Connexion  •  M’enregistrer

Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 11 Avr 2008, 19:47

LENEVETTE Roger a écrit: Français d'abord et Bretons ensuite ce qui a été celui des résistants en général.
Nous nous sommes effectivement trouvés devant un choix pendant l'occupation. La Bretagne était occupée au même titre que d'autres régions, mais c'est la France qui était en guerre, et chacun a dû faire son choix en son âme et conscience.
Roger

Merci Roger de résumer ma pensée on sait pertinemment que les basques les alpins les alsaciens ont combattu ou sont entrés dans la résistance pour libérer un pays la France les choix qui ont été fait par les résistants bretons sont ceux de tous les autres résistants. Je voudrais quand même revenir sur l'association de l'hermine et de la résistance, le symbole est certes breton mais l'hermine n'est pas à associer à la résistance mais à la milice bretonne.... puisque ces derniers l'avaient cousues sur le bras gauche de leurs uniformes.
Quand à l'idée de manipulation politique ,mon cher Roger j'adhère totalement à votre théorie.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


oui

Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 11 Avr 2008, 20:20

Je n'aurais pas dit mieux que Roger, qui d'ailleurs se trouvait là et pas moi.
Ton opinion, Roger, traduit parfaitement ce qui nous gêne dans cette notion de resistance et conscience Bretonne, comme si l'une était le moteur de l'autre.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Résistance et Conscience bretonne

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 11 Avr 2008, 20:37

M. Monnier, comment pouvez-vous écrire que : "Goulet, Le Helloco et la direction du PNB n'ont rien a voir avec mon étude", alors qu'ils sont cités à plusieurs reprises dans votre livre ? Ainsi Hervé Le Helloco cité page 326 avec Germaine Jézéquel : "Les justes ne furent pas toujours là où l'on penserait". Et Darsel ? Comme vous, j'ai lu pas mal de livres sur cette période de notre histoire, mais lire qu'il fut : "un cas intermédiaire comme il en a eu beaucoup dans le population française." me laisse pantois ! Membre du PNB avant-guerre, présent (par hasard !) à Locquirec lors du débarquement d'armes en provenance d'Allemagne sur le bateau de Le Helloco en août 39 juste avant la déclaration de la guerre, libéré d'un stalag grâce à l'intervention de Debauvais, responsable du PNB pendant l'Occupation avec un comportement qui pose question au regard des documents que j'ai retrouvé aux archives, admettez que ce "cas intermédiaire" est un concept assez inédit en matière d'histoire de la 2GM en Bretagne.
Bien à vous.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 12 Avr 2008, 04:02

Bonjour,
hilarion a écrit:on sait pertinemment que les basques les alpins les alsaciens ont combattu ou sont entrés dans la résistance pour libérer un pays la France les choix qui ont été fait par les résistants bretons sont ceux de tous les autres résistants.

Et que dire des Corses !
"La tete de Maure contre la Croix Gammee" ?
Province a forte identite regionale, la Corse meriterait peut-etre aussi une etude sur "Resistance et conscience corse".

D'autant plus que pendant la Liberation les Resistants corses servirent de guides a des unites francaises dont certaines etaient peut-etre la par "conscience maghrebine" ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Sammy Moreau  Nouveau message 12 Avr 2008, 18:17

Le sujet m'intéresse, comme je l'ai précisé dans ma présentation. Je suis tombé dessus grâce à Google !

Le premier livre de Kristian Hamon, Les nationalistes bretons sous l'occupation, est également à recommander, il donne des faits éclairants.

J'ai lu avec intérêt ce que Kristian Hamon écrit sur Joachim Darsel, d'après sa propre enquête. J'avais aussi noté ce qu'il a communiqué à un participant du forum :
"Si l'auteur avait consulté le dossier de Creston il y aurait par exemple trouvé une lettre très dure de Gourvil à son égard et adressée au CDL 35. Dans ce courrier, Gourvil s'interroge sur les conditions troublantes de la libération de Creston par les Allemands et sur ses fréquentations plutôt ambigües avec ses anciens camarades du PNB lors de son "assignation à résidence" dans la région de Rennes."


En suivant ce sujet, il y a une analyse de Françoise Morvan sur le livre discuté ici, qui soulève également ce problème. (voir le PDF sur ce site : http://www.communautarisme.net/grib/). Il est étonnant de relever que le problème a été posé à l'époque.

Il est aussi étonnant de voir que le même Gourvil avait relevé ce que l'on trouve dans les mémoires de Anna Debauvais, écrite pour son mari François Debauvais, un des pro-nazis du PNB les plus connus. Elle relate que Creston a immédiatement repris contact avec Debauvais, en étant censé être assigné à résidence.

Le cas Creston est essentiel dans le livre de Jean-Jacques Monnier, il parait même en être la pierre angulaire.

Le pseudonyme de Creston a été révélé depuis un livre de l'historien Bertrand Frélaut. On a su ainsi que cet Halgan-Creston publiait dans L'Heure Bretonne, le journal du Parti National Breton pro-nazi. En cherchant sur internet, on trouve cette citation, issue de L'Heure Bretonne, ou Halgan écrit sur :
« le trop fameux Léon Mayer (…) maire du Havre, qui eut mieux fait de s'occuper du port de Haïffa dont il était originaire (…) L'individu n'étant plus ministre n'en conservait pas moins, en sous-main, grâce à ses amitiés et à la solidarité bien connue du monde d'Israël, les leviers de commande essentiels » (voir)


En cherchant Halgan et L'Heure Bretonne sur Internet, on trouve aussi cette publication, dont le caractère pro-nazi et fasciste parait difficile à nier.

L'activité de Creston dans le PNB n'a donc rien de culturelle.

Mais la biographie publiée par l'organisation que Creston a reconstituée après-guerre, Ar Falz - Skol Vreizh, ne dit pas un mot de cette activité dans L'Heure Bretonne, qui aurait pu être présentée, mais est occultée.

Monsieur Monnier a-t-il trouvé les article de Halgan-Creston dans L'Heure Bretonne ? Si oui, pourquoi ne les analyse-t-il pas ?

Dans quel réseau sur Saint-Nazaire Creston est-il connu ? Peut-on se contenter d'une attestation signée Montgomery ?

Tout cela est-il mieux établi que pour le cas Martray ?


 

Voir le Blog de Sammy Moreau : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 12 Avr 2008, 20:02

Sammy Moreau a écrit:Tout cela est-il mieux établi que pour le cas Martray ?

Merci de développer pour les autres membres du forum qui connaissent moins la culture bretonne que vous


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


la notion de conscience

Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 13 Avr 2008, 14:44

Dans le contexte, la notion de conscience Bretonne n'est utilisée que par le PNB et ses dérivés : Bagadou ou Strolladou Stourm, Bezen Perrot. Lainé, dans un communiqué (Cf. Bezen Perrot, Kristian Hamon) dit lui même qu'il adhère sans restriction à la philosophie nazie, qui présente comme ayant " de multiples similitudes avec la culture Celte". L'ennemi déclaré, lit on par ailleurs, n'est pas Allemand mais Français. L'allemand n'est pas occupant mais pays allié. La conscience Bretonne ainsi exprimée est on ne peut plus claire : obtenir l'indépendance de la nation Bretonne tout en épousant les dogmes nazis. La lecture du livre de Kristian Hamon permettra d'ailleurs de constater que les plus irréductibles du PNB promettait un sort pour le moins funeste aux français qui encombreraient leur espace vital une fois l'indépendance promulguée . Ceci nous rappellera effectivement l'un des concepts d'Hitler exprimés clairement dans mein kampf.

Je me permets de préciser que seuls les partis autonomistes ont mis en avant cette notion de conscience Bretonne. Jamais des resistants ne se sont proclamés Bretons avant d'être des Français. Se servir de la conscience Bretonne pour évoquer le rôle de la resistance est un non sens historique, que dis-je, une faute d'appréciation grave.

Il ne pouvait exister de conscience Bretonne dans un contexte de guerre mondiale. La culture Celte n'avait donc aucune raison d'être le moteur de la résistance. Si toutefois votre théorie est juste, M. Monnier, cela signifie que seul comptait la libération de la Bretagne. Roger Lenevette appréciera, j'en suis certain !

Je n'ai pas la prétention de connaitre l'histoire de la Bretagne, ce n'est pas d'ailleurs pas le cas. Mais je suis en mesure d'affirmer une chose : la resistance Française où qu'elle se fût trouvée, n'a jamais été motivée par une quelconque conscience régionnaliste. Elle agissait dans l'intérêt national. Dois je enfin préciser, avec pour appui le même livre de Kristian Hamon que le PNB n'a jamais acquis la population à sa cause.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Joseph Martray

Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Sammy Moreau  Nouveau message 13 Avr 2008, 15:34

Le cas de Joseph Martray est relaté p. 257-259.

J'ai lu l'analyse publiée sur ce sujet dans "La Résistance bafouée", p. 19-22.

J'en retire cette citation de Yann Fouéré :
Fouéré donne une version des faits bien différente : « À la suite du débarquement allié, la réception des informations, l’organisation de la distribution étaient devenues impossibles.

Elles le restèrent jusque vers la fin juin. Nous avions donc dû suspendre la parution des deux quotidiens. Martray en avait profité pour disparaître. Je ne m’en étonnais pas outre mesure ; j’étais persuadé qu’il tentait de mettre en action le plan qu’il m’avait exposé et auquel j’avais acquiescé. Il nous fallait essayer de sauver quelque chose afin de ne pas laisser le mouvement breton désarmé, privé de toute tribune et de tout moyen de s’exprimer.

Il avait donc été convenu que le moment venu, il rejoindrait un groupe clandestin d’instituteurs laïcs, affiliés à la Résistance et avec lequel grâce à An Eost il était entré en contact. »

Quand Martray a-t-il choisi de disparaître pour rejoindre la Résistance ? « Quand les services allemands de la Staffel demandèrent impérativement aux journaux de reparaître après l’interruption d’une quinzaine de jours apportée par le débarquement allié50. »

Autrement dit, vers le 20 juin 1944.

Il semble que l’on puisse faire confiance aux souvenirs de Fouéré sur ce point : il n’avait aucune raison de mentir et a rapporté avec fidélité ses relations constantes avec Martray pendant et après l’Occupation.


JJ Monnier se borne a mentionner "Yann Fouré, qui joue la carte de Vichy pour tenter de faire avancer la cause régionaliste". activité louable de Yann Fouéré ? Martray dit rejoindre Fouéré Sur ordre, alors qu'il agit avec Fouéré depuis au moins 1942. "Sur ordre" de qui, d'ailleurs ?

Les témoignages cités sont ceux de Martray, et des relations de deuxième ou troisième ordre. Aucun témoignage direct daté de cette période, ou d'archive, ou de personnes neutres qui étayent les faits.

Sur Yann Fouéré, le journal Le Peuple Breton notait en 1974 : « D’autre part, un parti peut-il se dire de gauche avec en son sein : (...) Yann Fouéré [carte n°38], ferme soutien en Bretagne du Maréchal Pétain ; Olier Mordrel [carte n°107] ».

Sujet à approfondir avec JJ Monnier.
Dernière édition par Sammy Moreau le 01 Mai 2008, 18:43, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Sammy Moreau : cliquez ici


Re: la notion de conscience

Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 13 Avr 2008, 19:06

juin1944 a écrit:Je me permets de préciser que seuls les partis autonomistes ont mis en avant cette notion de conscience Bretonne. Jamais des resistants ne se sont proclamés Bretons avant d'être des Français. Se servir de la conscience Bretonne pour évoquer le rôle de la resistance est un non sens historique, que dis-je, une faute d'appréciation grave.

Il ne pouvait exister de conscience Bretonne dans un contexte de guerre mondiale. La culture Celte n'avait donc aucune raison d'être le moteur de la résistance. Si toutefois votre théorie est juste, M. Monnier, cela signifie que seul comptait la libération de la Bretagne. Roger Lenevette appréciera, j'en suis certain !

Elle agissait dans l'intérêt national. Dois je enfin préciser, avec pour appui le même livre de Kristian Hamon que le PNB n'a jamais acquis la population à sa cause.

Tu as entièrement raison concernant les deux premiers alinéas, àl'heure actuelle ces thèses sont défendues par différents mouvements autonomistes Breton (ADSAV en particulier et L'UDB dans une certaine mesure. A mon sens quand on parle d'une consience à ce niveau c'est la consience d'une nation ... Les résistants Bretons n'ont jamais été des nationalistes Bretons pures et durs... Concernant le PNB bien sur qu'il est loin d'avoir obtenu toute l'adhesion qu'on voudrait nous faire croire, les chiffres diffèrent énormément à ce sujet. Comment doit on considerer les réseaux breton piloté par le SOE? nationalistes.... Je suis désolé on ne peut et je le dit haut et fort depuis le début dissocier l'environnement politique des parti autonomistes et le livre de JJ Monnier.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Re: Joseph Martray

Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 17 Avr 2008, 19:10

Sammy Moreau a écrit:
JJ Monnier se borne a mentionner "Yann Fouré, qui joue la carte de Vichy pour tenter de faire avancer la cause régionaliste". activité louable de Yann Fouéré ? Il dit le rejoindre Sur ordre, alors qu'il agit avec Fouéré depuis au moins 1942. "Sur ordre" de qui, d'ailleurs ?

Les témoignages cités sont ceux de Martray, et des relations de deuxième ou troisième ordre. Aucun témoignage direct daté de cette période, ou d'archive, ou de personnes neutres qui étayent les faits.

Sur Yann Fouéré, le journal Le Peuple Breton notait en 1974 : « D’autre part, un parti peut-il se dire de gauche avec en son sein : (...) Yann Fouéré [carte n°38], ferme soutien en Bretagne du Maréchal Pétain ; Olier Mordrel [carte n°107] ».

Sujet à approfondir avec JJ Monnier.

Homme intéressent ce Yan Fouéré puisque le baron Hans Von Delwing Thiesenhausen le cite dans une lettre de 13/12/1940 Voici un extrait du courrier qu'il adresse à Von Roeder Depuis le mois d'octobre je me suis efforcé de rassembler et d'unifier les autonomistes modérés. J'y ai largement réussi. Les résultats essentiels que je peux vous annoncer sont : la fondation d'un nouveau journal (le quotidienla bretagne à Rennes , la fondation d'un comité économique des intérêts Bretons ((qui ne verra jamais le jour) et le début d'un parti modéré. Ce parti pourrait toucher les milieux notablement plus vastes que ne pouvait le faire le groupe précédemment dirigé par Debauvais et Mordrel .
Le journal qui va être fondé (il paraîtra le 15 janvier) le sera principalement avec la participation de Yann Fouéré et de Jacques Guillemeot.....

On sait pertinemment que Yann Fouéré et Jacques Guillemot ne sont pas des collaborateurs du journal mais les fondateurs.

On peut légitimement se poser la question sur les motivations de Yann Fouéré ? Joue t-il la carte de Vichy ou une autre carte plus allemande?


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Parachutistes allemands dans le Vercors 
il y a 11 minutes
par: Soxton 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
il y a 16 minutes
par: Soxton 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 26 minutes
par: Gaston 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
il y a 36 minutes
par: Tri martolod 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
il y a 43 minutes
par: Soxton 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:42
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:30
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll