Connexion  •  M’enregistrer

Livres témoignages sur Hitler

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Livres témoignages sur Hitler

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 08 Mar 2006, 06:05

N'est-ce pas le livre qui a en grande partie inspiré le film "la chute" ?

Cécile

*****************************************

Le déclin d'Hitler raconté par une de ses secrétaires
dimanche 10 février 2002 - 10h57

BERLIN (AFP) - "J'ai été la secrétaire d'Hitler pendant deux ans et
demi, jusqu'à son suicide en avril 1945. Hormis cela, ma vie n'a rien
d'extraordinaire": Traudl Junge, 81 ans, raconte son expérience dans
un livre et aussi un documentaire montré dimanche au Festival du film
de Berlin.


C'est le témoignage d'une "jeune idiote sans idée politique" qui,
embauchée à 22 ans, n'a rien compris à l'Histoire et n'a vu dans le
Fuehrer qu'un chef "agréable et paternel", un hôte galant. Quand il se
suicide avec sa compagne Eva Braun, dans son bunker de Berlin le 30
avril 1945, Junge est là.

Le récit de l'ambiance délétère des derniers jours dans ce bastion
souterrain est saisissant.
L'espoir, l'attente, la désillusion. Les
discussions sur les moyens les plus sûrs de passer à trépas. Une nuit,
peu avant la fin, les allées et venues des sbires d'Hitler dans les
couloirs du bunker la réveillent. Elle va trouver le Fuehrer, qui lui
demande: "Vous êtes-vous reposée, mon enfant? Je souhaite vous dicter
quelque chose". Son testament politique. Pas une reconnaissance de
faute: une liste d'exigences.

La jeune secrétaire note fébrilement: Hitler énumère les noms des
membres du prochain gouvernement. Puis vient le testament privé. Elle
apprend ainsi qu'il compte épouser Eva Braun et se suicider ensuite à
ses côtés. Goebbels surgit alors, en larmes. Hitler lui a ordonné de
quitter Berlin et il explique qu'il va, "pour la première fois",
refuser d'obéir. A son tour, il dicte son testament à la jeune femme,
qui écrit "aussi vite que possible".

Traudl Junge raconte le cyanure essayé sur les chiens, l'ampoule que
lui offre le Fuehrer en s'excusant de ne "pas avoir de plus joli
cadeau d'adieu". La dernière poignée de main et la porte qui se
referme sur les époux Hitler. Puis le coup de feu. La cervelle
explosée du dictateur qui s'est tiré une balle dans la bouche. Les
deux cadavres qu'il a fallu brûler, selon les dernières volontés d'Hitler.

Rien ne prédestinait cette jeune Munichoise à vivre de telles heures:
Traudl voulait être danseuse comme sa soeur, mais devait gagner sa vie
pour aider sa mère. Des études de secrétariat, puis un concours gagné
un peu par hasard la mènent à la chancellerie du Reich.

Son récit offre une plongée au coeur des manies d'Hitler: sa propreté
maladive, ses jeux avec sa chienne Blondi, ses dadas végétariens, ses
maux d'estomac et ses yeux fragiles, les 11 degrés celsius de mise
dans son bureau, son mépris des coquetteries féminines, sa croisade
anti-tabac et anti-rouge à lèvres... On y lit qu'il portait des
lunettes. Qu'il se pensait doué d'une oreille incroyablement musicale,
allant jusqu'à prétendre que tel compositeur illustre avait "mal
composé". Qu'il avait une conseillère en diététique.

Qu'il aimait Eva Braun mais ne comptait pas, en réalité, se marier. Un
jour, Traudl Junge lui demande pourquoi: "Je n'aurais pas fait un bon
père de famille, répond-il. Je ne voulais pas d'enfant car je pense
que la progéniture des génies a la vie dure dans ce monde. On attend
de ces enfants qu'ils aient la même stature que leurs illustres
géniteurs et on ne leur pardonne pas d'être dans la moyenne. En outre,
ce sont souvent des crétins".

Traudl Junge s'en est voulu jusqu'à la dépression d'avoir été si
aveugle. La stérilisation forcée de son frère schizophrène a été vécue
comme un mal nécessaire dans la famille. "Je n'ai jamais eu le
sentiment qu'Hitler poursuivait des objectifs criminels, dit-elle.
J'ai pensé être à la source de l'information, j'étais en fait dans
l'angle mort".

"Dans l'angle mort", c'est le titre du monologue tourné par le Suisse
André Heller et présenté à la 52e Berlinale. Le livre, écrit dès 1947dans une "tentative de réconciliation avec soi-même" mais jamais
publié, s'intitule "Jusqu'à la dernière heure".


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici


biographies

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 08 Mar 2006, 07:20

Pour info

Cécile

*******************************************************

sortie de plusieurs ouvrages sur Hitler, sa famille et son entourage
2006-02-15 09:20:05 - PARIS (AFP)

Plusieurs livres de ce début d'année évoquent la famille ou
l'entourage d'Hitler et témoignent de l'abondance de la production
sur le nazisme et son chef, au risque de banaliser le personnage.

Roman, témoignage, enquêtes historiques et journalistiques, tous les
genres sont concernés.

Dans "La nièce d'Hitler" (Buchet-Chastel), paru début février,
l'écrivain américain Ron Hansen s'intéresse à Angelika Raubal, dite
Geli, une fille de la demi-soeur d'Adolf Hitler.

Hansen s'inspire pour son roman de faits réels : Geli entretient une
relation ambiguë avec son "oncle Alf", fréquente le cercle des
intimes et meurt à 23 ans dans des circonstances mystérieuses.

En 2004, le film "La chute", sur les derniers jours d'Hitler, avait
soulevé un vif débat sur les risques d'"humaniser" le dictateur en
dressant de lui un portrait intime. Hansen romance l'intimité
d'Hitler et justifie sa démarche : "J'ai pris la liberté d'inventer
dans ces circonstances, mais toujours avec un souci de vraisemblance
et de fidélité aux documents", écrit-il.

A sa sortie, en 1999, aux Etats-Unis, la presse a salué le
livre. "Hansen parvient à faire apparaître Hitler tel qu'il était
probablement", écrivait le New-York Times.

Début mars, "J'étais le garde du corps d'Hitler (1940-1945)" est
annoncé au Cherche-Midi. Rochus Misch a passé cinq ans, "nuit et
jour auprès du dictateur nazi". Il l'a suivi "de la chancellerie
berlinoise aux appartements privés" et est le dernier de ceux qui
l'ont vu mort dans son bunker.

L'entourage, les intimes, la "courtisanerie" sont encore au centre
de "La vie mondaine sous le nazisme" (Perrin) de Fabrice d'Almeida, directeur de l'institut d'histoire du temps présent.

Almeida démonte avec rigueur la compromission de la haute société
allemande avec le nazisme. Il décortique les "méthodes de séduction"
du régime et ressuscite un monde de nazis en tenue de soirée sous
les ors de l'opéra de Berlin. Une "seconde guerre mondaine", dont
tous les protagonistes, diplomates, industriels ou actrices à la
mode, n'ont pas sombré avec le régime.

A cette production historique et romanesque s'ajoute, selon le
magazine Libre Hebdo, un ouvrage intitulé "Les fils cachés d'Adolf
Hitler
", fin février chez l'éditeur belge Jourdan Le Clercq.

Enfin, le Britannique David Gardner raconte dans "Le dernier des
Hitler
" (Patrick Robin Editions), à paraître le 16 mars, l'histoire
étonnante d'un neveu du führer disparu à la fin de la seconde guerre
mondiale.

L'éditeur promet des révélations sur la biographie d'Hitler, qui
aurait séjourné plusieurs mois dans sa famille à Londres en 1912.

Selon Gardner, les trois fils du neveu, âgés aujourd'hui d'une
cinquantaine d'années, ont changé de nom et fait le serment de ne
pas avoir d'enfants, pour que s'éteigne avec eux la lignée d'Hitler.


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 08 Mar 2006, 10:53

Colombe a dit:

N'est-ce pas le livre qui a en grande partie inspiré le film "la chute" ?

Cécile


Bjr TLM,

Oui, va à la section TV/écran, je crois qu'on en parle abondament.

Quant au "dernier des Hiltler", Fr. Delpla nous en a également parlé, mais je ne sais plus dans quelle section.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 08 Mar 2006, 12:14

Voilà, tu fais Traudl dans rechercher et tu as tout sur elle et sur la chute.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


oui

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 08 Mar 2006, 13:54

Effectivement, le fil sur "Der untergang" se trouve en catégorie PETIT ET GRAND ECRAN. Je vous propose donc de poursuivre le débat sur le fil approprié, débat qui mérite d'être relancé d'ailleurs, car je reste mitigé devant l'interview de Traudl JUNGE, petite secretaire, nous dit-on "témoin neutre de son siècle, peut être fidèle à son patron mais pas nazie. Ma théorie n'est pas tout à fait la même sur les sentiments politiques de Mme JUNGE, ni sur la neutralité de son engagement.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


neutralité

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 09 Mar 2006, 02:26

Moi ce qui m'intéresse c'est le livre, le témoignage, pas vraiment le film (que je n'ai pas vu et que je n'avais aucune envie de voir). J'aimerais savoir si certain(e)s l'ont lu et ce qu'ils en ont pensé sur le fond.

Je suis bien d'accord avec Stéphane et il me semble un peu facile de prétendre arriver à un tel poste sans le moindre engagement politique convaincu. Je ne pense pas qu'on puisse devenir secrétaire de Hitler et le servir au quotidien sans partager certaines pour ne pas dire l'essentiel de ses vues, sans connaître nettement plus que les grandes lignes du nazisme et même sans être au courant de certains secrets.

Indépendamment du témoignage au quotidien qui peut certes présenter un certain intérêt voire un intérêt certain, je me demande si ce livre peut ne pas reposer sur une profonde hypocrisie. Personnellement j'en doute pour ne pas dire que je ne crois pas une seule seconde à la sincérité de la dame.

@ +

Cécile


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 09 Mar 2006, 06:31

Il y a des femmes attirées par le pouvoir et qui n'ont rien à cirer de l'idéologie du bonhomme pourvu qu'il détienne le pouvoir, mon avis au sujet de Traudl Junge est qu'elle se situe dans cette catégorie de femmes.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


le film

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 09 Mar 2006, 07:43

le film mérité pourtant largement d'être vu d'autant que dans ses bonus figure une interview de Traudl, qui vaut largement le détour, il suffit d'observer son regard en même temps que les mots fusent : aucune compassion, ni regret, ni même le sentiment d'avoir cotoyé le diable en personne, rien de tout cela... Mme JUNGE est une pure et dure du NDSAP, même 60 ans plus tard. Du reste, à aucun moment, la moindre question sur son engagement ne lui est posée : le réalisateur ne souhaitait pas qu'une polémique sur l'aspect malsain de l'intervention de traudl JUNGE ne soit entamée, c'est clair. Or, d'un autre coté, on pouvait difficilement se passer d'un tel récit. On a ménagé la chèvre et le chou, pour en arriver à un résultat neutre, mais qui ne correspond nullement à la vraie Mme JUNGE. Ceci dit, Colombe, je t'encourage vivement à voir ce film.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 09 Mar 2006, 17:30

Peut-être as-tu raison Chef ? J'ai vu cette entrevue aussi, mais je compte bien acheter ce dvd indispensable et me retaper l'entrevue de Miss Junge.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de roger hanin  Nouveau message 09 Mar 2006, 17:40

En même temps, beaucoup d'allemands de l'époque étaient nazis car ils étaient conditionnés pour l'être. 1933 à 1945, ça fait quand même 12 ans de propagande intense, d'absence de réel choix politique (le nazisme ou la mort, en gros, était le seul choix possible).
Donc, elle ne pouvait être apolitique, même si c'est vrai que cette secrétaire en particulier doit avoir quand même eu un minimum de zèle pour en arriver où elle en est arrivée...


 

Voir le Blog de roger hanin : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 19 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 27 minutes
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 36 minutes
par: frontovik 14 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 07:50
par: iffig 
    dans:  588eme NBAP 
Aujourd’hui, 07:08
par: Marc_91 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 06:18
par: P. Vian 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 00:25
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:31
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 22:08
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll