Connexion  •  M’enregistrer

Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 08 Fév 2013, 15:44

Broché: 408 pages
Editeur : Fayard (16 janvier 2013)
Collection : Divers Histoire
Langue : Français
ISBN-10: 2213668930
ISBN-13: 978-2213668932
Prix : 22,80 €

Dans Conversations Hitler-Mussolini, 1934-1944, le spécialiste de l'Italie Pierre Milza décortique une relation complexe entre les deux dictateurs. Le diplomate et historien italien Maurizio Serra livre son commentaire.

En dix ans, de 1934 à 1944, Mussolini et Hitler se sont rencontrés 18 fois, parfois pendant plusieurs jours d'affilée, et ils sont passés par tous les stades, de la méfiance à l'alliance. L'historien Pierre Milza, spécialiste de l'histoire italienne, vient de retracer dans un livre passionnant le parcours de cette association criminelle qui n'allait pas de soi. Et pour cause. Alors que Hitler manifestera une admiration maladive - et perverse - pour son aîné politique jusque dans ses ultimes délires du bunker de Berlin, Mussolini opposera, avec autant de constance, une répugnance à l'égard de ce "détraqué sexuel", ce "voyou hystérique" et du national-socialisme : vulgaire et "barbare" déformation du fascisme romain, tout juste bonne "pour une engeance qui ne connaissait pas l'écriture, quand nous avions César, Virgile et Auguste"...

Malgré tout, le Duce, dictateur dénué de scrupules, ne croit qu'à la force et le Führer est, ou semble, fort, tandis que la machine militaire allemande est impressionnante. Le Romagnol envie d'ailleurs jusqu'à la jalousie, mêlée de haine et de crainte, le pouvoir absolu de Hitler (et de Staline), alors que, même au faîte du succès, lui doit louvoyer en permanence avec la monarchie et l'Eglise.

Avant de plonger dans cette union fatale, Mussolini hésitera longtemps. La première entrevue entre les deux hommes, à Stra, près de Venise, en juin 1934, est un désastre. L'année suivante, Mussolini se rapproche des démocraties en convoquant la conférence de Stresa, au contenu nettement anti-allemand. Mais plusieurs facteurs contribuent à torpiller cette détente fugace : la reconnaissance par l'Angleterre de la parité navale avec l'Allemagne, la passivité franco-anglaise face au bluff réussi de la remilitarisation de la Rhénanie, les sanctions décrétées contre l'Italie fasciste lors de la conquête de l'Ethiopie, les remous idéologiques de la guerre d'Espagne. Tout cela finit par pousser le Duce à proclamer l'"axe Rome-Berlin" (1er novembre 1936), qui avait, malgré tout, observe Pierre Milza, "une signification assez floue pour laisser la voie ouverte à d'autres combinaisons". Il fallut, en effet, encore près de trois ans pour accoucher d'une alliance militaire, le pacte d'Acier du 22 mai 1939, malgré les mises en garde de son gendre, le ministre des Affaires Etrangères Ciano, contre la duplicité nazie.

Mussolini parlait un allemand correct - en plus d'un excellent français et d'un anglais passable. Mais sa maîtrise de la langue n'était pas suffisante pour tenir tête aux monologues du Führer, longs parfois d'une ou deux heures, truffés de détails techniques et de tirades hallucinées sur l'avenir du monde à croix gammée. Pis, Mussolini se montra incapable d'empêcher les bévues stratégiques de son allié, qu'il s'agisse du report de la prise de Malte et de la périlleuse offensive des troupes italo-allemandes de Rommel jusqu'à El Alamein.

Après sa déposition par le Grand Conseil fasciste, le 25 juillet 1943, le premier acte de Mussolini fut de reconnaître l'autorité du nouveau chef du gouvernement, le maréchal Badoglio. Sans doute était-ce une façon de prévenir le risque d'une éventuelle justice expéditive, mais aussi - peut-être - de renoncer à la carrière politique. La pire des hypothèses, pour lui, était celle qui devint réalité: la conduite d'un Etat fantoche soutenu par les baïonnettes allemandes. Il suffit de voir ses yeux énormes de bête traquée sous un grand feutre mou, lorsqu'il est "libéré" par les parachutistes de l'officier SS Skorzeny au Gran Sasso dans les Abruzzes. Comme s'il pressentait le sort qui l'attend vingt mois plus tard.
Texte d'analyse du Livre de Maurizio Serra (L'Express)
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 08 Fév 2013, 16:28

Maurizio Sera a écrit une superbe biographie de Malaparte, un grand écrivain.
Je pense acquérir ces conversations.
ALEX
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5909
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 08 Fév 2013, 16:55

::dubitatif:: Ils ne s'étaient jamais rencontrés, avant 1934 ?
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 08 Fév 2013, 16:55

En voilà une bonne question ... si certains le savent ...

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Patrick Santhoire  Nouveau message 08 Fév 2013, 18:15

Apparemment non. Voici un site qui recense les 18 rencontres entre les deux hommes.
http://www.kronobase.org/chronologie-ca ... olini.html

Amicalement, Patrick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1011
Inscription: 03 Jan 2013, 20:04
Localisation: Puy-de-Dôme
Région: Auvergne
Pays: France

Voir le Blog de Patrick Santhoire : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 08 Fév 2013, 21:55

;) Merci ...

Je savais qu'Hitler lui a longtemps voué une grande admiration ; je pensais qu'il l'avait rencontré plus tôt.
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 09 Fév 2013, 00:04

Cela n’empêche pas le culte qu'à voué le Führer au Duce ... loin de là ... ce qui est d'ailleurs surprenant ... Le choc de deux "folies", certes différentes, c'est assez intéressant à étudier !
François, si tu nous lis ...
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 09 Fév 2013, 11:29

Je crois que le ministère des affaires étrangères italien soutenait financièrement et fournissait des armes aux SA. Il faut que je retrouve les sources. Mais la première rencontre fut bien à Venise, en 1934.

ALEX
PS :Wagner est Mort à Venise et Thomas Mann était antinazi.
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5909
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Conversations Hitler-Mussolini 1934-1944

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 13 Fév 2013, 21:40

Hitler et Mussolini : leurs Conversations vues par Milza
par Frédéric De Monicault - Le Figaro

Dans son dernier livre, l'historien raconte les dix-huit rencontres entre les deux dictateurs qui ont marqué à jamais l'Histoire du XXème siècle.

Image
Dictateurs entre eux: Hitler et Mussolini lors de la Conférence de Munich, en septembre 1938.
Crédits photo : akg-images / De Agostini Pict.Li/akg-images / De Agostini Pict.Li


Combat de boxe ou échanges à fleurets mouchetés? Les deux, sans doute, se dit-on à la lecture des Conversations Hitler-Mussolini de Pierre Milza, récit et analyse au scalpel des dix-huit rencontres entre les deux leaders fascistes qui ont marqué à tout jamais l'Histoire du XXe siècle.

L'un et l'autre ont suscité à foison des ouvrages biographiques, mais jamais leur relation commune n'avait été éclairée à ce point: avant de travailler comme un historien, Pierre Milza a œuvré comme un détective, traquant les moindres détails de ces confrontations. Le 25 août 1941, quand Mussolini s'entretient avec Hitler à Rastenburg - l'un des quartiers généraux du Führer situé en Prusse-Orientale -, il trouve son homologue en proie à «de fortes migraines, (des) crises de dysenteries et d'hypertension». De son côté, le Duce est «brisé par le chagrin», quinze jours après la mort de son fils cadet dans un accident d'avion. Ces notations personnelles n'ont rien d'anodin: chaque élément compte à l'heure de définir une stratégie.

En juin 1934, quand le couple jette à Venise les bases d'un axe Rome-Berlin, l'Europe voit se profiler la montée des périls. Spécialiste reconnu de la période, Pierre Milza dessine, derrière l'ascension des deux personnages, les contours d'un double régime totalitaire, avide d'expansion. Les circonstances les réunissent parfois - comme la volonté d'abattre l'Autriche -, mais elles peuvent aussi les séparer. La signature du pacte germano-soviétique, en août 1939, conduit Mussolini à une ferme mise au point dans un courrier: «Je vous dis que vous ne pouvez abandonner le drapeau de l'antisémitisme et de l'antibolchevisme que vous avez brandi depuis vingt ans et pour lequel tant de vos camarades sont morts.» Courroucé, Hitler répond de vive voix que le Reich préfère éviter de mobiliser soixante divisions sur le front oriental, le temps d'écraser la France.

Liaisons dangereuses
Dans ce couple où chacun tente d'impressionner l'autre - avec un décorum prononcé lors des premiers rendez-vous -, y a-t-il un dominant? Mussolini ne tarde pas à s'apercevoir combien son interlocuteur peut être manipulateur, qui lui fait croire, par exemple, à une guerre rapide tout en s'assurant du soutien de l'Italie aux grands desseins du Reich. Le Duce trouve rarement la parade, excepté à l'automne 1940, quand les troupes transalpines envahissent la Grèce depuis l'Albanie. Contraint et forcé, Hitler accompagne son allié sur un nouveau théâtre d'opérations, alors qu'il se méfie par-dessus tout d'un conflit propagé aux Balkans.

De juin 1934 à juillet 1944, date de leur ultime rendez-vous, Milza a choisi l'aspect chronologique pour éclaircir les liaisons dangereuses entre les deux dictateurs. Cela ne l'empêche pas de s'attarder sur les idéologies que le fascisme et le nazisme ont tenté d'imposer à l'Europe. Il montre comment leurs ferments sont attisés en permanence par le culte de la personnalité, le rassemblement des foules et la foi en la guerre. Ces Conversations offrent une synthèse brillante d'une décennie parmi les plus troublées de l'histoire. Hitler et Mussolini utilisent de nombreux intermédiaires - militaires, diplomates… - pour affirmer leurs visées, mais leurs échanges directs permettent d'approcher au plus près quelle fut leur sombre trajectoire.

Article paru dans le Figaro du 13/02/2013
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 12 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 15 minutes
par: TPE 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 56 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:43
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 13:16
par: Chef Chaudart 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll