Connexion  •  M’enregistrer

Les nazis à la recherche du Saint Graal.

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Les nazis à la recherche du Saint Graal.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 17 Mai 2007, 15:25

Source : Quand les nazis cherchaient le Graal, article de Boris Thiolay, p.30 à 32, dans l'Express n°2914, du 10/05/2007.

Les moines bénédictins sont inquiets, ce mercredi 23 octobre 1940. (...) Comme tous les jours depuis près d'un millénaire, des fidèles sont venus implorer la Vierge noire de Montserrat, abritée par une barrière montagneuse à 50 kilomètres de Barcelone.
Au début de cet après-midi, un cortège de voitures officielles s'immobilise sur l'esplanade de l'abbaye. Une vingtaine d'officiers nazis en uniforme noir, escortés par des responsables franquistes, en descendent. A leur tête, Heinrich Himmler le chef des SS. Pour accueillir cette inquiétante délégation, c'est un moine âgé de 30 ans, Andreu Ripol, qui est dépêché. Officiellement, il est le seul à parler allemand dans l'abbaye. "En réalité, l'abbé, Antoni Maria Marcet, répugnait à recevoir lui-même l'homme qui persécutait les congrégations bénédictines en Allemagne", explique Hilari Raguer, 78 ans, un moine de Montserrat, également historien, qui fut l'ami de Ripol pendant 40 ans, jusqu'à son décès, en 2002.
(...) Dans la basilique, flanquée de son escouade, Ripol avait été impressionné par "ces officiers, tous grands, blonds, avec les yeux bleus". Le Reichführer SS passe sans s'arrêter devant la statue de la Vierge noire. "Un chevalier ôte son couvre-chef devant une dame ...", glisse le moine. "Son excellence n'est pas interessée par les histoires religieuses !" rétorque Karl Wolff, chef d'état-major, futur général de la Waffen SS, qui négociera, en 1945, la reddition des troupes allemandes en Italie.
Plus loin dans le monastère, Himmlerdésigne une tombe ibère :"C'est un tombeau nordique". Puis il se lance dans une stupéfiante interprétation de la Bible, expliquant qu'Esaü était juif, alors que son frère Jacob, ancêtre de Jésus, était aryen ...
"Vous savez qu'ils étaient jumeaux ?" réplique alors Andreu Ripol.
Enfin parvenu devant la bibliothèque de l'abbaye, le dignitaire nazi interroge :
"Avez-vous des archives sur le Graal ?"
Décontenancé, le moine lui fait alors remarquer que, si de tels documents avaient existé, ils auraient été emportés par les armées napoléoniennes, qui avaient pillé l'édifice en 1811. Le périple se termine par un aller-retour en funiculaire jusqu'au sommet de Sant Joan.

Pour Heinrich Himmler, qui a alors 40 ans, cette visite à l'abbaye n'a rien d'un caprice. Chef de la SS depuis 1929, cet ancien éleveur de poulets a bâti son "Ordre noir" sur un modèle mêlant mythologie germanique, symbolique médiévale, rituels néopaïens et occultistes.
(...) Dans la garde rapprochée d'Himmler figurent d'étranges personnages, comme Karl Maria Wiligut, alias "Weisthor", colonel lors de la première guerre mondiale, auteur de pamphlet antijuifs, antichrétiens et antimaçonniques sera interné poru cause de schizophrénie et mégalomanie, puis déclaré irresponsable devant un tribunal en 1924. Ce qui ne l'empêchera pas de devenir le responsable de la "Section des recherches historiques" au sein du RSHA, le Bureau central de la sécurité du Reich, coeur de la machine SS. Surnommé le "Raspoutine de Himmler", Weisthor aurait notamment dessiné la bague décoré de têtes de mort, de svatiskas et de symboles runiques qui était décernée aux officiers méritants.
Dans cet aéropage , un autre personnage hors du commun joue un rôle central : Otto Rahn, l'homme qui a mis Himmler sur la piste du Graal. Piqué de la littérature médiévale, cet aventurier cherche à démontrer la vérité historique du poème épique Parzifal (1882), dont les premiers vers rappellent :
"Dans le ciel se trouve un château et son nom est Monstalvat."
"Otto Rahn était persuadé que Montsalvat était en réalité Montségur, la dernière forteresse cathare, où ces derniers auraient caché le Graal", explique Montserrat Rico Gongora. Dans les années 1930, il mène des recherches en Ariège, en particulier autour de Montségur, où, le 16 mars 1244, 225 cathares, hommes et femmes refusant d'abjuer leur foi, furent brûlés par les représentants de l'Inquisition.
Dans le premier de ses deux livres, Croisade contre le Graal (1933), Otto Rahn adepte des théories nazies, n'hésite pas à présenter ces dissidents chrétiens comme des aryens païens, adorateurs du Graal. En 1936, remarqué par Himmler, il est incorporé à la SS. Ses livres sont distribués aux officiers et la revue de la SS, Das Schwarze Korps, publia plusieurs articles sur le saint calice conservé depuis le haut Moyen Age à la cathédrale de Valence, en Espagne, en se demandant si c'était le Saint Graal. Mais au cours des siècles, pour la soustraire au risque de vol, le précieux objet a été déplacée et cachée à maintes reprises dans différentes régions espagnoles, au point d'alimenter les rumeurs et les fantasmes de substitutions. Pour certains hiérarques SS, si Montsalvat n'est pas Montségur, il pourrait bien être Montserrat.
Pourquoi Heinrich Himmler tenait-il à ce point à mettre la main sur le Graal, symbole d'une fois qu'il avait reniée ?
"Il y voyait probablement une source de pouvoir et de force digne d'une chef", estime le père Hilari Raguer. "Pour lui, c'était un objet magique, un talisman qui pouvait donner la victoire à l'allemagne nazie et lui conférer des pouvoirs surnaturels", avance Montserrat Rico Gongora. Elle ajoute:"[i]Je pense que son obsession de démontrer les origines aryennes de Jésus était une façon pour lui de justifier sa haine antisémite et la mise en oeuvre de l'extermination des juifs.[i/i]"
Seule certitude, ce 23 octobre 1940, Himmler est parti les mains vides de Montserrat.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 18 Mai 2007, 16:44

très intéressant.

précison : Karl Maria Wiligut dit "Weisthor" dépendait du RuSHA ou Rasse und Siedlung Hauptamt (Direction de la Race et de la Colonisation) et non du RSHA qui était la Direction de la Sécurité du Reich.
Il était chef de l'Abteilung VIII (Archiv) puis Hauptabteilungsleiter à partir de 1935.
En 1936, il passe à l'Etat Major Personnel du Reichsführer SS où il prend la direction du Hauptabteilung Weisthor. Intégré à la SS comme SS Standartenführer en 1934 il a atteint le grade de SS Brigadeführer en 1936.
En 1939, Weisthor en raison de son "grand âge" et de "l'aggravation de son état de santé" est licencié de la SS. Il a été officiellement rayé des cadres (ausgeschieden) le 25.8.1939. La liquidation de son département a été confiée au SS Obersturmführer Ruppmann.
Un ouvrage en français de Christian Bernadac "le mystère Otto Rahn" évoque cette quête du Graal.
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 538
Inscription: 06 Avr 2007, 18:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 19 Mai 2007, 03:25

orpo57 a écrit:très intéressant.

précison : Karl Maria Wiligut dit "Weisthor" dépendait du RuSHA ou Rasse und Siedlung Hauptamt (Direction de la Race et de la Colonisation) et non du RSHA qui était la Direction de la Sécurité du Reich.
Il était chef de l'Abteilung VIII (Archiv) puis Hauptabteilungsleiter à partir de 1935.
En 1936, il passe à l'Etat Major Personnel du Reichsführer SS où il prend la direction du Hauptabteilung Weisthor. Intégré à la SS comme SS Standartenführer en 1934 il a atteint le grade de SS Brigadeführer en 1936.
En 1939, Weisthor en raison de son "grand âge" et de "l'aggravation de son état de santé" est licencié de la SS. Il a été officiellement rayé des cadres (ausgeschieden) le 25.8.1939. La liquidation de son département a été confiée au SS Obersturmführer Ruppmann.
Un ouvrage en français de Christian Bernadac "le mystère Otto Rahn" évoque cette quête du Graal.


Un petit lien vers ce curieux personnage :

http://en.wikipedia.org/wiki/Karl_Maria_Wiligut


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 19 Mai 2007, 11:10

Himmler a toujours été attiré par l'occultisme. Sa croyance en certains mythes l'a mené à chercher un sauveur pour l'Allemagne et c'est ce qui explique sa dévotion totale envers Adolf Hitler. Il n'est alors pas surprenant de lire qu'il a fait une quête dans le but de mettre la main sur le Saint Graal. Pas surprenant, mais très intéressant.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 19 Mai 2007, 11:22

Audie Murphy a écrit:Himmler a toujours été attiré par l'occultisme. Sa croyance en certains mythes l'a mené à chercher un sauveur pour l'Allemagne et c'est ce qui explique sa dévotion totale envers Adolf Hitler. Il n'est alors pas surprenant de lire qu'il a fait une quête dans le but de mettre la main sur le Saint Graal. Pas surprenant, mais très intéressant.


Oui je savais que cet éleveur de poulets était porté sur l'occultisme, mais cet article souligne qu'il était vraiment à la recherche du Graal ...Cela montre le niveau des dirigeants nazis ...


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Tom  Nouveau message 19 Mai 2007, 19:43

Qu'avez-vous contre les éleveurs de poulets ? ;) (J'habite près de la Bresse qui faisait partie du duché de Savoie avant 1601 et qui est très importante dans l'histoire de l'Occupation, puisqu'elle a vu naître à la fois Joseph Darnand, secrétaire général au Maintien de l'ordre, et le général Charles Delestraint, commandant en chef de l'Armée secrète ! ;) )

En fait, si ma mémoire est bonne, Himmler ne s'occupait pas vraiment de cette entreprise d'élevage de poulets : en effet, il en laissait la charge à sa femme tandis qu'il courait les routes au service du parti nazi...

Mais, ce qui me frappe - et c'est là l'objet de ma petite intervention - c'est qu'à chaque fois que l'on parle des dirigeants nazis, même dans les biographies les plus autorisées, on se croit obligé de les traiter de "ratés", en l'occurrence pour Himmler d'"éleveur de poulets", comme pour confirmer la théorie courante qui veut qu'un nazi soit forcément un "loser", un déclassé, un type pas très intelligent qui a raté ses études...

Or, si je ne m'abuse, Himmler était ingénieur agronome (quatre ans d'études à l'Ecole technique supérieure de Munich) et Goebbels, par exemple, d'origine très modeste, docteur ès lettres/philosophie, ce qui n'était pas très fréquent à l'époque où l'université de masse n'existait pas encore...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 20 Mai 2007, 13:18

Tom a écrit:Qu'avez-vous contre les éleveurs de poulets ? ;) (J'habite près de la Bresse qui faisait partie du duché de Savoie avant 1601 et qui est très importante dans l'histoire de l'Occupation, puisqu'elle a vu naître à la fois Joseph Darnand, secrétaire général au Maintien de l'ordre, et le général Charles Delestraint, commandant en chef de l'Armée secrète ! ;) )

En fait, si ma mémoire est bonne, Himmler ne s'occupait pas vraiment de cette entreprise d'élevage de poulets : en effet, il en laissait la charge à sa femme tandis qu'il courait les routes au service du parti nazi...

Mais, ce qui me frappe - et c'est là l'objet de ma petite intervention - c'est qu'à chaque fois que l'on parle des dirigeants nazis, même dans les biographies les plus autorisées, on se croit obligé de les traiter de "ratés", en l'occurrence pour Himmler d'"éleveur de poulets", comme pour confirmer la théorie courante qui veut qu'un nazi soit forcément un "loser", un déclassé, un type pas très intelligent qui a raté ses études...

Or, si je ne m'abuse, Himmler était ingénieur agronome (quatre ans d'études à l'Ecole technique supérieure de Munich) et Goebbels, par exemple, d'origine très modeste, docteur ès lettres/philosophie, ce qui n'était pas très fréquent à l'époque où l'université de masse n'existait pas encore...


Disons que l'univers nazi se singularisait par son "exotisme" ...Les tendances occultistes d'Himmler souligne bien que le personnage était assez farfelu...et imposer un modèle de grands blonds aux yeux bleus alors que le "fidèle Heinrich" comme son patron, avait le cheveu noir et la taille modeste, ça m'a toujours étonné ...Je ne vais pas faire la liste des huluberlus qui déambulaient dans le parti nazi ...entre le drogué Goering, le fada Rosenberg, le psychopathe Streicher, la liste serait bien trop longue !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tom  Nouveau message 20 Mai 2007, 14:11

:D Loin de moi l'idée de réhabiliter les dirigeants nazis et encore moins d'excuser leurs crimes, mais il me semble que ceux-ci sont suffisants pour les discréditer sans traiter d'éleveur de poulets un ingénieur agronome ou de raté un docteur ès lettres, tous deux diplômés dans les années vingt...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 20 Mai 2007, 14:16

Tom a écrit::D Loin de moi l'idée de réhabiliter les dirigeants nazis et encore moins d'excuser leurs crimes, mais il me semble que ceux-ci sont suffisants pour les discréditer sans traiter d'éleveur de poulets un ingénieur agronome ou de raté un docteur ès lettres, tous deux diplômés dans les années vingt...

:cheers:


Globalement, la direction du parti nazi se caractérisait par sa médiocrité ...d'ailleurs "en sortant son pistolet lorsqu'on lui parlait de culture", le militant nazi n'était pas vraiment prédisposé à briller intellectuellement ! Certains sortent du lot, comme Speer, mais ils sont plutôt rares !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 20 Mai 2007, 14:41

Les Américains avaient fait passer un test de QI à Goering et celui-ci était bien au-dessus de la moyenne. Plusieurs dirigeants nazis étaient dans le même cas. Mais un QI élevé ou un niveau d'instruction supérieur n'empêche pas nécessairement le crétinisme dans certains cas.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Suivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 6 minutes
par: iffig 
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 16 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 28 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 33 minutes
par: iffig 
    dans:  La baraque des prêtres: Dachau,1938-1945 
il y a 34 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Aujourd’hui, 13:52
par: RoCo 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 12:52
par: pierma 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 12:47
par: carcajou 
    dans:  Le Camp de Drancy: seuil de l'enfer juif 
Aujourd’hui, 12:29
par: carcajou 
    dans:  Transcription 
Aujourd’hui, 12:09
par: carcajou 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll