Connexion  •  M’enregistrer

Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Fantomas  Nouveau message 23 Aoû 2009, 21:15

Bonsoir,

Je voudrais poser une question qui peut paraître étrange. Comme il existait des incorporés de force dans la Wehrmacht (notamment les Malgré-nous), dont certains étaient versés dans la Waffen-SS (cette dernière ne contenant donc pas que des membres volontaires), je me demandais ce même phénomène s'était produit au sein des organes de Vichy (Milice et autres organisations). Comme pendant très longtemps on a dit que l'armée allemande étaient constituée que de volontaires, on dit toujours également qu'il n'y avait que des volontaires au sein de la collaboration.
Cette question n'a en aucun but réhabiliter l'image sauvage et odieuse de la Milice et autres groupes collaborationnistes, mais d'essayer de voir un peu plus clair, et de manière la plus objective possible, sur cette période trouble dont mes connaissances sont plutôt limitées...


 

Voir le Blog de Fantomas : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Signal  Nouveau message 24 Aoû 2009, 22:45

Le phénomène des Malgré-Nous est très particulier : il s'agit, aux yeux de l'administration allemande, d'incorporer des recrues allemandes au même titre que les autres citoyens du IIIe Reich. Donc il s'agit d'une opération de recrutement dans l'armée somme toute classique, même si on envoie volontairement les recrues dans la SS pour les empêcher de s'échapper étant donné qu'on ne leur fait pas confiance.

Pour ce qui est de la Milice et autres mouvements collaborationnistes français, il ne s'agit pas de la création d'une armée stricto sensu, avec mobilisation générale et tout ce qui s'en suit. Il s'agit plutôt de créer une sorte de force de police parallèle. Elle n'était donc constituée que de volontaires. Le recrutement par la force n'était pas de mise dans ce genre d'organisation.

Maintenant que c'est défriché, nos spécialistes de la France de Vichy vont pouvoir approfondir le sujet...

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 25 Aoû 2009, 06:00

Bonjour,
Tout d'abord, il n'y a pas LA collaboration mais LES collaborations car cela eu plusieurs facettes :
Celles qui, a mon avis, ne sont constituees que de veritables volontaires :
- Collaboration politique (Partis politiques genre PPF et RNP, le SOL) :
- Collaboration armee (LVF, Waffen-SS, Milice et les auxiliaires francais du Sipo-SD)
- Collaboration economique

Mais que dire de la Police et de la Gendarmerie ? Ils ont d'un cote bien collabore, le pire etant la Rafle du Vel d'Hiv, mais ont aussi ete penetre par des reseaux de resistance fort efficaces. Le policier que l'on envoyait arreter des resistants ou des Juifs, etait-il volontaire ? Pouvait-il refuser ?

Meme chose avec l'Armee de Vichy: Elle a collabore de fait mais on retrouve ces soldats dans la 1ere Armee de De Lattre. Ne pas oublier egalement que des soldats de l'Armee de Vichy ont rejoint la France Libre en Syrie malgre les efforts deployes par les Anglais pour empecher les officiers FFL d'aller les contacter.

Et puis il y a la categorie inclassable : La collaboration "horizontale". Certes, il fallait etre volontaire pour tomber amoureuse d'un soldat allemand mais le but de la manoeuvre n'etait pas d'aider le Reich.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 25 Aoû 2009, 15:25

Je ne pense pas que l'Armée d'Armistice, que par une mode soudaine vous vous êtes tous mis à appeler "Armée de Vichy" soit un exemple pertinent qui a sa place ici, pétainiste ou plus exactement maréchaliste mais comme l'ensemble de la population anti-boche et anti-collabo, qui organise des caches d'armes, prépare la revanche etc...de plus l'Armée Française de métropole qui ne stationne que dans la Zone non occupée par les Allemands est demobilisée en novembre 1942, donc elle s'est evitée les migraines des agents de police.

Car je crois que la collaboration "forcée" relève de cas particuliers qui se limitent à certaines catégories de fonctionnaires qui avaient moins de latitudes que les autres pour louvoyer, la Police en premier lieu, pour le reste compromission ou lâcheté, interêt, il n'y a pas de collaboration "forcée" à moins d'avoir une définition élastique de la collaboration des Suisses aux deportés travaillant dans les camps de concentration :?


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Igor  Nouveau message 25 Aoû 2009, 18:24

Loïc a écrit:Je ne pense pas que l'Armée d'Armistice, que par une mode soudaine vous vous êtes tous mis à appeler "Armée de Vichy" soit un exemple pertinent qui a sa place ici, pétainiste ou plus exactement maréchaliste mais comme l'ensemble de la population anti-boche et anti-collabo, qui organise des caches d'armes, prépare la revanche etc...de plus l'Armée Française de métropole qui ne stationne que dans la Zone non occupée par les Allemands est demobilisée en novembre 1942, donc elle s'est evitée les migraines des agents de police.


Enfin, il ne faudrait pas oublier non plus les livraisons d'armes et de matériel à l'Allemagne, ainsi que les aérodromes syriens utilisés par la Luftwaffe.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Aoû 2009, 18:32

Et les livraisons de produits industriels "basiques". Je prends l'exemple des industries textiles qui livraient en Allemagne jusqu'en octobre 1944 (pour les Vosges).
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7297
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Aoû 2009, 08:15

Bonjour,
JARDIN DAVID a écrit:Et les livraisons de produits industriels "basiques". Je prends l'exemple des industries textiles qui livraient en Allemagne jusqu'en octobre 1944 (pour les Vosges).

Ca, c'est ce que j'appelle plus haut "collaboration economique".

@Loic : Je parlais plus de l'Armee d'outre-mer que de l'Armee d'armistice et Igor viens de rajouter un clou en nous rappellant l'affaire des aerodromes de Syrie.
Le terme "Armee de Vichy" sert a associer a la fois l'ephemere Armee d'armistice, l'Armee d'Afrique et les autres forces armees de la partie de l'Empire qui sont restees fideles a Petain.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 26 Aoû 2009, 15:43

Oui, collaboration économique. Mais avec quel degré de choix ? Il est possible de s'engager ou pas, d'adhérer à un mouvement ou pas mais comment faire pour les patrons d'entreprises privées, surtout les "PME" ? Mettre la clef sous la porte ? Fuir avec femme et enfants ? Dans ce cas il y a aussi risque de transfert de la main d'oeuvre en allemagne. Certains ont simplement (simplistement) vu les opportunités économiques. Les mêmes n'avaient pas de répulsion pour l'idéologie, ce sont des collabos sans aucune réserve. D'autres au contraire ont traîné des pieds, ralenti la production, bref bricolé pour afficher une façade de collaboration, conserver leur personnel et dans le meilleur des cas agir en sous-main.
Mon propos n'est pas d'excuser mais seulement de montrer qu'il y a bien différents types de collaboration, plus ou moins militaires et avec un degré de liberté dans les choix (actif/passif) très différent.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7297
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 26 Aoû 2009, 18:59

« J’entre aujourd’hui dans la voie de la collaboration »

Daniel Laurent a raison de rappeler que la collaboration est multiforme. Quoi de commun en effet entre un intellectuel collaborationniste de la zone occupée, défendant les pires thèses nazies dans la presse parisienne, et le petit fonctionnaire du gouvernement de Vichy obéissant aux ordres de sa hiérarchie ? L’un et l’autre ont pourtant bel et bien participé, à des degrés divers et de manière active ou passive, à cette collaboration d’Etat avec l’Allemagne voulue par Pétain. L’affaire est donc complexe. Elle le sera encore plus lors des procès de la Libération lorsqu’il s’agira d’établir le niveau de responsabilité de chacun ! J’ai d’ailleurs remarqué que les juges faisaient souvent une distinction entre l’adhésion à un mouvement maréchaliste au début de l’occupation et celle effectuée après le 11 novembre 1942, date de l’invasion de la zone « libre » par les Allemands. Dans le premier cas, bon nombre de pétainistes sincères vont en effet s’avérer par la suite d’authentiques patriotes. Dans celui d’un engagement postérieur au 11 novembre, il sera difficile de feindre ignorer la vraie nature du régime nazi et les mesures coercitives du gouvernement de Vichy. Il n’y aura plus de circonstances atténuantes.
Il est courant d'amalgamer la police et la gendarmerie comme exemple de collaboration institutionnelle. Et à cet égard, les images dramatiques de la rafle du Vel’ d’hiv’ ont laissé des traces profondes dans la mémoire collective des français.
Pour ma part, je nuancerai cette analyse. Certains policiers, trop probablement, ont été des supplétifs efficaces de la Gestapo. C’est indéniable. Ainsi cet exemple, pour illustrer mon propos : Le 9 octobre 1941 au matin, les Allemands, accompagnés de l’inspecteur de police Brunet, se présentent chez Mme Brindeau à Fougères pour arrêter son fils, membre du réseau de résistance Gallais. Le mari de Mme Brindeau est alors prisonnier de guerre en Allemagne et son fils cadet à Dakar. Ce qu’ignorent les Allemands qui demandent à Mme Brindeau où est son fils. Mme Brindeau, rusant, leur répond qu’il était à Dakar sur le « Richelieu » et leur montre des lettres. Les Allemands se retirent alors sans insister, suivis de Brunet. Mais, arrivé à la porte, l’inspecteur de police se ravise, fait demi-tour et demande à Mme Brindeau son livret de famille. Il s’aperçoit alors que cette dernière avait deux fils. Joseph, l’aîné, est alors arrêté sur son lieu de travail ! Sans le zèle de ce policier français, il s’en fallait de peu pour que Joseph Brindeau échappe à son arrestation et à la déportation en Allemagne d’où il ne reviendra jamais.
Pour autant, les policiers ne furent pas tous des « collabos », loin s’en faut, la plupart se contentant d’exécuter passivement les ordres du gouvernement de Vichy. Mais bien rares furent ceux qui aidèrent la Résistance ou rejoignirent les maquis. Joseph Molien, gardien de la paix à Saint-Malo, est de ceux-ci. Il franchit le pas avec deux camarades : « En arrivant à Dol-de-Bretagne nous fumes insultés par un ouvrier qui déchargeait des sacs de farine d’un camion : « Ah ! Les flics à Pétain, les Kollabos, ils se sauvent, ils ont peur !! Vous en faites pas, on vous rattrapera bien ! » C’était vachement vexant ! Notre arrivée au maquis de Broualan, au village de la Lopinière, provoqua une mise en alerte. Dame, trois flics en tenue, en armes et portant le casque au côté ! Quelqu’un cria : « Des miliciens ! Mais heureusement Delaigue, un des organisateurs du maquis, nous reconnut et vint à notre rencontre, les maquisards présents se montrèrent heureux de notre arrivée. Peu après nous abandonnions l’uniforme et devenions des maquisards, des hors-la-loi. Oh ! Nous nous sentions bien un peu comme des « Défroqués ».
L’attitude de la gendarmerie sous l’occupation est différente de celle de la police. Tout du moins c’est ce qui apparaît lorsque l’on étudie les archives concernant la Bretagne, où la Résistance était très vive. Est-ce du au fait que ces militaires ne partagent pas les mêmes valeurs que leurs « collègues » policiers ? Qu’ils soient surtout bien implantés en zone rurale où ils connaissent tout le monde et où tout le monde les connait ? Ou alors moins politisés ? Probablement tout cela à la fois. Quoi qu’il en soit, dans certains endroits, des brigades entières étaient acquises à la Résistance. La plupart de ces gendarmes, fermant les yeux lorsqu’ils croisaient un réfractaire, voire ramenant sa bicyclette à un jeune FTP qui l’avait oubliée sur les lieux de son « travail » le long de la voie ferrée (véridique), ont eu un comportement exemplaire. Mme Jan, résistante FTP de Redon, en donne de nombreux exemples, dont celui-ci : « En 1944, des parachutistes alliés abandonnant leur avion en flammes tombèrent dans le bourg d’Allaire. Immédiatement les habitants se précipitèrent avec des vêtements civils et, métamorphosés tant bien que mal, les aviateurs furent emmenés dans la campagne. Ils devaient être sauvés. Mais, de Redon, les guetteurs allemands avaient vu les parachutes descendre. A peine les uniformes étaient-ils dissimulés que les Allemands arrivent avec leurs motocyclettes. Naturellement, ils menacèrent de leurs mitraillettes les grandes personnes et aussi les enfants. Personne n’avait rien vu, pas même les gendarmes qui se trouvaient à quelques dizaines de mètres. Pourtant leurs épouses avaient aidé à habiller les soldats alliés et à enterrer les parachutes. « Quel dommage, disait Mme Corre, la femme du chef de brigade, de perdre cette belle soie. Je me voyais déjà taillant une robe pour ma fille ! » Comme on la comprend…
Bien sûr il y eu des brebis galeuses, certaines devront rendre des comptes à la Libération, mais il est important de rappeler que bon nombre de ces gendarmes vont payer de leur vie leur soutien à la Résistance. Une étude exhaustive à ce sujet serait des plus salutaires.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Collaboration = Obligatoirement volontaire?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 26 Aoû 2009, 19:08

Oui, l'attitude des gendarmes a été souvent exemplaire.
Ex: dans l'Est de la France en sept-oct 1944 où ils ont largement encadré le maquis tout en cherchant à maintenir une fiction de gendarmerie vis à vis des allemands. La plupart mourront en déportation.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7297
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 39 minutes
par: Marc_91 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
il y a 46 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Aujourd’hui, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 20:42
par: dynamo 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 20:35
par: fanacyr 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 19:49
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Aujourd’hui, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:47
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: François Delpla et 12 invités


Scroll