Connexion  •  M’enregistrer

L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Nov 2018, 11:49

Tomcat a écrit:Bonjour Loïc,

Ton ouvrage a l'air très intéressant...

Je voulais savoir, si en plus de la description du matériel et des unités, tu parles des différentes batailles ou l'artillerie a été utilisée et son impact ?

Est-il possible d'avoir un sommaire des différents chapitres ?


Le sommaire est des plus sommaires! ::mortderire::

Image

Non, il n'y a pas de relation sur des engagements particuliers de l'artillerie. Les rapports existants sont particulièrement arides, çà se limite à des plans de déploiement, des consommations de munitions et du nombre de pélots tirés en fonction de la distance, comme ci-dessous...

Image

ou des tableaux comparatifs du nombre de pièces, par catégorie ; celui, ci-dessous, récapitule, par exemple, le nombre de pièces (théorique, Soll, et réel, Ist), par Heeresgruppe, sur le Front Est, entre le 1 juillet 1943 et le 1er septembre 1944 ...

Image

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2800
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Nov 2018, 13:46

Tomcat a écrit:J'ai une question un peu technique:

A poids équivalent, un obus a t-il le même impact/effet qu'une bombe d'avion ?


Déjà, l'équivalence de poids n'est pas évidente, car les plus petites bombes utilisées, par l'aviation, durant la Seconde Guerre Mondiale, flirtaient avec les 125 kg, soit l'équivalent, à peu de chose près, d'un pélot de 21 cm, tiré par un mortier du même calibre, tandis qu'un obus de 17 cm ne pesait, lui, que +/- 70 kg. Pour mémoire, les munitions de l'obusier léger de 10,5 cm pesaient environ 15 kg, celles de l'obusier lourd de 15 cm, +/- 45 kg. on retrouve des valeurs similaires dans les autres armées.

Selon le type de la pièce, de l'obus et la puissance de la charge propulsive utilisée, la vitesse initiale (Vo) en sortie de tube variait entre 700 & 900 m/s, pour les canons, 400 à 600 m/s, pour les obusiers. La vitesse du projectile chute en fonction de la distance de tir ; les abaques de tir, établis sur pas de tir, indiquent avec précision la diminution de vitesse au prorata de la distance; quand il s'agit d'allumer du "pinpin", en rase campagne, la perte de vitesse est secondaire, par contre, contre une fortif en surface ou, pire, enterrée, - obus casse-béton- elle devient essentielle, idem, en emploi antichar ou contre un cuirassement, par exemple, pour l'artillerie navale - d'où, au passage, l'accroissement des calibres de l'artillerie principale, le poids de l'obus étant un facteur important pour sa précision, mais, également, sa portée pratique! ::mal-a-la-tete::

D'après des données techniques US, les vitesses terminales des bombes, selon leurs poids, leurs configurations et la "bénédiction divine" :rire: variaient entre 750 pieds/seconde (225 m/s), pour une bête bombe explosive de 4000 livres, et 850 pieds/seconde (255 m/s), pour des HE (hight explosive) de 12 000 livres, dans tous ces cas, on n'est plus dans le cadre dimensionnel des pélots de l'artillerie par exemple, chez les Allemands, les obus de 80 cm du Dora, pesaient, certes, 7100 kg, mais la pièce n'en avait pas tirer beaucoup, et, sinon, les plus gros obus pesaient moins de 500 kg - dans l'artillerie navale, on flirtera avait les 800-1000 kg, pour les plus gros calibres, 406 mm.

Il y a encore d'autres paramètres à prendre en compte...

1) Un bombe aérienne est sensée suivre une trajectoire quasi-verticale - hormis celles utilisées par l'aviation d'attaque au sol ou d 'assaut, pour lesquelles il conviendrait, probablement, de prendre en compte une partie de la vitesse de l'aéronef - je suis nul en calcul vectoriel! ::elu boulet:: -, mais le poids des bombes utilisées pour ce type de boulot dépassaient, rarement, 1000 livres.

2) Dans le meilleur des cas, l'élévation d'une pièce d'artillerie n'excède pas 70° - à de très rares exceptions, comme les canons de 17 cm et les mortiers de 21 cm, les pièces de l'artillerie (de campagne!) allemande, ne dépassaient, même, pas 43/45° d'élévation ! -, ce qui génère une trajectoire parabolique, qu'on pourrait qualifier de "semi-tendue" ; pour mémoire, l'artillerie navale, conçue pour démolir des cuirasses, avait une élévation de l'ordre d'un grosse vingtaine de degrés, les élévations supérieures, apparues, essentiellement, durant la WW2, étaient destinées à effectuer du tir "mer-terre". Avec ce genre d'élévations, la trajectoire finale ne permettait pas au projectile d'atteindre sa cible "à la verticale" , contrairement à la bombe, et là, on est bon pour un nouveau calcul vectoriel, pour estimer l'angle d'impact ! :(

3) Juste un petit détail qui convient de garder en mémoire, le tir à ricochet, inventé du temps du boulet rond, était, toujours, en vigueur, deux cents ou deux-cinquante plus tard, d'où, par exemple, les fusées à impact avec déclenchement chronométrique court (0,15 ou 0,25 s), qui permettait de déclencher l'explosion de l'obus, après le ricochet, et, ainsi, arroser d'éclats la zone visée (emploi anti-personnel, contre des pinpins couchés ou planqués derrière une petite élévation de terrain). :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2800
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de brehon  Nouveau message 29 Nov 2018, 14:37

Bonjour,
Loïc Charpentier a écrit:Un bombe aérienne est sensée suivre une trajectoire quasi-verticale

Non, c'est une trajectoire parabolique avec une Vo horizontale égale à celle de l'avion. Si l'avion garde le même cap, les bombes restent toujours au-dessous de lui, hormis la perte de vitesse due au frottement de l'air et la déviation due au vent.
Fichiers joints
bombardement B-52.jpg
bombardement B-52.jpg (123.35 Kio) Vu 99 fois
bombardement B-2.jpg
bombardement B-2.jpg (223.92 Kio) Vu 99 fois
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7525
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:00

brehon a écrit:Bonjour,
Loïc Charpentier a écrit:Un bombe aérienne est sensée suivre une trajectoire quasi-verticale

Non, c'est une trajectoire parabolique avec une Vo horizontale égale à celle de l'avion. Si l'avion garde le même cap, les bombes restent toujours au-dessous de lui, hormis la perte de vitesse due au frottement de l'air et la déviation due au vent.


"Farpaitement" d'accord, mais, çà , c'est en sortie de soute ou du système d'accrochage sous aile ; à un moment, après quelques centaines de mètres de chute, les bombes basculent "pointe" vers le bas et ailettes stabilisatrices ou ce qui y ressemble, vers le haut - On peut lancer une fléchette, la tête à l'envers, mais si elle est correctement équilibrée, durant son parcours vers la cible, elle basculera "tête-bêche" et finira la pointe en avant -. A partir de ce moment, la trajectoire de la bombe est proche de la verticale - son largage anticipé ayant pour but, du fait de sa vitesse horizontale, de l'amener à la verticale de l'objectif visé. ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2800
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:11

Je peux me gourer, mais plus l'altitude de largage est élevée, plus la trajectoire finale de la bombe sera proche de la verticale.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2800
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:12

Salut !

Sauf pour l'attaque en piqué, ou le calcul vectoriel est simple: la Vo initiale est normalement vertical, la bombe file en ligne droite... La visée est simple: la bombe tombe la ou tu vises depuis un viseur simple....

A +
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9389
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:15

Loïc Charpentier a écrit:Je peux me gourer, mais plus l'altitude de largage est élevée, plus la trajectoire finale de la bombe sera proche de la verticale.


Cours de math de la terminale: toute parabole fini par tangenter son asymptote.... qui est une ligne droite... :D
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9389
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de brehon  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:18

Loïc Charpentier a écrit: A partir de ce moment, la trajectoire de la bombe est proche de la verticale

Ben non. Il ne faut pas confondre l'orientation de la bombe dans l'espace et sa trajectoire. Elle garde toujours une vitesse résiduelle horizontale qui est loin d'être négligeable (en fait de l'ordre de grandeur de celle de l'avion), et ce, jusqu'à l'impact. Remettre cela en cause c'est contester les lois fondamentales de la dynamique.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7525
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de brehon  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:22

kfranc01 a écrit:Cours de math de la terminale: toute parabole fini par tangenter son asymptote.... qui est une ligne droite...

Une parabole n'a pas d'asymptote. Ce sont les hyperboles qui en ont. Et je suis allé bien au-delà de la terminale.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7525
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: L'Artillerie de Campagne de la Wehrmacht (1939-1945)

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Nov 2018, 15:24

kfranc01 a écrit:Salut !

Sauf pour l'attaque en piqué, ou le calcul vectoriel est simple: la Vo initiale est normalement vertical, la bombe file en ligne droite... La visée est simple: la bombe tombe la ou tu vises depuis un viseur simple....

A +


Ben, non, pas vraiment, car la trajectoire, dans ce cas, n'est pas verticale mais la résultante des vecteurs "angle de chute" (vecteur vertical) et "trajectoire" (vecteur horizontal). Les dispositifs de visée intègrent, depuis des plombes, les paramètres - entrés manuellement, durant la WW2, -, tels que le type de bombe, la vitesse de l'appareil , l'angle d'attaque, la distance, etc., pour calculer "automatiquement" la trajectoire "idéale" de la bombe. ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2800
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Attentat à Strasbourg 
il y a 23 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 46 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 13:12
par: kfranc01 
    dans:  Il y a aujourd'hui 74 ans que la "Bataille des Ardennes débutait. 
Aujourd’hui, 12:45
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 12:06
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Aujourd’hui, 11:56
par: orpo57 
    dans:  uniformes des Républicains 
Aujourd’hui, 11:52
par: iffig 
    dans:  Le voyage de Marcel Grob:juin 1944:un jeune Français de 17 ans est enrôlé dans la Waffen SS. 
Aujourd’hui, 11:26
par: frontovik 14 
    dans:  Grandes batailles, la fin... 
Aujourd’hui, 11:22
par: frontovik 14 
    dans:  dragonne sur dague SS 1933 
Aujourd’hui, 11:12
par: WWII 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Gerard LAIB, Majestic-12, PHILIPPE77, Richelieu et 25 invités


Scroll