Connexion  •  M’enregistrer

le zombie aux yeux bridés sur grand écran.....

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

le zombie aux yeux bridés sur grand écran.....

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Marc Binazzi  Nouveau message 01 Mar 2006, 13:41

Aujourd'hui Télérama annonce la sortie d'un film consacré à Hiro Hito, joué par l'acteur japonais (pour faire pendant à 'Geisha' ils auraient pu prendre un Chinois.....) Issei Ogata, du réalisateur russe Sokourov, auteur de Moloch en 1999.

Sur la connaissance qu'avait Hiro Hito des horreurs de l'armée nippone le commentaire reste vague et se contente de rappeler les travaux de l'historien Edward Behr. D'après la photo la ressemblance entre l'acteur et le personnage est saisissante, reste à savoir si le déplacement en vaut la peine.

Coïncidence amusante, Télérama passe ensuite à un film d'horreur ("Hostel") dans lequel on assiste à (je cite) "l'énucléation au chalumeau d'une étudiante japonaise". Y a-t-il un lien de parenté entre le Hiro Hito de Sokourov et l'étudiante japonaise de Eli Roth, mystère, mais si Nicolas Bernard lit le présent message, il peut me contacter par e-mail et nous étudierons la possibilité d'aller voir un de ces deux films.

Je précise également à l'intention de ceux qui ne sont pas familiers des salles de torture qu'une "énucléation" n'a rien à voir avec le largage d'une bombe nucléaire, c'est juste une opération de chirurgie faciale qu'on peut en effet régler au chalumeau, mais avec une cuiller c'est aussi rapide et moins salissant. :oops:


 

Voir le Blog de Marc Binazzi : cliquez ici


Re: le zombie aux yeux bridés sur grand écran.....

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 01 Mar 2006, 14:12

Marc Binazzi a écrit:Aujourd'hui Télérama annonce la sortie d'un film consacré à Hiro Hito, joué par l'acteur japonais (pour faire pendant à 'Geisha' ils auraient pu prendre un Chinois.....) Issei Ogata, du réalisateur russe Sokourov, auteur de Moloch en 1999.

Sur la connaissance qu'avait Hiro Hito des horreurs de l'armée nippone le commentaire reste vague et se contente de rappeler les travaux de l'historien Edward Behr. D'après la photo la ressemblance entre l'acteur et le personnage est saisissante, reste à savoir si le déplacement en vaut la peine.


Ce film perpétue la vision d'un empereur martyr freiné dans son désir de paix par d'abjects millitaires anonymes. Aux dires mêmes de Sokourov, Hiro Hito doit être considéré comme "le plus grand pacifiste du 20ème siècle." (!!!!!!!??????????)


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Marc Binazzi  Nouveau message 01 Mar 2006, 15:52

Pas grave, j'ai toujours rêvé de voir à quoi ressemblait une "énucléation au chalumeau"...


Cela dit, l'empereur qui était fasciné par Charlie Chaplin sans avoir jamais vu un de ses films -- dixit Téléramassis..... -- ça doit être un morceau d'anthologie, non?


 

Voir le Blog de Marc Binazzi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 01 Mar 2006, 16:55

Marc Binazzi a écrit:Pas grave, j'ai toujours rêvé de voir à quoi ressemblait une "énucléation au chalumeau"...


Cela dit, l'empereur qui était fasciné par Charlie Chaplin sans avoir jamais vu un de ses films -- dixit Téléramassis..... -- ça doit être un morceau d'anthologie, non?


Cette affirmation m'apparaît douteuse. Comme Staline, Hiro Hito était un fan de tout ce qui touche au cinéma et aux actualités cinématographiques. Ses proches racontent qu'il passait plusieurs heures à regarder des films américains et qu'il serait notamment devenu un admirateur de Disney; d'où sa visite à Disneyland en 1975 et son achat d'une montre à l'effigie de Mickey Mouse...

http://www.adamdorman.com/preview.php?TableName=flash_clocks&image=0

La symbolique du film "Hiro Hito = pacifiste amoureux de son peuple" perd beaucoup de sa pertinence lorsque l'on connaît la vérité. Je viens d'ailleurs de voir que "Libération" fait une critique mitigée du film et le considère comme une oeuvre de propagande négationniste.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Igor  Nouveau message 01 Mar 2006, 17:40

Romuald, si tu es as le temps et la volonté, pourrais-tu nous écrire une critique détaillée du film ? Au point de vue historique en tout cas.
Merci d'avance.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 01 Mar 2006, 20:51

Igor a écrit:Romuald, si tu es as le temps et la volonté, pourrais-tu nous écrire une critique détaillée du film ? Au point de vue historique en tout cas.
Merci d'avance.


Et bien, sans être vraiment détaillée, voici une petite critique personnelle.

Troisième volet d'une trilogie dont les deux premiers ont été consacrés à Hitler (Moloch 1999) et Lenine (Taurus 2001) , Soleil a pour objectif de décrire la métamorphose de Hiro Hito, dieu vivant qui s'incarne en humain au cours de la période suivant l'arrivée des soldats américains en sol japonais.

D'entrée de jeu, Sokourov a déclaré au Festival de Berlin : "Je ne suis pas intéressé à l'histoire ou à la politique, je ne suis pas réellement intéressé aux événements historiques ou à la période particulière, je suis plus intéressé à l'humain."

Cette confession illustre parfaitement la nature de ce film aux teintes de gris et de vert foncé. Hiro Hito y est présenté comme un somnanbule, parfaitement inconscient et isolé du reste du monde. Ce somnabulisme touche tout le récit qui est présenté sans aucun contexte historique comme si le monde faisait partie du rêve de l'empereur. Ce dernier s'éveille peu à peu à l'horreur de la guerre et prend conscience de la dévastation de son pays occupé.

La première scène nous le montre ainsi en train de s'interroger sur sa nature divine alors qu'un serviteur l'habille. Il déambule ensuite, toujours coupé du monde, vers Mac Arthur qui, hésitant tout d'abord sur le sort à réserver à Hiro Hito : la mort, comme le désirent les méchants soviétiques, ou la vie, se rallie à la seconde option en constatant qu'il avait rencontré "le premier gentillhomme japonais jugé par la force de son courage."

En fait, la seule source historique consultée par Sokourov semble avoir été les mémoires de Mac Arthur puisque tout le film est conforme à la vision propagandiste du général.

Divisé en deux parties, la première se déroulant essentiellement dans le bunker impérial et la seconde montrant le choc des cultures avec quelques américains qui ridiculisent l'empereur pour son manque de prestance, Soleil se veut fondamentalement une allégorie sur le sacrifice. Sacrifice d'un dieu devenu humain qui privilégie la vie de ses sujets à l'honneur de sa nation et où des images de vagues tumultueuses côtoient des poissons-bombardiers pendant que Hiro Hito erre entre deux mondes, apprenant au passage coment ouvrir les portes (!!!!).

L'un des dernières scènes où il retrouve tendrement l'impératrice laisse songeur, Sokourov veut-il démontrer que le dieu incarné déborde d'amour à l'image d'un enfant au coeur pur ?

En fait, le seul intéret du film réside dans la performance d'Issei Ogata, (semble-t-il le Steve Martin japonais), un acteur qui a accepté d'incarner l'empereur dans un rôle à contre-emploi et que Sokourov a dû faire surveillé par des garde-du-corps de peur qu'un extrêmiste japonais ne l'assassine pour avoir osé prêter ses traits à Michi Shôwa...


Image


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Marc Binazzi  Nouveau message 01 Mar 2006, 21:21

romualdtaillon a écrit:
En fait, le seul intéret du film réside dans la performance d'Issei Ogata, (semble-t-il le Steve Martin japonais)




Ce n'est pas un peu insultant pour Ogata par hasard? Steve Martin, acteur américain encore peu (et heureusement pour nous!) connu hors des frontières US, me semble très porté sur les rôles de crétin congénital: cela dit, il débarque bientôt dans un remake de la panthère rose!

Pour revenir à Soukourov, quel sera le quatrième 8) volet de sa trilogie? Pinochet vu par Thatcher, sa grande admiratrice (Augusto et Margaret) ou les derniers jours de Ceaucescu???


 

Voir le Blog de Marc Binazzi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 01 Mar 2006, 21:39

Marc Binazzi a écrit: Ce n'est pas un peu insultant pour Ogata par hasard? Steve Martin, acteur américain encore peu (et heureusement pour nous!) connu hors des frontières US, me semble très porté sur les rôles de crétin congénital: cela dit, il débarque bientôt dans un remake de la panthère rose!


Non, non il semble qu'Ogata soit un acteur burlesque au Japon ! Quant à Martin j'ai bien apprécié "Man with two brains"

Image

et "Dead men don't wear plaids", une caricature des films policiers des années 1930 avec de véritables extraits de films d'époque, façon "Zelig".

Image

Pour revenir à Soukourov, quel sera le quatrième 8) volet de sa trilogie? Pinochet vu par Thatcher, sa grande admiratrice (Augusto et Margaret) ou les derniers jours de Ceaucescu???


Il pourrait aussi faire une tétralogie avec un volet sur Pol pot et la candeur de l'idéaliste...


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 01 Mar 2006, 21:56

Je partage la critique sur Steve Martin dont les mimiques sont toujours du pareil au même et qui m'a fait rire seulement une fois, dans Voyage tout risque, et encore, c'est John Candy qui était réellement la vedette incontestée de cette comédie de situations.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 01 Mar 2006, 22:10

Audie Murphy a écrit:Je partage la critique sur Steve Martin dont les mimiques sont toujours du pareil au même et qui m'a fait rire seulement une fois, dans Voyage tout risque, et encore, c'est John Candy qui était réellement la vedette incontestée de cette comédie de situations.


Je crois me souvenir que vous n'aviez pas rigolé non plus au visionnement de Moloch...


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Suivante

Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
il y a 54 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 09:31
par: Powerhouse 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Aujourd’hui, 09:25
par: Shelburn 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 08:48
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 08:40
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 08:31
par: frontovik 14 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 07:50
par: iffig 
    dans:  588eme NBAP 
Aujourd’hui, 07:08
par: Marc_91 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 06:18
par: P. Vian 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium, Jumbo et 8 invités


Scroll