Connexion  •  M’enregistrer

"L'honneur de la guerre" - Puy-Montbrun

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

"L'honneur de la guerre" - Puy-Montbrun

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de bilou95  Nouveau message 25 Avr 2006, 13:07

Bonjour à tous,

un petit post pour vous faire partager mon coup de coeur du moment; il s'agit du livre "L'honneur de la guerre" de Déodat Puy-Montbrun:

Mis d'office à la retraite en 1962, bien que n'ayant pas participé au Putsch des Généraux en Algérie, Puy-Montbrun est l'un des ces officiers qui ont fait la gloire de l'armée française.
Egalement romancier, il a publié "Chemins sans croix", l'un des meilleurs romans qui aient été écrits sur les combats menés par les commandos en Indochine.

En 1940, engagé à 19 ans pour défendre sa Patrie, Déodat Puy-Montbrun fait partie de ceux qui n'ont pas reculé mais se sont battus jusqu'à la fin. Au cours de durs combat dans le Doubs, il est blessé et fait prisonnier. Evadé, il se retrouve aspirant dans l' Armée d'Armistice à Toulouse , mais très vite partage son temps avec des réseaux de la Résistance dans laquelle il prendra un rôle important. Tout naturellement, en 1946 il va se porter volontaire pour l'Indochine.
Mais il prend conscience que si l'armée mène là une vraie guerre, "normale, le combat à l'air libre, la fraternité du guerrier...", elle est en butte aux activités de sabotage organisées par le Parti Communiste et à l'apathie et l'incapacité des politiques. L'auteur montre comment furent manquées des occasions de paix...
Il ne manque pas de réserver une dizaine de pages à la création du Groupe de Commandos Mixtes Aéroportés, mixtes parce qu'ils comprenaient, avec un encadrement français léger, des soldats originaires de minorités éthniques particulièrement hostiles au Vietminh. Il montre comment ces commandos aurait pu être largement développés et comment ils furent finalement abandonnés sur place à la vindicte de l'ennemi, comme il en sera plus tard des harkis. Au passage, l'auteur nomme les principaux officiers de ce Groupe, qui se retrouveront ensuite en Algérie avec leur fraternité, leurs techniques et leur compétence qui sera alors si mal utilisée.
Et Puy-Montbrun s'étend longuement, dans un chapitre qu'il intitule "l'erreur et la faute", sur la totale incompréhension du problème algérien, tant par les politiciens que par les états-majors des niveaux supérieurs de l'armée... Il en vient ensuite au 13 mai 58 puis au putsch d'avril 61, enfin aux tristes accords d'Evian où, encore une fois, un gouvernement ... a accepté des conditions qui correspondaient à une réddition sans condition, alors que l'armée française était maîtresse du terrain.
Le livre se termine par les chapitres "une sale guerre" où l'auteur aborde le sujet de la torture, et "ce que personne ne veut savoir" sur ce que sont devenus les prisonniers français "disparus" sur place, et les harkis abandonnés au massacre par le F.L.N. La guerre est une chose horrible et atroce : si l'on veut survivre il faut tuer l'adversaire. Mais la torture n'est pas un acte de soldat : entre combattants on n'en a pas besoin, et d'ailleurs pas le temps. Elle n'existe que dans les opérations de recherches de renseignements vitaux , véritables opérations de police que les politiques ont obligé l'armée à effectuer à Alger.

Plus que de mémoires, il s'agit ici de réflexions. Car l'auteur ne se raconte pas mais, à travers le déroulement de sa vie, il nous montre, dans la servitude militaire, la grandeur de l'armée et en particulier de cette génération d'officiers qui ont participé aux combats de la libération de la France, puis à ceux de l'Indochine et de l'Algérie.
Tout au long du livre, il fait ressortir la nécessité, devant des situations exceptionnelles, de prendre des décisions exceptionnelles, tant dans la Résistance que plus tard en Algérie. Mais ce qui domine tout au long de la lecture de ce livre, c'est l'humanité de cet homme, son courage et celui de ses camarades de combat, sa foi en Dieu mais aussi dans l'Homme, lorsqu'on sait tirer ce dernier de ses bassesses et lui proposer un idéal qu'il espère pouvoir atteindre. C'est pourquoi ce livre est à faire lire à nos grands jeunes.
(tiré du site www.serviam.net)

Ce qui me plaît particulièrement chez cet auteur:
-son passé, Grand-croix de la Légion d'Honneur, 19 citations, médaillé de la résistance avec rosette, il est l'un des officiers les plus titrés de sa génération, bref quelqu'un qui sait de quoi il parle.
-son franc-parler, un exemple sur la défaite de 1940: "Des historiens, pas même nés en 1940, oseront écrire: défaite, débandades, etc... L'insulte est facile pour ceux qui sursautent lorsque leur porte claque." Des petites phrases assassines, l'auteur ne s'en prive pas pour exprimer sa pensée!
-son attachement à des valeurs traditionnelles comme l'amitié, l'honneur, le respect, qu'il défend bec et ongles contre les préjugés faciles de notre époque.

Bref je vous le conseille vivement, cela fait plaisir d'avoir ce genre de discours aujourd'hui!

Salutations

Bilou
"Et avant que l'éternelle histoire se mêle à l'éternel oubli, l'ombre étroite qui s'allongera lentement sur la France aura encore la forme d'une épée" A. Malraux, l'ordre de la Libération

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 467
Inscription: 01 Juin 2005, 15:04
Localisation: Val d'Oise

Voir le Blog de bilou95 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 25 Avr 2006, 13:30

du Bigeard , quoi ! 8) :lol:

Une critique ici : http://www.lire.fr/critique.asp/idC=39911/idR=214/idG=6


L'honneur de la guerre n'est pas non plus le livre d'un homme parfaitement à l'aise. Soldat irréprochable pendant la guerre de 40, héros de la Résistance, baroudeur infatigable en Indochine, Déodat Puy-Montbrun reconnaît qu'il a été naïf. Commandant une unité d'hélicoptères, il a eu beaucoup de mal à admettre que l'armée française dont il se faisait, et dont il se fait toujours une haute idée, avait torturé en Algérie. Lui qui est passé entre les mains de la Gestapo pendant cinq jours et six nuits affirme qu'il aurait refusé de torturer en Algérie. Aujourd'hui il cherche des circonstances atténuantes, ergote sur le sens du mot «torture», mais on sent bien que cet homme, qui a voué sa vie à son pays, à une certaine idée de l'honneur, est meurtri. Meurtri, et furieux contre les hommes politiques de l'époque.



 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de bilou95  Nouveau message 25 Avr 2006, 14:32

Ce que tu cites ci-dessus résume bien les doutes et incertitudes d'une génération d'officiers confrontés aux guerres de décolonisation; Puy-Montbrun est un pur qui rejette l'usage de la torture mais qui rejette encore davantage la campagne de dénigrement systématique dont fait l'objet l'armée française depuis quelques années à propos de la guerre d'Algérie.
Et le sentiment qui prime c'est vraiment son rejet/dégoût de la classe politique qui a fourvoyé les cadres militaires et conduit le pays dans l'abîme. La bataille d'Alger et le rôle qu'a du tenir la DP de Massu sur ordre du gouvernement est vraiment révélatrice de cet état d'esprit frondeur de nos officiers.

Salutations

Bilou
"Et avant que l'éternelle histoire se mêle à l'éternel oubli, l'ombre étroite qui s'allongera lentement sur la France aura encore la forme d'une épée" A. Malraux, l'ordre de la Libération

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 467
Inscription: 01 Juin 2005, 15:04
Localisation: Val d'Oise

Voir le Blog de bilou95 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 25 Avr 2006, 14:50

Certains militaires n'ont pas eu besoin de la classe politique pour se fourvoyer.
C'est un peu facile de rejeter toutes les fautes sur les hommes politiques. On a connu la même attitude en 40, 41, etc....

Les hommes comme Bigeard ou Déodat Puy-Montbrun ne peuvent-ils pas comprendre que l'on puisse s'interroger (et etre en desaccord) sur ce qu'a fait l'armée francaise, sans pour autant etre des suppots de je ne sais quoi (au choix : pacifisme belant, imperialisme US, baccile communiste, etc....)

Quand même, des militaires de tout rang, et pas des moindres, ce sont élevé contre certaines methodes... Je citerais parmi eux la Compagnon de la Liberation Barberot, qui s'est rengagé, pour combattre en Algerie.


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de bilou95  Nouveau message 25 Avr 2006, 15:03

Tu connais les expression populaires du style "La grande muette", "Qui ne dit mot consent", etc...
Bien sûr que certains militaires (et pas rien que des officiers) n'ont pas eu besoin de la classe politique pour se fourvoyer, c'est évident, mais tout de même depuis quelques temps on ne peut pas dire que nos anciens eurent la partie facile avec certains détracteurs, donc je trouve cela normal, en tout cas cela ne me choque pas, de trouver encore des témoignages et des poussées de gueulantes afin de rétablir une certaine vérité, c'est tout aussi salutaire que les personnes qui agressent purement et simplement la classe militaire.
Quant à la classe politique, loin de vouloir la charger outre mesure, n'est pas vierge de tout reproche. Elle doit donc peut-être aussi faire son examen de conscience?

Bilou
"Et avant que l'éternelle histoire se mêle à l'éternel oubli, l'ombre étroite qui s'allongera lentement sur la France aura encore la forme d'une épée" A. Malraux, l'ordre de la Libération

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 467
Inscription: 01 Juin 2005, 15:04
Localisation: Val d'Oise

Voir le Blog de bilou95 : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a moins d’une minute
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Prisonniers de guerre allemands: France 1944-1949 (Les) 
il y a 18 minutes
par: HEMBERGER 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
il y a 18 minutes
par: thucydide 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
il y a 31 minutes
par: pierma 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 17:07
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 17:06
par: iffig 
    dans:  Hitler en 1940 
Aujourd’hui, 17:00
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Aujourd’hui, 16:31
par: thucydide 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 14:10
par: iffig 
    dans:  Un peu d'humour (morbide) 
Aujourd’hui, 13:29
par: Alcide NITRYK 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: HEMBERGER et 11 invités


Scroll