Connexion  •  M’enregistrer

Dernier ennemi - Richard Hillary

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de huck  Nouveau message 24 Fév 2011, 06:16

Dernier ennemi: bataille d'Angleterre, juin 1940-mai 1941 de Richard HILLARY, chez Tallandier dans la collection Texto.
La traduction est de René Jouan. Le prix est d'environ 8 euros ou 16,50 $ CAD chez tous les bons libraires. ;)
Ce livre est un classique qui vient d"être réédité chez Tallandier. L'édition précédente datait de 2002, chez Vario

Image


Ce qu'on lit au dos du livre :

« Bref, je plaidais pour la vie contre la mort et je conseillais au général de lire un des plus beaux livres de guerre qui soient, Le Dernier ennemi, de Richard Hillary, qui raconte comment la bataille d'Angleterre fut gagnée par les pilotes de Spitfire de la Royal Air Force, jeunes hommes de vingt ans, frais émoulus d'Oxford, de Cambridge, après Shrewsbury College ou Eton, entrés à jamais dans l'histoire des héros sous le nom de "garçons aux cheveux longs". [...] »
Extrait du Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann (Gallimard, 2009).



Résumé du livre:

Le Dernier Ennemi est un livre poignant qui marquera une époque, celle au cours de laquelle les escadres d'avions allemands, en 1940, ont tenté en vain de briser le ressort de la résistance anglaise.

C'est un chef-d'œuvre consacré, il restera le témoin d'une génération devant l'Histoire. Richard Hillary, sera fauché au seuil de la vie après nous avoir laissé l'œuvre bouleversante d'un écrivain-né, son style fut comparé à Hemingway ou à Fitzgerald. Il s'y ajoutera d'être le héros de son livre.

Le sujet est centré sur la période où le destin des Alliés diverge : la France envahie entre dans les chaînes tandis que la Grande-Bretagne rassemble ses énergies pour interdire à l'ennemi le passage de la Manche, et c'est aux aviateurs de subir le premier choc. Il est terrible. Les escadres de G?ring vont à l'assaut, face au faible nombre de chasseurs anglais.

«Never so many owe so much to so few» - «Jamais dette aussi grande n'a été contractée par tant d'hommes envers si peu», - suivant la phrase célèbre du Premier ministre britannique, Winston Churchill. Richard Hillary appartient à ce groupe de pilotes dont l'avenir du monde a tenu entre leurs mains.

Cette gigantesque Bataille d'Angleterre, jour après jour, de l'aube au crépuscule, les appareils nazis se ruent par centaines. Les pilotes de chasse anglais se battent le plus souvent à un contre huit et décollent plusieurs fois dans la journée. Ils étaient si peu, ces pilotes de vingt ans, que la probabilité paraissait infime de voir surgir un écrivain parmi eux. Or, non seulement le destin l'a voulu, mais, poursuivant une voie cruelle, il a cloué presque aussitôt Richard Hillary dans la souffrance, sur un lit d'hôpital, juste assez longtemps pour qu'il puisse griffonner au crayon, de sa main un peu moins brûlée que l'autre, les brouillons dont sortira The Last Ennemy.

Tout semble s'être concerté afin que Richard Hillary mène sa mission à bien, dans le moindre temps, avant de mourir. Il lui est confié d'exprimer le dégoût de sa génération qui, harcelée par les angoisses d'un monde en déséquilibre, s'est refusée à partir en guerre par idéalisme. Si elle combat avec enthousiasme, c'est que tous les êtres épris de liberté ressentent la menace nazie comme celle d'une bête malfaisante avec qui il vaut mieux en finir le plus tôt possible.



Ne l'ayant pas lu (je viens juste de l'acheter), je n'émettrai pas de critique tout de suite (même si à première vue, la couverture est en carton et les pages en papier), mais c'est vraiment pas très cher. ;)
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1627
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 24 Fév 2011, 21:01

Bonjour Huck,

Ton CR - anticipatif - me donne envie de cette lecture. J'attends ton avis post facto.

En contrepartie, je te renvoi à mon post du 15 octobre, sur le même sujet, ici:
viewtopic.php?f=21&t=26223.

Je suis sur qu'il (le livre, pas mon CR) te passionerait.

Bien amicalement,

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de huck  Nouveau message 25 Fév 2011, 07:59

Effectivement Tagnon. Tu viens d'aiguiser ma curiosité. Je me renseignerai pour voir s'il est toujours disponible en librairie.
La première fois que j'ai entendu parler de Hillary, c'est par Clostermann dans "le grand cirque" où il en faisait allusion. Puis, dans des revues également. Le dernier HS d'Aero-Journal sur le Spit (très bien fait ce hors série) l'évoque également. Je te reviendrai avec une petite critique du livre, mais vu le prix, ce n'est pas un mauvais investissement ;)
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1627
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de huck  Nouveau message 13 Mar 2011, 17:36

C'est une véritable introspection suite à ces longs mois pénibles passés à l'hôpital. Bien sûr le livre y relate ses combats aérien, sa formation, mais aussi la quête que menait la jeunesses nantie anglaise. Dire que ce livre est bien écrit, est un euphémisme. Il est extrêmement mature pour un premier ouvrage et très lucide. Hillary assez égocentrique, avec ses idées bien arrêtées, est le dernier des garçons aux cheveux longs, comme il le dit. Dans le livre, mis à part Berry, et peut-être Stapelton, tous périront au combat. Il y relate aussi sa chirurgie et les exploits de Mc Indoe (voir vidéo) dans son hôpital d'East Grinstead -petite ville que je connais bien-, les bombardements de Londres, les objecteurs de conscience, la vie, la mort. C'est assez rare dans un récit que l'auteur nous montre le fond de son âme, le bon et le moins bon, sans rester dans le superficiel, sans fard.
Petit reproche (faut bien que je chiale sur quelque chose) sur l'impression du livre. Mon exemplaire est très mal imprimé (Normandie Roto Impression 61250 Lonray dans l'Orne, n'y allez jamais, ils salopent le travail! :mrgreen: )), avec des fautes de frappe (avant, dans le livre, il y avait des personnes chargées de relire les ouvrages pour éviter de publier des bouquins tout "scrappés", à priori, maintenant, avec les logiciels de plus en plus pointus, on est plus foutu de relire un petit bouquin de 250 pages) ce qui gâche un peu mon plaisir.
Donc on peut acheter le livre et demander à être remboursé après, auprès de Talllandier. :mrgreen:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3ZkmYmLLyrA[/youtube]

Image
Richard Hope Hillary

Image
Archie McIndoe

Image
Queen Victoria Hospital - East Grinstead
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1627
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Gretsch  Nouveau message 23 Mar 2011, 14:34

Bonjour,

Je suis moi-même en train de lire cet ouvrage, dans son édition de 1953 chez France-Empire, et je ne peux que confirmer le commentaire élogieux de Huck ! Ce livre est un vrai chef-d'oeuvre littéraire, et va bien au-delà des simples souvenirs d'un pilote...

Rappelons que Richard Hillary est mort accidentellement en 1942, au cours d'un vol d'entraînement à la chasse de nuit sur Blenheim. Il avait en effet voulu piloter à nouveau malgré son état physique et sa réaffectation à l'état-major, ce qui lui avait été accordé au vu du symbole que cela représentait.

Rassure-toi Huck, dans mon édition l'impression est tout aussi mauvaise (j'avais feuilleté un exemplaire de la réédition, et l'avais reposé en voyant la qualité...). Mais peut-être la nouvelle édition n'est-elle qu'un reprint de celle dont je dispose, ce qui pourrait expliquer la piètre qualité du résultat (j'ai, dans la même collection, Comment perdre une bataille, d'Alistair Horne, dont la qualité d'impression est excellente).

Une précision : la préface est, dans l'édition récente, d'Arthur Koestler, alors que celle figurant dans l'édition de 1953 est de l'amiral Jubelin. J'avoue qu'elle est en soi très intéressante, car elle situe précisément l'ouvrage d'Hillary dans son contexte.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 342
Inscription: 31 Déc 2008, 14:57
Localisation: Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Gretsch : cliquez ici


Re: Dernier ennemi - Richard Hillary

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de huck  Nouveau message 23 Mar 2011, 21:01

Gretsch a écrit:.

Une précision : la préface est, dans l'édition récente, d'Arthur Koestler, alors que celle figurant dans l'édition de 1953 est de l'amiral Jubelin. J'avoue qu'elle est en soi très intéressante, car elle situe précisément l'ouvrage d'Hillary dans son contexte.

Ça me donne envie de jeter un œil sur la première édition. Merci. ;)

Petite précision, dans sa préface, Koestler cite de nombreux passage de lettres écrites avant son accident fatal. À la vue de ces lettres, on peut se demander si, pour ne pas revivre ce cauchemar, il ne préfère pas être cueilli par la mort au cas ou le mauvais sort choisirait son avion pour un nouveau grand plongeon?
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1627
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 4 minutes
par: alain adam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 14 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 21 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 55 minutes
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
il y a 58 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Aujourd’hui, 18:38
par: alain adam 
    dans:  Prisonniers de guerre allemands: France 1944-1949 (Les) 
Aujourd’hui, 18:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Aujourd’hui, 17:47
par: pierma 
    dans:  Hitler en 1940 
Aujourd’hui, 17:00
par: Loïc Charpentier 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 14:10
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: HEMBERGER, thucydide et 18 invités


Scroll