Page 4 sur 4

Re: Les Gestapo "françaises"

Nouveau messagePosté: 07 Juil 2008, 12:53
de carus
Daniel Laurent a écrit:Bonjour,
carus a écrit:Lorsque tu lis dans la presse de 1944 que X, agent de la Gestapo a été fusillé....
Y, agent de la gestapo, a été également fusillé
Et que tu t'aperçois qu'il n'était ni l'un ni l'autre affilié au SD, tu peux commencer à te demander qui a abusé des mots!

Pour l'evaluer, il faut savoir pourquoi ils ont ete fusilles.

Si c'est pour avoir denonce au SD des resistants ou similaire, le petit abus de langage "agent" au lieu de "informateur" est quasiment normal dans la presse de 1944-45. Ce sont des journalistes, ni des historiens et ni des juristes. Le meme genre de choses se trouve d'ailleurs dans la presse d'aujourd'hui...

S'il s'agit d'erreurs judiciaires, et il y en eu, c'est une autre affaire.


Et bien nous y voila !

Donc, il arrive que les mots aient leur importance...

A tel point que 99 % des récits à but historique et éducatif produits depuis 1945 jusqu'à maintenant par d'anciens authentiques résistants ou par des affiliés, lorsqu'ils abordent cette question (de la collaboration et de l'épuration) ne se basent que sur leurs souvenirs ou bien sur les comptes rendus de presse pour tenter de brosser cet aspect du paysage de l'époque de le Libération, ce qui est normal puisque ne disposant pas pour beaucoup, d'autres sources d'informations, ou bien ne voulant pas se lancer dans te fastidieuses recherches....

Il est bien évident que dans ce contexte, beaucoup de chiffres sont erronées quant aux effectifs réels de ces services allemands.

Il est aussi évident que cela change la donne quant aux méthodes de travail desdits services allemands, qui sous cet éclairage nouveau, n'étaient pas autant sur le pied de guerre dans une traque permanente qui nésséssitait des effectifs considérables qu'on aurait pu le penser jusqu'ici, puisque dans beaucoup de cas, le téléphone suffisait à les tenir informés.
Ce n'est pas nouveau me diras tu!
Certes, mais c'est dans la proportion du phénomène et dans l'aspect opérationel de la lutte anti partisans qui en découle que l'on appréhende mieux le déroulement.

Pour terminer... Lorsqu'on annonce que X a été fusillé pour appartenance à le gestapo en 1944... et que les archives me révèlent que:
"Oui, mais non! c'est pas lui qu'à dénoncé, puisqu'on a eu finalement le vrai délateur!... mais quand même, X l'a pas volé, parce qu'il était Maréchaliste" (oui, elles parlent comme ça les archives...)

(ce que tu désignes par "erreurs judiciaires)

Ben pour la famille et la mémoire, c'est une petite nuance...
Et les cas sont fréquents... je réitère: fréquents!!!
(Il n'y a qu'à voir le nombre de mentions Mort Pour la France accordées à certains après la guerre et encore, il n'a pas été demandée d'enquête pour chacun des cas)

Re: Les Gestapo "françaises"

Nouveau messagePosté: 07 Juil 2008, 13:47
de Daniel Laurent
Bonsoir,
carus a écrit:(oui, elles parlent comme ça les archives...)

Lesquelles ?
A ce stade, quelques sources precises seraient necessaires, car je n'ai toujours pas compris (Ou plutot refuse de le faire pour le moment) ou tu veux exactement en venir.

Re: Les Gestapo "françaises"

Nouveau messagePosté: 11 Juil 2008, 22:00
de carus
Daniel Laurent a écrit:Bonsoir,
carus a écrit:(oui, elles parlent comme ça les archives...)

Lesquelles ?
A ce stade, quelques sources precises seraient necessaires, car je n'ai toujours pas compris (Ou plutot refuse de le faire pour le moment) ou tu veux exactement en venir.


A la question: "Quelles archives ?"
Ma réponse est: Série 184 W ADHV dossiers de justices.Libération.
A ta question: "Où tu veux en venir?"
Ma réponse est: Je ne vois pas très bien où tu veux en venir toi même avec cette question.. évitons donc si tu le veux bien ce genre de question si évasive qui n'apporte rien.
:D

Nouveau messagePosté: 13 Juil 2008, 03:10
de Daniel Laurent
Bonjour,
Tu n'as pas compris le sens de ma question.
Tu as trouve dans ces archives des cas interessants.
La quasi totalite des membres du forum n'ont pas la possibilite materielle d'aller chercher dans ces archives.

Donc merci de nous exposer quelques-uns de ces cas, question de preciser ta these a partir d'elements concrets permettant de relancer le debat.