Connexion  •  M’enregistrer

Ralf Ogorreck - " Les Einsatzgruppen " les groupes

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Ralf Ogorreck - " Les Einsatzgruppen " les groupes

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de °(-_O)°  Nouveau message 29 Juil 2008, 10:57

Cet historien allemand s'est penché sur les différentes missions affectés aux Einsatzgruppen, bien que celles-ci restaient floues et incertaines l'auteur, à l'aide d'archives et de dépositions d'anciens membres de ces commandos d'interventions, réussit à éclaircir et officialiser le rôle des EG.

Bien que certains avis semblent être contradictoires (les accusés jouant sur des stratégies de défenses juridiques) , l'auteur arrive à dater la mise en application de la destruction total des juifs en raison de leur race, mais aussi à nous relater un évènements bouleversant, celui d'une visite du Reichführer SS qui estima que les fusillades était inappropriées pour un génocide; ouvrant ainsi la voie à une autre méthode plus industrialisée.

Un livre que j'ai trouvé au début assez difficile à lire, l'auteur se penche dés le début de l'ouvrage sur des subtilité politique et juridique, néanmoins, le livre s'assouplit au fil de la lecture.
Un livre d'une extrême précision que je recommande à toutes et à tous.

Image

Titre : Les Einsatzgruppen
Auteur : Ralf Ogorreck
Editeur : Calmann Lévy
Nombre de pages : 320
Publication : avril 2007
Prix : 20,90 €
ISBN : 978-2-7021-3799-4


 

Voir le Blog de °(-_O)° : cliquez ici


Re: Ralf Ogorreck - " Les Einsatzgruppen " les gro

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Yak  Nouveau message 29 Juil 2008, 15:22

Un petit pitch des conclusions (date, rôle exact, ect...) serait grandement apprécié...
La visite à Minsk de Himmler le 15 aout 41 est bien connu….même si des choses volontairement absurdes ont été dites…


 

Voir le Blog de Yak : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de °(-_O)°  Nouveau message 31 Juil 2008, 14:47

En ce qui concerne les rôles exacts de chaque EG ou Kommandos, je ne pourrai le faire, la tâche est tout de même fastidieuse, pour cela je resterai dans un caractère généraliste avec des évènements principaux :

-> de Mars à Avril 1941 se met en place le décret sur la juridiction mettant en accord la Whermarcht et les instances de la SS quant à la présence des EG aux arrières de l'armée de terre.

Ce décret a été mis en place afin de :

> permettre aux OKW d'avoir une main mise juridique sur les EG
> l'OKH fixe des ordres de missions claires aux EG .
> éviter les mêmes problèmes qu'en 1939 - 1940 en Pologne, ou des tensions étaient survenues entre la SS et l'armée de terre.


l'axe centrale des missions des EG est "l'écrasement du bolchévisme, la traque et l'élimination des permanents communistes occupant des fonctions importantes au sein du parti ou de l'Etat, de l'intelligentsia judéo-bolchévique, des résistants et des saboteurs et des adversaires virtuels ou réels."

La condition fondamentale de cette mise au point de ces ordres repose sur le fait qu'il soit centré sur l'écrasement du bolchévique, on ne trouve, au cours des semaines et des mois précédant le début de la campagne de Barbarossa (22 juin 1941) aucune archive, trace ou projet de la "solution finale de la question juive".

Néanmoins, des bases seront mise en oeuvre pour l'exercer par la suite. Heydrich réclame le soutient des EG aux pogromes déclenchés par les populations locales de l'est.

> les EG ont donc un ordre de mission claire, le "principe de sécurisation et de pacification" à l'arrière de la Whermarcht pour permettre cette dernière de pouvoir avancer en toute sécurité.

Pour mettre à bien ces objectifs, les troupes de la SS devaient impérativement être plus nombreuses, la SS et les les juristes de la Whermarcht renégocièrent donc certaines modalités de la présence des EG en URSS.
Du fait que l'OKW voulait dégager le plus vite possible le secteur arrière de la Heer, les EG furent dégagés des juridictions de l'armée, les instances internationales des droits de la guerre n'avaient plus aucune légitimités dans les zones de pacifications et de traitements des EG.

L'auteur nous démontre que les ordres de pacifications des zones arrières à l'encontre des commissaires communistes, pillards et saboteurs n'étaient en rien des méthodes de camouflages de quelconques exécutions judéocides, mais correspondait bel et bien aux ordres donnés et à leur mise en oeuvre, jusqu'en Août 1941.

-> Mi juillet 1941.

Dés cette date, les Einsatzkommandos s'en prennent, en très large majorité, aux hommes juifs en age de prendre les armes (16 - 60 ans) utilisant ainsi la situation militaire pour concentrer le rayon d'action sur les juifs; néanmoins, il apparait clairement, aux vus des ordres de missions que les juifs n'étaient pas visés pour des questions raciales.

Page 91 :
témoignage du chauffeur du Standartenführer Blobel:
Citation:
[...] Il (Blobel) donna à peu près cet intitulé à la mission à remplir:
nettoyage du secteur arrière du front de ses éléments hostiles, entre autres, et aussi des adversaires politiques potentiels. On y trouvait des forces hostiles infiltrés, des éléments asociaux, des communistes, mais aussi des juifs. Je dois me corriger sur ce point car, à cette époque, on ne parlait pas encore des juifs. J'ai dû admettre ensuite, devant les faits, que l'on s'en prenait aussi aux juifs.


page 93 :
Citation:
L'objectif du commando (4b) n'était pas centré sur des strates bien définies de la population ou sur des personnes d'appartenance raciale déterminée : c'est plutôt "l'attitude politique" de l'adversaire que l'on considérait comme un danger. Les autres missions n'avaient été fixés que pendant l'intervention et au fur et à mesure.


Les Kommandos et EG étant mis dans une concurrence de résultats, les SS se focalisaient sur de simples accusations et suspicions de la populations locales, celles ci accusaient le plus souvent des juifs. Quand les SS n'avaient pas de listes de commissaires ou de membres communistes, ils s'en prenaient aisément aux juifs.

Les pogroms locaux jouant un grand rôle, nous pouvons relever dans le livre :

Le commandos spécial 4b, de l'EG C arriva en Ukraine à Lemberg et découvrit es milliers de nationaliste ukrainien assassiné par le NKVD, juste avant le retrait de l'armée rouge. Le seul ordre de mission du EK 4b eut été d'identifier les corps avec quelques civils.
je cite :

p.151

[...] Lemberg, [...] Le 30 juin 1941 [...] Un pogrome de trois jours frappa alors les juifs de la ville. La population de Lemberg participa aux exactions et se vengea du massacre des ukrainiens. Le commando spécial 4b n'auraient pas participé, ce jour là, à la persécution des juifs. La milice urbaine ukrainienne, en revanche, prit part à la traque et aux arrestations notamment celle des juifs et des communistes notoires.


et un peu plus loin dans le livre, le chef de commando 4b le Sturmbannführer Hermann apprit par le chef de groupe le Dr Rasch, suite aux découvertes des différentes exactions commis par les russes, l'obligation aux EG de se montrer plus drastique, ainsi un ordre du führer aurait stipuler l'élimination "de tout les éléments hostiles au Reich" et qu'il fallait "considérer les juifs, par principe, comme hostile au Reich.":

p. 152

Le Dr Rasch, à cette occasion, n'a pas pas particulièrement insisté sur les juifs et n'a pas déclaré, par exemple, qu'il fallait exécuter ceux-ci en premier lieu. Il a uniquement mentionné les juifs dans la liste des éléments hostiles au Reich dont il fallait s'occuper.


On peut relever un peu plus loin un autre passage qui démontre que les actions portés ne l'étaient pas pour motif racial, mais bel et bien de sécurisation :

Le 6 juillet 1941 le commando 10b du groupe d'intervention D arrive à Czernowitz, selon la déposition de Persterer, le commando entama la traque des "éléments politiquement suspect", la rafle se fit le 8 juillet, dans la classe dirigeante juive, le lendemain "100 communistes juifs" avaient été exécutés et plus de 500 par les unités roumaines.
Sous prétexte d'un attentat :

p.165
[...] Après l'arrestation d'environ 400 hommes juifs, ceux-ci furent regroupés et soumis à un interrogatoire ; 300 furent relachés et 100 éxécutés.


-> Août - Septembre 1941

Dés 1939 Hitler avait entreprit un programme de déportation de juifs et de polonais hors des territoires intégrés au Reich.

C'est le 31 juillet 1941 (jour ajouté après coût) qu'Heydrich obtient de Göring une lettre lui donnant le pouvoir de mettre en oeuvre des mesures de déportation à l'échelle européenne.
Mais à cette époque, la seule mission de Heydrich était de mettre en place via le RSHA une organisation et infrastructure permettant une déportation massive, condition des futures mesures prises pour l'extermination.

En juillet 1941, selon Nebe, chef du groupe d'intervention B, Himmler lui aurait ordonné de passer l'ordre d' "annoncer une exécution de juifs depuis chaque grande ville". Blume, chef du SK 7a du EG B confirme l'ordre donné par Nebe " De lancer une opération contre les juifs depuis chaque grande ville." En ce qui concerne la déposition de Bradfisch, chef du EK 8 du EG B il ne s'agissait ici que d'un ordre globalisant les juifs et les saboteurs, il dut reconnaitre que l'orde donné était assez flou et "que par principe, il fallait considérer tout juif comme un risque et donc le liquider."

Il ne s'agissait pas là, pour Nebe, d'un ordre d'extermination des juifs.

C'est véritablement au mois d'Août 1941 (pas de date donné dans le bouquin) arrivèrent depuis Berlin des ordres modifiant totalement les ordres des EG, créant ainsi une césure manifeste. Tous les juifs rencontrés devront être abattus et ceux, quelque soit leur âge ou leur sexe.

Bradfisch raconta la visite de Himmler, à Minsk le 14 Août 1941 où ce dernier avait établit qu'il existait désormais un ordre du führer concernant l'élimination systématique des juifs. Le chef de l'EK 8 (Bradfisch) s'évertua même à dater la création des chambres à gaz en racontant qu'Himmler n'avait pas été satisfait des mises en application des fusillades.

p. 194 :

[...] il fallait dessiner et concevoir des stratégies d'extermination suffisamment praticable pour tuer de grands groupes humains sans faire subir une charge importante au personnel chargé de leur mise en oeuvre "ça ne va pas comme ça" aurait finalement dit Himmler au cours de l'exécution, c'est certainement ici que le RFSS a comprit qu'il fallait emprunter d'autres voies et utiliser d'autres méthodes de mise à mort pour mener à bien l'extermination de masse qu'on envisageait - et en a réellement prit conscience. Selon Von dem Bach-Zelewski HSSPF présent sur les lieux, ce fut "l'heure de naissance des chambres à gaz".


C'est au cours du mois d'Août que nombre d'officiers ont demandé leurs mutations (Blume EK 8 EG B, Schultz EK 5 EG C, Kroeger EK 6 EG C, Rasch EG C... ) suite aux ordres concernant l'élimination pour une question raciale de tous les juifs. Mais une autre raison peut être invoqué, les interventions pénibles usaient les hommes et ajouter à cela des femmes et des enfants dérangeaient certains, selon Blume, des hommes de troupes en permissions venaient à Berlin pour lui demander de les muter, se plaignant des charges psychiques allant au delà du supportable.

Le Sturmbannführer Prast, ancien adjoint du chef du commando 10a EG D parle de deux phases d'interventions, la première se déroulant dés leur engagement dans Barbarossa en juin 1941 et la seconde le 15 Aoüt 1941.
La première phase constituait, comme nous l'avons vu, à la traque des bolchéviques, saboteurs et autres partisans la mission était clairement celle de sécuriser les zones arrières de la Whermarcht, c'est dés le 15 Août 1945 à l'entrée du commando, dans la ville de Berezovka, que ce dernier du créer une "césure importante" avec ses anciennes méthodes et ordres de missions. Dés la mi Août (aucune date précise) un ordre du führer avait été transmis à la direction du commando 10 a prévoyant l'élimination de tous les juifs sans distinction d'âge ou de sexe. c'est à partir de Berezovka qu'urent lieu les premiers massacres judéocide.

p. 214

Berezovka est resté clairement gravé dans ma mémoire. C'est là qu'à eu lieu la première opération à grande échelle contre les juifs. Ohlendorf et Seetzer nous ont fait savoir que, à partir de ce moment c'était la solution finale de la question juive. [...]


-> Conclusions.

C'est donc à la mi - Août, entre le 10 et le 17 que tout les EG ont été informés de la liquidation des juifs pour question raciale, seule Nosske chef de l' EK 12 EG D prétend l'avoir été en Septembre 1941 et pas avant.

L'auteur nous précise bien, qu'il s'agit ici de dépositions faites par les accusés de différents EG et EK concernés pour des accusations lourdes et que la plus part des auditionnés créèrent une ligne de défense propre :

> certains accusés se rangèrent derrière une ligne de défense qui stipule que " l'ordre du führer " avait été donné avant Barbarossa, ordre qu'il avait fallut respecter sans condition. ( EG B, Blume qui se défendait en avançant qu'il avait refusé de mettre en application l'ordre de Strekenbach du RSHA I en juin 41, jusqu'en Août, date de sa mutation.)

>d'autres qu'ils n'avaient jamais reçu d' " ordres du führer " et qu'ils ne l'avaient donc, jamais respectés. (Nosske EK 12 EG D)

> et enfin, une troisième défense qui fixa l'ordre du führer au moi d'Août 1941.

Nous voyions que les ordres de EG ont clairement changé et évolué à la fois graduellement mais aussi de manière spectaculaire. Les HSSPF et le RSHA ayant remis la main mise sur les EG, l'OKW n'avait plus son mot à dire. Les raisons invoquées pour liquider pour raison raciale les juifs étaient assez simple et dans la même lignées que les premiers ordres de juin 1941.
Le juif représentait un danger pour l'armée allemande car il est subversif. Au fil de la lecture l'on apprend que l'homme de troupe ne croyait pas vraiment aux raisons données pour justifier les massacres, comme celui qui était avancé que la génération juive suivante se vengera sur les allemands pour le massacre perpétré.

Le livre est extrêmement riche, je le conseil, pour ceux qui veulent creuser de manière juridique ou qui veulent plus de documents de références (il y a 79 pages de notes et sources).

J'espère avoir éclaircis avec mon topo... :mrgreen:


 

Voir le Blog de °(-_O)° : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Yak  Nouveau message 31 Juil 2008, 17:23

Je vais lire tout cela attentivement, merci beaucoup M'sieur.... :cheers:


 

Voir le Blog de Yak : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de °(-_O)°  Nouveau message 31 Juil 2008, 20:14

A me relire, je ne sais pas si mon topo est pertinent et utile ... :roll:


 

Voir le Blog de °(-_O)° : cliquez ici



Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 01:24
par: Manu 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 00:54
par: P. Vian 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la situation désespérée de l’Allemagne 
Aujourd’hui, 00:19
par: Manu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:08
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:34
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
Hier, 23:18
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:15
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium et 11 invités


Scroll