se defenderont tellement bien que le procès sera finalement abandonné.


 

Voir le Blog de david885 : cliquez ici


Re: PETAIN été 1940 - novembre 1942

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Signal  Nouveau message 12 Oct 2009, 08:15

Richelieu a écrit:Je trouve assez piquant que le bandeau ou est inscrit"Travail,Famille Patrie"soit aux couleurs de l'allemagne de Weimar!


Sur ce point précis c'est un problème de copie : c'était bleu au départ. Par ailleurs le drapeau noir-blanc-rouge (dans le sens de la hauteur) était le drapeau impérial jusqu'en 18, durant la République de Weimar le drapeau officiel était le même qu'aujourd'hui, le drapeau impérial restant celui des nationalistes et des monarchistes.
J'ai fait quelque part sur le forum un petit résumé là dessus, mais je n'ai pas le temps de chercher...

Bonne journée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 6 minutes
par: Marc_91 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 19 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 38 minutes
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Aujourd’hui, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 20:39
par: brehon 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
Aujourd’hui, 18:51
par: P. Vian 
    dans:  uniformes marine française 1939-1940 
Aujourd’hui, 18:31
par: P. Vian 
    dans:  Maurice Juncker 
Aujourd’hui, 18:26
par: virlo-junk 
    dans:  On annonce un livre sur les uniformes de la marine française 
Aujourd’hui, 18:20
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll