Connexion  •  M’enregistrer

Yves DUrand: QUEL HONTE pour un grand professeur!!!!

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de panzer5  Nouveau message 12 Juil 2006, 16:49

"Seuls les imbeciles ne changent jamais d'avis"
Quizz : C'est de qui ?
Je sais plus

Il me semble que c'est Villepin pour le CPE.


 

Voir le Blog de panzer5 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 12 Juil 2006, 17:00

panzer5 a écrit:
"Seuls les imbeciles ne changent jamais d'avis"
Quizz : C'est de qui ?
Je sais plus

Il me semble que c'est Villepin pour le CPE.


Villepin, encore un énarque, à fusiller :evil:

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Pierre L.  Nouveau message 12 Juil 2006, 17:29

C'est Zidane quand il est revenu en équipe de France :P


 

Voir le Blog de Pierre L. : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de 13emeDBLE  Nouveau message 12 Juil 2006, 18:30

Bonsoir,

Une très intéressante lecture que celle des précédents messages postés.

Tout ou presque a été dit ou écrit sur les rapports entre Rommel et le NSDAP, c'est notamment un sujet qui revient régulièrement dans les forums (on devrait dire fori non ?)...

Pour apporter ma modeste pierre à cet édifice, il me semblerait intéressant d'analyser deux périodes de la carrière de ce grand soldat :
- ses fonctions en Pologne l'ont amené à cotoyer de très près le Fuhrer et avec lui, tous les nazis qui conçurent dès 1939 les pires projets pour les populations civiles (et notamment les juifs). Comment aurait-il pu ne pas en entendre suffisamment pour être édifié sur la vraie nature de ce régime ?
- les "états de services" de la 7. Pz.D en France en mai-juin 1940 ne se limitent pas à une "blitzkrieg" effrénée : il y a aussi des épisodes plus sombres concernant le traitement des prisonniers de guerre (exécution d'officiers supérieurs) et particulièrement de nos pauvres sénégalais (prisonniers exécutés et blessés achevés...).

Force est de constater que le futur Feldmaréchal est loin de l'ange que certains veulent croire.

Enfin, il ne faut pas "politiser" son retournement courageux contre l'état nazi à partir de 1943 : n'oublions pas que les batailles d'El Alamein (et notamment l'ordre absurde d'Hitler de résister alors que le repli était déjà commencé) brisèrent ses forces nerveuses (il y eut plusieurs exemples de haut-gradés en dépression nerveuse post-traumatique grave durant ces batailles). à partir de cette date, la rupture est nette, mais elle est plus psychologique que politique : Rommel ne voit plus d'issue à la guerre et n'en peut plus...

Rien à voir avec une réelle critique du régime totalitaire ou de la solution finale...

C'était mon humble avis dans ce débat qui à mon avis restera sûrement sans fins...

Cordialement,

CM

PS : j'ai beaucoup aimé le livre d'Omer BARTOV qui est cité plus haut.

Major
Major

 
Messages: 223
Inscription: 10 Sep 2005, 22:26
Localisation: marseille

Voir le Blog de 13emeDBLE : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 13 Juil 2006, 15:25

Bonjour, Legionnaire,
13emeDBLE a écrit:- ses fonctions en Pologne l'ont amené à cotoyer de très près le Fuhrer et avec lui, tous les nazis qui conçurent dès 1939 les pires projets pour les populations civiles (et notamment les juifs). Comment aurait-il pu ne pas en entendre suffisamment pour être édifié sur la vraie nature de ce régime ?

Moi y en a pas connaitre cet episode, pourrais tu nous donner des precisions, des liens, des details ?
(Question sans sous entendus)
PS : j'ai beaucoup aimé le livre d'Omer BARTOV qui est cité plus haut.

On est deux !
:lol:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 31 Aoû 2006, 10:53

Daniel Laurent a écrit:
François Delpla a écrit:Cela me paraît doublement rapide. D'abord, en Afrique du Nord, il y avait mille façons, pour un employé de la machine nazie, d'être un peu plus qu'un officier ordinaire.

Il avait beaucoup d'autres choses a faire.
Et ne disposais que du circuit officiel de communication qui, bien evidemment, filtrait les informations.
La machine Nazie fonctionnait bien as l'epoque, me semble-t-il.
Et on pouvait déserter plus facilement que sur le front de l'Est.

Rommel, deserter ?
Grand Dieux, pourquoi ?
Aveugle, comme beaucoup d'autres, par la propagande et le systeme, il a servi l'Allemagne, point barre. Quelles raisons aurait-t-il pou avoir de deserter en 42 ou 43 ?
N'oublions pas non plus que la grande mission de Rommel, c'est de faire tomber Churchill, notamment lors de l'offensive de janvier 42, et que cela lui aurait valu en cas de succès une place de choix au Walhalla gammé.

Je ne suis pas sur que le Walhalla de Rommel etait gamme. Mais peu importe. C'etait Churchill qu'il voulait faire tomber ou le R-U ? Pourquoi Rommel, un soldat plus qu'un politique, aurait choisi Churchill en particulier comme cible ?
Quant à son revirement de juin ou juillet 44, ne doit-il pas tout ou presque à la réussite d'Overlord, que certes il n'avait ni souhaitée ni favorisée ?

Sur ce sujet, je citerais notre jeune ami aetius753
le 15 mai 1944 Rommel a organisé une rencontre entre lui le général Wagner, et le Docteur Strölin (opposant actif au régime nazi). Ils n'ont pas parlé du beau temps mais de la route à tenir conte Hitler. Rommel voulait l'arreter plutot que de le tuer; car pour lui (et il avait raison je pensel) le tuer l'aurait transformer en martyr et le complot aurait déjoué.

Avant Overlord, donc.
Qu'en pensez vous ?


Relisant ce fil sympathique, je m'aperçois que je n'ai pas répondu sur le point apparemment le plus discutable : le fait que Rommel avait été envoyé en Afrique pour faire tomber Churchill, et qu'en conséquence, étant donné le rôle assez irremplaçable du Vieux Lion dans la coalition adverse (qui n'en était point une, justement, au début de ce séjour), cela mérite de figurer dans son bilan.

Comme l'a récemment révélé, entre autres, le livre de Martin Allen sur Hess, la situation de l'Angleterre est véritablement épouvantable pendant toute l'année qui, jour pour jour, sépare l'armistice français de l'agression contre l'URSS. Ne pas savoir si cette dernière et si les Etats-Unis vont enfin rejoindre son camp et être à la merci d'un raid contre Suez et le pétrole irakien à partir soit des Balkans soit de l'Afrique du Nord soit des deux, avec un Vichy, le Vichy de Laval puis de Darlan, dominant le Maghreb, la Syrie et le Liban tandis que le mouvement gaulliste ne décolle pas, cela rend un peu plus problématique tous les jours le soutien au gouvernement Churchill des banquiers de la City, et aussi des dominions (il y a notamment une crise permanente entre Churchill et les dirigeants australiens qui voudraient bien garder leurs troupes pour faire face au danger japonais).

Justement, ledit Churchill a obtenu un succès offensif et un seul, contre les Italiens en Libye (et accessoirement à Tarente). Rommel va tout d'abord nous annuler ça, en prenant sa place dans un feu d'artifice d'avril-mai 41 qui voit l'Allemagne se faire menaçante tous azimuts contre les intérêts anglais, du ciel de Londres à l'Atlantique (Bismarck), de la Yougoslavie à la Crète en passant par l'Irak sans oublier la génuflexion de Darlan à Berchtesgaden, qui renouvelle le frisson de Montoire. Ensuite, après le 22 juin, il importe tout particulièrement d'empêcher Churchill de regagner du terrain en Libye et c'est la belle résistance devant l'offensive Auchinlek de novembre... puis, au lendemain de Pearl Harbor, la brillante contre-attaque de fin janvier, prélude à la prise désespérante de Tobrouk en juin. Il se trouve justement que le moment où, de toute la guerre, Churchill est apparu -même aux yeux des contemporains- le plus menacé se situe en février 42, un moment où il n'était bruit que de son remplacement par Cripps.

Il ne me paraît pas douteux que Rommel, qui voyait souvent Hitler, était tout à fait conscient de ces enjeux. Il devrait y avoir des documents qui le prouvent mais je n'ai pas le temps d'en chercher, fût-ce dans ma propre bibliothèque.

A suivre !

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 1 minute
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
il y a 21 minutes
par: miarka 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 22 minutes
par: Gaston 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 26 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Identification pseudos 
il y a 57 minutes
par: miarka 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Aujourd’hui, 19:27
par: alfa1965 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 19:02
par: kfranc01 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
Aujourd’hui, 18:12
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Goddog, jb. Etcharren, tinain76 et 19 invités


Scroll