Page 1 sur 1

Les "intentions" de Churchill

Nouveau messagePosté: 01 Oct 2008, 01:35
de cgiguere
"...Son prestige considérable en raison de son action internationale pendant cette période est toutefois quelque peu mis à mal depuis que des archives secrètes révèlent ses intentions à l'égard de Charles De Gaulle, Adolf Hitler, Joseph Staline et le Mahatma Gandhi."

Lisez le reste sur La République des lettres

Image

Nouveau messagePosté: 01 Oct 2008, 06:14
de juin1944
Certains arguments, hélas pour ce grand homme d'état et pilier de la resistance à Hitler, ne sont pas dénués de sens. Concernant Hitler, je ne savais pas. Les inimitiés qu'il entretenait avec De Gaulle rendent en revanche cette hypothèse tout à fait plausible, il est clair qu'il avait toujours préféré Giraud. Le sort qu'il réservait, nous dit-on à Gandhi est également tout à fait plausible.

La lecture de l'histoire du débarquement de Normandie d'Olivier Wieviorka laisse également apparaitre certaines tensions entre Churchill et Roosevelt et pas des moindres

Quant à Staline, je suis un peu plus circonspect.

Nouveau messagePosté: 01 Oct 2008, 17:32
de Igor
Je ne vois rien de nouveau dans ce qui est présenté comme étant des révélations.

Churchill était un colonialiste pur jus ayant servi durant sa jeunesse dans l'armée des Indes. Il a été toujours été hostile aux mouvements anti-colonialistes, ce qui explique son attitude à l'égard de Gandhi. Il l'avait notamment traité de "fakir à demi-nu" si je me souviens bien. Ça ne m'étonne donc pas qu'il ait été prêt à le laisser mourir de faim en prison (ça me fait penser au sort des prisonniers de l'IRA sous Thatcher).

Ses relations avec de Gaulle n'ont jamais été faciles, tout simplement parce que ces deux personnages avaient un fort caractère. Et plus d'une fois Churchill a effectivement pensé à se débarrasser de lui (pas physiquement bien entendu). Ce qui compte au final, c'est que le dirigeant anglais n'est jamais passé à l'acte et que dès le départ il a appuyé de Gaulle, lorsque ce dernier ne représentait pas grand chose.

Quand au fait de liquider Hitler et les dirigeants nazis sans autre forme de procès, ce n'est pas non plus une grande découverte. François Delpla pourra sans doute nous en dire plus.