Connexion  •  M’enregistrer

Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 141  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 16 Oct 2009, 16:00

Ok pour "Loulou". J'ai remis son histoire de résistant à jour à partir de son recueil. Je l'ai scindée en deux parties, l'une de 125 pages pour l'Ille et Vilaine et l'autre de 140 pour la Normandie.
Lorsque je quitterai ce monde, je ne l'emmènerai pas avec moi et elle sera aussi bien à servir.
Je vais te mettre tout cela sur un disque externe avec copies des documents de son recueil ainsi que son histoire avec le parti un peu analogue à celle de Tillon, d'où les conséquences avec le président de l'ANACR qui, pour les raisons politiques de l'époque, a cru bon de s'en servir.
Je t'enverrai tout cela pour ton Noêl. Tu auras juste à le brancher en USB
Amicalement
Roger


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 142  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 16 Oct 2009, 17:24

Bonjour,
Merci Roger, decidement tu m'etonneras toujours ! Mais je prefere recevoir tes nouvelles munitions plutot que celle que tu avais dans ton flingue en 1944...
LENEVETTE Roger a écrit:Je l'ai scindée en deux parties, l'une de 125 pages pour l'Ille et Vilaine et l'autre de 140 pour la Normandie.

Je tiens le sujet pour un Hors-Serie de l'Histomag'44, je vais en parler au redac-chef concerne !
:D


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 143  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 16 Oct 2009, 22:02

Bon, ce n'est un secret pour personne que les cicatrices de l'occupation ne sont pas encore refermées pour tout le monde. Notamment dans les milieux des anciens résistants ou combattants. Il y a eu effectivement des règlements de compte après-guerre au sujet de Loulou Pétri, qui rappellent un peu ceux utilisés contre Tillon. Je n'ai malheureusement pas le temps d'en débattre. Tout ce que je puis dire c'est que les archives du commandant Pétri sont essentielles pour qui travaille sur cette période. J'ai consulté tout le fond, qui est vraiment remarquable, avec l'accord de Madame Pétri. Quel dommage qu'il n'ai pas pu mener à terme son projet de livre. Je sors un peu du cadre de distanciation nécessaire face à ce genre de documents, mais ce qu'ont fait Loulou Pétri et ses hommes force le respect. C'est aussi simple que cela.
Pour le camarade Roger : "Lorsque je quitterai ce monde ", prenez tout votre temps ! On n'est pas pressé. Je comprends vos interrogations au sujet de Di Constanzo, de Santa, et de bien d'autres dont les noms me sont connus. Mais il faut du temps et de la persévérance. Alors c'est très gentil à vous de dire que je suis le "mieux placé", mais malheureusement je n'ai que deux bras et je n'ai pas que cela à faire. Trop de demandes, trop de dossiers a consulter et pas beaucoup de chercheurs avec qui échanger - ce qui est pourtant essentiel - sur le sujet. Il n'y a plus d'étudiants de 3ième cycle aux Archives. Aujourd'hui une thèse se rédige à la maison avec pour seules sources Wikipédia et Google. C'est le règne du "Copier-Coller". On peut même voir des auteurs citer dans leurs livres des extraits de dossiers d'instruction de la Cour de Justice avec les références idoine sans y avoir jamais mis les pieds !
A propos des dossiers des personnes les plus engagées dans la collaboration, qui sont absents des archives, dont parle Roger Lenevette, la raison est très simple. Il faut savoir que tous les "collabos" qui ont pris la fuite à l'étranger à la Libération ont été jugés et condamnés à mort par contumace : ainsi tous les dirigeants du PNB, les chefs du Bezen, etc. Il y a eu des dossiers d'instruction bien sûr. Mais, lorsque les Cours de Justice ont été supprimées, ces dossiers ont été transférés à la nouvelle Cour de Sûreté de l'État. J'ai demandé une dérogation de consultation aux Archives Militaires, et je ne suis pas le seul. Toujours le même refus "Secret Défense".
J'en arrive à croire que depuis la suppression du service militaire, qui abreuvait le SHAT d'étudiants en histoire compétents, c'est un immense bazar aux archives militaires et que ces sous-off recasés là ne savent même plus où sont ces dossiers ! Car franchement, il faudrait que l'on m'explique en quoi les dossiers d'un Delaporte, d'un Helloco ou d'un Lainé représentent encore aujourd'hui une menace pour la "défense nationale" !
Mais c'est ainsi.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 144  Nouveau message de lebel  Nouveau message 16 Oct 2009, 23:32

Si ça peut aider , sur les maquis et les FTP d' Ille et Vilaine
http://www.ww2-derniersecret.com/Bretagne/35.html
:)


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 145  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Oct 2009, 08:05

Bonjour,
Pour faire plaisir à Roger Lenevette, et pour fêter le 5 000 millième visiteur sur ce sujet, je vais mettre en ligne la lettre d'un jeune milicien adressée à son chef. Vous verrez ! un grand moment de littérature.
Bonne journée.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 146  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Oct 2009, 11:44

Les 5 000 "clics" sont dépassés.

Le document qui suit est une lettre datée du 19 juin 1944. Elle a été écrite par Fernand, un jeune Franc-Garde de la Milice, qui fait partie de la « Deuxième Unité de Marche de Bretagne » commandée par le sinistre Di Constanzo, à qui Roger aurait volontiers réglé son compte… Ces hommes portent un écusson d’hermines sur le bras gauche, ce qui leur vaudra d’être souvent pris pour des membres du Bezen Perrot.
Lorsque ce Fernand arrive à Fougères, probablement autour du 8 juin, la ville vient de subir un terrible bombardement, vers 0h30 dans la nuit du 8 au 9 juin, qui fera 273 victimes.
Les choses vont mal également pour la Résistance. Le maquis de Lignières-la-Doucelle, dans la Mayenne proche, a été attaqué le 12 juin par 200 allemands. Les FTP laissent 11 morts sur le terrain. Les Allemands en perdent 19. Le chef du maquis, Loulou Pétri a réussi à s’échapper.
Les 16 et 17 juin, le maquis de Saint-Marcel tombe à son tour et doit évacuer.
La répression est féroce. Durant tout le mois de juillet, les Allemands vont traquer les maquisards avec l’aide du SD, du Bezen Perrot, de la SSP, du Groupe d’Action du PPF, et bien entendu de la Milice.

Fernand écrit donc à son chef, visiblement resté à Paris. J’ai respecté l’orthographe :

« Chef,

Deux mots pour vous donner de mes nouvelles qui ne sont pas trop mauvaise et j’espère que vous c’est de même ainsi que celle des copains.
Notre départ de Paris a été un peut mouvementé, arrivé à Falguère station, alerte, arrêt des trains, je dessent et à la surface bombardement en règle, tire de DCA. J’ai vue pour mon compte descendre 7 saloparts. Arrivé à Auteuil le car était partit depuis ¼ d’heure, aucun officier pour me renseigner, le matin j’ai rencontré à la gare un chef de dizaine qui a téléphoner rue Drouot et ces le chef de la Rivière qui a répondu. Le train était à un km de la gare mais qu’il fallais rejoindre Drouaot qu’il y aurais une voiture pour ravitailler les copains, pour finir nous avons retrouver les copains à Auteuil, nous avons pas retrouver les camarades dans le train pour les ravitailler. Nous avons eut des camions pour aller d’Auteuil à Austerlitz car l’autre gare était foutue.
Dans le train petit accident, nous avons croisé un train du génis Français avec sur les portes des croix de Lorraine, sur les interpellations de nous autres, ils ont montré le point lever. Nous avon été trouvé notre chef de convois, il nous a répondu qu’il nous interdisais formellement toute manifestation, qu’elle plaisir que l’on aurai eut de les descendres. Nous sommes a 10 heures du matin nous avons roulé jusqu’à 1 heure. Arret d’une heure sur la voie ensuite nous sommes repartit, arrivé à Poitier à 9 heures du soir, le matin lever à 7 heures, petit déjeuner à 8 heures. Ensuite distribution des effets, j’ai été désigné pour essayer les complets, chaussures etc. ensuite distribution d’arme par les chefs de dizaine. J’ai récolté un fusil américain, je fais remarquer que les armes ont été distribuées par camaraderie ainsi que la désignation des chefs de dizaine et de main, pour les corvés de casernement ca na pas manqué, enfin nous avont avec 5 jours sans aucun maniement d’arme, une chose bien maleureuse c’est que nous avons beaucoup de jeune qui n’ont pas été militaires. Resu l’ordre de prendre juste le néssaissaire de linge de corps, le matin lever à 2 heures, départ à 3 heures nous arrivons à la gare pas de train tout les employés partit, nous avons réquisisionner des cars et des voitures particulières qui nous ont emmener à Rennes. De Rennes nous avons rester 2 jours dans les cars a coucher ensuite départ pour Fougère arrivé dans les environs nous avons assisté au bombardements de cette ville qui n’était pas objectif militaire, le lendemain après-midi noud avons pus rentré en ville rien que des ruine avec des bombes a retardements enfin comme les anglais revenais nuit et jours nous avons été forcé de couché dans les cars hor de la ville.
Depuis quelques jours nous avons réquisissionner un pensionnat de jeunes filles tenu par des sœurs nous avons un lit de pensionnaire de jeune fille des photo de piété, mais toutes les nuits c’est un bombardement formidable, des bombes a retardements qui éclate, quelle musique !
Notre travail consiste a faire la police à descendre les pillards à déterrer les cadavres à dégager les ensevelis vivants, en un mots a faire un travail pour lequelle l’ont n’est pas venu, depuis le matin 6 heures1/2 jusqu’au soir 11heures on ne fait qu’a être en service, jamai un jours de liberté, tenu comme au bataillon de discipline, tout les camarades en ont mare car l’ont nous prend pour des imbéciles, nous n’avons pas encore eut l’occasion de faire un combat, notre moral est a bout. Quand a mois il n’en manque de peu que je prenne la déssision de retourner a Melun et si l’ont ne veut pas me laisser partir en prenant une voiture, car jamais ici ont ne prendra part au combat.
Je suis venu comme volontaire pour me batre et non comme planqué pour mener une vie de caserne, j’ai un grand regret d’avoir accepté cette campagne. J’aurai mieux fait de partir dans la Waffen SS que de venir à la milice pour éplucher les patates, corvé de tinette, fossoyeur en un mots faire l’imbécile. Je ne conseillerais jamais a personne de partir de cette manière.
Chef ne voyant plus rien à vous dire pour l’instant je termine en vous serrant une cordiale poignée de mains et vous donnant le salut milicien. Signé : Fernand
PS : Je mescuse au-près des copains de n’avoir pas écris mais réellements cela m’est impossible pour l’instant, à tous une fraternelle accolade. »

Cette « trentaine » ne va pas rester longtemps à Fougères, puisque dès le 25 juin on la retrouve engagée contre la Résistance. Ainsi à Vieux-Vy-sur-Couesnon, Saint-Aubin-d'Aubigné, etc.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 147  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 17 Oct 2009, 13:26

Un grand merci à Kristian. Mais j'a pas compris pou qua i a pas continue et pour qua i a mis un etc à la fin.
I sont jemé contents, ces gas là, i z-en vieulent toujou pus
Bon après midi à tous
Roger


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 148  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 17 Oct 2009, 14:12

Bonjour,
Merci Kristian.
Fernand a écrit:J’aurai mieux fait de partir dans la Waffen SS que de venir à la milice pour éplucher les patates, corvé de tinette, fossoyeur en un mots faire l’imbécile.

Nous sommes a la mi-juin 1944 et Fernand n'a toujours pas realise ce vers quoi il se dirigeait. Sait-on, Kristian, ce qu'il est advenu de lui apres ? L'Allemagne avec Darnand ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 149  Nouveau message de FFI Morbihan  Nouveau message 18 Oct 2009, 23:02

bonsoir à tous,

ouh lala, je viens de lire ces cinq pages réellement très instructives .....et plus encore alors voilà ce que je pense maintenant (c'etait déjà le cas avant, je vous rassure tous!): je comprends mieux pourquoi mon "LOULOU" à moi s'est vite retrouvé maquisard!!!!
KENAVO
MAGALI


 

Voir le Blog de FFI Morbihan : cliquez ici


Re: Resistance et consience Bretonne (1940-1945)

Nouveau message Post Numéro: 150  Nouveau message de FFI Morbihan  Nouveau message 18 Oct 2009, 23:09

et j'ajoute: merci à tous ceux qui comme Monsieur Hamon, continuent d'oeuvrer pour cette quête de vérité et demasquer les contre vérités c'est en soi cela la continuité de l'histoire et de l'esprit de la Résistance. Avec le temps tout ces écrits, toutes ces recherches sont plus que nécéssaires parce que toute histoire ou témoignage est avec le temps si facile à déformer, falcifier à la mode "révisioniste"....MERCI ENCORE


 

Voir le Blog de FFI Morbihan : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Vacances 1946 
il y a 5 minutes
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 10 minutes
par: dominord 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 06:54
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités


Scroll