Connexion  •  M’enregistrer

Band of Brothers : la valeur de la reconstitution historique

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de Marechal Italo Balbo  Nouveau message 01 Fév 2006, 22:55

À noter un petit erreur dans la série, en concernat la France... Dans l'episode où la compagnie Easy découvre le camp de concentration les soldats passent à côté de deux soldats françaises qui touent un prisioner allemand. Ces françaises portent les uniformes tipiques de la drôle de guerre, c'est l'uniform kakhi du poilou avec le casque adrien. En 1945 las forces françaises portaient des modèles alliés, sourtout américaines, peut être quelque element français (le casque adrien, par exemple), mais il me semble peu probable un uniform et equipement français complète...
amicalement


 

Voir le Blog de Marechal Italo Balbo : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 02 Fév 2006, 17:13

Salut Kelilean, intéressant ton analyse, mais j'ai remarqué d'autre petite chose si tu me le permet pour "le ravin sanglant"
Pour les Jagdpanther j'ai aussi remarqué cette énormitée, je crois qu'il y en avait 2 dans la série en plus, pas qu'un, les pauvre paras en face aurait eu très mal si sa avait été le cas..
(et dans la série il en détruise un de face au bazooka lol!)


Je ne crois pas qu'il y ait deux Jagdpanther dans la série, le même est utilisé à deux reprises dans la bataille du Ravin Sanglant et dans la bataille de Nuenen (épisodes 3 et 4). Si tu parles du blindé détruit au bazooka dans l'affrontement du Bloody Gulch, c'est un StuG III qui est éliminé et pas un Jagpanther (je le dis dans mon commentaire), il n'y a aucun doute !.

Enfin, moi le nombre de mg42 m'a un peut surpris dans cette épisode, le bruit était mal reproduit, mais c'était le bruit de la mg42 dans les autre épisode de la même série donc j'en déduit que...
Le nombre en effet, je disait en contant bien les petite flame crépitante sur l'horizon quand les paras son pris par surprise , ont peut remarquer que le nombre est énorme, je me suis pas amusé à le compter, mais bon...

Toi qui connais très bien les force en présence à cette époque peut tu en effet confirmer la véracitée de mes soupçons?

A + est bravo pour ton analyse


Peut-être que le nombre de MG 42 à disposition des paras allemands est exagéré, mais il faut aussi faire remarquer que les départs de tirs ne sont pas forcément tous ceux de MG 42... il peut y avoir des MP 40, des FG 42, que sais-je encore !.

Je voulais dire aussi que la critique des épisodes suivants arrivera dès que possible, désolé j'ai du boulot en ce moment !.

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Re: Episode 7 : Point de rupture

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Kanemoto  Nouveau message 02 Fév 2006, 20:09

[quote="Kelilean"]La rencontre de Hoobler avec le capitaine SS à cheval n'a vraisemblablement pas eu lieu. Carwood Lipton dit que c'est une histoire vraie, mais Malarkey n'en a aucun souvenir. Celui-ci affirme que le pistolet avec lequel Hoobler s'est tiré dessus par accident est un « Browning .45 », sans doute en fait un 9 mm Browning (P-35) Hi-Power, qui ressemble beaucoup au pistolet américain .45. Malarkey dit aussi qu'Hoobler avait ce pistolet depuis déjà quelque temps, avant ce tragique accident, et qu'il avait l'habitude de se ballader avec cette arme dans sa poche, ôtant ou remettant souvent la sécurité. En tout cas, Malarkey n'a jamais été le récipiendaire d'un Luger.

Image
Un pistolet P-35 cal. 45 Hi Power.

quote]

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le browning GP35 et le Colt 1911 sont tous les deux des créations de John.Moses.Browning, l'homme qui a pratiquement tout inventé en matière d'armement (Winchester Mle 1886, 1892, 1895 ,mitrailleuse de .30 et .50, colt 1911 + des tas de pistolets encore en usage de nos jours.

Sur le front russe, les militaires allemands préféraient de loin le GP35 à leur P.08, beaucoup plus fiable et accessoirement un chargeur de 13 cartouches


 

Voir le Blog de Kanemoto : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Capitaine DesVosges  Nouveau message 02 Fév 2006, 21:02

Kelilean a écrit: c'est un StuG III qui est éliminé et pas un Jagpanther (je le dis dans mon commentaire), il n'y a aucun doute !.

Peut-être que le nombre de MG 42 à disposition des paras allemands est exagéré, mais il faut aussi faire remarquer que les départs de tirs ne sont pas forcément tous ceux de MG 42... il peut y avoir des MP 40, des FG 42, que sais-je encore !.


Pour le Stug voila qui est beaucoup plus clair pour moi, je me disais aussi au bazooka :roll: passont :)

Pour les Mg42 vu qu'ont entend que le bruis de crépitement des mg42 je pense que seul les Mg tirais, enfin je peut me tromper, quand au FG42, générallement sur 5 unitées de FallshirmJager de 10 hommes en normandie, seul 1 seul était équipés de FG42 me semble t'il... sa me paraitrait donc bizard que les crépitement soi des FG42.. mais bon la supositions est possible :D

Merci a toi pour l'analyse :wink:


 

Voir le Blog de Capitaine DesVosges : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Kanemoto  Nouveau message 03 Fév 2006, 09:26

au niveau sonore, la MG42 avait un bruit spécifique facilement reconnaissable en raison de sa cadence de tir de 1200 coups/minute, en fait on entend un bruit quasi continu contrairement aux autres armes automatiques


 

Voir le Blog de Kanemoto : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de Capitaine DesVosges  Nouveau message 03 Fév 2006, 11:16

Je le sais bien, le son d'une mg42 peut faire penser à une toile qui se déchire, mais dans la série nous avons des MG42 tirant avec un bruit faisant plus un "tuguduc" ou un tacatac que le vrai bruit de la MG42 :wink:


 

Voir le Blog de Capitaine DesVosges : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Kanemoto  Nouveau message 03 Fév 2006, 23:03

ce sont surement des MG42 post DGM; pour tous les pays qui l'on utilisée ensuite, la première modification d'après guerre a été de limiter la cadence de tir à 800 coups/minute (comme l'AA52 française)


 

Voir le Blog de Kanemoto : cliquez ici


Episode 8 : la Patrouille

Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 04 Fév 2006, 15:32

Cet épisode est en lui-même assez sombre, vu à travers le retour de Webster à la Easy Company -lui-même considéré comme un tire-au-flanc pour avoir manqué Bastogne et le reste de la bataille des Ardennes-, avec une situation statique sur le plan des opérations, des querelles de personnes (on met encore l'accent, notamment, sur le caractère lunatique du sergent Martin -personnage assez peu sympathique, en somme, mais c'est un avis personnel), etc.

Le 5 février 1945, la Easy monte en ligne. Le 506th PIR doit relever le 313rd Infantry Regiment de la 79th US I.D., à Haguenau, une petite ville de près de 18 000 habitants. Cette cité est construite de part et d'autre de la Moder, un affluent du Rhin. La position occupée par la Easy se situe sur le flanc droit du 506th, au confluent de la Moder et d'un canal qui traverse la ville et qui doit couper un des méandres de la rivière. L'unité s'installe dans les bâtiments de la rive droite (au sud), les Allemands étant retranchés dans ceux de la rive gauche (nord). La rivière est en crue et a une largeur variant entre 30 et 100 m. Les deux berges sont trop éloignées pour y lancer des grenades, mais elles étaient à portée de tir des fusils, mitrailleuses ou mortiers. Les deux camps ont le soutien de leur artillerie ; les Allemands ont même installé à l'arrière de leur front un canon sur voie ferrée, datant apparemment de la Première guerre mondiale et d'un calibre de 305 mm (?).

Il y a un doute au sujet de la participation de Webster lui-même au sein de la patrouille qui franchit la rivière pour faire des prisonniers allemands. Un des détails les plus surprenants est aussi le fait que le capitaine Winters et le lieutenant Spears examinent le front sans prendre la moindre protection, complètement à découvert, en plein jour. Non seulement cela peut indiquer les intentions de son camp à l'ennemi, mais de surcroît les deux officiers peuvent être facilement éliminés par un tireur embusqué. Cependant, Webster, dans ses écrits, confirme cet état de fait. Le fait qu'aucun sniper allemand ne prenne à partie ces deux officiers bien en vue démontre que l'armée allemande commence alors à manquer de mordant, ainsi que le rapporte un officier du 501st P.I.R., le lieutenant Russo.

La seconde patrouille demandée par le colonel Sink et finalement avortée sur ordre de Winters laisse aussi perplexe : il était de bon sens à l'époque, en Alsace, de ne pas envoyer deux patrouilles par le même chemin et pour grosso modo le même objectif au-delà de la rivière Moder, sans quoi les hommes formant le détachement risquait fort de tomber dans une embuscade allemande. Sink attendait-il vraiment que ses hommes franchissent à nouveau la rivière 24 h plus tard ? Il est impossible de vérifier, mais il est certain que la décision de Winter a sauvé plusieurs vies ce jour-là.

La scène de la patrouille elle-même est relativement bien faite, même si les mouvements des « raiders » de l'autre côté de la rivière sont simplifiés par commodité. Par contre, comme de coutume ou presque, les effets visuels sont excellents, telles les balles traçantes ou la bande son des MG 42 et autres armes automatiques -ainsi que celle des impacts. Pourtant, on sait que la Easy Company avait prévue un barrage d'artillerie et de mortiers sur tous les points suspects environnant le secteur de la patrouille. D'autre part, on avait réquisitionné un canon antichar de 57 mm emprunté à la division pour viser un objectif hors d'atteinte des autres armes. Le Private Eugene E. Jackson qui décède à la suite de ses blessures, après avoir été blessé par les éclats de sa propre grenade, est mentionné par Ambrose dans son ouvrage sur la Easy Company comme un remplaçant arrivé durant la campagne de Hollande ; pourtant, cet homme apparaît déjà dans la liste de ceux décorés en Normandie du Combat Infantry Badge.

Une des plus grosses erreurs de l'épisode reste le sort de l'Allemand capturé et blessé abandonné sur la berge opposée avant le franchissement lors du retour. En fait, l'ex-prisonnier est laissé sur un point de la berge où il peut voir à l'envie toute l'activité américaine en face, puisque Webster et ses camarades ne veulent pas lui porter secours. Ces derniers subissent alors régulièrement le tir d'un canon automoteur de 75 mm, et Webster décide d'aller achever l'Allemand avec sa baïonnette, mais il ne le fait pas pour deux raisons : un barrage de mortiers écrase régulièrement la rive adverse, et il soupçonne que les Allemands utilisent en fait le blessé pour monter un piège aux Américains qui tenteraient de le faire taire ou de le récupérer. En définitive, après plusieurs jets de grenade infructueux, c'est Cobb qui arrive à lancer correctement celle qui fait disparaître ce voisin inopportun.
Dernière édition par Kelilean le 04 Fév 2006, 19:25, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de Drade  Nouveau message 04 Fév 2006, 18:21

Merci Keli, toujours aussi intéressant !!
On se demande effectivement pourquoi aucun allemand ne tire sur Winters et les autres quand ils examinent - manifestement sans aucune inquiétude - la rive opposée !!!
La traversée de la rivière qui se passe sans aucun problème laisse aussi perplexe !! Aucune sentinelle, aucun dispositif de surveillance côté opposé !!
Cordialement.

Ps : désolé : "à l'envi" sans e ( ma mère était instit !!).


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 05 Fév 2006, 21:44

Effectivement, la traversée de la rivière sans aucune opposition peut paraître surprenante... cependant, les Allemands avaient sans doute pris soin de ne pas s'exposer trop près des berges, l'ouvrage d'Ambrose parle d'ailleurs de nombreux "cartons" effectués par les snipers américains sur la rive d'en face...

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 00:17
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 00:11
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:05
par: kfranc01 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Hier, 21:56
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll