Connexion  •  M’enregistrer

Tombes lointaines

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Tombes lointaines

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 26 Juin 2009, 18:24

Bonsoir à toutes et à tous,
Je laisse le soin à Alix Brijatoff, laquelle nous fait l'honneur d'être parmi nous, de vous faire une présentation de son livre et dont voici la couverture:
Image

Voici la préface de J.Attali qu'Alix m'a aimablement fait parvenir:

Tout commence par 3 coups de téléphone (le dernier : le 10 Mai 1940) entre
Bluma, réfugiée à Paris et sa mère Brocha, à Riga. Brocha s’inquiète des
menaces allemandes sur la France et supplie sa fille de « rentrer se cacher
» dans sa famille.
Bluma, militante communiste, sait ce qui se trame pour les populations
Baltes et particulièrement pour les juifs. Elle écoute sa mère, prend ses
deux filles, une valise, un peu d’or et part …en sens inverse rejoindre son
mari, interprète, démobilisé de l’armée française dans le sud de la France.
Elles ne se reparleront plus.
Nous évoluons au fil des jours et des dates qui ponctuent la pièce- elle se
déroule entre le 10 Mai 1940 et le 8 Décembre 1941- vers la tragédie finale
: les « Aktions » du 30 Novembre et du 8 Décembre. Elle sera ensuite nommée
« la Shoah par balles ».60 000 juifs seront assassinés.
Le livre confronte un double rythme et deux tonalités dont la coexistence
crée l’émotion puis la violence :
- Celui implacable des faits historiques( page de droite) qui se déroulent
entre 1940 et 1941.
Ils décrivent « froidement » l’anéantissement de centaines de milliers de
juifs, selon des méthodes encore « artisanales » c’est-à-dire perpétrées
directement par la main de l’homme (ensuite viendra le différé industriel).
- Celui du récit du carnet de Brocha – la grand-mère( page de gauche).
L’auteur a imaginé ce carnet que Brocha aurait destiné à Bluma, sa fille.
Elle a suivi l’exhortation de Simon Doubnov, le grand historien du peuple
juif aux habitants du ghetto de Riga (qu’il a refusé de quitter) : « Juifs,
écrivez, témoignez » !Il sera assassiné le 8 Décembre 1941.
Au début elle prend son temps et rapporte tous les petits détails qui font
la saveur de cette vie que l’on sait disparue. Ce sont :
- Des recettes de cuisine – borscht nécessairement sans carottes, sirnicki,
petits desserts de fromage blancs très sucrés-, …
- Des règles « importantes » de vie quotidienne - ne jamais couper ses
ongles et les jeter par la fenêtre sous peine de les retrouver dans un
dibouk (diable), …
- Des petits mots doux en russe, des berceuses en yiddish, …
- Des blagues et citations du talmud, …
Puis, le journal s’accélère, se raccourcit.Les faits historiques fondent
sur elle. Elle les pressant, sans pouvoir les nommer. On a envie de lui
crier: «Va t'en !».
Brocha et toute sa famille seront tués lors de 1ère Aktion le 30 novembre
1941 sur la route de Rumbala.


Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61599
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Tombes lointaines

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 27 Juin 2009, 07:13

Pour info,j'ai vu l'ouvrage hier à la Fnac.
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5910
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 27 Juin 2009, 20:39

Bonjour à toutes et à tous,
Il se fait qu'Alix m'a fait parvenir un e-mail rectificatif.
Le texte ci-dessus est bien de sa plume.
Par contre je vous livre ci-dessous la préface de J.Attali telle qu'elle me fut communiquée par Alix Brijatoff elle-même:

C’est avec stupéfaction que j’ai lu ce texte. Le journal d’une famille juive ordinaire, qui, au début de 1941, se préoccupe encore de la location d’une résidence de vacances au bord de la mer, alors que les troupes russes et allemandes se disputent le contrôle des pays baltes, positions maritimes et terrestres stratégiques.
Etrange aveuglement, si fréquent chez les juifs d’Allemagne, d’Europe centrale, puis de France et d’ailleurs. Aveuglement qu’incarne pour moi, mieux que tout autre , un des plus grands historiens du 20ème siècle, Simon Doubnov, dont toute la première partie de la vie se déroula en Russie, où il tenta de se convaincre, et de convaincre les autres juifs, livre après livre, que leur avenir n’était ni dans l’assimilation dans l’empire tsariste , ni dans l’exil sioniste, mais dans l’invention d’une nouvelle forme de nation, nomade, sans territoire, à l’intérieur du peuple russe ; Doubnov qui, après la première guerre mondiale et la révolution communiste , choisit de se réfugier en Allemagne, qu’il ne quitta que juste avant la seconde guerre mondiale, pour se réfugier à Riga, rassuré par le pacte germano soviétique, avant d’y etre enfermé, comme tous les autres juifs de la région, dans le ghetto de la ville et d’y mourir, en décembre 1941 d’une balle d’un milicien allemand en montant dans le bus qui le conduisait vers un camp d’extermination .
Alix Brijatoff nous fait revivre cette même histoire, par une famille comme les autres, qui n’imagine pas une seconde, comme Simon Doubnov, qu’on puisse lui en vouloir, qu’on puisse remettre en cause ses habitudes. Qui n’imagine ni la haine, ni la barbarie.
Elle a fait ici un humble et magnifique travail ; son grand mérite est de faire revivre ces gens dans leurs vies quotidiennes, leurs passions, leurs peurs, leurs espoirs, de nous permettre de les suivre, de leur légèreté à leur mort. Sans fioriture. Sans théorie. Sans morale.
Qu’auraient-ils du faire, au début de 1941 ? Qu’auraient ils pu faire ? Se révolter ? Fuir ? L’un et l’autre étaient encore possible, peut etre, et certains ont survécu, en URSS, ou en traversant toute l’Europe en guerre pour rejoindre la Palestine. Même si c’est bien plus tôt qu’il fallait comprendre. Et agir.
Il faut lire ce livre, en se demandant pas à pas si on aurait réagi autrement, si on avait su, avant eux, autrement qu’eux, échapper aux griffes du piège.
Nous sommes tous, juifs ou non, aujourd’hui, dans la même situation : A l’échelle du monde, nous refusons de voir que notre civilisation est en train de disparaitre, sous les coups de barbaries auxquelles nul n’attachent une réelle importance et qui nous enferment peu à peu dans les camps de notre impuissance, où nous avons encore le droit de survivre, encore un peu, le temps de comprendre qu’il est trop tard pour échapper à notre destin.
Jacques Attali


Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61599
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Tombes lointaines

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 27 Juin 2009, 21:48

Bonsoir Prosper,

Le livre confronte un double rythme et deux tonalités dont la coexistence crée l’émotion puis la violence


Je ne connais ni le livre ni l'auteur, mais la préface que tu cites me va droit au coeur. Quelle meilleure manière de constater l'aveuglement - bien intentionné mais suicidaire - et en même temps la continuité de l'existence, ce fil qui nous - la race humaine - fait traverser tous les soubresauts, tous les aléas de l'histoire humaine. L'ambivalence, l'ambiguité, le changeant, les contradictions, c'est notre caractéristique: celle des êtres pensants et non des êtres d'instinct.

A l’échelle du monde, nous refusons de voir que notre civilisation est en train de disparaitre, sous les coups de barbaries auxquelles nul n’attachent une réelle importance et qui nous enferment peu à peu dans les camps de notre impuissance, où nous avons encore le droit de survivre, encore un peu, le temps de comprendre qu’il est trop tard pour échapper à notre destin.


Par contre, là je ne suis pas de cet avis: chaque homme/femme est libre, libre de penser, d'agir, de commettre des erreurs, de voir clair. Nous sommes quand même, 1 peu, maîtres de notre destin, et si notre intérêt pour l'histoire est autre chose qu'une passion poussiéreuse de collectionneurs, nous devons en retirer un enseignement. Cet enseignement, il n'est pas uniquement pour nous, pour nous éclairer et nous guider dans nos choix d'actions, comme auraient du l'être les Juifs d'Europe centrale dans les années 30, mais bien plus pour nos successeurs, de la génération montante. Voilà ce que je ressens à chaque instant de mon parcours du Forum, qui remplit au travers de nous tous, certains plus que d'autres mais chacun pour sa part, une fonction irremplaçable de transmission éducative. Voilà pourquoi je me suis efforcé à quelques reprises de tempérer des paroles désabusées lues ici, et qui, me semble-t-il, sont une forme combinée de modestie, de cynisme et d'aveuglement quant à l'influence de nos discussions "virtuelles". Combien y-a-t-il de participants fidèles, intéressés, érudits, et partageant leur savoir? Tous ont 1 jour été débutants, anonymes, timorés peutêtre. Et maintenant? des centaines, parfois des milliers de messages, des débats de haut niveau, des articles documentés, des remises en cause, des réunions sur le terrain, des rencontres avec des acteurs de 1ère ligne, des manifestations publiques. Sans doute aussi y-a-t-il des intervenants-comètes. Et puis après? Ils ont lu, ils peuvent réfléchir, ils peuvent revenir, quelques uns le font. C'est l'histoire du retour du fils prodigue, c'est l'histoire de "qui sauve 1 homme sauve l'humanité", c'est l'histoire totalement "areligieuse" du fait qu'en convaincre un seul pèse bien plus lourd que de ne pas convaincre 1 multitude. Et l'example des Juifs européens, qui ont subi l'horreur qu'ils n'ont pas voulu ou su voir venir, est emblématique des conséquences du rejet, par découragement, par désabusement, par cynisme, de la valeur du savoir et de sa diffusion.

Voilà, c'est un cri du coeur d'un homme tout doucement vieillissant mais qui préfère faire confiance aux jeunes que de dire "c'est pas la peine".

Très très amicalement, et en espérant que d'autres pensent comme moi,

Alain


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 4 minutes
par: alain adam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 17 minutes
par: Didier 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 19 minutes
par: P. Vian 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
il y a 21 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 31 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 50 minutes
par: Andrée Balagué 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:37
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 17:35
par: frontovik 14 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 14:32
par: Alfred 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 11:15
par: dominord 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll