Connexion  •  M’enregistrer

Jacques BELLE - La défaite française, un désastre évitable -

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Focus  Nouveau message 04 Jan 2008, 17:29

Je me trompe peutêtre mais je me pose la question de savoir si le fait de ne pas disposer au mois de l'equivalance aèrienne n'a pas rendu l'alternative plus d!ifficile à tenir entre, en fin de compte une redition (celle de Pétain) et de poursuivre le combat.

Olivier Perronny a dit
Ce qui me choque le plus à la lecture de divers récits et documents sur les combats en Belgique, c'est la faiblesse de la gestion française. Les troupes sur place se battent courageusement, arrêtent, repoussent l'ennemi et rien... L'ennemi se renforce, utilise parfaitement tous les moyens disponibles et finit par l'emporter.


Sans au moins pouvoir faire combat égal au niveau aérien sait - on par ex aloler bombarder les trouppzes nazies repoussées et aglutinées à leur lieu de retraite.
L'artillerie existait bien aussi chez nous mais il fallait la protéger des stukkas et autres "Jabos". Car en entrant en action elle était exposée à leurs attaques

Or, je crois en avoir entendu parler, le premier "soin" des nazis a été de bombarder nos aérodromes.

Ecouter les signes avant courreurs eurent été entr'autres de protéger notre force aérienne, ici, comme chez nos amis d'outre Quiévrain.

Bonne journée / soirée :)


 

Voir le Blog de Focus : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Olivier Perronny  Nouveau message 04 Jan 2008, 18:03

Focus a écrit:(...)

Sans au moins pouvoir faire combat égal au niveau aérien sait - on par ex aloler bombarder les trouppzes nazies repoussées et aglutinées à leur lieu de retraite.
L'artillerie existait bien aussi chez nous mais il fallait la protéger des stukkas et autres "Jabos". Car en entrant en action elle était exposée à leurs attaques

Or, je crois en avoir entendu parler, le premier "soin" des nazis a été de bombarder nos aérodromes.

Ecouter les signes avant courreurs eurent été entr'autres de protéger notre force aérienne, ici, comme chez nos amis d'outre Quiévrain.

Bonne journée / soirée :)


Si je me souviens bien les escadrilles aériennes avaient été dispersées sur l'ensemble du territoire justement pour éviter de servir de cibles (comme plus tard la Luftwaffe au printemps 44). La France ne faisait pas la même guerre que l'Allemagne. Hitler devait mener une guerre courte alors que les Alliés se préparaient à une guerre longue.

Les Allemands concentraient leurs forces sur les points d'attaque alors que la réponse ne pouvaient être équivalente en quantité ( voir en qualité technique ).

Olivier


 

Voir le Blog de Olivier Perronny : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Focus  Nouveau message 04 Jan 2008, 21:21

J'ai habité à Cortil Noirmont, qui fut au bord de la bataille de Gembloux. Les français se sont donné là beaucoup de mal. Les blindés ont bien été utilisés. Ca a permis de donner du temps pour le réembarquement de Dunkerke (4 jours si ma mémiore est bonne).

Là parr exemple, auraient - ils pu tenir plus longtemps ?

Il est vrai qu'on comptait encore sur les Forts comme ceux de Eminnes (que je suis allé visité), Suarlée ... faits pour la gierre 14/18. C'est le cas de le dire, nous étions une guerre en retard.


 

Voir le Blog de Focus : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de clayroger  Nouveau message 04 Jan 2008, 22:10

Focus a écrit:
Là parr exemple, auraient - ils pu tenir plus longtemps ?

Oui probablement. Le Corps de Cavalerie du Gal Prioux devait initialement tenir jusqu'à J+7 sur la trouée de Gembloux.
Mais il n'a pas pu faire mieux que J+5, ce qui est déjà assez remarquable.
Mais l'infanterie a eu le temps de monter en ligne et aurait pu tenir le front sans les ordres de repli donnés par le GQG.

Focus a écrit:Il est vrai qu'on comptait encore sur les Forts comme ceux de Eminnes (que je suis allé visité), Suarlée ... faits pour la gierre 14/18. C'est le cas de le dire, nous étions une guerre en retard.


C'est que justement, la thèse de M. Belle est à l'inverse. Pour lui, les Alliés disposaient d'une armée moderne qui s'est faite battre à cause d'un manque de force moral au niveau du commandement.
En tenant bon en Belgique, il envisage sérieusement l'hypothèse d'une stabilisation du front momentannée et d'une capacité à la contre-attaque avec de franches chances de succès.

@+


 

Voir le Blog de clayroger : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE HALTBEFEHL (suite) 
Aujourd’hui, 04:55
par: François Delpla 
    dans:  Treblinka 1942-1943 
Aujourd’hui, 00:52
par: thucydide 
    dans:  Ecrire l'histoire dans le respect des acteurs. 
Aujourd’hui, 00:46
par: orpo57 
    dans:  [DU 1er JUILLET 2019 au 30 AOÛT 2019] Les véhicules militaires à croix rouge 
Hier, 22:23
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L’empereur Hirohito a été empêché d’exprimer ses remords pour la guerre. 
Hier, 21:22
par: Signal Corps 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Hier, 21:20
par: coyote 
    dans:  Musée de la Libération de Paris - Musée du général Leclerc - Musée Jean Moulin 
Hier, 20:48
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Hier, 20:45
par: NIALA 
    dans:  Les conséquences du "haltbefehl" 
Hier, 20:23
par: brehon 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 20:14
par: François 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Léon Juno, Signal Corps et 8 invités


Scroll