Connexion  •  M’enregistrer

Force X

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Force X

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de barane83  Nouveau message 06 Avr 2016, 18:52

Bonsoir les amis.
Je cherche des documents sur la Force X à Alexandrie, le père de ma femme faisait partie de l'escadre : Médecin sur le Croiseur "Duquesne" .
Marié à Alexandrie, ma femme est née là bas.


Grand merci d'avance

Private
Private

 
Messages: 14
Inscription: 05 Sep 2013, 14:57
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de barane83 : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 06 Avr 2016, 19:04

"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3927
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 06 Avr 2016, 19:06

Bonsoir,

Je pense que vous pourrez trouver déjà pas mal d'information sur ce fil :
viewtopic.php?p=218908#p218908
La Force X avait déjà été l'objet d'une discussion sur ce forum, j'espère que vous y trouverez ce que vous cherchez, et n'hésitez pas à l'enrichir des informations que vous pourriez connaître sur ce sujet via votre épouse.

Edit : ah je vois que Pierre m'a devancé !

Bien cordialement ;)

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3248
Inscription: 20 Fév 2008, 23:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 07 Avr 2016, 05:14

Évoquez la Force X et Vincent sort du bois :-)

Il y a aussi cet article de Ouest-eclair:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... .item.zoom
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3927
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de barane83  Nouveau message 07 Avr 2016, 08:30

Merci Tri martolod
Je suis allé voir ce document qui est intéressant.
Cordialement

Private
Private

 
Messages: 14
Inscription: 05 Sep 2013, 14:57
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de barane83 : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de martial duteil  Nouveau message 10 Avr 2016, 15:51

En 2009 j'ai publié une monographie d'une soixantaine de pages qui retrace l'épisode de la Force X à Alexandrie. Au départ mon sujet était l'amiral Godfroy qui commandait cette escadre. J'ai dépouillé les archives de la Marine (à Vincennes) sur ce sujet et consulté une petite bibliographie.

Mon travail a été publié par la Société d'Histoire de Fréjus et de sa Région; son titre: "De Saint-Raphaël à Alexandrie: l'amiral Godfroy et la seconde guerre mondiale". Mais l'on m'a dit que le tirage était maintenant épuisé ...

Cependant je devrais pouvoir retrouver ce texte dans mon ordinateur et si cela vous intéresse je pourrais, bien sûr, vous le communiquer.

Depuis ce premier travail j'ai aussi trouvé d'autres éléments, surtout dans les archives orales de Vincennes, qui sont des enregistrements par magnétophone de témoins de cette période.

L'amiral Godfroy a publié son livre en 1953. Il est particulièrement discret sur les officiers qui l'entouraient, notamment sur ceux du Duquesne, le vaisseau amiral. Rien sur les médecins, selon mes souvenirs. Et il désapprouvait les mariages, même s'il accordait l'autorisation nécessaire ...

Je serai heureux de partager avec vous le résultat de mes petites recherches

Technician 5th grade
Technician 5th grade

 
Messages: 39
Inscription: 27 Oct 2010, 18:49
Région: ile de france
Pays: france

Voir le Blog de martial duteil : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de SamuelGM  Nouveau message 11 Avr 2016, 11:19

Bonjour Martial, je suis également intéressé par votre travail, si cela est possible!

Par ailleurs je me suis intéressé aux modalités d'acheminement du courrier et des nouvelles entre les marins internés et leurs familles en métropole. Voici un article qui n'apportera sans doute par grand chose du point de vue historique mais qui détaille justement ces aspects liés au courrier : https://drive.google.com/open?id=0B4VRDuKXEylnaUpfV0Y2RjYxc1k (article téléchargeable en pdf)

Samuel
site consacré au courrier de la Seconde Guerre mondiale : http://ww2postalhistory.fr

Sergeant Major
Sergeant Major

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2010, 15:57
Localisation: Paris
Région: Ile-de-France
Pays: France

Voir le Blog de SamuelGM : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de martial duteil  Nouveau message 11 Avr 2016, 13:56

Voici en tout cas le résumé que j'ai rédigé en 2010:

L’ESCADRE D’ALEXANDRIE (1940-1943)
(résumé)

Au début du mois de juillet 1940, peu après l’armistice franco-allemand, une escadre française se trouva immobilisée et neutralisée dans la rade d’Alexandrie, en Egypte, sous la surveillance bienveillante de la Royal Navy. Appelée « Force X », elle représentait en tonnage le dixième environ de la marine de guerre française. Cette force navale avait été envoyée en Méditerranée orientale pour appuyer la flotte anglaise.

La France ayant signé un armistice avec l’Allemagne, le gouvernement de Londres pouvait craindre une invasion sur son sol et il redoutait que les navires de guerre français soient utilisés contre l’Angleterre. Le 3 juillet 1940, l’opération « Catapult » déclenchée par Winston Churchill a visé à écarter la menace ainsi représentée par la marine française. Et à Alexandrie, le compromis négocié par les amiraux en présence a évité un affrontement des bâtiments des deux flottes, comme cela se produisit au même moment à Mers el-Kébir.

L’amiral Godfroy qui commandait la Force X affichait son souci de ne pas mettre en cause les conditions de l’armistice, dont il considérait certaines clauses comme des concessions faites à la France. Il refusa donc de se joindre aux Britanniques dans leur combat contre l’Axe. Il devait ensuite repousser tout aussi fermement les sollicitations des Français Libres. Fin 1942, alors que les alliés avaient débarqué en Afrique du Nord, il refusa pareillement de rallier Alger, où, sous l’égide de l’amiral Darlan puis du général Giraud, un pouvoir français nouveau s’organisait (et devenait fin 1943 le gouvernement provisoire du général de Gaulle).

L’escadre resta donc immobilisée dans le port égyptien jusqu’en 1943. Le compromis négocié en 1940 demeura ainsi le statut de la Force X pendant toute cette période. Durant trois années du conflit mondial, ses bâtiments restèrent à l’ancre dans un port en guerre, aux frais de la Grande-Bretagne, tout en dépendant théoriquement de Vichy. Les équipages (plusieurs centaines d’hommes) trouvaient à terre distractions et loisirs, comme le décrivent les archives. Cependant nombre de marins et d’officiers dissidents quittèrent l’escadre pour rejoindre la France Libre à Londres. Honoré d’Estienne d’Orves est le plus célèbre d’entre eux.

La neutralisation de l’escadre d’Alexandrie ne dura pas jusqu’à la fin de la guerre. Le statut bizarre de la Force X cessa en mai 1943, lorsque les dernières forces allemandes et italiennes d’Afrique du Nord capitulèrent en Tunisie. L’amiral Godfroy décida alors de reprendre la lutte contre l’Allemagne en rejoignant les forces navales françaises d’Afrique à Dakar. Des bâtiments de son escadre participèrent ensuite aux opérations de la guerre navale jusqu’en 1945. Mais l’amiral lui-mème fut mis à la retraite d’office par les autorités d’Alger à la fin de l’année 1943.

Occulté par le drame de Mers el-Kébir, le compromis d’Alexandrie constitue un épisode singulier faisant contraste avec les nombreuses crises qui affectèrent les relations franco-britanniques durant la seconde guerre mondiale. Malgré la pression de Londres et les réticences de Vichy, un arrangement prolongé sur trois années a sans doute été rendu possible sur place par la connivence des amiraux français et anglais. Tout laisse penser que ces derniers ne pardonnaient pas à leur Premier Ministre de les avoir obligés à attaquer la flotte française à Mers el-Kébir. Ils ménagèrent donc délibérément l’escadre française d’Alexandrie.


Hubert BENOIST, avril 2010

L’ESCADRE D’ALEXANDRIE (1940-1943)
(résumé)

Au début du mois de juillet 1940, peu après l’armistice franco-allemand, une escadre française se trouva immobilisée et neutralisée dans la rade d’Alexandrie, en Egypte, sous la surveillance bienveillante de la Royal Navy. Appelée « Force X », elle représentait en tonnage le dixième environ de la marine de guerre française. Cette force navale avait été envoyée en Méditerranée orientale pour appuyer la flotte anglaise.

La France ayant signé un armistice avec l’Allemagne, le gouvernement de Londres pouvait craindre une invasion sur son sol et il redoutait que les navires de guerre français soient utilisés contre l’Angleterre. Le 3 juillet 1940, l’opération « Catapult » déclenchée par Winston Churchill a visé à écarter la menace ainsi représentée par la marine française. Et à Alexandrie, le compromis négocié par les amiraux en présence a évité un affrontement des bâtiments des deux flottes, comme cela se produisit au même moment à Mers el-Kébir.

L’amiral Godfroy qui commandait la Force X affichait son souci de ne pas mettre en cause les conditions de l’armistice, dont il considérait certaines clauses comme des concessions faites à la France. Il refusa donc de se joindre aux Britanniques dans leur combat contre l’Axe. Il devait ensuite repousser tout aussi fermement les sollicitations des Français Libres. Fin 1942, alors que les alliés avaient débarqué en Afrique du Nord, il refusa pareillement de rallier Alger, où, sous l’égide de l’amiral Darlan puis du général Giraud, un pouvoir français nouveau s’organisait (et devenait fin 1943 le gouvernement provisoire du général de Gaulle).

L’escadre resta donc immobilisée dans le port égyptien jusqu’en 1943. Le compromis négocié en 1940 demeura ainsi le statut de la Force X pendant toute cette période. Durant trois années du conflit mondial, ses bâtiments restèrent à l’ancre dans un port en guerre, aux frais de la Grande-Bretagne, tout en dépendant théoriquement de Vichy. Les équipages (plusieurs centaines d’hommes) trouvaient à terre distractions et loisirs, comme le décrivent les archives. Cependant nombre de marins et d’officiers dissidents quittèrent l’escadre pour rejoindre la France Libre à Londres. Honoré d’Estienne d’Orves est le plus célèbre d’entre eux.

La neutralisation de l’escadre d’Alexandrie ne dura pas jusqu’à la fin de la guerre. Le statut bizarre de la Force X cessa en mai 1943, lorsque les dernières forces allemandes et italiennes d’Afrique du Nord capitulèrent en Tunisie. L’amiral Godfroy décida alors de reprendre la lutte contre l’Allemagne en rejoignant les forces navales françaises d’Afrique à Dakar. Des bâtiments de son escadre participèrent ensuite aux opérations de la guerre navale jusqu’en 1945. Mais l’amiral lui-mème fut mis à la retraite d’office par les autorités d’Alger à la fin de l’année 1943.

Occulté par le drame de Mers el-Kébir, le compromis d’Alexandrie constitue un épisode singulier faisant contraste avec les nombreuses crises qui affectèrent les relations franco-britanniques durant la seconde guerre mondiale. Malgré la pression de Londres et les réticences de Vichy, un arrangement prolongé sur trois années a sans doute été rendu possible sur place par la connivence des amiraux français et anglais. Tout laisse penser que ces derniers ne pardonnaient pas à leur Premier Ministre de les avoir obligés à attaquer la flotte française à Mers el-Kébir. Ils ménagèrent donc délibérément l’escadre française d’Alexandrie.


Hubert BENOIST, avril 2010

L’ESCADRE D’ALEXANDRIE (1940-1943)
(résumé)

Au début du mois de juillet 1940, peu après l’armistice franco-allemand, une escadre française se trouva immobilisée et neutralisée dans la rade d’Alexandrie, en Egypte, sous la surveillance bienveillante de la Royal Navy. Appelée « Force X », elle représentait en tonnage le dixième environ de la marine de guerre française. Cette force navale avait été envoyée en Méditerranée orientale pour appuyer la flotte anglaise.

La France ayant signé un armistice avec l’Allemagne, le gouvernement de Londres pouvait craindre une invasion sur son sol et il redoutait que les navires de guerre français soient utilisés contre l’Angleterre. Le 3 juillet 1940, l’opération « Catapult » déclenchée par Winston Churchill a visé à écarter la menace ainsi représentée par la marine française. Et à Alexandrie, le compromis négocié par les amiraux en présence a évité un affrontement des bâtiments des deux flottes, comme cela se produisit au même moment à Mers el-Kébir.

L’amiral Godfroy qui commandait la Force X affichait son souci de ne pas mettre en cause les conditions de l’armistice, dont il considérait certaines clauses comme des concessions faites à la France. Il refusa donc de se joindre aux Britanniques dans leur combat contre l’Axe. Il devait ensuite repousser tout aussi fermement les sollicitations des Français Libres. Fin 1942, alors que les alliés avaient débarqué en Afrique du Nord, il refusa pareillement de rallier Alger, où, sous l’égide de l’amiral Darlan puis du général Giraud, un pouvoir français nouveau s’organisait (et devenait fin 1943 le gouvernement provisoire du général de Gaulle).

L’escadre resta donc immobilisée dans le port égyptien jusqu’en 1943. Le compromis négocié en 1940 demeura ainsi le statut de la Force X pendant toute cette période. Durant trois années du conflit mondial, ses bâtiments restèrent à l’ancre dans un port en guerre, aux frais de la Grande-Bretagne, tout en dépendant théoriquement de Vichy. Les équipages (plusieurs centaines d’hommes) trouvaient à terre distractions et loisirs, comme le décrivent les archives. Cependant nombre de marins et d’officiers dissidents quittèrent l’escadre pour rejoindre la France Libre à Londres. Honoré d’Estienne d’Orves est le plus célèbre d’entre eux.

La neutralisation de l’escadre d’Alexandrie ne dura pas jusqu’à la fin de la guerre. Le statut bizarre de la Force X cessa en mai 1943, lorsque les dernières forces allemandes et italiennes d’Afrique du Nord capitulèrent en Tunisie. L’amiral Godfroy décida alors de reprendre la lutte contre l’Allemagne en rejoignant les forces navales françaises d’Afrique à Dakar. Des bâtiments de son escadre participèrent ensuite aux opérations de la guerre navale jusqu’en 1945. Mais l’amiral lui-mème fut mis à la retraite d’office par les autorités d’Alger à la fin de l’année 1943.

Occulté par le drame de Mers el-Kébir, le compromis d’Alexandrie constitue un épisode singulier faisant contraste avec les nombreuses crises qui affectèrent les relations franco-britanniques durant la seconde guerre mondiale. Malgré la pression de Londres et les réticences de Vichy, un arrangement prolongé sur trois années a sans doute été rendu possible sur place par la connivence des amiraux français et anglais. Tout laisse penser que ces derniers ne pardonnaient pas à leur Premier Ministre de les avoir obligés à attaquer la flotte française à Mers el-Kébir. Ils ménagèrent donc délibérément l’escadre française d’Alexandrie.

Technician 5th grade
Technician 5th grade

 
Messages: 39
Inscription: 27 Oct 2010, 18:49
Région: ile de france
Pays: france

Voir le Blog de martial duteil : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de barane83  Nouveau message 19 Avr 2016, 12:01

Un grand merci pour cette réponse claire et documentée-Cela complètera les éléments que j'ai de par la famille.
Merci encore à Martial.

Private
Private

 
Messages: 14
Inscription: 05 Sep 2013, 14:57
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de barane83 : cliquez ici


Re: Force X

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 19 Avr 2016, 13:08

Il y a un problème avec le post de Hubert ou Martial?? 3 fois le même texte?? petite erreur de collage??
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3927
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le Haltbefehl 
il y a 19 minutes
par: Nicolas Bernard 
    dans:  27 personnes reçoivent en Belgique une rente de l'Allemagne après avoir collaboré pendant la guerre 
il y a 22 minutes
par: Fisher 
    dans:  Identification photographe américain 
il y a 34 minutes
par: MLQ 
    dans:  Le quiz histoire - suite - 15 
Aujourd’hui, 15:03
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 11 
Aujourd’hui, 12:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 12 
Aujourd’hui, 11:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  recherche un correspondant 
Aujourd’hui, 11:51
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE VENDREDI 21 AVRIL 
Aujourd’hui, 11:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  uniforme de parade d'officier allemand 
Aujourd’hui, 09:52
par: abcde 
    dans:  Traduction texte allemand/francais 
Aujourd’hui, 08:49
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Scroll