Connexion  •  M’enregistrer

Jura occupé?

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Jura occupé?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Panther  Nouveau message 27 Mai 2007, 14:30

:D Salut!

Dans le but de faire un diorama, je cherche à savoir quelles étaient les forces d'occupation dans le Haut-Jura et le nord de l'Ain.
J'ai lu des livres sur l'occupation de la Franche-Comté, et j'en ai tiré de vagues renseignements: Il y avait la Feldgendarmerie et à un moment donné (à la libération) une certaine "légion de l'Est" (ss) composée de soi-disants "cosaques" dans la région de Morez.
Je cherche également à savoir de quels véhicules ces forces d'occupation disposaient (Chars (cela m'étonnerais)? Sdkfz? Opel Blitz? Kübelwagen?....).
Je ne demande pas de chiffres, il ne me serviraient à rien.
Je sais que cette demande est précise, trop peut-être et de mon côté, je vais rechercher aux archives de St Claude. Si personne ne peut donner suite, ce n'est pas grave.
Mais d'avance merci!

Si quelqu'un est interessé par ces renseignements et que je trouve quelque chose, je les mettrais à la suite de ce fil.

A+! ;)


 

Voir le Blog de Panther : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 27 Mai 2007, 23:47

A ma connaissance c'est la fameuse 157e Division de Montagne (oui je sais "de Réserve" pas encore "de Montagne") stationnée en Dauphiné-Savoie qui a opéré contre les Maquis de l'Ain-Jura

J'ai bien trouvé un Ostbataillon pour la Franche-Comté sans précision sur sa garnison ni la durée de sa présence, le Bataillon de Cosaques 403 (avril 1944 "Ost Reiter Abteilung 403" ) qui fait partie du Freiwilligen Stamm Regiment 5 de la Freiwilligen Stamm Division.
La Feldgendarmerie aligne un peloton numeroté par Departement,
le lexikon-der-wehrmacht disponible sur le web (les feldpostnummen pour Lyon, Besançon) donne plus souvent les services ou organismes que des unités proprement dites, à voir quand même on ne sait jamais, n'etant pas germanisant il y' a sans doute des choses qui m'echappent, en plus des habituelles antennes ou parcs on trouve des Douaniers ("Zoll").
Sur un forum je me souviens d'un Franc-Comtois qui cherchait des renseignements sur des Parachutistes Allemands dans sa région.

pour glaner d'autres détails deux livres qui pourraient être consultés dont malheureusement je ne connais que le titre, mais peut être ont ils déjà fait partie de ta lecture
Les Maquis de Franche-Comté André Besson
La longue marche de la Division 157 Christian Wyler
habitant dans une grosse agglomération comme Lyon, il doit bien y'avoir au moins une bibliothèque qui les propose surtout pour la 157 qui touche directement l'Histoire Rhône-Alpine.

Loïc


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 28 Mai 2007, 17:05

Pour préciser un tantinet les infos déjà complètes de Loïc, je rappellerai que la 157e division de réserve allemande (Q.G. Grenoble) ne stationnait pas dans l'Ain ou le Jura, mais qu'elle y est intervenue à trois reprises :

- du 5 au 13 février 1944 (opération Korporal, "Caporal") ;

- du 7 au 18 avril 1944 (opération Frühling, "Printemps") ;

- du 11 au 21 juillet 1944 (opération Treffenfeld ).

Pour ce qui concerne la 157e division de réserve allemande, voir ma page (avec carte d'implantation des unités) :
http://alain.cerri.free.fr/index9.html

Pour ce qui concerne les maquis de l'Ain et du haut Jura, voir le site :
http://www.maquisdelain.org/ (Ce site est très sérieux et très bien fait, mais attention toutefois : les chiffres des effectifs - 35 000 hommes ! - et des pertes - 1200 hommes ! - des Allemands me semblent nettement exagérés...)

Voir aussi les ouvrages suivants :

Les obstinés (1945) et Les maquis de l'Ain (1974) de feu le colonel H. Romans-Petit, célèbre organisateur et chef prestigieux de ces fameux maquis.

Histoire de la Résistance armée dans l'Ain (1999) de Patrick Veyret (que je mentionne sans l'avoir lu !).

Les maquis de la Libération, 1942 - 1944 (2000) de Pierre Montagnon (excellent ouvrage d'ensemble, qui évite toujours les exagérations propres au genre).

La longue marche de la division 157 contre les maquis et les partisans, 1942 - 1945 (2004) du colonel suisse (réserve) Christian Wyler (essai souvent technique, mais plein d'erreurs importantes, entre autres, sur le nom de code allemand : Korporal au lieu de Hoch-Savoyen pour les Glières, Bergen au lieu de Bettina pour le Vercors, ce qui laisse planer un sérieux doute sur l'authenticité des documents, tel le "fac-similé", p. 175, de l'ordre d'attaque (des Glières) Caporal daté du 23 mars 1944 *1... De plus, l'auteur déclare, p. 193, que les Glières furent la seule et véritable opération offensive de la division 157. alors que cette dernière engagea au moins deux fois plus d'hommes (six bataillons) contre le Vercors ! Il imagine ensuite une grande bataille le 26 mars 1944 où, d'après lui, les têtes des trois bataillons allemands pénétrèrent profondément dans le dispositif du maquis tandis que la Milice française progressait sur Champ-Laitier !).

*1 Voir, aux archives nationales, le document sur l'attaque allemande contre les maquis de l'Ain du 5 au 13 février 1944 : AJ 40/983 Bericht über die Tätigkeit der eingesetzten Wehrmachtteile bei der Aktion 'Korporal' gegen Terroristen wom 5.-13.2.1944.


Ecrire éventuellement à la Voix du maquis, périodique d'information des anciens de l'A.S. et des maquis de l'Ain et du haut Jura : Maison du Combattant, Bourg-en-Bresse...

:cheers:
Dernière édition par Tom le 06 Juin 2007, 17:22, édité 5 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Tom  Nouveau message 29 Mai 2007, 18:41

Panther écrit :
Je cherche également à savoir de quels véhicules ces forces d'occupation disposaient (Chars (cela m'étonnerais)? Sdkfz? Opel Blitz? Kübelwagen?....).


Certes, les forces allemandes d'occupation ou d'intervention dans l'Ain et le Jura ne devaient pas disposer de chars de combat, mais il y a tout de même eu des batailles de chars (avec des Panther !) dans l'Ain au moment de la Libération. Voici un bref résumé de récits tirés du site précité sur les maquis de l'Ain et du haut Jura.

La bataille de Meximieux (résumé des propos de Patrick Veyret)

"La bataille de Meximieux s’inscrit dans le cadre d’une course poursuite entamée par les troupes américaines et françaises ayant débarqué en Provence le 15 août 1944 contre les unités de la 19e armée allemande dont l’ordre de repli vers le nord-est de la France a été donné le 17 août. Il s’agit pour les Alliés de mettre hors de combat le maximum de troupes de la Wehrmacht avant qu’elles ne se regroupent dans les Vosges et en Alsace dans le but d’empêcher toute tentative de franchissement du Rhin par nos libérateurs.

Dans l’épisode qui nous intéresse ici, la 45e division US, venant de Grenoble, entend couper la route à la 19e armée allemande qui se dirige vers Mâcon et Chalon-sur-Saône. Pour contrarier cette manœuvre, la redoutable 11e Panzer-Division est chargée d’assurer la protection sur son flanc est et de détruire les ponts sur l'Ain afin d'empêcher toute incursion des troupes américaines au delà de cette rivière. On lui demande donc de renouveler son exploit de Montélimar des 21-29 août, c’est-à-dire de sauver une nouvelle fois la 19ème armée allemande en retraite de la déroute.

C’est de cette façon que la petite ville de Meximieux va devenir à ses dépens un enjeu stratégique. Les F.F.I. de l’Ain vont y être mêlés malgré eux alors qu’ils ont reçu l’ordre initial de se diriger sur Lyon pour participer à sa libération.

Le 1er septembre 1944, l’assaut est lancé par les Allemands contre Meximieux transformée en un véritable camp retranché. Les combats sont acharnés, durent une vingtaine d’heures et ne s’achèvent qu’au milieu de la nuit suivante lorsque les assaillants décident de se retirer. En effet, leur objectif est atteint : en gagnant 48 heures dans cette course poursuite contre les Américains, la 11e Pz.Div. a permis le repli total des unités allemandes en retraite situées au nord de Lyon. Si sur le plan stratégique, c’est indéniablement un succès pour les Allemands, par contre, sur le plan tactique, c’est un échec puisqu’ils n’ont pas pu emporter la décision : GI’S et maquisards sont restés les maîtres de la ville.

Au cours de cette bataille de chars, la 11e Pz.Div. a perdu beaucoup d’engins de combat grâce à l’efficacité des Tank Destroyers, des bazookas et de l’artillerie U.S. : douze chars allemands ont été neutralisés ou détruits, dont dix Panther, auxquels il faut ajouter deux canons automoteurs de 150 mm Hummel, trois automitrailleuses et une dizaine de véhicules divers.

Mais le plus important à retenir, c’est que cette bataille de Meximieux a permis aux Français et aux Américains de combattre côte à côte. Elle a aussi modifié considérablement l’opinion que les généraux américains avaient à l'égard de la valeur combative de la Résistance française."

La bataille de Montrevel (résumé des propos de Jérôme Croyet)

"Alors que la 19e armée allemande se replie le long de la Saône vers Besançon, le général Truscott envoie le 117e Cavalry Squadron reconnaître la ligne allemande dans l'Ain.

Le 2 septembre 1944, le 117e Cavalry Reconnaissance Squadron, composé de 124 hommes, dix véhicules blindés (dont cinq chars Stuart M5 et trois obusiers automoteurs Priest) et dix-huit jeeps, reçoit l'ordre de prendre la ville de Montrevel afin de couper la retraite allemande de Bourg à Mâcon.

Très rapidement, la 11e Panzerdivision contre-attaque sévèrement. Son bataillon de reconnaissance, soutenu par six chars Panther, du génie et des canons automoteurs, fonce sur Montrevel. Le combat tourne au désavantage des Américains. Soixante-dix survivants, qui n'ont pas réussi à s'échapper, sont capturés ou se rendent. Ils laissent sur le terrain trois chars Stuart, des jeeps, des half-tracks et une automitrailleuse M8 sans avoir réussi à couper la retraite allemande."
Dernière édition par Tom le 03 Juin 2007, 08:59, édité 1 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 29 Mai 2007, 22:17

Je ne pensais pas que Jerôme Croyet pouvait s'intéresser à cette thématique c'est notre spécialiste Bresse-Dombes-Bugey des forums napoleoniens.
Saurait-il quelque chose sur les unité(s) teutonne(s) stationnées dans l'Ain...


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Panther  Nouveau message 30 Mai 2007, 13:13

:cheers: Merci pour ces renseignements! Ca va aller pour le dio, sinon, pour ma culture personnelle, c'est vraiment très instructif!
Je ne suis pas encore allé aux archives de St Claude, mais si ça vous interesse; dès que ce sera fait je vous donnerais les renseignements que j'aurais glanés. ;) 8)

A+!


 

Voir le Blog de Panther : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Tom  Nouveau message 30 Mai 2007, 17:50

:D Merci d'avance, Panther, d'avoir l'amabilité de nous faire part des renseignements que tu obtiendras au sujet de la 157.Res.Div. et des T.O. dans l'Ain et le haut Jura.

Pour Loïc. Quoique ne fréquentant plus, depuis belle lurette, les forums napoléoniens, je suis toujours très intéressé par l'histoire du Premier Empire...

En tout cas, le grognard Jérôme Croyet (à ne pas confondre avec Coignet !) a bien participé à la rédaction du site sur les maquis de l'Ain où il a été remercié pour son apport documentaire...

Quant à Patrick Veyret, né à Angoulême en 1947, licencié en histoire et diplômé de l'Institut des hautes études de droit rural et d'économie agricole, il est l'auteur de plusieurs articles et de trois ouvrages relatifs à l'histoire de la Résistance : Histoire de la Résistance armée dans l'Ain, Histoire de la Résistance en Saône-et-Loire, Une porte ouverte sur le maquis, tous trois aux éditions La Taillanderie (sans pub de copinage, car je ne connais pas ce monsieur et je n'ai encore lu aucun de ses livres)...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 01 Juin 2007, 22:39

Il y'a un livre dans la collection autrement sorti il y'a à peine quelques semaines Occupation et Repression Militaires Allemandes reunissant le fruit de travaux récents et de recherches dans le même esprit que celui de Ahlrich Meyer (L'Occupation Allemande en France 1940-1944) c'est à dire de détruire enfin le mythe d'une Wehrmacht "korrect" à l'Ouest, et notamment en France

une partie du texte concernant la repression de 1944 en France est disponible sur le net (12 pages)

pendant l'opération "Treffenfeld" dans l'Ain et le Jura à la mi-juillet 1944 le nombre des victimes civiles depassa celui des Résistants. Néanmoins on peut constater une différence significative entre les trois colonnes ayant opéré. Les colonnes en provenance de l'ouest et du nord qui comprenaient surtout des soldats appartenant aux Ostbataillone ou des Cosaques se comportent à l'évidence de façon beaucoup plus brutale que les Chasseurs Alpins de la 157e Division de Réserve qui composaient la troisième colonne provenant du sud-est


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Tom  Nouveau message 02 Juin 2007, 13:42

Loïc écrit :

Il y'a un livre dans la collection autrement sorti il y'a à peine quelques semaines Occupation et Repression Militaires Allemandes reunissant le fruit de travaux récents et de recherches dans le même esprit que celui de Ahlrich Meyer (L'Occupation Allemande en France 1940-1944) c'est à dire de détruire enfin le mythe d'une Wehrmacht "korrect" à l'Ouest, et notamment en France


Merci pour cette info. Il faut, en effet, rappeler que, d'après Ahlrich Meyer, le mythe d'une Wehrmacht toujours "korrect" à l'Ouest est toujours vivace en Allemagne alors que de nombreux facteurs historiques vont à l'encontre : la pression des autorités nazies qui étaient chargées de la "sécurité", l'évolution défavorable de la guerre, la multiplication des attentats "terroristes" contre les soldats allemands, l'"expérience" du front de l'Est pour certains d'entre eux, la présence de nombreuses unités d'auxiliaires de l'Est, etc.

Inversement, certains auteurs français (tel un fameux chroniqueur de la Résistance en Haute-Savoie) s'indignent toujours (ou font mine de s'indigner) de la brutalité de la répression envers les résistants qui commettaient des attentats meurtriers contre l'armée allemande. Or, s'il est tout à fait légitime de louer la lutte des combattants de la liberté, il semble quelque peu démagogique de s'étonner de la réaction d'une armée d'occupation à leur égard... En effet, si vous jetez une grenade dans un soldatenkino ou si vous tirez dans le dos d'un officier allemand qui attend le métro, il faut vous attendre à subir de petites misères si vous êtes pris ; c'est, hélas, la moindre des règles de ce jeu dangereux...

une partie du texte concernant la repression de 1944 en France est disponible sur le net (12 pages)


Pourrais-tu donner l'adresse exacte où consulter ce précieux texte ? Merci d'avance :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 02 Juin 2007, 15:00

Voilà voilà
Wehrmacht, Waffen SS et SIPO-SD la répression Allemande en France
http://www.fondationresistance.org/docu ... 04-001.pdf


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 18 minutes
par: Powerhouse 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 21 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 07:23
par: TPE 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Trendiction Bot DE et 9 invités


Scroll