Connexion  •  M’enregistrer

le général de la porte du Theil

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 19 Aoû 2007, 20:30

Citation intéressante, encore que le succès de la planification résulte, à mon sens, d'une tendance bien plus globale que l'expérience "fasciste" (j'emploie le mot dans un usage volontairement généraliste, ici).

Depuis la Grande Dépression en effet, les conceptions libérales de l'économie - "laissez faire, laissez aller" - ont subi un relatif discrédit. L'accent, au contraire, est mis sur le rôle de l'Etat, qui accroît son interventionnisme : à titre d'exemple, Roosevelt a mené une telle politique (de manière empirique), et il n'était pas pour autant adepte de Hitler et Mussolini.

La guerre a renforcé cet interventionnisme, en accroissant la planification. Là encore, rien de "fasciste" là-dedans : la conjoncture l'exigeait.

Enfin, il faut tenir compte du mythe de la réussite économique soviétique de l'époque. Les plans quinquennaux staliniens ont acquis, à l'extérieur de l'U.R.S.S., une réputation grandiloquente d'autant plus admirée que la Russie était initialement assimilée à une terre miséreuse (alors que la modernisation a débuté avec le tsarisme). Ce "boom industriel" en séduira beaucoup, à l'Ouest, qui ne sauront y voir ou admettre l'ampleur des sacrifices (Terreur, déportations, conditions de travail et de vie affligeantes, gâchis de production liés à l'incompétence bureaucratique). La réputation d'invincibilité de l'Armée rouge était également liée au prestige de son armement lourd, en chars et en canons - le T-34 est devenu mythique.

Bref, la planification est, en 1945, très à la mode, aussi bien à l'Ouest qu'à l'Est, et pour des motifs variés. Rien d'étonnant à ce que les régimes d'extrême-droite aient repris le concept : Hitler a redressé l'économie allemande de manière provisoire, en vue d'une guerre de conquête qui lui aurait assuré des débouchés (et le remboursement de la très inquiétante dette publique découlant de la remilitarisation), Vichy devait satisfaire les exigences de l'occupant... Rien de commun avec les Etats-Unis, qui luttaient contre la crise, ou l'U.R.S.S., qui avait fait le choix de l'industrie lourde et du socialisme pur et dur.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Précédente

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 00:17
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 00:11
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:05
par: kfranc01 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Hier, 21:56
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll