Connexion  •  M’enregistrer

Robert Aron - HISTOIRE DE LA LIBERATION DE LA FRANCE

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Robert Aron - HISTOIRE DE LA LIBERATION DE LA FRANCE

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 08 Mar 2006, 07:47

Bonjour

J'ai parcouru plusieurs fois les 8 pages de cette section et je n'ai pas vu de fil déjà ouvert sur ce livre ce qui me paraît un peu étonnant. Mais peut-être l'ai-je raté et si tel est le cas désolée d'avoir ouvert un second fil pour rien.



Une de mes dernières lectures dans le Livre de poche (acheté 1 euro au merveilleux marché aux livres anciens et d'occasion du Square Georges Brassens - Tous les samedi et Dimanche - métro Convention) est le très intéressant premier tome de l' "HISTOIRE DE LA LIBERATION DE LA FRANCE" publié par Robert ARON début 1959 qui relate la période juin 1944/mai 1945.

La date de parution du livre n'a rien de neutre et fait d'emblée comprendre tout l'intérêt du livre truffé de témoignages d'acteurs des faits relatés. Outre une description fort détaillée des évenements que l'on sent étayée par de solides recherches, le livre propose des analyses et commentaires sur les faits à la lumière des dits témoignages.

Un jeune historien à qui j'ai parlé de cet ouvrage m'a confirmé qu'il s'agissait d'une référence sérieuse sur le sujet et a ajouté que contrairement à beaucoup d'autres auteurs ayant écrit sur le sujet peu de temps après les faits, Robert ARON n'était pas un gaulliste inconditionnel mais plutôt un partisant du général Giraud et ne pouvait donc pas comme bon nombre de ses confrères être taxé d'esprit partisan voire propagandiste. La remarque m'a semblé d'autant plus intéressante que, sans tomber dans le dithyrambe béat (loin de là), le livre ne m'avait pourtant pas semblé exempt d'accents gaulliens à certains moments, sans doute s'agissait-il d'accents patriotiques tout simplement et qui mieux que de Gaulle pouvait, dans cette période, incarner l'idée même de "patrie" ?... Il faut dire que le livre s'attache à décrire les faits qui se sont déroulés lors de la libération de la France mais aussi ceux qui l'ont précédée.

Il est indéniable que le gouvernement d'Alger et les Français de Londres ont eu un rôle déterminant non pas dans les combats proprement dits (même si des français y ont bien évidemment participé dès les premières heures mais en nombre très limité par rapport aux forces américaines, canadiennes et anglaises engagées - il convient d'ailleurs de noter que le premier mort rattaché à l'opération Overlord est un parachutiste français de 29 ans tué dans la nuit du 5 ou au 6 juin 44) mais bel et bien dans l'organisation même de la vie politique et administrative des zones libérées permettant ainsi à la France d'échapper à ce que nos manuels d'histoire oublient mentionner : une occupation américaine prévue et envisagée par nos alliés.

J'ai lu ce livre en pleine guerre du Golfe II (Bush le retour) et j'ai été frappée par les fortes similitudes entre ce que les journaux télévisés, media de tous poils et autres analystes décrivaient de la situation en Irak et ce que je lisais de la bataille de Normandie notamment. La France a échappé à une possible occupation américaine grâce à la tenacité des gaullistes et à leur préparation rigoureuse des conditions de l'après combats et de l'organisation de l'administration française une fois les allemands partis.



Le livre se découpe en 4 parties distinctes :
- 1e : La tête de pont de Bayeux
En gros : le débarquement et ses préparatifs puis la bataille de Normandie
- 2e : Les premières libérations
Normandie et Bretagne bien sûr. Cette partie inclut un intéressant tableau politique de la France d'alors, des cadres de Vichy, des organisations communistes et gaullistes et des consignes du gouvernement d'Alger pour la mise en place immédiate de nouvelles insititutions dirigés par des hommes nommés par Alger.
- 3e : L'insurrection nationale
Les sabotages, les maquis et notamment l'histoire tragique du Vercors avec une analyse des relations entre résistance et français de Londres, résistance et alliés...
- 4e : La libération de Paris
Cette partie évoque plutôt le contexte et la préparation de l'opération ainsi que la vie des parisiens et les projets allemands.

Le livre n'est donc pas exactement chronologique mais plutôt "thématique" ce qui en facilite grandement la lecture. En fait il se dévore comme un polar et je conseille vivement ce livre à ceux que cette période intéresse mais aussi aux autres moins passionnés tant il est à la fois réécréatif et instructif, tant il sait mêler intelligemment la petite histoire à la grande.

@ +

Cécile


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 08 Mar 2006, 11:11

Pour en savoir plus sur Robert Aron, bio de l'Académie Française ci après.

Sinon effectivement, il a réussi à mêler l'analyse historique avec des témoignages et sa propre expérience FFL notamment à Alger auprès de Giraud puis de De Gaulle, ce qui le rend passionnant à lire car très vivant. Faut que je fasse un post complet sur Reynaud d'après ses écrits lors des évènements de Cangé :?

St Ex



Robert ARON (1898-1975)

Élu en 1974 au fauteuil 32

Officier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918

Prédécesseur : Georges IZARD
Successeur : Maurice RHEIMS

Œuvres

Historien, essayiste
Biographie

Né au Vésinet (Seine-et-Oise), le 25 mai 1898.

Études au lycée Condorcet, puis à la Faculté des Lettres de Paris. Agrégé des Lettres.
L’activité littéraire de Robert Aron s’est manifesté en trois domaines différents :

1°) Pendant la période d’avant-guerre, il a fait partie, avec Arnaud Dandieu, Emmanuel Mounier, Denis de Rougemont, Daniel-Rops, Alexandre Marc... des équipes de jeunes Français qui ont cherché à opposer une pensée et des institutions libres nouvelles aux dictateurs d’extrême-droite ou d’extrême-gauche qui imposaient leurs initiatives aux pays démocratiques.


Dans cet ordre d’idées, il a dirigé avec Arnaud Dandieu une revue intitulée L’Ordre nouveau (ne pas confondre avec l’usage que, par la suite, ont fait de ces mots les pays totalitaires) et a publié, avec Arnaud Dandieu, un certain nombre d’essais politiques, très remarqués.

Pendant la guerre, après plusieurs arrestations par les Allemands et les Espagnols, il est passé à Alger où il a successivement appartenu aux administrations des gouvernements Giraud et de Gaulle.

Depuis la guerre, associé à une action politique qui se trouvait dans le prolongement de ses livres antérieurs, il est devenu un des dirigeants et des inspirateurs du Mouvement fédéraliste français. A ce titre, il a combattu pour l’édification européenne.

2°) A partir de 1954, il a ajouté à ses activités antérieures une activité d’historien (histoire contemporaine). Il a écrit les premiers ouvrages de mise au point objective sur une période qui avait tellement passionné et divisé les Français. Ces ouvrages de base : Histoire de Vichy, Histoire de la Libération et Histoire de l’Épuration sont devenus des ouvrages de référence et sont inscrits au programme des examens.

3°) Robert Aron s’est attaqué aussi à des livres d’histoire religieuse qui ont créé une grande impression dans les milieux chrétiens. Les années obscures de Jésus a obtenu le prix Fémina Vacaresco et a été traduit aux États-Unis, en Angleterre, en Italie, en Espagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Norvège et en Suède.

Robert Aron a été élu à l’Académie française le 7 mars 1974 au fauteuil de Georges Izard (32e) et reçu, le 17 avril 1975, en séance privée, par Jean Guitton. Décédé avant d’être reçu en séance publique.

Mort le 19 avril 1975.


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


oui

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 09 Mar 2006, 02:48

St Ex a écrit:ce qui le rend passionnant à lire car très vivant.


C'est vrai que ce côté très vivant compense le côté un tout petit peu désuet du style (parfois teinté d'une touche surannée de lyrisme). Au final ça se lit (presque) comme un polar.

Merci pour cette bio très intéressante.

@ +

Cécile


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a moins d’une minute
par: Powerhouse 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 3 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 07:23
par: TPE 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll