Connexion  •  M’enregistrer

ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Henri Noguéro  Nouveau message 01 Avr 2019, 01:58

.
Image
.
.
Avant-propos



Il y a l’histoire dite "officielle" et il y a aussi une tout autre histoire écrite au pluriel par des témoins qui en apportent un éclairage différent, souvent plus méconnu, parfois même, plus authentique. L’histoire, la grande histoire des peuples, ne se résume pas seulement à de doctes travaux universitaires et encyclopédiques. Il y a aussi les témoignages historiques, épars, de tous ceux qui l’ont faite, du plus glorieux aux plus humbles. C’est d’un de ces derniers que traite ce livre. Sous le couvert d’un anonymat de circonstance, il n’en est pas le moins captivant et démonstratif des récits de ces surprenants écrivains du Stalag. Ce témoignage, digne de confiance, a le mérite de mettre en avant des faits et d’éclaircir, de confirmer certains aspects connus ; parfois même ignorés de spécialistes ou de curieux dans leur champ d’investigation et de compréhension de la Seconde Guerre mondiale. Rares sont les prisonniers de guerre qui ont, soit au travers des échanges avec leurs familles et proches, soit en tenant des carnets, compilé leurs souvenirs de guerre et de captivité afin d’apporter leur modeste témoignage et de contribuer, ainsi, à la préservation d’une mémoire collective de ceux qui furent exilés et captifs.
C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle, « Robert » , l’auteur du présent récit, en tant que « sujet principal », bien qu’identifiable par de multiples marques personnelles, s’éclipse de son propre chef sous le couvert d’une subjectivité discursive en faisant l’abandon de sa propre signature.
L’auteur biographe, éditeur et détenteur du manuscrit, ne fait ici que découvrir, valoriser le récit en le publiant « in extenso » et en le bonifiant de quelques notes. Le mérite de présenter aux lecteurs ce témoignage historique, à l’occasion du tout prochain 80e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale (1939-2019), ne souffre d’aucune ambiguïté. Il se place en dehors et au-dessus de toute préoccupation mercatique visant à faire du profit de l’édition d’une telle narration digne d’intérêt pour le grand public, les élèves, les enseignants, les étudiants et les historiens.
Robert, « …petit Parigot et bureaucrate » , tel qu’il se définit, emploie tout son talent de rédacteur pour transposer en un récit pittoresque et consistant ce que furent les cinq longues années de captivité passées en Allemagne. Il y expose les circonstances de sa capture, le 15 mai 1940 aux environs de Hannappes (dans les Ardennes françaises) et son exode à pied, en camion et en wagon à bestiaux, par la Belgique et le Luxembourg, jusqu’au Stalag IV-B de Mülhberg-sur-Elbe dans le Land de Brandebourg. Sous-officier, il se résigne non sans quelques réticences à rejoindre ses camarades, hommes de troupe, en chacun des kommandos de travail où il sera affecté. Au gré des rencontres, c'est l'occasion pour lui d’observer la mentalité des civils allemands qu’il côtoie, leur degré de soumission à la doctrine national-socialiste et leur comportement à son égard. Confronté à des patrons pas toujours aimables, il s’emploiera avec ingéniosité à utiliser tous les subterfuges pour parvenir à ses fins, se protéger de l’adversité et se tirer d’affaire en de multiples occasions. Successivement employé dans diverses fermes, il effectue en juillet 1941 un court séjour dans un chantier de construction de barrage après un premier séjour à l’infirmerie de Zwickau à la suite d’une violente grippe contractée sous la pluie à la ferme et une entorse au genou lors d’un match de football entre camarades du kommando. S’ensuivront d’autres mutations, notamment dans une pelleterie puis chez un horticulteur de Werdau (1942), chez un jardinier à Wilkau-Haslau, chez un collecteur de lait à Hartenstein et l’installation finale au Ritter Gut de Gablenz en juin 1943. De constitution frêle, assailli de besogne et déprécié, il effectuera de nombreux séjours à l’infirmerie de Lichtentanne et à l’hôpital d’Hohenstein. Chaque changement d’affectation est pour lui l'occasion d’une comparaison avec la précédente. Le regard pénétrant et réfléchi de l’auteur fait toute l’originalité du récit. Bercé d’espoir et d’illusions par la propagande de Vichy sur l’armistice et la collaboration dont il rapporte quelques messages, Robert est un militaire loyal à l’institution et soumis à l’autorité du chef. Homme de confiance apprécié de son kommando, au-delà du récit des faits, il raconte sans détour, l’incompréhension et la colère, mais aussi l’humanité des sentiments entretenus avec ses camarades de captivité, ses gardiens, ses patrons et quelques civils allemands. Le récit historique s’achève sur sa libération le 14 avril 1945 dans un kommando de Gablenz (quartier de Crimmitsau), puis son rapatriement vers la France, et son arrivée à Paris, en train, le 25 avril 1945.


Henri Noguéro, 11 novembre 2018
.
Lien vers le site de l'éditeur : L'Harmattan

Private
Private

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9
Inscription: 24 Oct 2018, 20:45
Région: TOULOUSE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Henri Noguéro : cliquez ici


Re: ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 01 Avr 2019, 12:12

Grand merci pour l'info.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74493
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Avr 2019, 13:45

Pouvez vous nous en dire un peu plus au sujet de ce cahier de témoignage ? Comment est il parvenu jusqu'à nous ?
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8253
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Henri Noguéro  Nouveau message 01 Avr 2019, 14:17

JARDIN DAVID a écrit:Pouvez vous nous en dire un peu plus au sujet de ce cahier de témoignage ? Comment est il parvenu jusqu'à nous ?
JD

Une "trouvaille" comme certains "inventeurs" peuvent en dénicher auprès de particuliers, de vide-greniers, brocantes, marchés aux puces, antiquaires, ebay, Leboncoin... Pour ce dernier, auprès d'un ex-bouquiniste de la banlieue parisienne sur Ebay.
Je travaille en ce moment sur une nouvelle biographie d'un sous-officier Rennais dont j'ai sauvé de la dispersion et de l'oubli les carnets (4), les correspondances (près de 400) entre 1939 et 1945. J'ai ainsi pu retrouver sa famille, au grand étonnement de tous ses descendants.
Il faut déplorer cette dispersion opérée par des descendants qui ne se représentent pas la "valeur historique" de tels documents ou des "collectionneurs" sans foi ni loi qui ne visent que le profit.

Private
Private

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9
Inscription: 24 Oct 2018, 20:45
Région: TOULOUSE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Henri Noguéro : cliquez ici


Re: ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 01 Avr 2019, 17:28

Bonjour,

Voici un autre témoignage d'une captivité à la ferme, plus modeste il est vrai mais bio. ;)
blog.php?u=5328&b=1693

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3771
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: ADIEU PANAME - Récit de captivité (1940-1945) d'un Parigot prisonnier de guerre à la ferme

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Avr 2019, 17:39

Henri Noguéro a écrit:Il faut déplorer cette dispersion opérée par des descendants qui ne se représentent pas la "valeur historique" de tels documents ou des "collectionneurs" sans foi ni loi qui ne visent que le profit.

Comme vous avez raison !
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8253
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Un gardien de camp nazi devant la justice. 
il y a 36 minutes
par: carcajou 
    dans:  Vandalisme à Lyon sur une plaque commémorative à la mémoire de juifs déportés 
il y a 51 minutes
par: carcajou 
    dans:  Juan Antonio Samaranch 
Aujourd’hui, 00:01
par: alfa1965 
    dans:  Les Russes ont déclassifié 
Hier, 23:34
par: thucydide 
    dans:  GBM 130 
Hier, 23:28
par: thucydide 
    dans:  Uniformes allemands 
Hier, 23:15
par: carlo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 22:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Hier, 22:16
par: Didier 
    dans:  Pour ceux intrigués par l'énigme Louis XVII. 
Hier, 21:01
par: Loïc Charpentier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Hier, 20:38
par: coyote 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Léon Juno et 90 invités


Scroll