Connexion  •  M’enregistrer

secteurs occupés par les italiens

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de euskal herria  Nouveau message 03 Nov 2008, 09:12

j' ai toujours entendu que les villes françaises occupés par les italiens avaient subies une occupation beaucoup plus douce que celles occupées par les allemands

j' aimerais savoir comment l'armée italienne s'est comporté avec les populations occupées que ce soit en france ou ailleurs!! j'ai lu quelque part que les italiens sur le front de l'est étaient révoltés des exactions des allemands et que de nombreuses bagarres se sont déroulés contre eux,

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 371
Inscription: 30 Oct 2008, 10:46
Localisation: Hendaye (Hendaia)
Région: euskal herria
Pays: pays basque

Voir le Blog de euskal herria : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 03 Nov 2008, 13:08

Bonjour,
Le fascisme mussolinien, quelque soit tout le mal que l'on puisse en dire, n'etait pas, contrairement au nazisme hitlerien, raciste de maniere mortifere.

C'est ainsi que les Alpes-Maritimes, occupees par les Italiens, sont devenues une sorte de "zone sure" ou de nombreux Juifs sont venus se refugier pour tenter d'echapper aux nazis et a leurs complices de Vichy. Il en fut de meme en Savoie occupee.

Ce n'est qu'a la capitulation italienne, en septembre 1943, que les Allemands occuperent ces zones et s'y livrerent a des rafles de Juifs dont, entre autres, Madame Simone Veil et sa famille furent victimes.

Au sujet du front de l'Est, je ne peux que te citer un phrase italienne pechee sur la Toile : " Mais c'est l'enfer ici ! "...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 03 Nov 2008, 20:56

Il est vrai que l'occupation italienne a été beaucoup moins dure que l'allemande qui a suivi (est-ce pour cela que les Français se moquaient ouvertement des ritals et osaient arracher la plume des alpini dans les cinémas ?) ; il est vrai que les Italiens ont protégé les juifs contre les Allemands et les... Français de Vichy (ils ont même rejeté, en août 1943, la proposition de Laval de recenser les juifs du Sud-Est)...

Cependant, la police italienne a pourchassé les résistants et l'armée italienne a lancé de nombreuses attaques contre les maquis, comme, par exemple, le 20 août 1943, contre celui des Confins (près de La Clusaz dans le massif des Bornes en Haute-Savoie) où se trouvait mon père (deux tués, deux blessés, vingt-trois prisonniers du côté des maquisards). Bref, en Haute-Savoie, en 1943, les autorités italiennes (police, carabiniers, douaniers, alpini), qui ont subi des attentats et des pertes, ont tué une dizaine de maquisards, en ont capturé environ cent cinquante et ont arrêté environ quatre cents autres personnes (réfractaires au S.T.O., à la suite d'incidents, de rixes, de tentatives de franchissement de la frontière suisse, de moqueries exagérées, de délations...), mais une quinzaine seulement étaient encore détenues au-delà des Alpes en septembre 1943. Des destructions ont été perpétrées, des violences commises, mais point de fusillades à l'allemande... La dolce vita !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Igor  Nouveau message 03 Nov 2008, 22:55

Je connais peu le sujet, toutefois il me semble que l'OVRA (police politique fasciste) n'avait rien à envier à la Gestapo lorsqu'il s'agissait d'obtenir des renseignements. En témoigne le sort subi par le résistant Fred Scamaroni:

La redoutable police politique fasciste, l'OVRA, traque le réseau qu'il a monté, et arrête son radio le 18 mars 1943. Ce dernier, après 30 heures de tortures effroyables, livre le nom de son chef. Fred Scamaroni est arrêté à Ajaccio dans la nuit du 18 au 19 mars, et soumis à son tour à la torture. Dans sa cellule, il s'ouvre les veines avec un fil de fer, et meurt après avoir écrit au mur avec son propre sang : « Vive la France, vive de Gaulle! » Ses bourreaux jettent son corps à la fosse commune.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Scamaroni
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tom  Nouveau message 04 Nov 2008, 12:04

En fait, c'est le contraire ! C'est la "Gestapo" qui, après plusieurs visites d'Himmler lui-même, a pris modèle sur l'Organizzazione di Vigilanza e Repressione dell'Antifascismo, l'OVRA, créée en 1927 à Milan.

L'OVRA a certainement utilisé la torture et elle a envoyé un certain nombre de gens devant le Tribunale Speciale qui condamnait à mort ou à de lourdes peines de prison, mais il me semble qu'elle tout de même été beaucoup moins rude que la police allemande...

Voir en italien : http://cronologia.leonardo.it/storia/a1927g.htm "OVRA, la policia politica di Mussolini"

Voir en anglais : http://en.wikipedia.org/wiki/OVRA

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 30 Nov 2008, 18:01

Si il existe une légende grise ou noire sur les Italiens (leur valeur combattive, légende urbaine des avions mitraillant les Français durant l'Exode...) on peut se demander si il n'existe pas aussi une légende rose, les juifs ont été protégés dans leurs zones d'occupation mais en Italie même c'est autre chose, de même on a totalement gommé en France cet aspect repressif de la présence Italienne.

Peut être que certains auront pu trouver cette publication récente qui consacre un chapitre à l'Italie :

De son côté, Davide Rodogno (Université de St Andrews ; Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales, Genève) a mis en exergue les conceptions de l’Italie Fasciste dans sa politique répressive mise en œuvre dans les territoires qu’elle a occupés, conceptions largement façonnées par l’héritage colonial et par les conceptions de l’" Homme nouveau " fasciste. Si la troupe n’a pas forcément partagé ces valeurs, les généraux italiens les ont pour leur part largement faites leurs, éclairant d’un jour nouveau une action répressive largement méconnue à force d’avoir été reléguée loin derrière celle de son partenaire de l’Axe.
La repression en France 1940-1945 CRHQ Caen
par contre parmi les sujets un peu redondants quand on evoque la repression en France il y'a aussi un chapitre sur la 157e Division de Réserve (encore elle) si chère à Tom.
http://clioweb.free.fr/colloques/repression.htm


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Tom  Nouveau message 30 Nov 2008, 19:26

Vous avez dit "157e division de réserve" ? Je sors immédiatement de la mienne, à défaut de sortir mon revolver ! Ubi, quando ? :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de chazette  Nouveau message 24 Déc 2008, 01:36

pour Mr Tom de la doc
tiré de mon livre AOK 19

De la Division Nr.157 à la 157.Gebirgs.Division
par A.Chazette

Historique succinct.
En septembre 1939 est crée le 157e état-major divisionnaire de remplacement dont le but est de controler toutes les unités de remplacement (Ersatz-Einheiten) stationnant dans la région militaire VII de Munich. le 15 septembre 1939 l’état-major est transformé en Div.Nr 157 regroupant en mars 1940 différentes unités de recomplément : Inf.Ers.Rgt.7 (Btl.19,61,62) de München, Inf.Ers.Rgt.157 (Btl.179,199,217) de Brannenburg, Geb.Jäg.Erst.Rgt.1 (Btl. I./98, II./98, 99, 100), Art.Erst.Rgt.7 (Abt.7, 43, 79, 157) de München, Beob.Erst.Abt.7 de München, Erst.Abt.Aufkl.7 (mot) de München, Pz.Jäg.Erst.Abt.7 de München, Pi.Erst.Btl.7 de München, Nachr.Erst.Abt.7 de München, Kraftf.Erst.Abt.7 de München, Kraftf.Erst.Abt.27 de München Fahr-Erst.Abt.7 de Landshut, Fahr-Erst.Abt.27 de Freising et Bau-Erst.Btl.7 de Freising. Le 26 septembre 1942 la division est transférée en France dans le secteur de Besançon et le 2 octobre 1942 elle est redésignée en 157.Reserve.Division. le 22 septembre 1943 elle est redéployée dans la région de Grenoble, Chambery, Aix-les-bains, Annecy, Chamonix et participe activement, jusqu’au 20 septembre 1944, à la lutte contre les maquis de la région et nottament ceux du Vercors. Réorganisée ensuite en 157.Gebirgs.Division, elle se replie sur l’Italie et participe aux combats de montagne tels ceux du Mont-Cenis, de Bordonecchia, de Modane, du col du Petit St-Bernard, de fort Paradiso, du mont Turra ...etc. En décembre elle est engagée dans l’Appenin au sud de Bologne dans des opérations défensives et combat à Rivarolo, Giorgio, Fontanafredda, Bonconvente, Sasso Marconi, Badolo et Panico. Le 1er mars 1945 la division est officiellement dissoute mais change en fait de dénomination et devient la 8.Gebirgs.Division. Par la suite elle est engagée dans des opérations défensives dans la région du lac de Garde et dans la vallée de L’Adige.



Activités Localisations Dates
Formation de la Ers.Truppen VII Muenchen Wehrkreis VII 9/11/1939
Redesignation en Div.Nr 157 Muenchen 15/9/1939
Transfert en France pour occupation Besançon 26/9/1942
Redesignation en 157.Reserve.Division Besançon 2/10/1942
Redéploiement Grenoble 22/9/1943
Lutte anti-maquis Modane, le Vercors 24/7/1944
Transfert en Italie Turin 21/9/1944
Réorganisation en 157.Gebirgs.Division Turin 25/9/1944
Redéploiement et opérations défensives Bologne 24/12/1944
Opérations défensives Bologne 26/2/1945
Dissolution Bologne 1/3/1945


Biographie du Generalleutnant Karl Pflaum.

Cet officier est né le 17 novembre 1890 à Passau, fils de Kaulmann Bernhard Pflaum et de Martha Krüger
23/7/1910 Elève officier au 8e régiment d’infanterie bavaroise
25/5/1911 Aspirant
28/10/1912 Sous-Lieutenant / Leutnant
1/12/1915 Chef de compagnie
16/3/1916 Lieutenant / Oberleutnant au IR.8
22/9/1921 Capitaine / Hauptmann
20/10/1921 Affecté au III./IR.21
1/11/1928 Affecté au 16e régiment de cavalerie
1/10/1930 Officier à l’état-major du IR.19
1/6/1932 Commandant / Major commandant le I./IR.19 d’Augsburg
1/3/1935 Lieutenant-Colonel / Oberstleutnant
15/10/1935 Commandant le II./IR.61 à Munich
1/10/1937 Colonel / Oberst
26/8/1939 Commandant le IR.19
1/10/1941 Général de Brigade / Generalmajor
9/10/1941 Général commandant provisoirement la 258.ID
5/12/1941 Général commandant la 258.ID
20/9/1942 Général commandant la 157.Reserve.Division
1/10/1943 Général de division / Generalleutnant
2/1947 Arrêté en Allemagne par les autorités américaines et extradé à Lyon
25/12/1951 Libéré de prison
18/12/1957 Décédé à Altötting


Etat-major de la 157.Reserve.Division.

Kdr : Generalleutnant Karl Graf né en 1883, en poste du 15/9/39 au 15/6/40
Oberst Friedrich-Karl Graf Duemlein né en 1875, en poste du 15/6/40 au 22/7/40
Generalleutnant Karl Graf né en 1883, en poste du 22/7/40 au 12/41
Generalmajor Friedrich-Karl Graf Duemlein né en 1875, en poste du 12/41 au 27/12/41
Generalleutnant Hans Schönharl né en 1878, en poste du 27/12/41 au 20/1/42
Generalleutnant Karl Graf né en 1883, en poste du 20/1/42 au 20/9/42
Generalleutnant Karl Pflaum né en 1890, en poste du 20/9/42 au 31/8/44
Oberst Reinhardt, en poste de remplacement au 8/44
Generalmajor Paul Schricker né en 1895, en poste du 31/8/44 au 26/2/45
Abt Ia : Hauptmann Resseguier, en poste en 1944
Major Johannes Koepper, en poste du 30/8/44 au 26/2/45
Abt IIa : Major Georg Ritter né en 1897, en poste du 9/39 au 1/40
Hauptmann Philipp Schubert né en 1894, en poste du 1/40 au 3/41
Hauptmann Heinz Möller, en poste du 9/44 au 26/2/45
Kdt der St.Qu : Hauptmann Emil Steiner né en 1894, en poste du 10/42 au 1/43
Hauptmann Karl Tewes né en 1890, en poste du 2/43 au ?
Oberleutnant Hammer, en poste en 1944-1945

Le Res.Gren.Rgt.7
Infanterie.Ers.Rgt.7 au 15/9/39
puis Reserve.Infanterie.Regiment.7 au 1/10/42 PC à Grenoble
puis Res.Gren.Rgt.7 au 13/3/43 dissout le 20/12/43 PC à Grenoble

Kdr: Oberst Josef Krieger né en 1893, en poste du 10/42 au 4/43
Oberst Franz Schwehr né en 1898, en poste du 8/43 au 20/12/43
Adj: Hauptmann Hermann Preuss né en 1904, en poste du 10/42 au 4/43
Oberleutnant Johann du Bellier né en 1899, en poste du 5/43 au 7/43
Hauptmann Max Ankerl né en 1895, en poste du 8/43 au 12/43
Stab
Nachrichten.Komp 7
Res.Komp.f.Reiterzüge
Res.Inf.gesch.Kp 7
Res.Inf.Pz.Jäg.Kp 7
Res.Inf.Pio.Kp 7
Res.Gren.Btl 19
Res.Gren.Btl 61
Res.Gren.Btl 62

Le Res.Gren.Rgt.157
Infanterie.Ers.Rgt.157 au 15/9/39
puis Reserve.Infanterie.Regiment.157 au 1/10/42 PC à Gap
puis Res.Gren.Rgt.157 au 13/3/43 PC à Gap

Kdr: Oberst Theodor Paul né en 1893, en poste du 9/42 au 3/43.
Oberst Max Kneitinger né en 1897, en poste du 3/43 au 4/44.
Adj: Oberleutnant Georg Weber né en 1915, en poste du 9/43 au 10/43.
Oberleutnant Hermann Pfeiffer né en 1895, en poste du 1/44 au 7/44.



Stab Res.Gren.Rgt 157 Etat-major PC à Gap
Wohlklang Musique PC à Gap

Res.Gren.Btl 179 PC à Grenoble
Kp.1 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.2 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36.
Kp.3 armée de 12 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 2 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm, 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et d’aucun mortier italien de 8,1 cm Gr.W 276.

Res.Gren.Btl 199 PC à Chamberry
Kp.1 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 5 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.2 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 5 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.3 armée de 8 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 5 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 cm, 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 1 mortier lourd italien de 8,1 cm Gr.W 276.

Res.Gren.Btl 217 PC à Embrun
Kp.1 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 7 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.2 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.3 armée de 8 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm, 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 mortiers italiens de 8,1 cm Gr.W 276.

Res.Inf.gesch.Kp 7 PC à Chamberry
armée de 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm et 2 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18
Res.Pz.Jäg.Kp 7 PC à Chamberry
armée de 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 2 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42,
1 canon antichar de 7,5 cm Pak 40, 6 canons antichar de 5 cm Pak 38, 4 canons antichar
de 3,7 cm Pak 36 et 2 voitures légères blindées de reconnaissance routière italiennes le.Strassenpz.
Res.Inf.Nachrichten.Komp 7 PC à Grenoble
armée de 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm.
Res.Inf.Pio.Kp 7 PC à Grenoble
armée de 1 mitrailleuse italienne de 6,5 mm et 6 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42.
Res.Inf.gesch.Kp 157 PC à Gap
armée de 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm et 3 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18
Res.Pz.Jäg.Kp 157 PC à Gap
armée de 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 2 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42,
6 canons antichar tchèques de 4,7 cm Pak 36 (t), 0 canon antichar de 7,5 cm Pak 40, 3 canons antichar de 5 cm Pak 38 et 4 canons antichar de 3,7 cm Pak 36.
Res.Inf.Nachrichten.Komp 157 PC au Mont-Dauphin
armée de 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm.

Le Res.Geb.Jäg.Rgt.1
Geb.Jäg.Erst.Rgt.1 au 15/9/39
puis Res.Geb.Jäg.Rgt.1 au 1/10/42 PC à Aix les bains

Kdr: Oberstleutnant Horst von Petersdorff né en 1892, en poste du 6/42 au 19/12/43
Oberst Franz Schwehr né en 1898, en poste du 20/12/43 au 11/44
Adj: Oberleutnant Julius Vogel né en 1914, en poste du 11/42 au ?


Stab Res.Geb.Jäg.Rgt.1 Etat-major PC à Aix les Bains

IR.Geb.Jäg-Btl I./98 PC à Annecy
Kp.1 armée de 5 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36.
Kp.2 armée de 6 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 5 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 2 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36. Cette compagnie est détachée à Aix les Bains.
Kp.3 armée de 5 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36.
Kp.4 armée de 12 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42 et de 2 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm.
Kp.5 armée d’un mortier moyen italien de 8,1 cm m.Gr.W , de 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18

IR.Geb.Jäg-Btl II./98 PC à St-Jean de Maurienne
Kdr : Hauptmann Geyer puis Hauptmann Resseguier le 15/5/1944.
Kp.6 armée de 10 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 10 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36. Cette compagnie est détachée à Bardonechia.
Kp.7 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 11 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 5 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36. Cette compagnie est détachée à Aix les Bains.
Kp.8 armée de 12 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42 et de 4 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm.
Kp.9 armée d’un mortier moyen italien de 8,1 cm m.Gr.W , de 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18

IR Geb.Jäg-Btl.99 PC à Briançon
Kp.1 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 7 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 4 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36. Cette compagnie est détachée à Seez.
Kp.2 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36.
Kp.3 armée de 12 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42 et de 4 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm.
Kp.4 armée d’un mortier moyen italien de 8,1 cm m.Gr.W , de 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18.
Et d’une compagnie antichar Panzer-Jäger en cours de constitution.

IR Geb.Jäg-Btl.100 PC à Bourg St-Maurice
Kdr : Major Helmut Hermann
Kp.1 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 7 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm le.Gr.W 36. Cette compagnie est détachée à Seez.
Kp.2 armée de 8 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 6 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm
et 3 mortiers légers de 5 cm leGr.W 36. Cette compagnie est détachée à Aix les Bains.
Kp.3 armée de 12 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42 et de 4 mitrailleuses lourdes Polonaises de 7,9 mm.
Kp.4 armée de 2 mortiers moyens italiens de 8,1 cm m.Gr.W , de 4 mortiers moyens de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 canons d'infanterie de 7,5 cm le.IG 18

Pz.Jäg.Kp Res.Geb.Jäg.Rgt.1 PC à Sallanches
armée de 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 2 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 5 canons antichar de 4,7 cm (i), 4 canons antichar de 5 cm Pak 38 et 4 canons antichar de 3,7cm Pak 36
Nachrichten.Kp Res.Geb.Jäg.Rgt.1 PC à Aix les Bains
armée d’une mitrailleuse italienne de 6,5 mm.

Le Res.Art.Rgt.7
Art.Erst.Rgt.7 au 15/9/39
puis Res.Art.Rgt.7 au 1/10/42 PC à Grenoble
puis Geb.Art.Rgt.1057 au 12/44

Kdr: Oberst Alfred Seeger né en 1888, en poste du 1/43 au 9/43
Adj: Oberleutnant Karl-Siegfried Beyer né en 1915, en poste du 1/43 au ?

Unités
Stab Res.Art.Rgt.7
Res.Art.Abt.7 PC à Grenoble
Nachrichten-Zug
Btr 1./Res.Art.Abt.7 6 pièces de 10,5 cm le.FH 16 Erla, 2 le.MG allemandes et 2 le.MG italiennes
Btr 2./Res.Art.Abt.7 3 pièces de 15 cm sFH 18, 2 le.MG allemandes et 1 le.MG italienne
Res.Geb.Art.Abt.79 PC à Alberville
Nachrichten-Zug
Btr 1./ Res.Geb.Art.Abt.79 2 pièces de 7,5 cm Gb.G.36, 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
2 le.MG allemandes et 1 le.MG italienne
Btr 2./ Res.Geb.Art.Abt.79 2 pièces de 7,5 cm Gb.G.36, 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
2 le.MG allemandes et 1 le.MG italienne
Btr 3./ Res.Geb.Art.Abt.79 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
2 le.MG allemandes et 1 le.MG italienne
Le Res.Pi.Btl.7
Pi.Erst.Btl.7 au 15/9/39
puis Res.Pi.Btl.7 au 1/10/42 PC à Grenoble
puis Geb.Pi.Btl.1057 au 12/44

Kdr: Major Wilhelm Fehlhammer né en 1894, en poste du 10/42 au 10/44
Adj: Oberleutnant Christian Hartmann né en 1920, en poste du 10/42 au 10/44

Stab Res.Pi.Btl.7 PC à Grenoble
Kp.1 armée de 6 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 2 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 1 s.MG de 7,9 mm polonaise, 2 mortiers moyens italiens de 8,1 cm m.Gr.W, 1 mortier moyen de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 2 Pz.Abw.Bü de 2 cm (i).
Kp.2 armée de 6 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 2 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 4 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 1 s.MG de 7,9 mm polonaise, 2 mortiers moyens italiens de 8,1 cm m.Gr.W et de 3 Pz.Abw.Bü de 2 cm (i).
Kp.3 armée de 6 mitrailleuses légères allemandes le.MG 34 ou 42, 2 mitrailleuses lourdes allemandes s.MG 34 ou 42, 3 mitrailleuses italiennes de 6,5 mm, 1 s.MG de 7,9 mm polonaise, 2 mortiers moyens italiens de 8,1 cm m.Gr.W, 1 mortier moyen de 8 cm m.Gr.W 34 ou 42 et de 3 Pz.Abw.Bü de 2 cm (i).


Le Res.Nachs.Abt.1057
Stab Res.Nachs.Abt.1057 PC à Aix les Bains
Kraftf.Zug mot.1057
Geb.San.Kp.1057
Krankenkw.Zug.1057 une partie de la section est affectée à Gap.

Et tiré de mon livre Fallschirmjäger en France

Les Fallschirmjäger du Kampfgruppe Jungwirth atterrissent dans le Vercors
Le 21 juillet 1944 une vingtaine de DFS 230, remorqués par des Do 17 en provenance de Strasbourg, appartenant au I./LLG1 (Hauptmann Krug) et en particulier à sa 2.Staffeln, déversent sur le plateau du Vercors une première vague d’assaut de parachutistes allemands. Ceux-ci sont constitués d’une part de parachutistes appartenant au bataillon du Major Hans Jungwirth (DKG le 30/4/43) basés depuis le 14 à Lyon/Bron (Fallschirmschule 1, XI.Fliegerkorps dirigée par l’Hauptmann Hornburg), et au II./Kampf-Geschwader 200 sous les ordres de l’Oberleutnant Friedrich Schaëfer (RK le 24/10/44 suite à cette action), et aussi par des éléments de la 8.(Leg.) Kp.3./Rgt.Brandenburg.
Les parachutistes proviennent initialement du centre d’instruction de Mannheim alors que la 8.(Leg.) Kp.3./Rgt.Brandenburg est détachée de la division du même nom rebaptisée Streifkorps Frankreich Süd. L’Hauptmann Traeger, nouveau commandant de l’unité, dispose alors deux Einsatzgruppen et d’un kl.Führungsstab avec un Nach.Zug. Lors de sa participation à l’attaque du Vercors, un planeur sera même abattu le 21 juillet au hameau de la Mure où seront recensés huit morts : trois soldats d’origine française, quatre Ukrainiens et un officier. Cette première vague de planeurs sera rapidement suivie d’une seconde constituée de vingt autres DFS 230 et de trois gros Go 242 entre le 18 et le 23 juillet. En se posant près de Vassieux et de sa piste d’atterrissage de 1050 mètres, les planeurs déversent les parachutistes qui passent de suite à l’action. Les maisons sont incendiées et les maquisards, comme d’ailleurs la population civile, sont passés par les armes ou meurent en combattant. Le 26, les parachutistes brûlent leurs planeurs avant de descendre dans la vallée.
Sur l’ensemble du massif du Vercors les parachutistes ont perdu 101 combattants dont 46 à Vassieux. Du coté des maquisards 500 ont été tués et l’on dénombre 200 victimes civiles, ainsi que 1200 bâtiments incendiés.
Au sol c’est la 157.Reserve-Division qui est principalement chargée de l’attaque frontale. Cette unité est formée en septembre 1939 et crée à partir du 157e état-major divisionnaire de remplacement dont le but est de contrôler toutes les unités de remplacement (Ersatz-Einheiten) stationnant dans la région militaire VII de Munich. le 15 septembre 1939 l’état-major est transformé en Div.Nr 157 regroupant en mars 1940 différentes unités de recomplément : Inf.Ers.Rgt.7 (Btl.19,61,62) de München, Inf.Ers.Rgt.157 (Btl.179,199,217) de Brannenburg, Geb.Jäg.Erst.Rgt.1 (Btl. I./98, II./98, 99, 100), Art.Erst.Rgt.7 (Abt.7, 43, 79, 157) de München, Beob.Erst.Abt.7 de München, Erst.Abt.Aufkl.7 (mot) de München, Pz.Jäg.Erst.Abt.7 de München, Pi.Erst.Btl.7 de München, Nachr.Erst.Abt.7 de München, Kraftf.Erst.Abt.7 de München, Kraftf.Erst.Abt.27 de München Fahr-Erst.Abt.7 de Landshut, Fahr-Erst.Abt.27 de Freising et Bau-Erst.Btl.7 de Freising. Le 26 septembre 1942, la division, sous les ordres du Generalleutnant Karl Pflaum, est transférée en France dans le secteur de Besançon et est désignée le 2 octobre 1942 en tant que 157.Reserve.Division. Le 22 septembre 1943, elle est redéployée dans la région de Grenoble, Chambéry, Aix-les-bains, Annecy, Chamonix et participe activement, jusqu’au 20 septembre 1944, à la lutte contre les maquis de la région et notamment ceux du Vercors.
Lors de cette opération la division a engagé sur place les forces suivantes :
Res.Gren.Rgt 157
Kdr : Oberst Max Kneitinger en poste du 3/43 au 4/44.
Stab Res.Gren.Rgt 157 PC à Gap
Wohlklang (musique) PC à Gap
Res.Gren.Btl 179 PC à Grenoble (1-3 Kp)
Res.Gren.Btl 199 PC à Chambéry (1-3 Kp)
Res.Gren.Btl 217 PC à Embrun (1-3 Kp)
Res.Inf.gesch.Kp 7 PC à Chambéry
Res.Pz.Jäg.Kp 7 PC à Chambéry
Res.Inf.Nachrichten.Komp 7 PC à Grenoble
Res.Inf.Pio.Kp 7 PC à Grenoble
Res.Inf.Gesch.Kp 157 PC à Gap
Res.Pz.Jäg.Kp 157 PC à Gap
Res.Inf.Nachrichten.Komp 157 PC au Mont-Dauphin
Res.Geb.Jäg.Rgt.1
Kdr : Oberst Franz Schwehr en poste du 20/12/43 au 11/44
Stab Res.Geb.Jäg.Rgt.1 PC à Aix les Bains
IR.Geb.Jäg-Btl I./98 PC à Annecy (1-5 Kp)
IR.Geb.Jäg-Btl II./98 PC à St-Jean de Maurienne (6-9 Kp)
Kdr : Hauptmann Geyer puis Hauptmann Resseguier le 15/5/1944.
IR Geb.Jäg-Btl.99 PC à Briançon (1-4 Kp)
IR Geb.Jäg-Btl.100 PC à Bourg St-Maurice (1-4 Kp)
Kdr : Major Helmut Hermann
Pz.Jäg.Kp Res.Geb.Jäg.Rgt.1 PC à Sallanches
Nachrichten.Kp Res.Geb.Jäg.Rgt.1 PC à Aix les Bains
Res.Art.Rgt.7 PC à Grenoble
Kdr : Oberst Alfred Seeger
Stab Res.Art.Rgt.7
Res.Art.Abt.7 PC à Grenoble
Nachrichten-Zug
Btr 1./Res.Art.Abt.7 avec 6 pièces de 10,5 cm le.FH 16
Btr 2./Res.Art.Abt.7 avec 3 pièces de 15 cm s.FH 18
Res.Geb.Art.Abt.79 PC à Alberville
Nachrichten-Zug
Btr 1./ Res.Geb.Art.Abt.79 avec 2 pièces de 7,5 cm Gb.G.36, 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
Btr 2./ Res.Geb.Art.Abt.79 avec 2 pièces de 7,5 cm Gb.G.36, 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
Btr 3./ Res.Geb.Art.Abt.79 avec 4 pièces de 7,5 cm Gb.K.15 Skoda
Res.Pi.Btl.7 PC à Grenoble (1-3 Kp)
Kdr : Major Wilhelm Fehlhammer en poste du 10/42 au 10/44
Res.Nachs.Abt.1057
Stab Res.Nachs.Abt.1057 PC à Aix les Bains
Kraftf.Zug mot.1057
Geb.San.Kp.1057
Krankenkw.Zug.1057 une partie de la section est affectée à Gap.


 

Voir le Blog de chazette : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de chazette  Nouveau message 24 Déc 2008, 01:38

Comme on peut le constater le mythe des paras SS au Vercors est completement depacé l'histoire se travaille en archives pas sur des ondits !! Alors que la plupart des livres d'après guerre jusque recemment nous parlent de waffen para !
AC


 

Voir le Blog de chazette : cliquez ici


Re: secteurs occupés par les italiens

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 24 Déc 2008, 07:17

Bonjour,
chazette a écrit:Comme on peut le constater le mythe des paras SS au Vercors est completement depacé l'histoire se travaille en archives pas sur des ondits !! Alors que la plupart des livres d'après guerre jusque recemment nous parlent de waffen para !
AC

Il est dit que les resistants et les civils sur place ont pris pour des SS les membres de la Brandenbourg (Uniformes noirs) qui sont arrives en planeur sur le Vercors. Est-ce exact ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 10 minutes
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
il y a 14 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 20 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 27 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
il y a 59 minutes
par: P. Vian 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Hier, 21:56
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: virlo-junk et 15 invités


Scroll