Page 1 sur 1

La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 25 Aoû 2015, 00:34
de carcajou
La Bataille du Cotentin. Christophe Prime. Tallandier. aout 2015.

Image

«Déclenchée dans la nuit du 5 juin 1944, la bataille du Cotentin constituait un objectif essentiel pour le bon déroulement du débarquement, et donna lieu a des affrontements sanglants entre les armées allemande et américaine. L'opération prit fin le 30 juillet après la prise de Cherbourg par les Alliés.»

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 25 Aoû 2015, 08:09
de Jumbo
Repéré et déjà dans mon panier...achat à venir.

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 25 Aoû 2015, 08:26
de Shelburn
pour connaitre la région de Barneville Carteret, Bricquebec, Cherbourg, donc le nord de la presqu'il du Cotentin, je peux dire que les combats dans ces terrains ont vraiment du être, pour les GI, l'enfer vert !
on y voit rien et les voies sont complétement encaissées ! c'est une horreur !

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 25 Aoû 2015, 08:27
de Prosper Vandenbroucke
Merci à toi Carcajou
Amicalement
Prosper ;)

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 02 Nov 2015, 18:09
de sylvain-
Shelburn a écrit:pour connaitre la région de Barneville Carteret, Bricquebec, Cherbourg, donc le nord de la presqu'il du Cotentin, je peux dire que les combats dans ces terrains ont vraiment du être, pour les GI, l'enfer vert !
on y voit rien et les voies sont complétement encaissées ! c'est une horreur !


tout à fait - originaire de coutances, St Lo.. même encore maintenant en se baladant dans ces merveilleux paysages on ose à peine imaginer la férocité des combats: une embuscade tout les 2 m ! et encore.. je compte large ! :D

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 11 Juin 2019, 20:40
de Soxton
Désormais disponible en format poche dans la collection Texto.


Présentation de l'éditeur :
Déclenchée le 6 juin 1944, la bataille du Cotentin représente un enjeu primordial pour les Alliés : s'ancrer définitivement sur le sol français. Après deux mois d'une lutte acharnée dans le bocage et les marais normands, elle met un point final au Débarquement. Le 26 juin 1944, les troupes du général Bradley s'emparent de haute lutte du port de Cherbourg.
Victoire symbolique, mais illusoire : l'armée allemande impose à son adversaire une terrible guerre d'usure dans le bocage et les marais du Cotentin : chaque haie, chaque bosquet est un nid de résistance pour les soldats allemands. à la Haye-du-Puits, 10 000 GI meurent pour progresser d'une dizaine de kilomètres, soit un mort par mètre.
Les villes et villages bombardés, notamment Saint-Lô, sont en ruine et la population en exode. Hitler s'obstine et donne des ordres contradictoires et insensés.
Finalement, le 25 juillet, l'opération Cobra explose sous un« tapis de bombes » la ligne de front allemande. Les blindés de Patton s'engouffrent dans la brèche, percent en direction d'Avranches et foncent vers la Bretagne et le Mans. Malgré une contre-offensive désespérée de l'armée allemande, les Alliés ne peuvent plus être arrêtés. Au grand dam de ses généraux, Hitler a sacrifié ses meilleures unités, dont la sinistre 2e division Panzer SS« Das Reich » du général Lammerding, et précipité la défaite de l'Allemagne en Normandie.
Le Débarquement est achevé.

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 12 Juin 2019, 06:13
de Benoît Rondeau
Le Cotentin, avec Cherbourg, constitue un objectif majeur pour les Alliés afin de s’assurer du succès d’ « Overlord ». Féru de bataille de Normandie, j’ai lu des dizaines d’ouvrages sur le sujet et j’ai passé un agréable moment de lecture, et c’est l’une des façons pour moi de mesurer l’intérêt d’un ouvrage qui porte sur un thème pour lequel je ne suis pas un néophyte. Comme d’accoutumée, Christophe Prime écrit bien et sait donner suffisamment de détails sur les opérations tout en mettant le lecteur aussi bien au niveau du combattant que du général, ce qui est, à mes yeux, indispensable pour qu’un livre soit intéressant : la guerre ne doit pas rester un récit froid et désincarné. Le « morceau de choix » est la narration, très réussie et documentée, de la bataille pour Cherbourg, avec des détails intéressants. On regrette même qu’elle n’ait pas été le sujet unique de l’ouvrage (j’espère que c’est un projet de l’auteur)… Les conditions de la guerre des haies et les tactiques induites sont abordées à deux reprises mais sans redondance car ils présentent des éléments complémentaires. Toute la campagne (le 6 juin –puisque la bataille du Cotentin débute dès le premier jour, Le Mont Castre, Saint-Lô…), jusqu’au-delà de la percée d’Avranches est donc bien résumée sans jamais tomber dans l’allusif ou le succinct. Il s’agit bien des opérations menées dans la Cotentin, non de celles de l’intégralité de la 1st US Army, qui mène des actions également plus à l’est. Un seul bémol (s’il faut en faire un) : le lien, même succinct, avec les opérations menées autour de Caen n’est peut-être pas assez developpé. Il reste qu’il est difficile de définir « Cotentin » ou encore « bataille du Cotentin » et que l’auteur a dû faire des choix qui, in fine, se sont avérés pertinents. Une lecture hautement recommandée.

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 12 Juin 2019, 11:27
de Aldebert
Bonjour,

Dans les années 80 un habitant de Périers (Manche) me racontait qu'il se promenait dans la campagne, son fils a aperçu un casque rouillé allemand, il a donné un coup de pied pour le dégager, il y avait encore dedans l'ossement d'une tête.

Re: La Bataille du Cotentin

Nouveau messagePosté: 22 Aoû 2019, 12:04
de Dog Red
Soxton a écrit:Désormais disponible en format poche dans la collection Texto.


Ce format poche et l'avis de Benoît m'ont séduit pour emporter le bouquin en vacances (ayant bossé sur la bataille de Carentan pour le Mook 1944 en début d'année, mon intérêt pour le Cotentin s'est vu ravivé !).

Je ne connaissais pas Christophe PRIME et ai donc découvert un style très clair (certainement si on connait déjà le sujet mais je pense que l'amateur débutant y rencontrera une même facilité) concis mais complet, à la façon de cette génération d'auteurs de terrain qui émerge depuis quelques années.

La partie consacrée aux opérations aéroportées des premiers jours était peut-être la moins évidente. Ces opérations sont une réussite issue d'une sacrée pagaille !! Le sujet est piégeant et nécessite plusieurs livres mais est dépeint comme il se doit, à défaut d'une impossible exhaustivité dans ce format. Les opérations s'enchaînent ensuite au fil des chapitres ; de l'extension de la tête de pont aux prises de Cherbourg, St-Lô et l'inévitable Cobra et la percée d'Avranches.

Des conclusions évidemment ! Des cartes (petites, forcément en poche) très claires, ordres de batailles et organigrammes complètent utilement l'ensemble.

Une lecture que je conseille vivement à qui veut se fixer l'enchaînement des opérations avant de les aborder par le détail (je pense aux ouvrages Heimdal achetés en son temps en solderie et qui dorment au fond de ma bibliothèque).
Je m'imagine bien lire dans la foulée "Omaha Beach" du même auteur et "Utah Beach" qui vient de paraître aux éditions Orep (on en reparlera ! ;) ).