Connexion  •  M’enregistrer

Malgré-nous: Précisions

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Malgré nous

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de lebel  Nouveau message 12 Aoû 2007, 09:18

Quel a été le nombre et le pourcentage de volontaires (ayant servi dans l'armée allemande ) parmi les alsaciens lorrains ; ont ils droit au vocable "Malgré nous " ?


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Yuri67  Nouveau message 12 Aoû 2007, 10:19

Les malgé-nous designe uniquement les incorporés de force, les volontaires ont le statut de volontaires, et ils n'ont rien a voir avec eux. Ils ne sont pas indemnisé de la meme maniere, et ils n'ont pas le meme statut

Pour le nombre volontaires, en retrouve en général le chiffre de 5%. Il faut savoir que la conscription (donc l'incorporation de force, puisque le territoire etait annéxé) est une concequence du faible nombre de volontaires ...


 

Voir le Blog de Yuri67 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 12 Aoû 2007, 12:05

Yuri67 a écrit:Les malgé-nous designe uniquement les incorporés de force, les volontaires ont le statut de volontaires, et ils n'ont rien a voir avec eux. Ils ne sont pas indemnisé de la meme maniere, et ils n'ont pas le meme statut

Pour le nombre volontaires, en retrouve en général le chiffre de 5%. Il faut savoir que la conscription (donc l'incorporation de force, puisque le territoire etait annéxé) est une concequence du faible nombre de volontaires ...


Certains malgré-nous sont plus critiques :
Mais si l'Histoire s'expose enfin, certaines vérités restent encore difficiles. "Lorsque je rappelle, devant des Alsaciens ou des Lorrains, que tous les incorporés de force n'ont pas été des 'malgré-nous', remarque Alfred Wahl, historien, coauteur de la trame historique du Mémorial, autrement dit qu'une minorité a été volontaire, germanophile, voire pro-nazie, je suscite toujours une vive indignation." Les "malgré-nous" parlent peu des actes de guerre ou des violences extrêmes que certains ont dû commettre dans l'armée allemande.


http://www.minorites.org/article.php?IDA=12832

Disont que quelques uns, sans s'engager comme volontaire ont cru à un moment à la victoire de l'Allemagne nazie ou ont voulu cette victoire. Il s'agit d'une minorité, mais elle est très difficile à chiffrer pour les personnes qui n'ont pas devancé l'appel. Ils peuvent prétendre que certaines de leurs actions furent seulement faites pour préserver leurs propre vies. Je pense que le chiffre des germanophiles ou des pro-nazis devait être plus ou moins équivalent au pourcentage des germanophiles ou des pro-nazis dans la population alsacienne : quelques pourcents, à tous les cas, moins de 10%. Mais, il n'y a aucune certitude. Certains par leur attitude ultérieure peuvent donner à penser qu'ils n'étaient pas indifférent à la victoire nazie.
Mais, il convient de se rappeler un détail : dans une région ou le vote FN fut assez élevé, tous les sondages montrent qu'il a été marginal dans cette tranche d'age. Les alsaciens qui ont vécu la guerre ne votent pratiquement pas FN.

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Yuri67  Nouveau message 12 Aoû 2007, 12:38

tous les incorporés de force n'ont pas été des 'malgré-nous

Je dirai qu'il ne faut pas tout melanger ...
Soit on parle du statut qui conrrespond a l'incorporation (volontariat ou conscription) soit on parle des motivations de chacun ....

C'est sur que certains n'etait pas vraiment mécontent de partir pour des raisons qui sont propres a eux, mais au final, ils ont été incorporé de force comme les autres, puisqu'il n'etaient pas volontaire ...
Dans tout les cas, le prix qu'ils ont payer est enorme (du nombre de victimes a celui des disparus et des conditions de detentions dans les camps, pour ceux qui y sont passé)

Les "malgré-nous" parlent peu des actes de guerre ou des violences extrêmes que certains ont dû commettre dans l'armée allemande

Il ne parle pas "d'actes de guerre ou des violences extrêmes", mais ils ne parlent pas d'autre chose non plus.
J'en connais aucun qui etait fier de son "aventure", ou qui se prennait pour un heros ... apres sa reste dans mon entourage, mais il me semble que c'est la tendence général. Mon grand pere par exemple ne m'as laissé que des anecdotes, quand il voulait, ce qu'il voulai ... c'etait presque un sujet interdit... et mes parents n'en savent pas plus...

Pour le FN en alsace, je pense pas que cela ai quelque chose a voir avec la guerre ou les malgré-nous ... L'Alsace possede une forte identité regionale et une histoire bien propre a elle, et en meme temps c'est l'une des regions qui acceuil le plus d'etrangers, a partir de la ...
C'est un choix politique, meme si ca peut apparraitre comme un paradoxe ..


 

Voir le Blog de Yuri67 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 12 Aoû 2007, 13:23

Yuri67 a écrit:Pour le FN en alsace, je pense pas que cela ai quelque chose a voir avec la guerre ou les malgré-nous ... L'Alsace possède une forte identité régionale et une histoire bien propre a elle, et en même temps c'est l'une des régions qui accueil le plus d'étrangers, a partir de la ...
C'est un choix politique, même si ça peut apparaitre comme un paradoxe ..


Disons qu'à un certain moment, certains analystes, surtout parisiens, reliaient les 2 évènements. Cela permettait de de pas chercher de raisons plus profondes. "Ils votent FN ? C'est normal, ils ont été avec les Allemands pendant la seconde guerre mondiale".
Or, des études plus fines montrent que ceux qui auraient, dans ce cas, du voter le plus pour le FN, ne le font pas. J'ai fait ce rappel, pour montrer que l'idéologie nazie ou germanophile parmi les malgré-nous a du être minoritaire, même très fortement minoritaire. Je ne me serais jamais permis de faire ce rappel en vue d'évènements qui n'ont rien à voir avec l'objet de ce forum. Je ne suis pas là pour discuter de politique actuelle (cela, je le fait ailleurs). Je désirerais donc que l'on aille pas vers une analyse du vote FN en Alsace qui ne pourrais qu'amener la fermeture de cette discussion par les modérateurs.
Dans le contexte de la question, il fallait que je donne la précision concernée, mais, il fallait rester dans le contexte et ne pas chercher à en sortir.

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de Igor  Nouveau message 12 Aoû 2007, 15:28

Concernant les Alsaciens germanophiles voire pro-nazis, existe-t-il des études chiffrées ? Par exemple le nombre d'Alsaciens ayant adhéré à des organisations nazies (NSDAP, SA, SS). Et qu'en est-il des lettres de dénonciation ? En a-t-on retrouvé beaucoup après la guerre ?
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 12 Aoû 2007, 16:52

Igor a écrit:Concernant les Alsaciens germanophiles voire pro-nazis, existe-t-il des études chiffrées ? Par exemple le nombre d'Alsaciens ayant adhéré à des organisations nazies (NSDAP, SA, SS). Et qu'en est-il des lettres de dénonciation ? En a-t-on retrouvé beaucoup après la guerre ?


Adhésions volontaires faibles voire très faible. Les observateurs sont partagés quand aux raisons: rejet ou attentisme ?
Pour le rejet, le fait qu'ils ont subi des pressions assez importante de la part des nazis et le fait qu'ils ne savaient pas exactement ce qui se passait ailleurs toutes les informations provenant de la propagande nazie.
Pour l'attentisme, on note une participation assez faible aux mouvements de résistance et un taux d'évasions plus bas que dans d'autres régions occupées (en pourcentage, le taux d'évasions me parait plus fort au Luxembourg, par exemple).

Voici ce que l'on peut trouver dans le numéro 27 de "Saisons d'Alsace" :
Enfermés dans un système totalitaire

Pour les nouveaux maîtres nazis, les Alsaciens doivent non seulement devenir Allemands mais aussi nationaux-socialistes. Un vaste programme est mis en oeuvre à marche forcée par le Gauleitner Wagner: il s'agit de rattraper en de courtes années la diffusion de "l'idéal" nazi engagée en Allemagne dès 1933. Les enseignants ont l'obligation de participer à des stages de rééducation conformes à l'idéologie nationale-socialiste. Pour surveiller au plis près les faits et gestes de la population, des Blockleiter et des Zellenleiter sont désignés dans chaque immeuble et dans chaque quartier, à la ville comme à la campagne. Plus de la moitié des Alsaciens est forcée de participer à des organisations nazies, à tous les âges et dans tous les secteurs de la vie sociale et économique. Les garçons de moins de 18 ans doivent fréquenter systématiquement la Hitlerjugend et les filles la Bund Deutscher Mädel. Les jeunes hommes et femmes ont l'obligation d'effectuer une période d'instruction dans le reicharbeitsdienst RAD, service de travail obligatoire du Reich; les salariés doivent adhérer au Deutsche Arbeitsfront, Front Allemand du travail. Les activitées religieuses sont découragées, en particulier dans l'Église catholique. Cependant, le parti nazi et ses structures armées (SA et SS) attirent peu les Alsaciens : moins de 3% de la population, d'après Eugène Riedweg. En revanche, tous sont appelés à participer à de grandes manifestations publiques et à des réunions de propagande. Dans ces conditions, il est difficile de se dérober à la pression de ce système totalitaire.


Pour les manifestations publiques, il y a des photos des premières (présence non-obligatoire) ou la participation est des plus clairsemées. Les phots des suivantes (présence obligatoire) montre un public nombreux mais très peu enthousiaste.

Alors, participation faible, mais attentisme ou rejet ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Francis Deleu  Nouveau message 12 Aoû 2007, 17:29

Igor a écrit:Concernant les Alsaciens germanophiles voire pro-nazis, existe-t-il des études chiffrées ? Par exemple le nombre d'Alsaciens ayant adhéré à des organisations nazies (NSDAP, SA, SS). Et qu'en est-il des lettres de dénonciation ? En a-t-on retrouvé beaucoup après la guerre ?

Bonsoir Igor,

Quelques chiffres :

- 25.000 Alsaciens militaient au NSDAP (Parti national-socialiste) en juin 1944.
- 130.000 jeunes adhéraient au Jeunesses hitlériennes.
- En Alsace, un tiers des maires furent maintenus dans leurs fonctions, leurs maîtres nazis leur accordant pleine confiance.
- 74.000 petits chefs, en Alsace, prêtèrent main-forte aux nazis pour encadrer la population.
- Sur les 800.000 évacués de l'an 1940, 670.000 choisirent de rentrer chez eux.

(Source : pp: 258 à 260, Jean-Pierre Azéma et Olivier Wieviorka, "Vichy 1940-1944", Perrin, 2000)

Bien cordialement,
Francis.


 

Voir le Blog de Francis Deleu : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 12 Aoû 2007, 18:09

Francis Deleu a écrit:- En Alsace, un tiers des maires furent maintenus dans leurs fonctions, leurs maîtres nazis leur accordant pleine confiance.
- 74.000 petits chefs, en Alsace, prêtèrent main-forte aux nazis pour encadrer la population.


Un certain nombre d'entre eux eurent des problèmes lors de l'épuration. Mais, a-contrario d'autres reçurent le soutien de la population, ils auraient joué un double jeu en prévenant les personnes des perquisitions prévues ou des demandes d'informations faites par les nazis. Bref, tout en restant à leurs postes ou en étant nommés par les nazis à des postes de "petits-chefs", ils ont fait le nécessaire pour protéger au maximum de leurs possibilités leurs administrés ou les personnes qui étaient sous leur surveillance.

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de Igor  Nouveau message 12 Aoû 2007, 19:39

Merci à vous deux pour ces chiffres et ces indications.

Concernant les Hitlerjugend, il me semble que l'adhésion était plus ou moins obligatoire ? Si j'en crois mon grand-père (enfant durant la guerre), son frère aîné faillit y être enrôlé.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
il y a 48 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
il y a 49 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 08:40
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 08:36
par: iffig 
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll