Connexion  •  M’enregistrer

Retour sur le terrain: Berlin 1933-1945. 3ième tableau.

Que vous souhaitiez annoncer la création de votre site, sa mise à jour, que vous vouliez nous faire partager un site sur un évènement précis
(lieu, bataille, matériel) cette rubrique est à votre disposition.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Retour sur le terrain: Berlin 1933-1945. 3ième tableau.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 27 Avr 2008, 13:29

Rebonjour une 3ième fois à tous et aux aficionados de l'Histoire sur le terrain en particulier,

La partie touristico-historique de mon séjour Berlinois se termine par un excursion à Wannsee, lieu indissociable du Protocole éponyme. De fait, il s'agit d'un ex-village mais maintenant site quasi-balnéaire, à côté d'un grand lac dans la banlieu SO de Berlin. Autrefois villégiature cossue, avant-gardiste, fréquentée dés la fin du XIXième siècle par la bourgeoisie huppée/friquée du Berlin prospère d'alors. Lieu de séjour particulièrement recherché pendant la saison chaude, on y trouvait tout ce que la société Berlinoise industrielle, commerciale, scientifique, politique et culturelle avait de mieux. Atmosphère cosmopolite et de tolérance, paraît-il, sans rien de commun avec ce qui allait s'y concevoir.

A partir de 1933, ce sont des hauts dignitaires Nazis qui s'y retrouvent, de plus en plus nombreux: Goebbels, Speer, Stuckart, le Dr. Morell, et bien d'autres y acquièrent des propriétés. En 1940, un industriel, soupçonné de malversations, cède sa propriéte à une fondation SD, qui en fait un lieux d'accueil et d'hébergement pour personnalités SD de passage. Il s'agit de la villa située 56-58 Grossen, sur les bords du lac, juste en face de la gare de Wannsee. C'est l'endroit que choisit Heydrich, bras droit d'Himmler, à la fois chef de la RSHA (Gestapo + Kripo + SD) , et gouverneur du Protectorat de Bohème et de Moravie (les territoires tchèques annexés), pour convoquer la réunion du 20 janvier 1942, dont le procès verbal, retrouvé après guerre, est maintenant connu sous le nom de "Protocole de Wannsee". Terrible document et terrible réunion, par lesquels la solution finale, déjà sérieusement démarrée sans encore être une doctrine officielle, a été promulguée politique d'état, de régime, et a engagé (c'était là le but réel de la réunion) la responsablité des 3 piliers du Nazisme: le Parti, les Ministères concernés, et les organes sécuritaires, représentés e.a. par Eichmann, qui a ensuite rédigé le Protocole, revu et corrigé par Heydrich. On sait ce qui s'en est suivi.

Depuis le centre de Berlin, trajet direct en métro: 40 min, en traversant tant de quartiers aux noms connus: Tiergarten, Zoologischer Garten avec sa Flakturm, le faubourg de Wedding, Charlottenburg, Spandau et sa prison etc. Arrivée a Wannsee, fleurie et verdoyante, puis longue marche autour du lac, de belle deumeure en marina en propriété somptueuse, peu de VW, quelques monospaces diverses, beaucoup de BMW et de Volvos (je n'ai rien contre mais ça situe un peu le quartier). Enfin, la villa, tranquille et sereine au fond d'un beau parc arboré. A l'entrée grillagée, panneau signalétique détaillé mais discret, de bon goût (pour ne pas troubler la sérénité du voisinage...). A l'intérieur, succession de très belles salles, au confort prospère et spacieux, à l'agencement harmonieux.

Ces salles contiennent aujourd'hui une exposition fort bien faite sur l'histoire de l'antisémitisme européen et germanique moderne, sur la montée du Nazisme, sur l'instauration de la terreur, et surtout sur la conception et la maturation de la Solution Finale et la réalité de son exécution. Rien à redire sur l'exposition: complète, objective, sans complaisance. Des panneaux explicatifs à chaque vitrine, et de très nombreux textes (copies) et photos d'époque. En fait, les documents-source. A l'étage, une vaste bibliothèque. Une mine pour les chercheurs. Beaucoup de groupes pendant ma visite, venus en car: écoliers et étudiants, principalement allemands, exposés par les professeurs, question-réponses. Apparemment un bel effort d'enseignement. Mais en pénétrant dans la salle-à-manger avec son parquet, ses vitres donnant vue sur le lac, cette salle où s'est effectivement tenu la réunion, où étaient rassemblés les 15 participants, où l'extermination à l'échelle industrielle de plusieurs millions de juifs a été décidée, même si c'est resté au travers d'euphémismes, je suis resté sans paroles. Encore une fois, ces lieux sont habités par l'esprit du Mal.

Le retour à pied vers la gare, m'a donné le temps d'une réflexion solitaire. Que me reste-t-il de cette visite à Berlin ? Certainement la rencontre, attendue et espérée, de l'Allemagne nouvelle, démocratique, pacifique, et un partenaire indispensable dans la - dans notre - Communauté Européenne, dont elle est une locomotive. Cette Allemagne nouvelle n'a pas pour destin d'être un musée du Nazisme. Mais il serait vain de nier son lien intangible avec un passé atroce, révolu mais pas oublié. Quel lien? un lien entretenu, ou un lien scotomisé ? Sans doute un peu des 2. Les traces du passé, celles qui n'ont pas été détruites, sont préservées et mises en valeur, la vérité est respectée et exposée, je n'ai vu aucun signe d'exculpation ni même de dissimulation, de volonté de minimiser. Mais tout ce qui est montré, déclaré, expliqué l'est de manière factuelle, objective, froide en somme, comme un clinicien (j'en suis un) expose un cas. Peu de sentiments devinés, pas une seule expression de contrition, de regrets explicites pour ces faits indicibles, comme s'ils n'avaient pas de connotation morale. Donc un passé assumé par la génération actuelle avec une apparence de détachement.

A chacun sa sensibilité à ce sujet.

Voilà la fin de mon CR. En me relisant, je trouve que je me suis exprimé avec émotion (le clinicien est lui aussi doté d'une sensibilité pas toujours facile à maintenir en arrière-plan), et que mon message comporte beaucoup de tonalités subjectives. Je les assume: ce que je vous livre est une vision personnelle, et qui n'engage que moi. J'espère qu'il y aura des réactions, un partage de ces sentiments, surtout si d'autres ont également visité ces lieux.

Très amicalement,

Alain.

réf: Berlin 1933-1945. Past Traces of German History: a guidebook. Maik Kopleck, Ch. Links Verlag, Berlin, 2006.
The Villa, the Lake, the Conference. Wannsee and the Final solution. Mark Roseman, Penguin Books, London, 2002.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Retourner vers LIENS SUR LE WEB




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
il y a 5 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 6 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 9 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 11 minutes
par: Gaston 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 21:54
par: Gennaker 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 21:38
par: alain adam 
    dans:  Identifications de pseudos 
Aujourd’hui, 20:32
par: miarka 
    dans:  Identification pseudos 
Aujourd’hui, 19:55
par: miarka 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 19:02
par: kfranc01 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
Aujourd’hui, 18:12
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Scroll