Connexion  •  M’enregistrer

10 secondes de liberté

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

10 secondes de liberté

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 17 Jan 2016, 14:42

10 secondes de liberté, de Stephen Hopkins. Jesse Owens aux Jeux de Berlin.

http://www.cinemaclock.com/que/montreal ... eos/203260


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2244
Inscription: 15 Fév 2009, 13:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Re: 10 secondes de liberté

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Jan 2016, 14:55

Bonjour et merci Carcajou
Le titre original du film est "Race" (en Anglais)

10 SECONDES DE LIBERTÉ se déroule entre 1934 et 1936 et débute alors que le sprinteur Jesse Owens est recruté et entraîné par Larry Sneider.
Jesse domine rapidement le circuit des compétitions nationales.
Entre-temps, à Berlin, la réalisatrice Leni Riefenstahl tente de naviguer à travers les politiques du Reich et d'amadouer le ministre de la propagande, Goebbels, afin de tourner un documentaire sur les Jeux olympiques.
Alors que les nazis refusent de laisser les noirs et les juifs concourir aux jeux, l'avocat américain Brundage signe un accord afin que les Afro-Américains et Juifs d'origine américaine puissent y participer.
Les Jeux approchent et la participation de Jesse devient donc un enjeu crucial.
Y participera-t-il, malgré le régime nazi?

http://www.cinemamontreal.com/films/10- ... berte-2016

Bien amicalement et bon dimanche
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61319
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 10 secondes de liberté

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 17 Jan 2016, 15:05

Merci pour les informations Prosper et bonne journée !


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2244
Inscription: 15 Fév 2009, 13:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Re: 10 secondes de liberté

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 13 Fév 2016, 18:14

Le Journal de Montréal

13 février 2016

Maxime Demers

L'histoire de Jesse Owens tournée à Montréal

« L'histoire de Jesse Owens a beau se dérouler entre Berlin et l'Ohio (où l'athlète s'est préparé pour les Olympiques), c'est à Montréal que l'essentiel du film a été tourné. Deux producteurs québécois (Louis-Philippe Rochon et Dominique Séguin) ont été impliqués dans ce projet financé à 67% au Québec (le budget total tourne autour de 30 millions) et plusieurs artistes québécois ont travaillé étroitement avec le cinéaste Stephen Hopkins (24 heures chrono) pour la réalisation du film.

«En gros, c'est un film québécois et canadien qui raconte une histoire américaine, mais surtout universelle», résume Louis-Philippe Rochon en entrevue au Journal.

«On a tourné six semaines à Montréal et trois semaines à Berlin (le film est coproduit par l'Allemagne). On a beaucoup tourné dans un dépotoir à neige de Longueuil où on a recréé des pistes de course en terre battue. Aujourd'hui, les pistes sont synthétique. Mais à l'époque de Jesse Owens, dans les années 1930, c'était en terre battue. On a reproduit tous les stades sur la même piste, incluant celui de Berlin, grâce à la magie du cinéma! On a aussi beaucoup tourné dans le Vieux-Montréal.

Dépassement de soi

10 secondes de liberté raconte donc la fabuleuse histoire de Jesse Owens, un Afro-américain issu d'une famille pauvre qui est devenu en 1936 le premier athlète américain à remporter quatre épreuves d'athlétisme sur piste ( le 100 m, le 200 m, le relais 4x100m et le saut en longueur). Il a réussi ces exploits sous les yeux d'Adolf Hitler, qui comptait se servir des Jeux Olympiques de Berlin pour démontrer sa théorie de la supériorité de la race aryenne.

«Hitler, en 1936, voulait que les Allemands gagnent tout. Il n'a donc pas du tout apprécié de voir un Afro-américain gagner quatre médailles d'or sous son nez», rappelle l'entraîneur d'athlétisme québécois Daniel St-Hilaire qui a travaillé comme consultant sur le film et qui a entraîné les acteurs à courir comme les athlète de l'époque.

« Jesse Owens représente le retour aux valeurs premières du sport et du mouvement olympique, ajoute-t-il. «Comme il le dit lui-même dans le film, quand il court, il ne voit pas la couleur de la peau des autres coureurs. Il voit juste des athlètes courir, vite ou moins vite. C'est comme ça que le sport olympique devrait être pratiqué: sans préjugés, sans tricherie et sans corruption. Le film parle de détermination et de dépassement de soi. J'espère que sa sortie va inciter le mouvement olympique à revenir aux valeurs premières du sport.»

L'acteur canadien Stephan James (Selma) prête ses traits à Jesse Owens dans le film 10 secondes de liberté.

Le Journal de Montréal. samedi 13 février 2016. section weekend cinéma. p-36.


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2244
Inscription: 15 Fév 2009, 13:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici



Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Metz 1944 
il y a moins d’une minute
par: Powerhouse 
    dans:  Une Traction pour Jean Moulin, saison 2 le démontage 
il y a 9 minutes
par: tractionpourjmoulin 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 20 minutes
par: PHILIPPE77 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
il y a 24 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 32 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La Bataille des Ardennes- Participation belge. 
Aujourd’hui, 10:40
par: Powerhouse 
    dans:  Centenaire bataille de Cambrai 
Aujourd’hui, 09:34
par: dominord 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 09:19
par: dominord 
    dans:  LE HALTBEFEHL (suite) 
Aujourd’hui, 08:30
par: François Delpla 
    dans:  10ème US Armored Division "TIGER" 
Aujourd’hui, 07:55
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités


Scroll