Connexion  •  M’enregistrer

Combats franco-italiens en Tunisie en 1940 ?

De l'assaut sur Dakar à la bataille d'El Alamein, les combats en Méditerranée. Opération Torch et la suite logique avec le débarquement en Sicile et les affrontements dans la péninsule italienne. Anzio, Monte Cassino, le Garigliano...
MODÉRATEURS : Gherla,alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 13 Jan 2005, 22:55

Igor , le retour !!! :wink:

Voila des précisions comme je les aime !!

Merci


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 02 Fév 2005, 20:43

It was a little war.
I know about the loss, at Bizerte, on 12 June 1940, of a French freighter (Finisterre) by the Italian bombers and minor damages by bomb splinters to the French DD Trome at Bizerte on 19 June 1940.
The French submarine Morse was then lost, on 16 June 1940, hitting a French mine.
While on the main line of the border between Libya and Tunisia there was a drole de guerre until the armistice, in the desert, from Gadames and Gat, there was a long raid inside Algerie by the Auto-Avio Sahariana companies 4th and 5th (any company had 22 SPA AS 37 lorries carring 5 man each, Italians and libyans, and three Ca.309 "Ghibli" planes). The 4th had an encounter with some colonial French troops losing some men and coming until the Plateau du Tinrhet when war was over.

Any further infos available?

Merci

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Igor  Nouveau message 06 Fév 2005, 16:42

D'autres informations sur les combats terrestres entre Français et Italiens.

"Le 13 juin, au lever du jour, 200 goumiers et soldats italiens investissent le poste de Tin-Alkoun à 80 kilomètres l'est de Djanet (Sud-Est saharien). L'attaque, appuyée par l'aviation, dure trois jours. La garnison française de 15 hommes renforcée par une colonne de secours doit se replier dans la montagne. L'aviation française riposte le 16 juin en bombardant le port de Tripoli, atteignant la jetée. Sur le front du Sud tunisien, un petit poste frontière italien à l'ouest de Pisida (Tripolitaine) est détruit le 19 juin par un détachement de supplétifs français.
Ces opérations très limitées, traduisent les hésitations du haut-commandement italien à s'engager sur plusieurs fronts. Les premiers accrochages ne montrent cependant pas une supériorité écrasante de l'Italie."

source: LEVISSE-TOUZE Christine, L'Afrique du Nord dans la guerre. 1939-1945, Albin Michel, 1998
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 06 Fév 2005, 19:35

The exact name of the frontier post west of Pisida?

Merci

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Igor  Nouveau message 07 Fév 2005, 22:26

Sorry Enrico, I don't know.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 07 Fév 2005, 22:54

Take it easy, you are welcome.

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de raca  Nouveau message 12 Mar 2005, 18:19

Je viens de trouver ceci :
************
.........Le 5 mai, après deux jours de repos, les reconnaissances ont lieu pour relever la 5e division écossaise sur les positions du djebel Garci et de Takrouna, à l’ouest d’Enfidaville : la Légion face au Garci, les coloniaux à Takrouna. Les combats en Tunisie touchent à leur fin, mais l’ennemi résiste avec l’acharnement de la déception et de la colère dans le réduit du djebel Zaghouan. Devant nous, nous retrouvons nos vieux adversaires italiens des divisions Ariete et Trieste, et allemands de la 90e division légère, avec qui bien souvent nous nous sommes mesurés au Western Désert.

Le point fort immédiat de la résistance est l’éperon cahotique des Djebillat qui, terminant le massif du Zaghouan, au sud-est, par le roc de Takrouna, près d’Enfidaville, s’enfonce comme une épine dans la position amie. Les Écossais s’y sont épuisés, réussissant pourtant à occuper le village de Takrouna, haut bâti sur le roc; il est tout juste accessible par le nord, en falaises à pic d’une cinquantaine de mètres sur les autres faces.

......................et bientôt je vois, se déroulant à perte de vue, une immense colonne de troupe et de véhicules avancer lentement en tête, une rutilante voiture noire et nickel. Ma Jeep, au milieu du chemin, stoppe ce convoi; dans la somptueuse Lancia quelqu’un palabre avec Piozin, il hésite et enfin descend de voiture, vient au devant de ma modeste Jeep, et salue : «général de corps d’armée Orlando». Malgré moi, un petit sentiment de fierté me contracte le gosier; je marque un léger temps avant de sauter à terre. L’Italien est bien sanglé dans un uniforme noir, sa casquette est dorée, son col blanc, ses bottes vernies, je suis en short, le col ouvert, mais je suis le vainqueur. Je salue alors et lui dit : «Finita la comedia». Et, de mon geste le plus engageant, je lui montre la direction de la captivité.
............Rien que le B.M.5 avait sous sa garde quatre cages, trois d’Italiens, une d’Allemands; cela faisait dans les 1.200 encagés. Le général Orlando avait droit à une villa personnelle. Les Allemands restaient arrogants et disciplinés, ne croyant nullement à leur défaite prochaine, ils enrageaient d’être gardés par nos braves noirs, qui de leur côté ne leur passaient aucune fantaisie; les Italiens, eux, avaient compris et n’aspiraient qu’à leur pain quotidien.
.....................

http://www.francelibre.net/temoignages_ ... unisie.htm

**************
cordialement


 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Catalina  Nouveau message 30 Sep 2007, 22:15

Igor a écrit: Ces opérations très limitées, traduisent les hésitations du haut-commandement italien à s'engager sur plusieurs fronts. Les premiers accrochages ne montrent cependant pas une supériorité écrasante de l'Italie."


En l'occurence, l'inaction des Italiens au début du conflit est conforme aux directives de Mussolini dans son mémorandum du 31 mars 1940: il insistait sur le maintien d’une posture défensive sur les Alpes occidentales, en Libye et en mer Egée, prévoyait l’occupation de la Corse, l’observation défiante du côté de la Yougoslavie, et des offensives en direction de Djibouti. Mais le principal effort serait porté en Méditerranée, où la Marine était invitée à « déclencher une offensive sur toute la ligne », sans qu’aucun objectif naval ne fût précisé.

Après la déclaration de guerre de l'Italie, le 10 juin 1940, ces instructions sont d'abord respectées puisque, dans les Alpes, les Italiens se mettent sur la défensive conformément aux directives du « plan PR 12 », déjà appliqué en septembre 1939 (ce malgré une supériorité numérique incontestable: 300.000 italiens face aux 85.000 français).

L'offensive italienne est déclenchée le 21 juin après une rencontre entre Mussolini et Hitler, le 18, où le Furher se montre hostile aux prétentions italiennes d'une zone d'occupation jusqu'à la vallée du Rhône. Mussolini n'aura que le terrain effectivement conquis ce qui le force à passer à l'action.

En Afrique Orientale, des opérations italiennes sont menées dés le 4 juillet vers le Soudan et le Kenya avant l'invasion de la Somalie britannique le 3 août. A l'origine, c'est la Somalie française qui devait être la premiére attaquée, mais l'armistice força les italiens à se reporter sur la colonie britannique.

L'occupation de la Corse était prévu pour juillet 1940, les deux bataillons du régiment San Marco avait été rassemblés à La Spezia dans cette intention. Là encore, l'armistice ne laissa pas le temps au italiens de lancer cette opération.

L'absence d'opérations d'envergure en Afrique du Nord ne résulte donc pas d'une hésitation du haut commandement italien à s'engager sur plusieurs fronts mais bien des ordres reçus de Mussolini avant l'entrée en guerre de l'Italie. Pour ce qui est de s'engager sur plusieurs fronts, il n'y a guére d'hésitations de la part des Italiens. Ainsi, l'invasion de l'Egypte est décidée le 8 août 1940, alors que les combats se poursuivent en Somalie, et Mussolini se décide le 11 août pour une intervention militaire en Gréce fin septembre (source: agenda du Comte Ciano).


 

Voir le Blog de Catalina : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 01 Oct 2007, 14:01

Salut les gars.

The two San Marco battalions were not intended for a Corse landing, but for a tactical op. behind the French lines beyond Mentone; this raid had been scheduled, at first, by a Black Shirt volunteers group using some morot fishery vessels. The plan, anyway, was cancelled at the last time as it was, at best, a bad conceoved initiative without the necessary training. The 4th Army command asked then for professionals, but the armistice come first.

Bye

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 01 Oct 2007, 21:56

Bonsoir tout le monde,
Je vous ai mis ci dessous une traduction ( dans les mesures restreintes de ma connaissance de la langue anglaise ) de ce que notre ami Enrico a mis en ligne:

Les deux bataillons de San Marco n'étaient pas destinés pour un débarquement en Corse, mais pour une opération tactique derrière les lignes françaises au-delà de Menton; ce raid avait été programmé, au début, pour un groupe de volontaires des "Chemises Noires" utilisant quelques bateaux de pêche. Le plan, en tout cas, a été annulé à la dernière minute car il s'agissait d'une mauvaise initiative conçue sans entraînement nécessaire. Le commandement de la 4ème Armée a opté à ce moment là pour une opération confiée des militaires proprement dis, mais l'armistice survint avant que cela ne put être réalisé.

Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 66226
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA GUERRE EN AFRIQUE, EN MEDITERRANEE ET EN ITALIE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
il y a 17 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:40
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll