Connexion  •  M’enregistrer

Les combattants du petit bonheur

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Signal  Nouveau message 04 Déc 2008, 22:27

Bonsoir à tous,

Un livre à mon avis fondamental pour comprendre l'Occupation, la Résistance et la Libération : Les combattants du petit bonheur (ce livre a eu le prix Renaudot 1977, ça c'est juste pour l'anecdote).

Image

Auteur : Alphonse Boudard
Année de parution : 1977 (réédité tout le temps depuis)
Editeur : La Table Ronde
Nombre de pages : 434 pages

Un récit de Résistance atypique, et qui pourtant reflète le parcours de tant de contemporains de l'auteur... Le jeune Alphonse se retrouve pris en 1940 au milieu d'un conflit qui le dépasse et auquel il ne comprend rien. Il finit par entrer dans la Résistance un peu par hasard, en suivant ses copains. Comme il le dit lui-même, il aurait tout aussi bien pu se retrouver de l'autre côté si ses copains avaient été collabos. On suit son cheminement dans l'armée des ombres, sans grande gloire en somme, pour finalement se trouver au coeur de Paris insurgée. Et là la lecture n'est plus que du bonheur : qui n'a rêvé de savoir "comment c'était en vrai" ? En vrai, les Résistants prennent le soleil de l'été en attendant les Allemands, ils pensent plus à s'envoyer la fille de la locataire de l'appartement situé sous celui qu'ils utilisent comme poste de tir, et ils tirent sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un uniforme Feldgrau, histoire de participer à la fête. Bref c'est le bordel absolument pas organisé, ou si peu, et finalement les Français de Leclerc arrivent remettre un peu d'ordre (c'est d'ailleurs eux qui récupèrent la fille de la voisine, comme quoi un uniforme et une aura de héros valent mieux que l'odeur de sueur et une chemise sale de révolutionnaire).
Mais le principal intérêt est que Boudard n'est pas devenu un héros de la Résistance. Au contraire, il a viré truand dans les années suivantes et a tâté de la prison après guerre. Comme il le dit lui-même, il n'a pas eu la bonne idée de se donner du grade de capitaine ou de colonel histoire de sortir du lot à la Libération, et est finalement resté dans l'ombre.

Un livre à lire par tous, surtout les ados qui abordent la période : à sa lecture, on se rend compte que choisir un camp n'est pas facile, loin s'en faut. Après avoir lu ce livre, répondre à la question "et moi j'aurais fait quoi ?" n'est plus si facile que ça, loin s'en faut... On peut fort bien se retrouver par hasard du mauvais côté de la barrière...
Il constitue également pour moi un hommage à tous ceux (la majorité) des hommes et femmes qui ont oeuvré à leur petit niveau à la Libération de l'Europe et n'ont jamais revendiqué quelque reconnaissance que ce soit pour leurs actions, souvent aussi héroïque, voir plus, que celles de ceux qui se sont volontairement mis en avant pour ramasser des lauriers pas toujours très mérités.

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 05 Déc 2008, 08:05

Bonjour,
Signal a écrit:Il finit par entrer dans la Résistance un peu par hasard, en suivant ses copains. Comme il le dit lui-même, il aurait tout aussi bien pu se retrouver de l'autre côté si ses copains avaient été collabos. [...] à sa lecture, on se rend compte que choisir un camp n'est pas facile, loin s'en faut. Après avoir lu ce livre, répondre à la question "et moi j'aurais fait quoi ?" n'est plus si facile que ça, loin s'en faut... On peut fort bien se retrouver par hasard du mauvais côté de la barrière...

Certes, mais alors que M. Boudard et d'autres anciens resistants du petit bonheur la chance le reconnaissent, je n'ai jamais rien lu de la part de ceux d'en face qui admet cette verite du "par hasard"...
Est-ce leur position de vaincus qui pousse les anciens collabos dans ce sens ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 05 Déc 2008, 08:46

ils ne faut pas comparer les deux Daniel, l'histoire d'un resistant et d'un collabo sont peu comparables, non en raison de leurs motivations mais surtout dans la logistique et l'organisation. Suivant les réseaux, on travaille avec un rasoir et un peigne à cheveux à peu de choses près. Les collabos bénéficient d'une reconnaissance officielle (celle de Vichy et à un degré moindre, du Reich), sont équipés, armés, organisés en unité (dizaines, trentaines, centaines pour la Milice et ce n'est qu'un exemple). Les collabos agissent au grand jour, les resistants le font dans la clandestinité et avec les moyens du bord. Quel mécanisme poussa un individu à être milicien plutot que membre du reseau Combat ? cela ferait un bon sujet de thèse, mais à mon avis on doit traiter le cas par par cas pour dégager ensuite des tendances fiables. Je ne suis pas partisan du fait de dégager un portrait type de l'un et de l'autre. ce qui est intéressant est justement cette période de libération : certains, jamais impliqués, descendent dans les rues avec un brassard FFI et d'autres, l'épée de Damoclès sur la tête et la vindicte populaire aux trousses, enfilent un uniforme SS et vont se battre en Poméranie.

Dans l'article que j'ai eu le plaisir de publier sur l'un de nos membres dans 2ème guerre mondiale (Kassan alias Emmanuelle Loup), celle ci nous explique clairement l'anarchie régnant à Paris les jours d'insurrection et surtout ("ces resistants qui sortent d'on ne sait où). Il serait d'ailleurs très instructif qu'Emmanuelle nous donne son avis et nous parle de ses ressentis, elle qui se trouvait à Paris durant sa libération.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Signal  Nouveau message 05 Déc 2008, 10:53

Et voila, Juin44 a été plus rapide que moi...
En gros tout pareil... Je reste persuadé que la part de convaincus de chaque côté est relativement (relativement, j'insiste) faible. Les autres, la piétaille, ont été poussés d'un côté ou de l'autre du fait des circonstances, de leurs connaissances (surtout dans la Résistance, où on n'entre pas comme dans un moulin) et de leur vécu personnel.
Il va de soi qu'à la Libération, nombreux ont été les "Résistants de la dernière heure" qui ont cherché à se donner le beau rôle... Ceux qui n'ont plus trouvé comme échappatoire l'armée allemande ou le suicide (c'est pareil à la fin d'ailleurs) étaient déjà tellement mouillés qu'il ne pouvaient plus tourner leur veste.
Tout ça se retrouve dans ce livre, surtout les Résistants de la dernière heure...
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 05 Déc 2008, 12:03

J'aimerais quand même (come Daniel ?) trouver un jour un livre sonnant un peu comme : Comment je suis devenu collabo. C'est certain que ce sujet n'en est pas un de vantardise, mais avec le recul (60 ans), je suis certain que ça en intéresserait plus d'un.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Signal  Nouveau message 05 Déc 2008, 12:15

Parfaitement d'accord. Reste à trouver un auteur qui ait le courage de l'écrire.
En attendant, relisons les écrits du général Aussaresses, sur le thème "comment je suis devenu tortionnaire". Ca donnera déjà quelques pistes sur comment on peut passer du côté des "méchants". Pour la Seconde Guerre, on attend toujours que quelques "bons français" écrivent leurs mémoires sans se cacher derrière des prétextes pas toujours très sincères...
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de KASSAN  Nouveau message 14 Déc 2008, 19:01

Bonjour à tous.

Je crois, et c'est mon idée personnelle, que le milieu familial y était pour beaucoup dans le choix qui s'imposait. Fille d'un grand amputé de la guerre de 14 une soeur ainée engagée , les choses se sont faites toutes seules pour moi.

Mais, j'ai aussi connu des gens que j'ai vu basculer vers le collaboration, ' d'abord le myhe du Maréchal pour certains ( et c'est ce que je pardonne le moins au Maréchal) mais il y a eu pour beaucoup l'appat de l'argent car on disait (je n'en ai jamais eu la preuve) que les dénonciateurs étaient payés - on parlait de 30.000 francs de l'époque.On en parlait beaucoup

Je crois tout de même que l'immense majorité n'a pris aucun risque. On attendait que les autres aient fait le boulot. Ce qui n'empêche pas que beaucoup n'ont pas hésité à donner un coup de main occasionnel, d'ailleurs beaucoup dans la protection des juifs. Et pourtant on ne connaissait pas le sort qui leur était réservé.

Bien sur, posez moi des questions, je ne suis pas toujours certaine de ne pas répondre à coté.

A bientôt

kassan


 

Voir le Blog de KASSAN : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 14 Déc 2008, 19:05

Bonjour emmanuelle, concernant justement ce que vous appelez le "mythe du Maréchal" pouvez vous nous en dire un peu plus ? comment avez vous perçu le montage de ce mythe ? quel en fut la conséquence sur votre entourage ?


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de KASSAN  Nouveau message 14 Déc 2008, 20:24

Re bonjour

Mon père n'a jamais été un inconditionnel de Pétain, mais dans le milieu des combattants de 14 que nous connaissions bien, il y avait des irréductibles.

Mon père avait un ami, grand amputé qui avait laissé son fils entrer à la milice "parce que c'était le Maréchal qui l'avait dit ". Ce brave homme pour qui nous avions beaucoup de respect a eu de sérieux ennuis au moment de la libération, en particulier avec des résistants de la dernière heure qui voulaient le fusiller. Mon père est intervenu à temps.

Nous avions également un voisin de triste mémoire, il s'appelait Paul Touvietr et occupait unpetit logement dans notre immeuble.

Nous le rencontrions tous les jours dans l'escalier, quand son rôle a commencé a être connu dans le quartier, il ne se séparait plus de son chien berger allemand à l'air menaçant. Je ne peux pas dire qu'il ait eu une attitude inquiétante avec son voisinage.Il vivait alors avec une compagne qui, à ma connaissance a été inquiétée et emprisonnée après la libération.

Je me souviens de la visite à Chambéry du Maréchal, accompagné de l'Amiral Darlan, beaucoup de forces de police, mais il y avait du monde dans les rues.

A bientôt.
KASSAN


 

Voir le Blog de KASSAN : cliquez ici


Re: Les combattants du petit bonheur

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 16 Déc 2008, 08:21

Audie Murphy a écrit:J'aimerais quand même (comme Daniel ?) trouver un jour un livre sonnant un peu comme : Comment je suis devenu collabo. C'est certain que ce sujet n'en est pas un de vantardise, mais avec le recul (60 ans), je suis certain que ça en intéresserait plus d'un.

Oui, Audie, tout a fait comme moi.
Mais a mon avis il faudra attendre que les archives judiciaires des proces d'apres-guerre soient disponibles pour qu'un historien se penche dessus et en tire des conclusions.

Helas, ces archives ne seront declassifiees, sauf erreur de ma part, qu'en 2045, donc pas de publications serieuses avant 2050.
Tout en nous souhaitant mutuellement longue vie sans Halzeimer, Audie, je crains que cela sera un peu tard pour nous !
Les jeunes de ce forum risquent d'avoir a aller voir un medium pour nous transmettre le message via une boule de cristal
;)


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Parachutistes allemands dans le Vercors 
Aujourd’hui, 01:10
par: Soxton 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
Aujourd’hui, 01:04
par: Soxton 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:55
par: Gaston 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 00:45
par: Tri martolod 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 00:37
par: Soxton 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:42
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:30
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: JARDIN DAVID, Signal Corps et 22 invités


Scroll