Connexion  •  M’enregistrer

Miliciens contre Maquisards

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 51  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Aoû 2010, 18:17

"Leurs opposants Perrot et SSP menaient inversement une action politique anticommuniste autant qu'autonomiste."
C'est vrai Jardin David, mais pas seulement. La SSP est un cas à part, des voyous plus qu'autre chose. Il suffit de voir le portrait de Daigre...
Pour le Bezen, l'anticommunisme n'était pas le ressort principal de leur engagement. Contrairement aux membres de la LVF qui iront combattre sur le front de l'Est. Ces derniers mettront d'ailleurs comme condition à leur engagement de ne pas être envoyé combattre contre leurs compatriotes en Normandie.
Les membres du Bezen, à mon sens, n'avaient pas ces états d'âme, ils étaient d'abord et avant tout anti-français. L'ennemi de la Bretagne c'était la France, c'est aussi simple que cela. Ils auraient bien aimé aller combattre aux côtés des troupes de la Wehrmacht en Normandie ! Ils ne seront que pauvres supplétifs de la police SS.
Bien à vous.
K.H.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 52  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 17 Aoû 2010, 19:32

Effectivement, il faut faire de subtiles distinctions entre ces Messieurs de la Bezen et du SSP. Voui. J'ai bien l'impression que l'anticommunisme "primaire" était encore bien plus important à Vichy que dans ces mouvements.
De toute façon il est question (Bezen, SSP, Bagadou etc compris) de seulement quelques dizaines de criminels. Un si petit nombre, ça se trouve malheureusement toujours.
Pour revenir à Bourbriac et à la présence de la B Perrot, il serait intéressant de revenir sur quelques éléments apportés par F MORVAN pour étayer son raisonnement.
1/ témoignage du secrétaire de mairie de Trébrivan Pierre PHILIPPE (ADIV 1045 W 32). Départ des allemands et des miliciens Perrot cantonnant à Maël-Carhaix et intervenant à Trébrivan pour Bourbriac.
2/ témoignage de la femme du notaire SOURIMANT ( ADIV 1045 W 41). Réquisition de sa maison par deux officiers SS et une quinzaine de miliciens. Il n'est pas précisé miliciens Perrot.
3/ pour l'execution à Garzonval, la présence d'un groupe commandé par CHEVILLOTTE est avancée. (témoignage de René MORVAN, en annexe).
De façon générale, F MORVAN estime que l'organisation de la formation Perrot restait très mouvante, autant pour la constitution et le commandement des groupes que pour l'emploi de tel ou tel groupe sur le terrain. Une chose semble certaine: ces hommes n'étaient que des supplétifs, les bouche-trous de la répression.

Il y a aussi la lettre de JARNOUEN (ADIV 213 W38) à sa famille postée de Bourbriac. Renseignement fourni par son oncle et sa tante, on se demande pourquoi.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 53  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Aoû 2010, 20:08

On y reviendra peut-être, mais le terme "miliciens bretons" semble recouvrer pas mal de choses à l'époque ! A ce que je sache, rien ne distinguait les membres du Bezen des autres soldats allemands, aucun signe distinctif. Le seul souvenir qu'en ont les témoins est qu'ils parlaient français ou breton. Alors dans ce cas, à moins d'être certain sur un nom, il faut être prudent non ?


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 54  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 17 Aoû 2010, 20:16

Oui, d'un point de vue uniforme, un Bézen = un allemand (feldgrau). Les SSP sont en bleu. il ne devait pas y avoir d'autres milices BZH en uniforme allemand (?). Et des allemands qui parlent breton, ça doit être peu courant (?).
Pour les noms, c'est plus compliqué, vu qu'il n'y avait pas de bande "patro" sur les uniformes et que les témoins n'ont pas été mis en présence de ces artistes lors des enquêtes d'après guerre.
Il y a aussi le fait que CHEVILLOTTE est très grand (pas courant en Bretagne) et parle le breton du Léon.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 55  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Aoû 2010, 20:31

Vous citez une lettre de Jarnouen, elle prouve quoi ?
Des "milices bretonnes", il n'y a effectivement que le Bezen comme exemple, mais des types capables de parler breton, même du Léon, en uniforme allemand, désolé mais il y en a d'autres...


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 56  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 17 Aoû 2010, 20:36

Ah ? Quelle formation autre que le Bezen était en uniforme allemand ?
La lettre de JARNOUEN, elle tendrait à prouver qu'il était à Bourbriac, mais je ne vois pas pourquoi sa famille l'a publiée, c'est une preuve de plus de sa culpabilité.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 57  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 17 Aoû 2010, 20:59

Tout est confusion dans les témoignages, Guillaume Le Bris dans son livre (J'ai l'édition de 1948) écrit P. 73 : "A Bourbriac, la rafle terminée, on les distingue à peine des SS ennemis dont ils portent les insignes. Leur uniforme est exactement le même : bottes ferrées, pantalon et vareuse gris-vert, casques ornés d’aigles prussiens. Ils sont armés de poignards et de mitraillettes allemande alors que les miliciens de Vichy portent des mitraillettes anglaises récupérées à l’occasion de parachutages malheureux."
Et pourtant, dans sa déposition du 12 juin 1945, il déclare : "J’ajoute que les membres de cette organisation étaient habillés : les miliciens en tenue d’aviateurs français bleu sombre avec un calot à tête de mort et tibias croisés, le groupe Perrot en Waffen SS. Ils étaient armés de mitraillettes anglaises."
Faudrait s'entendre, quelles armes exactement avaient ces "miliciens" ?
Pareil pour un témoignage d'une voisine, qui parle de 5 miliciens en civil avec un uniforme allemand dans une valise. Là encore, ça ne tient pas. Les membres du Bezen quittaient Rennes en uniforme lors de leurs opérations, ils n'avaient pas de valises !

A propos de Jarnouen, je n'ai pas le livre sous les yeux, prêté. Quel est le texte de cette lettre ?


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 58  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 18 Aoû 2010, 06:26

J'ai comme d'autres des doutes sur le témoignage de LE BRIS, finalement, si on en croit F MORVAN, une "balance" doublée d'un donneur de leçon (la fin de son livre de 48 est un calvaire). :? Ses témoignages sont à prenre avec prudence (?). Ce type n'a aucune compétence particulière en Uniformologie :mrgreen: et ses dires sont toujours très flous.
Pour l'armement, :tir: je ne dispose pas d'informations particulières et inédites mais il me semble logique de penser que les Perrot disposaient des mêmes armes que leurs collègues allemands (et supplétifs russes ....). en effet ils opéraient toujours avec eux, jamais de façon autonome. Cette unicité d'équipements facilite l'instruction, la gestion logistique etc. Je sais bien que les STEN et MP 40 utilisent la même munition 9mm, ce qui fragiliserait un peu ma thèse. Il est possible aussi que la discipline ne soit plus tout à fait au rendez vous en juin 1944 et que certains combattants aient conservé des armes de prise pour telle ou telle raison.
Par contre ma question reste entière: d'autres groupes que le Bezen portaient-ils l'uniforme feldgrau ? La SSP par exemple en disposait-elle à l'occasion ? Quels allemands pouvaient parler breton ? Il n'y avait pas d'école Diwan outre Rhin ! Ok :arrow:
A la relecture je crois comprendre que vous soulevez la possibilité d'une intervention de Miliciens "de Vichy" ?

Pour JARNOUEN, le texte n'est pas fourni ! Il n'y a que la référence aux ADIV.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 59  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 18 Aoû 2010, 08:20

Bonjour,
JARDIN DAVID a écrit:A la relecture je crois comprendre que vous soulevez la possibilité d'une intervention de Miliciens "de Vichy" ?

La Milice "Francaise" est intervenue en Bretagne, entre autres le sinistre Di Constanzo


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Miliciens contre Maquisards

Nouveau message Post Numéro: 60  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 18 Aoû 2010, 08:24

En effet Jardin David, des doutes sur le témoignage de Le Bris effectivement il y en a. Il parle de Roeder, de la Gestapo de Rennes, alors qu'il était chef du SD de Brest.
Pour l'armement, les membres du Bezen n'avaient pas d'armes allemandes, mais des armes alliées récupérées lors de parachutages. J'ai même découvert un bref documentaire d'actualités allemandes au NARA montrant une rafle en Bretagne avec la Milice Française et un jeune allemand qui m'a tout l'air d'être un Bezen Perrot tenant un colt américain dans la main... Les patriotes arrêtés sont amenés à l'asile Saint-Méen de Rennes, je pense même qu'il viennent de la région de Broualan.

François Jarnouen a effectivement écrit à son oncle Eugène Jarnouen, voici sa lettre :
« Je n’ai pas eu de nouvelles de ce dernier depuis la première quinzaine de juillet 1944 d'où il m’avait écrit de Bourbriac ou Loudéac, car je n’ai pu relever l’adresse exacte sur le tampon de la poste. Sur cette lettre il me disait qu’il devait revenir me voir quelques jours plus tard, mais je ne l’ai pas revu. » (PV du 25 oct 1944)
C'est tout de même étrange non ? Faut croire que les citations rétrécissent avec le temps...
L'enveloppe existe, sur le tampon circulaire n'apparaissent que la mention Côtes-du-Nord, avec en bas les deux dernières lettres AC. Alors cette commune peut tout aussi bien être Callac ! Là où est effectivement passée la Formation Perrot.

L'activité de François Jarnouen au Bezen n'a jamais été définie avec précision. Pour Christian Guyonvarc'h "Cadoudal" : « C’était un pro-allemand comme nous tous, Jarnouen a participé à l’expédition de Broualan, j’en suis certain. J’ai entendu Jarnouen désapprouver la conduite de Chevillotte qui avait brutalisé des gens et brulé des fermes. Et celle de Geffroy quand il se vantait d’avoir massacré des patriotes. » Ce que va nier Jarnouen. Guyonvarc’h se rétractera lors d'une confrontation. (PV du 24 mai 1945)
Pour Louis Guervenou : « Le nommé Jarnouen a presque toujours été malade. Je sais qu’il a assuré de nombreuses gardes de jour dans les locaux que nous habitions à Rennes. Mais je ne crois pas qu’il ait participé à des expéditions en dehors de Rennes. » (PV du 11 juillet 1945)
Malrieux aussi témoigne : « Je connais parfaitement le nommé Jarnouen lequel était membre de la formation Perrot depuis décembre 43.
Il n’a pas participé d’une façon active à la vie de la formation, étant malade des poumons.
Je me souviens de l’avoir vu assurer de sgardes dans les locaux que nous habitions et également au garage de la Gestapo place Hoche.
Je ne puis dire s’il a participé à des expéditions à l’extéreur de Rennes, notamment à Broualan et à Guer. J’ai assisté à celle de Broualan mais je ne me souviens pas l’avoir remarqué. » (PV du 11 juillet 1945)

Réquisitoire définitif prononcé lors de son jugement : "Dans le courant 1944, Jarnouen entra dans la milice Perrrot, il participa sous l’uniforme allemand et armé à des services de garde, mais il n’a pas été établi qu’il ait prit part à des opérations dirigées contre des groupes de résistance." (13 juillet 1945)

Je reviendrais sur le reste plus tard, le temps...


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a moins d’une minute
par: alain adam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 13 minutes
par: Didier 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 15 minutes
par: P. Vian 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
il y a 17 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 27 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 46 minutes
par: Andrée Balagué 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:37
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 17:35
par: frontovik 14 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 14:32
par: Alfred 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 11:15
par: dominord 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll