Connexion  •  M’enregistrer

Recherche de références bibliographiques pour...

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de pierre69  Nouveau message 24 Oct 2007, 17:26

Cher Nicolas Bernard, permettez-moi de vous retourner votre compliment , votre intervention n’est vraiment pas « habile ».
Au départ, la question était une demande de bibliographie sur les crimes allemands et soviétiques sur le Front de l’Est, l’ouvrage de Joachim Hoffmann, y est consacré presque entièrement, donnez-moi une raison pour ne pas citer cet ouvrage ? A ma connaissance c’est le seul en langue française.
Maintenant si vous connaissez d’autres ouvrages traduits en français et consacrés aux crimes de l’Armée rouge sur le front de l’Est, n’hésitez pas à nous en faire part, mais j’ai peur que la liste soit extrêmement réduite.
Vous critiquez Hoffmann sans citer une seule ligne précise de son livre, mais l’avez-vous lu ? Et si oui, pensez-vous être plus compétent que lui en ce qui concerne ses travaux sur l’Armée rouge (je fais référence à la masse de documents soviétiques et allemands que Hoffmann a dépouillé pour rédiger son livre et qui sont cités dans la bibliographie de l’ouvrage) ? Vous affirmez que Hoffmann est un « escroc intellectuel », pouvez-nous donnez une preuve de falsification extraite de son livre dans la façon dont Hofmann relate la guerre pratiquée par l’Armée soviétique ?

En ce qui concerne Nolte, je vous ferai remarquer que vous reconnaissez vous-même que Nolte fut un « novateur spécialiste du totalitarisme plusieurs décennies auparavant », vous faites évidemment allusion à ses bouquins sur l’AF, le fascisme italien, et le national-socialisme .
Et puis, vous affirmez que le spécialiste reconnu qu’il était serait devenu un historien « discrédité » ; à mon sens, vous faites preuve là d’un certain sens du raccourci , à moins bien sûr que vous nous donniez un exemple extrait de la « Guerre civile européenne » qui prouverait que Nolte soit un historien pas sérieux
De la même façon vous accusez Nolte de « reproduire de la propagande négationniste », pouvez-vous nous en apporter une preuve extraite de ses écrits ?

Enfin, je ne vous cacherai pas que je n’ai pas pu m’empêcher de sourire à la lecture de la dernière phrase de votre intervention « L'absence de réaction des historiens et des intellectuels français devant cette assimilation des "thèses faurissoniennes" par Ernst Nolte pose plus que jamais la lancinante question des compromissions universitaires en la matière »
Quand on voit à quel « tarif » a été condamné le dernier universitaire français qui s’est risqué à émettre publiquement des critiques sur la justice de Nuremberg et la loi Gayssot (suspension de son boulot pour 5 ans avec réduction de la moitié de son traitement, 3 mois de prison avec sursis, 5 000 euros d’amende, 55 000 euros de dommage et intérêt, publication du jugement dans la presse à ses frais), on ne comprend pas très bien de quelles compromissions universitaires vous voulez parler.
_________________


 

Voir le Blog de pierre69 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 25 Oct 2007, 04:12

pierre69 a écrit:Au départ, la question était une demande de bibliographie sur les crimes allemands et soviétiques sur le Front de l’Est, l’ouvrage de Joachim Hoffmann, y est consacré presque entièrement, donnez-moi une raison pour ne pas citer cet ouvrage ?

Mais Nicolas vient de les donner, les raisons !
Ce livre est une falsification negationniste de plus, pas une source fiable.
Et dans ce domaine, Nicolas est assis sur une montagne de sources, essayer de le contredire a ce niveau promets un debat qui va etre tres... marrant !
Quant a Akribeia...
:roll:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de pierre69  Nouveau message 25 Oct 2007, 10:15

cher Daniel,
je vous pose la même question que j'ai posé à Nicolas Bernard : avez-vous lu ce livre, et si oui, pouvez-vous me donner un exemple de falsification dans la manière dont Hoffmann traite son sujet, à savoir la façon dont l'armée soviétique s'est comporté face à ses adveraires, mais aussi face à ses propres soldats et face aux populations civiles de toute origine ?
Vous me dites que Nicolas est assis sur une montagne de source, ça tombe bien, Hoffmann aussi, elles sont présentées dans la bibliographie à la fin de l'ouvrage.
Je me répéte encore, si vous connaissez d'autres ouvrages en français qui traite de ce sujet sur une période aussi longue (41-45), merci de nous les donner, la discussion s'en trouverait enrichie.
Je n'ai aucune prétention en matière historique, je suis plus "consommateur" (lecteur) que chercheur (universitaire, historien, journaliste...), toutefois j'ai lu cet ouvrage et il est passionnant. Pour beaucoup, les crimes de l'armée soviétique commencent seulement avec la pénétration de l'armée rouge dans le territoire du Reich fin 44 (viols, massacre de civils, massacre de prisonniers, massacre de blessés , pillage, déportation...), or ce que nous apprend Hoffmann, c'est que justement ces pratiques ont commencé dès le début de ce conflit (41), et dans des proportions qu'on a du mal à imaginer avant la lecture de ce bouquin. Ce livre, comme tous les livres, est certainement critiquable sur tel ou tel point, mais la critique doit être argumentée et non pas réduite à une simple diatribe. Ou sinon, ce n'est pas la peine d'intervenir sur ce forum. Quand à savoir si cet ouvrage est négationniste ou pas, je ferai simplement cette remarque : en Allemagne et en France, le négationnisme (négation de la Shoah) est un délit puni par les tribunaux. Or ni en Allemagne, ni en France ce livre n'a été condamné, donc il n'y aucune raison de ne pas en parler.
Pour tout ceux que ce petit débat intéresse je leur conseille la lecture cette fiche de wikipedia en anglais http://en.wikipedia.org/wiki/Joachim_Hoffmann
Chacun pourra se faire librement une idée sur cet auteur et voir quelles sont les publications à son actif.


 

Voir le Blog de pierre69 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 25 Oct 2007, 11:30

Vous ne repondez strictement a aucun des arguments-massues de Nicolas et passez a autre chose...
Technique tres classique.
http://www.phdn.org/negation/recettes.html
:mrgreen:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 25 Oct 2007, 11:36

Il a publié de nombreux livres, dont le plus connu est Stalins Vernichtungskrieg 1941-1945 (La guerre d'extermination de Staline, 1995), dans lequel il affirme que Staline préparait une guerre d'extermination contre l'Allemagne, et que l'attaque allemande de l'Union soviétique fut une guerre préventive.

Il est trés critiqué pour son négationisme de l'Holocauste.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joachim_Hoffmann

C'est votre lien.... tres comique.
:mrgreen:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 25 Oct 2007, 17:45

L'anonyme "pierre69", après avoir tenté de discréditer sur ce forum le procès de Nuremberg et fait l'apologie d'un ouvrage négationniste, prétend répondre à mon article.

L'on verra qu'il utilise les recettes éprouvées des apprenti-négationnistes (voir le lien donné par Daniel Laurent), évitant de répondre aux arguments anéantissant ses affirmations, et tentant par tous les moyens de noyer le poisson.

Au fait.



pierre69 a écrit:Cher Nicolas Bernard, permettez-moi de vous retourner votre compliment , votre intervention n’est vraiment pas « habile ».


Mon intervention se borne à rappeler qu'un ouvrage mis en avant par un anonyme n'était qu'une foutaise négationniste, atteignant le degré zéro sur l'échelle de la vérité historique.

"pierre 69" n'en prend pas acte, et va s'efforcer de défendre ce torchon antisémite. Pas de surprise.



Au départ, la question était une demande de bibliographie sur les crimes allemands et soviétiques sur le Front de l’Est, l’ouvrage de Joachim Hoffmann, y est consacré presque entièrement, donnez-moi une raison pour ne pas citer cet ouvrage ?


J'ai déjà cité ces raisons, dans mon article auquel l'anonyme prétend répondre : l'ouvrage regorge de falsifications historiques, de la thèse du Staline (entouré de conseillers juifs, hein !) s'apprêtant à envahir l'Europe en 1941 à celle remettant en cause le génocide juif.



A ma connaissance c’est le seul en langue française.


La connaissance bibliographique de "pierre 69" est catastrophiquement lacunaire, ce d'autant que j'ai déjà donné une bibliographie sur cette question sur ce forum.

Mais puisqu'il veut des ouvrages sérieux, autant les lui donner.

S'agissant des atrocités allemandes sur le Front de l'Est, il suffit de se reporter aux ouvrages de Raul Hilberg, La destruction des Juifs d'Europe, Gallimard-Folio, 3 volumes, 2007 (éd. définitive) ; Christopher Browning, Des hommes ordinaires, Tallandier, 2007 et Les origines de la Solution finale, Les Belles Lettres, 2007 ; Ralf Ogorrek, Les Einsatzgruppen, Calmann-Lévy, 2007 ; Christian Bernadac, Les assassins, France-Empire, 1984 ; Gaël Eismann & Stefan Martens, Occupation et répression militaire allemands, Autrement, 2007 ; Alexander Dallin, La Russie sous la botte nazie, Fayard, 1970. Et j'en passe... En anglais, voir l'ouvrage fondamental de Geoffrey P. Megargee, War of annihilation. Combat and genocide on the Eastern Front, Rowman & Littlefield Publishers Inc., 2006.

S'agissant des atrocités soviétiques, le public français a eu l'occasion d'y avoir accès par le biais de deux célèbres ouvrages grand public, l'un de Cornelius Ryan, La dernière bataille, Robert Laffont, 1967 ; l'autre d'Antony Beevor, La chute de Berlin, Livre de Poche, 2004. Voir également le toujours pertinent Alexander Werh, La Russie en guerre, 2 volumes, Stock, 1965.



Maintenant si vous connaissez d’autres ouvrages traduits en français et consacrés aux crimes de l’Armée rouge sur le front de l’Est, n’hésitez pas à nous en faire part, mais j’ai peur que la liste soit extrêmement réduite.


En quoi le fait (discutable, voir les références ci-dessus) que peu d'ouvrages en français traitent des crimes de guerre soviétiques est-il pertinent ? D'abord, les archives soviétiques sont encore en cours d'exploitation, ce qui est d'ailleurs rendu difficile par la politique d'opacité pratiquée par le gouvernement Poutine. Ensuite, de nombreux travaux anglo-saxons ont traité de ces questions - bref, les historiens n'ont pas délaissé ce champ de recherche.



Vous critiquez Hoffmann sans citer une seule ligne précise de son livre,


Mensonge. Voir mon article précédent.



mais l’avez-vous lu ?


Je ne cause que des livres que j'ai lus. Que ces livres constituent des foutaises ou pas. J'ai hélas du me coltiner un certain nombre de lectures négationnistes, pour mieux connaître l'"argumentaire" (vicieux et vicié) de cette secte.



Et si oui, pensez-vous être plus compétent que lui en ce qui concerne ses travaux sur l’Armée rouge (je fais référence à la masse de documents soviétiques et allemands que Hoffmann a dépouillé pour rédiger son livre et qui sont cités dans la bibliographie de l’ouvrage) ?


La question n'est pas de savoir qui je suis, mais de juger de la qualité d'un ouvrage qui verse dans la falsification négationniste. Pour ma part, je me contente de faire référence à des travaux d'historiens qui étudient sérieusement les archives, eux, qui ne les dénaturent ni ne les falsifient, eux, bref qui font leur job de manière responsable, eux. Rien à voir avec un escroc antisémite tel que Joachim Hoffman.



Vous affirmez que Hoffmann est un « escroc intellectuel »,


Je n'affirme pas. Je démontre. Voir mon article supra.



pouvez-nous donnez une preuve de falsification extraite de son livre dans la façon dont Hofmann relate la guerre pratiquée par l’Armée soviétique ?


Nous touchons là à l'apogée de la malhonnêteté intellectuelle. J'ai déjà donné des exemples. Beaucoup, même. L'anonyme "pierre 69", au lieu d'en tenir compte, d'en prendre acte, nie carrément leur existence. Pas de surprise.



En ce qui concerne Nolte, je vous ferai remarquer que vous reconnaissez vous-même que Nolte fut un « novateur spécialiste du totalitarisme plusieurs décennies auparavant », vous faites évidemment allusion à ses bouquins sur l’AF, le fascisme italien, et le national-socialisme .
Et puis, vous affirmez que le spécialiste reconnu qu’il était serait devenu un historien « discrédité » ; à mon sens, vous faites preuve là d’un certain sens du raccourci , à moins bien sûr que vous nous donniez un exemple extrait de la « Guerre civile européenne » qui prouverait que Nolte soit un historien pas sérieux


"pierre 69" souffre de difficultés de lecture. J'avais pourtant bel et bien écrit que Nolte était un "novateur spécialiste du totalitarisme plusieurs décennies auparavant". J'aurais peut-être du préciser : dans les années 60 et 70. Il y a trente ou quarante ans. Une paille.

Le problème est que Nolte a sombré dans les thèses les plus absurdes au cours des années 80, prétendant d'abord que les atrocités nazies n'avaient été commises qu'en guise de "réponse" aux atrocités bolcheviques. Bref, tout était de la faute des communistes, Hitler et ses sbires ayant simplement eu recours à une auto-défense "musclée". Ce faisant, il allait se faire copieusement réfuter par un nombre considérable de critiques argumentées - voir les ouvrages cités.

Nolte s'est depuis radicalisé, en se rapprochant des négationnistes, ce qui ipso facto achève de le discréditer.



De la même façon vous accusez Nolte de « reproduire de la propagande négationniste », pouvez-vous nous en apporter une preuve extraite de ses écrits ?


"pierre 69" s'obstine à nier les références produites. Pas de surprise. Voir mon article plus haut.

On notera que pas un instant "pierre69" ne remet en cause une ligne de mon article initial. Ne serait-ce qu'en produisant des faits, des arguments. Pas de surprise.



Enfin, je ne vous cacherai pas que je n’ai pas pu m’empêcher de sourire à la lecture de la dernière phrase de votre intervention « L'absence de réaction des historiens et des intellectuels français devant cette assimilation des "thèses faurissoniennes" par Ernst Nolte pose plus que jamais la lancinante question des compromissions universitaires en la matière »
Quand on voit à quel « tarif » a été condamné le dernier universitaire français qui s’est risqué à émettre publiquement des critiques sur la justice de Nuremberg et la loi Gayssot (suspension de son boulot pour 5 ans avec réduction de la moitié de son traitement, 3 mois de prison avec sursis, 5 000 euros d’amende, 55 000 euros de dommage et intérêt, publication du jugement dans la presse à ses frais), on ne comprend pas très bien de quelles compromissions universitaires vous voulez parler.


"pierre69" nous cause d'un "universitaire français", qui n'est autre que... Bruno Gollnisch, ponte du Front national, lequel avait bel et bien énoncé de la propagande négationniste - voir cet excellent article de Gilles Karmasyn. Ledit Gollnisch a d'ailleurs piteusement battu en retraite, et reconnu en audience que "l’extermination organisée des juifs d’Europe par le régime nazi pendant la seconde guerre mondiale constitue un crime contre l’humanité non contestable perpétré notamment par l’utilisation des chambres à gaz". :mrgreen:
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 25 Oct 2007, 18:10

pierre69 a écrit:cher Daniel,
je vous pose la même question que j'ai posé à Nicolas Bernard : avez-vous lu ce livre, et si oui, pouvez-vous me donner un exemple de falsification dans la manière dont Hoffmann traite son sujet, à savoir la façon dont l'armée soviétique s'est comporté face à ses adveraires, mais aussi face à ses propres soldats et face aux populations civiles de toute origine ?


Encore une fois, tel n'est pas le sujet d'Hoffmann. Cet escroc négationniste (pléonasme) soutient que Staline, conseillé par des Juifs (Lazare Kaganovitch, Lev Mekhlis, Ilya Ehrenbourg), avait planifié l'invasion de l'Europe en 1941, que Hitler l'a heureusement devancé, puis que l'Armée rouge s'est enfermée dans une spirale ininterrompue de crimes (contre ses propres soldats, contre les innocents soldats allemands, et contre les femmes et les enfants allemands) selon une logique de guerre totale visant l'extermination des Allemands, ce qui est inepte en soi.

S'il faut tenir compte d'impératifs politiques visant à rendre la guerre "inexpiable", donc à stimuler la résistance soviétique que d'aucuns jugent, en 1941-1942, près de s'effondrer, le mauvais traitement des prisonniers de guerre allemands résulte également de l'incapacité des Soviétiques à assurer de confortables assises alimentaires et logistiques (les peuples d'U.R.S.S. ont encore connu la famine, en temps de guerre). Quant à la campagne de terreur à l'encontre des civils allemands déclenchée en 1944, elle visait à semer la panique chez l'adversaire, à accélérer l'effondrement du Reich : en avril 1945, la politique gouvernementale soviétique changera du tout au tout, et reviendra à la normale, non sans mal eu égard la légendaire indiscipline militaire des armées russes.

Bref, ce sont là des éléments que l'on nomme "contexte". Ce que ne retient évidemment pas Hoffmann.



Vous me dites que Nicolas est assis sur une montagne de source, ça tombe bien, Hoffmann aussi, elles sont présentées dans la bibliographie à la fin de l'ouvrage.


Sources falsifiées, manipulées à l'envi, extraites de leur contexte. Pour prouver par exemple que Staline préparait ses armées à envahir l'Europe, notre négationniste reprend les mêmes éléments maintes fois réfutés depuis près de vingt ans...



Je me répéte encore, si vous connaissez d'autres ouvrages en français qui traite de ce sujet sur une période aussi longue (41-45), merci de nous les donner, la discussion s'en trouverait enrichie.
Je n'ai aucune prétention en matière historique, je suis plus "consommateur" (lecteur) que chercheur (universitaire, historien, journaliste...),


Nous allons voir ça. Considérez-vous, comme à présent M. Gollnisch, que "l’extermination organisée des juifs d’Europe par le régime nazi pendant la seconde guerre mondiale constitue un crime contre l’humanité non contestable perpétré notamment par l’utilisation des chambres à gaz" ?



toutefois j'ai lu cet ouvrage et il est passionnant. Pour beaucoup, les crimes de l'armée soviétique commencent seulement avec la pénétration de l'armée rouge dans le territoire du Reich fin 44 (viols, massacre de civils, massacre de prisonniers, massacre de blessés , pillage, déportation...), or ce que nous apprend Hoffmann, c'est que justement ces pratiques ont commencé dès le début de ce conflit (41), et dans des proportions qu'on a du mal à imaginer avant la lecture de ce bouquin. Ce livre, comme tous les livres, est certainement critiquable sur tel ou tel point, mais la critique doit être argumentée et non pas réduite à une simple diatribe.


Dit-il d'un article qui cite faits et arguments. Pas de surprise : quand un argument gêne, on nie son existence.




Ou sinon, ce n'est pas la peine d'intervenir sur ce forum. Quand à savoir si cet ouvrage est négationniste ou pas, je ferai simplement cette remarque : en Allemagne et en France, le négationnisme (négation de la Shoah) est un délit puni par les tribunaux. Or ni en Allemagne, ni en France ce livre n'a été condamné, donc il n'y aucune raison de ne pas en parler.


Logique boiteuse. Hitler n'a jamais été condamné par une cour de justice, donc il n'est pas criminel ?

Hoffmann énonce des mensonges négationnistes. Il a témoigné en faveur d'un négationniste allemand en 1996, au cours du procès intenté à ce dernier. Il publie dans des revues négationnistes. Son livre est chaudement recommandé par les négationnistes. Mais à part ça, non, Joachim Hoffmann n'est pas négationniste !



Pour tout ceux que ce petit débat intéresse je leur conseille la lecture cette fiche de wikipedia en anglais http://en.wikipedia.org/wiki/Joachim_Hoffmann
Chacun pourra se faire librement une idée sur cet auteur et voir quelles sont les publications à son actif.


Même cet article reconnaît que votre idole est négationniste...
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de pierre69  Nouveau message 25 Oct 2007, 18:14

réponse à Daniel Laurent

Je pensais que ces informations pêchées sur wikipedia en anglais (reproduites partiellement plus loin par mes soins) vous aurait intéressé ainsi que les lecteurs éventuels, mais apparemment, vous préférez vous contenter de l’accusations gratuite de wikipedia en français qui n’avancent aucune citation d’Hoffmann pour étayer son propos

J’ai l’impression, mais peut être que je me trompe, que vous parlez de ce livre et de son auteur sans l’avoir lu, pour reprendre votre expression, je trouve ça « très comique » de votre part.

Je pense que le curriculum vitae de Hoffmann suffit pour qu’on parle sérieusement de son livre et de son contenu en dépassant le stade de l’injure et de la caricature (escroc intellectuel, négationniste…)
Mon propos ne va pas plus loin. Je n’ai rien à vendre. Je ne roule pour personne. J’encourage simplement les gens à se faire leur opinion par eux-mêmes. Pour ce qui est des accusations de Nicolas Bernard, j’ai bien l’intention d’y répondre, mais encore faudrait-il m’en laisser le temps, il s’est écoulé 3 mois entre le moment où j’ai cité ce livre pour la première fois et le « foin » que cela a déclenché, il n’y a pas le feu au lac.

Toutefois, je voudrais préciser deux choses :

1) l’ouvrage est préfacé de façon élogieuse par le Dr Manfred Kehrig, je vous laisse le loin de chercher quelle était la fonction ce monsieur en RFA au moment de la parution de ce bouquin (réédité 3 fois en Allemagne)

2) Hoffmann est partisan de l’idée selon laquelle au moment où le IIIe reich a attaqué l’URSS, cette dernière était également sur le point de le faire, cette idée est développée dans un chapitre entier qui fait 45 pages et intitulé « Comment Hitler devança l’attaque de Staline », l’ouvrage comporte 446 pages annexes comprise, 45 pages sur 446, ça veut dire qu’il n’est pas vrai d’affirmer que « Son ouvrage "majeur" (au sens de "falsification majeure"), Stalins Vernichtungskrieg. Planung, Ausführung und Dokumentation 1941-1945, tentait médiocrement d'établir la thèse d'un Hitler pacifiste qui aurait devancé l'ignoble Staline un certain 22 juin 1941, lequel se préparait à lancer ses hordes de soudards à l'assaut de l'Europe », ce n’est pas l’objet du livre, l’objet de son livre c’est type guerre qu’ont mené Staline et son armée

Pour la suite, un peu de patience

extraits de wikipedia version anglaises, attention les passages polémiques ont été enlevés par mes soins

Joachim Hoffmann was born in Königsberg, East Prussia in 1930. In the latter stages of World War II Hoffmann's family were among many ethnic Germans in eastern Europe who fled west to Germany to avoid the advancing Red Army. There the family settled in Berlin, becoming citizens of West Germany.

From 1951 Hoffmann studied modern history, eastern European history and comparative ethnology at the Free University of Berlin and University of Hamburg. In 1959 he finally received his PhD in history. From 1960 until 1995 Hoffmann was working in the German Armed Forces Military History Research Office, where his field of expertise was the “Armed Forces of the Soviet Union”. In his later years he held the post of scientific director. In these years he was also awarded prizes for his work, such as the “Dr. Walter-Eckhardt” Award (1991) and the “General Andrej Andrejewitsch Wlassow” Cultural Prize (1992). After Hoffmann had retired in 1995, he continued to work as an independent author.

He died in February 2002.[1]

[edit] Work

Hoffmann published a large number of books and articles about the political, diplomatic and military history of the 20th century and the German-Soviet war (1941-1945). Most of his works were based on little-known topics like „Deutsche und Kalmyken 1942 bis 1945“ (Germans and the Kalmyk people) (1977), „Die Ostlegionen 1941 bis 1943“ (1981) and „Kaukasien 1942/43 - Das deutsche Heer und die Orientvölker der Sowjetunion“ (Caucasus 1942/43 - The German army and the eastern peoples of the Soviet Union) (1991). Also in 1984 he published the book „Die Geschichte der Wlassow-Armee“ (History of the Russian Liberation Army) (1984). This work became very popular. With the support of Aleksandr Solzhenitsyn it was also introduced in Russia in 1990, where it caused great controversy.

[…]

Selected Works
* Die Ostlegionen 1941 - 1943. Turkotartaren, Kaukasier, Wolgafinnen im deutschen Heer, 1976
* Deutsche und Kalmyken 1942 - 1945, 3. Auflage 1977
* Der Angriff auf die Sowjetunion, in: Das Deutsche Reich und der Zweite Weltkrieg, mit Jürgen Förster; Horst Boog, 1987
* Kaukasien 1942/43. Das deutsche Heer und die Orientvölker der Sowjetunion, 1991
* Die Angriffsvorbereitungen der Sowjetunion 1941 ,in: Zwei Wege nach Moskau. Vom Hitler-Stalin-Pakt bis zum "Unternehmen Barbarossa" , München und Zürich 1991
* Stalins Vernichtungskrieg 1941-1945, Herbig Verlag, [3rd edition] 1999 ISBN 3-7766-2079-X
o Reviewed by R.C.Raack in Slavic Review Vol. 55, No. 2 (Summer, 1996), pp. 493-494
* Berlin Friedrichsfelde. Ein deutscher Nationalfriedhof, 2001
* Die Tragödie der 'Russischen Befreiungsarmee' 1944/45. Wlassow gegen Stalin, Herbig Verlag, 2003 ISBN 3-7766-2330-6
English Edition: Stalin`s War of Extermination, 1941-1945, Capshaw, Al 35742 USA, ISBN 0-9679856-8-4


 

Voir le Blog de pierre69 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 25 Oct 2007, 18:29

Ou à présent nous allons voir "pierre 69" à l'oeuvre dans le caviardage de texte...


pierre69 a écrit:extraits de wikipedia version anglaises, attention les passages polémiques ont été enlevés par mes soins

Joachim Hoffmann was born in Königsberg, East Prussia in 1930. In the latter stages of World War II Hoffmann's family were among many ethnic Germans in eastern Europe who fled west to Germany to avoid the advancing Red Army. There the family settled in Berlin, becoming citizens of West Germany.

From 1951 Hoffmann studied modern history, eastern European history and comparative ethnology at the Free University of Berlin and University of Hamburg. In 1959 he finally received his PhD in history. From 1960 until 1995 Hoffmann was working in the German Armed Forces Military History Research Office, where his field of expertise was the “Armed Forces of the Soviet Union”. In his later years he held the post of scientific director. In these years he was also awarded prizes for his work, such as the “Dr. Walter-Eckhardt” Award (1991) and the “General Andrej Andrejewitsch Wlassow” Cultural Prize (1992). After Hoffmann had retired in 1995, he continued to work as an independent author.

He died in February 2002.[1]

[edit] Work

Hoffmann published a large number of books and articles about the political, diplomatic and military history of the 20th century and the German-Soviet war (1941-1945). Most of his works were based on little-known topics like „Deutsche und Kalmyken 1942 bis 1945“ (Germans and the Kalmyk people) (1977), „Die Ostlegionen 1941 bis 1943“ (1981) and „Kaukasien 1942/43 - Das deutsche Heer und die Orientvölker der Sowjetunion“ (Caucasus 1942/43 - The German army and the eastern peoples of the Soviet Union) (1991). Also in 1984 he published the book „Die Geschichte der Wlassow-Armee“ (History of the Russian Liberation Army) (1984). This work became very popular. With the support of Aleksandr Solzhenitsyn it was also introduced in Russia in 1990, where it caused great controversy.

[…]

Selected Works
* Die Ostlegionen 1941 - 1943. Turkotartaren, Kaukasier, Wolgafinnen im deutschen Heer, 1976
* Deutsche und Kalmyken 1942 - 1945, 3. Auflage 1977
* Der Angriff auf die Sowjetunion, in: Das Deutsche Reich und der Zweite Weltkrieg, mit Jürgen Förster; Horst Boog, 1987
* Kaukasien 1942/43. Das deutsche Heer und die Orientvölker der Sowjetunion, 1991
* Die Angriffsvorbereitungen der Sowjetunion 1941 ,in: Zwei Wege nach Moskau. Vom Hitler-Stalin-Pakt bis zum "Unternehmen Barbarossa" , München und Zürich 1991
* Stalins Vernichtungskrieg 1941-1945, Herbig Verlag, [3rd edition] 1999 ISBN 3-7766-2079-X
o Reviewed by R.C.Raack in Slavic Review Vol. 55, No. 2 (Summer, 1996), pp. 493-494
* Berlin Friedrichsfelde. Ein deutscher Nationalfriedhof, 2001
* Die Tragödie der 'Russischen Befreiungsarmee' 1944/45. Wlassow gegen Stalin, Herbig Verlag, 2003 ISBN 3-7766-2330-6
English Edition: Stalin`s War of Extermination, 1941-1945, Capshaw, Al 35742 USA, ISBN 0-9679856-8-4


Tous les passages de l'article biographique de Wikipedia traitant du négationnisme évident du personnage ont été effacés par "pierre 69", qui bien évidemment s'abstient sciemment de produire le lien.

Motif : "passages polémiques". Qu'on en juge - voir le lien cité dans le paragraphe précédent.

Quant au fait que Manfred Kehrig (ancien directeur des archives militaires allemandes) se soit fourvoyé - par pur copinage - à signer la préface du torchon de Joachim Hoffmann, il ne prouve rien en soi, sinon que décidément, même de bons historiens peuvent tomber dans le panneau... Kehrig s'est d'ailleurs fait réprimander à ce sujet, et s'il a maintenu sa préface - re-par pur copinage avec son ami Hoffmann - il n'en a pas moins tenu indiquer qu'elle n'engageait que lui, et non un quelconque institut historique fédéral.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de pierre69  Nouveau message 25 Oct 2007, 22:45

Nicolas Bernard, la colère vous aveugle
si vous remontez calmement l'historique de ce fil, vous verrez qu'aujourd'hui même, j'ai donné en premier (moi et personne d'autre) l'adresse de la fiche wikepedia anglaise en invitant les internautes à s'y rendre pour se faire leur propre opinion
voyant comment avez réagi Daniel Laurent, j'ai pensé préférable de sélectionner moi-même les éléments qui me semblaient les plus pertinents pour connaitre le parcours d'Hoffmann et son domaine de compétence,
que vous n'aimiez pas ce que je dis c'est votre droit le plus strict, si je craignais la critique je ne serai pas venu sur ce forum, mais de grace, ne m'accusez pas de turpitude que je n'ai pas commise, mon dossier est déjà bien assez noirci...
à bientôt


 

Voir le Blog de pierre69 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 01:24
par: kfranc01 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 00:25
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:24
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 23:16
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:31
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 22:08
par: Manu 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Hier, 21:46
par: alfa1965 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 21:10
par: kfranc01 
    dans:  recherches sur le parcours de mon arrière grand père 
Hier, 21:09
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium, Facebook [BOT] et 11 invités


Scroll