Connexion  •  M’enregistrer

Présumé Jean Moulin...une nouvelle histoire de la Résistance

Venez nous présenter votre dernière lecture ou des ouvrages qui vous tiennent particulièrement à coeur.
Parlons des dernières parutions concernant la seconde guerre mondiale.
Une belle photo de la couverture est toujours la bienvenue...
MODÉRATEURS: Gherla, Marc_91

_________________________________________________________________________

Image
La Bibliothèque du Portail : Les Livres de Référence, les Meilleures présentations ...
La Bibilothèque de Référence sur la Seconde Guerre Mondiale => Cliquez ici

Présumé Jean Moulin...une nouvelle histoire de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tom  Nouveau message 28 Jan 2007, 19:58

Présumé Jean Moulin (17 juin 1940 - 21 juin 1943), Esquisse d'une nouvelle histoire de la Résistance, 920 pages de Jacques Baynac va paraître chez Grasset au prix de 33 euros.

Ayant lu deux fois (je l'avais trouvé un peu confus lors de ma première lecture) l'ouvrage très controversé, mais très documenté de Jacques Baynac, Les secrets de l'affaire Jean Moulin (Archives inédites sur la Résistance), Seuil, 1998, dans lequel il innocente Hardy dans l'"affaire de Caluire" et suggère que Jean Moulin, juste avant son arrestation par Barbie, était sur le point de "lâcher" de Gaulle pour les Américains, j'attends avec une certaine impatience la parution de son nouveau livre.

Dans le dernier Historia, Rémi Kauffer, professeur à l'IEP de Paris, écrit : "Fort d'archives inédites (...), (Jacques Baynac porte) un regard différent sur Jean Moulin comme sur la Résistance elle-même. (...) Sur ce point, il est toutefois malaisé de faire la part des éléments objectifs apportés par Baynac et celles de ses inclinaisons personnelles, qui le portent à présenter la Résistance intérieure comme seule source de légitimité future. (...) Le désir de minimiser le rôle du général de Gaulle, l'obsession de déshabiller Charles (de Gaulle) (...) pour habiller Jean (Moulin) constituent d'ailleurs, et de loin, les points les plus faibles du livre. (...)

Baynac tente enfin de résoudre l'énigme de Caluire. Selon sa contre-enquête, Hardy n'aurait pas trahi. Ni lui ni personne d'autre, même si l'auteur s'interroge sur le rôle d'Henri Aubry. Mise sous pression par la "certitude" d'un débarquement allié "imminent" (fruit d'une intox britannique, NDLR), la Résistance accumulait les imprudences. Fuites, filatures, documents saisis et aveux partiels arrachés sous la torture auraient alors permis à Klaus Barbie de connaître la date et le lieu de la réunion.

En bref, il s'agit là d'une oeuvre d'historien originale, mais discutable sur beaucoup de points. Avec polémique à la clé ? Baynac accuse, en effet, Cordier et Crémieux-Brilhac d'avoir caviardé certains passages de documents qui n'allaient pas dans leur sens..."

En tout cas, je suis très intéressé par sa démonstration concernant le rôle de Hardy dans l'"affaire de Caluire", car je n'ai jamais pu totalement suivre ceux qui, en grande partie pour des raisons idéologiques (Hardy était anticommuniste), prétendaient qu'il avait trahi Jean Moulin. En effet, pour faire court, si Hardy, après être tombé aux mains de Barbie, lui a certainement fait croire qu'il acceptait de collaborer, il n'a fait arrêter aucun des dirigeants de la Résistance qu'il a ensuite rencontrés et n'a pas demandé à participer à la fameuse réunion de Caluire, connue de beaucoup de gens dont certains étaient filés par la "Gestapo". Il est vrai que de nombreuses questions restent toutefois posées sur son cas, comme le souligne Henri Noguères dans son excellent compte rendu de la page 409 à la page 474 du tome 3 (1972) de sa monumentale Histoire de la Résistance en France publiée chez Robert Laffont...
Dernière édition par Tom le 17 Fév 2007, 14:07, édité 1 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Présumé Jean Moulin...une nouvelle histoire de la Résist

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 28 Jan 2007, 20:45

Tom a écrit:Ayant lu deux fois (je l'avais trouvé un peu confus lors de ma première lecture) l'ouvrage très controversé, mais très documenté de Jacques Baynac, Les secrets de l'affaire Jean Moulin (Archives inédites sur la Résistance), Seuil, 1998, dans lequel il innocente Hardy dans l'"affaire de Caluire" et suggère que Jean Moulin, juste avant son arrestation par Barbie, était sur le point de "lâcher" de Gaulle pour les Américains, j'attends avec une certaine impatience la parution de son nouveau livre.


Controversé, sûrement. Très documenté, oui. Mais totalement erroné : sans aucun doute. Baynac prétendait dans ce livre que le célèbre résistant a essayé de composer avec les services secrets américains, ayant cru que De Gaulle ne ferait finalement pas le poids. C'est dans ce contexte qu'il aurait rencontré un agent US le 19 juin 1943, en Avignon. La Gestapo aurait eu vent du rendez-vous et aurait filé Moulin jusqu'au fameux coup de filet de Caluire deux jours plus tard...

Que cette thèse ne résiste pas à l'analyse, même des plus superficielles, a été parfaitement démontré par Daniel Cordier (Jean Moulin. La République des catacombes, Gallimard, 1999, p. 792-794 et p. 860-876). Enumérons quelques motifs :

1) Barbie, lorsqu'il effectue l'arrestation de Caluire, est censé, à suivre Baynac, connaître Moulin ; or il mettra quatre jours à l'identifier, après l'avoir confondu avec deux autres Résistants...

2) Les archives de la RAF prouvent que l'agent américain que Moulin aurait rencontré le 19 juin... a en réalité été parachuté le 20 ! Ce qui rend dès lors toute rencontre avec Moulin impossible, ce dernier se trouvant à Lyon du 19 au 21...



Dans le dernier Historia, Rémi Kauffer, professeur à l'IEP de Paris, écrit : "Fort d'archives inédites (...), (Jacques Baynac porte) un regard différent sur Jean Moulin comme sur la Résistance elle-même. (...) Sur ce point, il est toutefois malaisé de faire la part des éléments objectifs apportés par Baynac et celles de ses inclinaisons personnelles, qui le portent à présenter la Résistance intérieure comme seule source de légitimité future. (...) Le désir de minimiser le rôle du général de Gaulle, l'obsession de déshabiller Charles (de Gaulle) (...) pour habiller Jean (Moulin) constituent d'ailleurs, et de loin, les points les plus faibles du livre. (...)


Je m'en doute. Daniel Cordier a déjà eu l'occasion d'exécuter ces assertions, déjà formulées dans Les secrets de l'affaire Jean Moulin.



Baynac tente enfin de résoudre l'énigme de Caluire.


Etrange tentative, de sa part, puisqu'il prétend l'avoir déjà résolue dans son livre paru en 1998...



Selon sa contre-enquête, Hardy n'aurait pas trahi. Ni lui ni personne d'autre, même si l'auteur s'interroge sur le rôle d'Henri Aubry. Mise sous pression par la "certitude" d'un débarquement allié "imminent" (fruit d'une intox britannique, NDLR), la Résistance accumulait les imprudences. Fuites, filatures, documents saisis et aveux partiels arrachés sous la torture auraient alors permis à Klaus Barbie de connaître la date et le lieu de la réunion.


En fait, Jacques Baynac n'avance aucune véritable preuve. Rien que des hypothèses, des questions, et des omissions.



En bref, il s'agit là d'une oeuvre d'historien originale, mais discutable sur beaucoup de points. Avec polémique à la clé ? Baynac accuse, en effet, Cordier et Crémieux-Brilhac d'avoir caviardé certains passages de documents qui n'allaient pas dans leur sens..."


Connaissant le personnage de Jacques Baynac, ce type de remarque ne me surprend nullement.



En tout cas, je suis très intéressé par sa démonstration concernant le rôle de Hardy dans l'"affaire de Caluire", car je n'ai jamais pu totalement suivre ceux qui, en grande partie pour des raisons idéologiques (Hardy était anticommuniste), prétendaient qu'il avait trahi Jean Moulin.


Si les mobiles de certains étaient idéologiques, il convient de ne pas généraliser. Nombre d'historiens, d'Henri Noguères à Jean-Pierre Azéma, estiment que la culpabilité de René Hardy est probable, du moins la thèse la plus vraisemblable.

Il ne faut pas non plus oublier les motifs idéologiques... des défenseurs de René Hardy, à savoir, essentiellement, la lutte contre le communisme. Je ne reviendrai pas sur le cas de ses ex-amis Frenay et Bénouville. Le second acquittement de René Hardy, obtenu en 1950 à la minorité de faveur, n'a-t-il pas eu lieu alors que l'armée française combattait le Viet-Minh en Indochine ?



En effet, pour faire court, si Hardy, après être tombé aux mains de Barbie, lui a certainement fait croire qu'il acceptait de collaborer, il n'a fait arrêter aucun des dirigeants de la Résistance qu'il a ensuite rencontrés


Pour une raison très simple. Barbie tient à l'utiliser pour faire tomber l'homme qui obsède la Gestapo en France : Max, alias Moulin. Les autres n'ont aucune importance. C'est pourquoi, parce que le "boucher de Lyon" sait qu'il a attrapé une proie prometteuse, il lui faut éviter de griller Hardy, pas comme cet abruti de Dunker (Gestapo de Marseille) avec Multon.



et n'a pas demandé à participer à la fameuse réunion de Caluire,


Il n'a pas refusé non plus...

D'ailleurs, à l'exception de Bénouville - qui a gardé l'information pour lui, non point pour faire tomber Moulin, mais parce qu'il avait besoin de René Hardy pour renforcer l'influence de son réseau au cours de la réunion -, Hardy s'est bien gardé de révéler sa "mésaventure". Il mentira, sur ce point, pendant des années, et c'est sur ce mensonge qu'il sera acquitté, une première fois, en 1947.



connue de beaucoup de gens dont certains étaient filés par la "Gestapo".


Le seul cas véritablement troublant, c'est à dire le cas où il demeure qu'une filature était possible, reste Aubry. Mais j'aurais tendance à penser que sans Hardy, Barbie ne serait arrivé à rien. De surcroît, je pense qu'Aubry a pu être filé suite à sa rencontre avec Hardy, le 20 juin, près du Pont Morand - où se tenait Barbie...



Il est vrai que de nombreuses questions restent toutefois posées sur son cas, comme le souligne Henri Noguères dans son excellent compte rendu de la page 409 à la page 474 du tome 3 (1972) de sa monumentale Histoire de la Résistance en France publiée chez Robert Laffont...


Je crois surtout que ces questions portent sur des détails sans importance, liés aux lacunes de la mémoire humaine, et gonflés depuis par la polémique.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 29 Jan 2007, 13:59

:D D'accord avec toi, Nicolas, dans l'ensemble...

Deux points toutefois à brûle-pourpoint (sans avoir revu les détails de l'"affaire") :

1. Hardy connaissait-il Jean Moulin ? Si oui et s'il désirait vraiment le "donner" à Barbie, pourquoi ne l'a-t-il pas identifié à Caluire ?

Nicolas écrit :
Barbie, lorsqu'il effectue l'arrestation de Caluire, est censé, à suivre Baynac, connaître Moulin ; or il mettra quatre jours à l'identifier, après l'avoir confondu avec deux autres Résistants...


2.

Nicolas écrit :
Le seul cas véritablement troublant, c'est à dire le cas où il demeure qu'une filature était possible, reste Aubry. Mais j'aurais tendance à penser que sans Hardy, Barbie ne serait arrivé à rien. De surcroît, je pense qu'Aubry a pu être filé suite à sa rencontre avec Hardy, le 20 juin, près du Pont Morand - où se tenait Barbie...


Il me semble qu'il a été démontré qu'Aubry était suivi depuis plusieurs semaines. En outre, à Caluire, Barbie connaissait son TOUT RECENT PSEUDO : "Thomas" !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 29 Jan 2007, 16:24

Tom a écrit::D D'accord avec toi, Nicolas, dans l'ensemble...

Deux points toutefois à brûle-pourpoint (sans avoir revu les détails de l'"affaire") :

1. Hardy connaissait-il Jean Moulin ?


Non (à ma connaissance).



Si oui et s'il désirait vraiment le "donner" à Barbie, pourquoi ne l'a-t-il pas identifié à Caluire ?


Pour trois raisons :

1) Il n'avait jamais vu "Max" (à ma connaissance) ;

2) Moulin ne se trouvait pas dans la salle de réunion, à l'étage, mais dans la salle d'attente, suite à une erreur commise par la bonne.

3) Il était prévu que Hardy "s'évade", et il fallait éviter de perdre du temps.



Il me semble qu'il a été démontré qu'Aubry était suivi depuis plusieurs semaines.


Ce n'est pas si évident. Et lorsque Aubry se rend au Pont-Morand pour son rendez-vous avec Hardy, c'est avec ce dernier que se trouve Barbie (caché derrière son journal). C'est donc que Barbie a suivi Hardy, et non Aubry.



En outre, à Caluire, Barbie connaissait son TOUT RECENT PSEUDO : "Thomas" !


Parce qu'il lui a été révélé par Hardy, qui connaissait ledit pseudo.

La preuve ? La simple filature de "Thomas", à la supposer établie, aurait permis à Barbie de connaître ses faits et gestes, mais pas un tel détail...

Au final, cette confessionde Barbie, tout de rage satisfaite, à Aubry au moment de la rafle, constitue une autre preuve accablante contre Hardy.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 30 Jan 2007, 15:50

J'avais mis un texte sur l'affaire de Caluire, il y a à peu près un an, et qui semblait le meilleur texte rigoureux sur le sujet mais je ne le retrouve pas en faisant "rechercher". Hilarion (je crois?) m'avait demandé les sources que je lui aies fourni. Si quelqu'un retrouve! (c'était écrit en noir sur fond orangé?).

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 30 Jan 2007, 16:10

C'est . Enfin, crois-je.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 31 Jan 2007, 10:45

Exact, merci Nicolas, ce Beaucoudray a fait effectivement un excellent article synthétique, étayé et argumenté. Ce n'était pas Hardy mais Lydie Bastien, un livre a été fait sur elle et après sa mort elle a laissé des textes qui ont permis de résoudre à quasi 90% l'énigme Jean Moulin.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 31 Jan 2007, 13:29

Même si je pense qu'elle a joué un rôle clef dans l'affaire - son attitude pourrait expliquer la trahison de René Hardy -, je crois me souvenir que certaines de ses affirmations étaient sujettes à caution. D'aucuns lui ont reproché d'en rajouter, voire sa mythomanie totale.

S'agissant de Caluire, je considère que ses déclarations ne se heurtent point aux faits connus, et mieux : elles les complètent et les éclairent.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 31 Jan 2007, 18:12

bon, ben, Tom, t'as plus qu'à aller voir là où t'indiques Nicolas. Bonne lecture (et lis tout) :mrgreen:

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 31 Jan 2007, 18:15

Nicolas Bernard a écrit:Même si je pense qu'elle a joué un rôle clef dans l'affaire - son attitude pourrait expliquer la trahison de René Hardy -, je crois me souvenir que certaines de ses affirmations étaient sujettes à caution. D'aucuns lui ont reproché d'en rajouter, voire sa mythomanie totale.
S'agissant de Caluire, je considère que ses déclarations ne se heurtent point aux faits connus, et mieux : elles les complètent et les éclairent.


Oui, certainement, d'abord parce que c'est une femme (donc menteuse par essence) (élément non objectif) et ensuite parce que c'était une grande courtisane avide d'argent. Pour le reste, ça semble coller.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA BIBLIOTHEQUE DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
il y a 57 minutes
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  GMC gazogène ? 
Hier, 22:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll