Page 1 sur 2

Jean Larteguy

Nouveau messagePosté: 18 Mar 2005, 16:07
de Chindit
Que pensez vous des livres de Jean Lartéguy? (La guerre nue, lesz centurions)...

Image

Nouveau messagePosté: 18 Mar 2005, 20:29
de Chindit
Ah l'image de Larteguy!
Fermement anti-gaulliste, donc grillé à droite, détestant le communisme donc grillé à gauche, critique de l'OAS, des pays du culte mahométan, adorateur de l'Indochine, bref, tellement indépendant, inclassable, absolument pas politiquement correct, oui, mauvaise image.

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2005, 14:42
de Savinien
Pourtant ( j'ai lu tout les ouvrages qui me sont tombé sous la main) on puet un trouver un intérêt hisotrique non ?

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2005, 16:08
de Prosper Vandenbroucke
Savinien a écrit:Pourtant ( j'ai lu tout les ouvrages qui me sont tombé sous la main) on puet un trouver un intérêt hisotrique non ?


Toi tu as abusé de la Gueuze '' Mort Subite '' Ou me trompé-je? :lol:

Amitiés
Prosper :wink:
P.S. C'est ce qui arrive lorsque l'on veut écrire un post à des heures indues :roll:

OK c'est bon je :arrow:

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2005, 20:28
de Snakealx
Sans m'étendre sur l'état éthylique (selon Prosper) de Savinien, je pense que les ouvrages de Jean Lartéguy ne présentent un intérêt historique que par le contexte qu'ils décrivent.

Il résume assez bien les dilemmes et le "fond d'écran" auxquels sont confrontés ses personnages, permettant ainsi au lecteur de mieux comprendre les réactions que des personnes réelles ont pu avoir.

Mais on ne comprend vraiment bien que les personnages dont les opinions sont voisines de l'auteur, il se rapproche en cela (à mon sens) d'E. Bergot et à la limite de Mabire (je répète, à la limite, pas la peine de me lyncher).

En résumé, comme les auteurs que j'ai cités plus haut, ces oeuvres sont quand même des romans, qui permettent de découvrir un contexte historique (parfois un peu orienté) mais en aucun cas de faire de l'Histoire.

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2005, 21:32
de Prosper Vandenbroucke
Bonsoir,
Rassurez-vous, mon allusion à l'état éthylique de mon compatriote n'était qu'un boutade.

Par contre j'adhère à 100% à l'analyse de Snakealx concernant les livres de Larteguy.

Bien amicalement
Prosper

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2005, 21:59
de Snakealx
mon allusion à l'état éthylique de mon compatriote n'était qu'une boutade.


Je n'en n'ai jamais douté :wink: et au vu de l'othographe quelque peu "futuriste" utilisée (contrairement à son habitude) par Savinien, la remarque parait fondée.

Nouveau messagePosté: 22 Mar 2005, 09:56
de Ltc Taplett
Je viens tout juste de terminer Les Centurions après Les Mercenaires.

C'est très agréable à lire et je trouve que Lartéguy présente des personnages crédibles, plausibles et, comme il s'agit d'un roman, parfois attachants.

Je souscris à l'analyse qui veut qu'ils soient représentatifs (ses romans) d'un contexte (les ouvrages sont quasi-contemporains des évènements) et d'un point de vue très marqué de l'auteur mais difficilement classables comme livres d'Histoire (ce qui n'enlève rien au plaisir de leur lecture :wink: ).
C'est un ancien militaire qui raconte des histoires de militaires, dans un contexte historique et politique donné (et avec talent à mon avis) mais pas des livres d'Histoire.

Nouveau messagePosté: 22 Mar 2005, 10:50
de Savinien
Désolé pour l'orthographe; je suis dyslexique et j'étais pressé , je ne me suis donc pas relu ! Mais effectivment il m'arrive d'abuser de certaines bonnes choses !!!

Nouveau messagePosté: 22 Mar 2005, 13:57
de Prosper Vandenbroucke
Salut Savinien,
Mais ne t'en fais pas mon Coco.
Moi aussi il m'arrive d'abuser de bonnes choses
J'espère que tu as compris que mon intervention n'était que de la vaste blague? (Hips, Beurk oh, pardon ) :lol:
Amicalement
Prosper