Connexion  •  M’enregistrer

Diplomatie de Volker Schlondorff

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 20 Fév 2014, 07:13

Dans l'Express http://www.lexpress.fr/culture/scene/du ... 62570.html , à propos de la pièce de 2011, le point de vue d'un des "grands éditorialistes" du temps, Christophe Barbier :

Aurore douce sur Paris, aube d'apocalypse pourtant. En ce 25 août 1944, les charges sont prêtes et les cibles identifiées : la capitale va se déchirer d'explosions, ponts et monuments vont s'effondrer, la Seine va déborder et c'est dans une ville fantôme que pénétreront les colonnes alliées. L'oeil sur l'horizon, la main sur le détonateur, le général Von Choltitz s'apprête à entrer dans l'Histoire comme l'homme qui a rasé Paris. Un pan de mur pivote, un passage secret s'entrouvre et le consul de Suède, Raoul Nordling, surgit. Le diplomate va affronter le militaire pour éviter le pire. Parce que la guerre est perdue pour l'Allemagne, l'un veut détruire Paris, l'autre, la sauver. Avec un tel sujet, on espérait un verbe plus fondamental et des dialogues plus inspirés, mais le plaisir est là, enfant d'une situation dramatique et d'une interprétation intense. Niels Arestrup est un Choltitz tendu comme un buffle, à la fois bourreau et condamné. A ce soldat de plomb, Dussollier oppose la légèreté ironique et presque tendre du diplomate humaniste. Duo majeur et efficace. Le destin tient parfois à un cordon Bickford.


C'est touchant, une naïveté d'enfant !
Qu'on se rassure, l'adulte ne perd pas ses droits : en quête d'éléments négatifs pour équilibrer son papier, ce Barbier dépourvu de la malice de Figaro s'en prend au verbe et aux dialogues !

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 20 Fév 2014, 11:31

Une lueur dans une critique http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... 5948,d.d2k de la pièce de Cédric Gely, signée Corinne Denailles :


Le film Paris brûle-t-il de René Clément est sorti sur les écrans en 1966, l’année de la mort de Dietrich von Choltitz, ce général, paraît-il amoureux de Paris, qui n’a pu se résoudre, le 25 août 1944, à exécuter l’ordre d’Hitler de raser la ville. Mais peut-être était-ce parce qu’il n’avait déjà plus les moyens de faire autrement comme l’ont dit les résistants. Choltitz, sur les conseils du consul suédois Raoul Nordling, a-t-il choisi d’être un héros d’après-guerre pour éviter la cour martial qui le menaçait s’il détruisait Paris ? En tout cas, il a lui-même veillé à peaufiner sa légende dans ses mémoires.


Nous allons pouvoir compter les réserves de ce genre dans les louanges des semaines à venir, pour mesurer les dégâts.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 04 Mar 2014, 07:54

Guère d'évolution, semble-t-il, à la veille de la sortie tambourinée.
Entendu beaucoup de journalistes généralistes répéter que "tout était miné", précisant selon l'humeur : la tour Eiffel, l'Arc de triomphe, Notre-Dame etc.
Rappel : seuls quelques ponts l'ont été, de l'aveu de Choltitz lui-même dans ses mémoires.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de ANCIENFACTEUR  Nouveau message 04 Mar 2014, 08:22

On a beaucoup parlé il y a quelques années à propos d'un passage de Paris brule-t-il à la télé, des mensonges et des omissions de Choltitz, et des
otages fusillés en douce pour rien, .et du coup de BLUFF, faisant croire à Hitler que la ville de Paris était totalement minée. Personne n'a put confirmer
son rappel à Berlin, en cas de non exécution du plan de destruction de la capitale.


 

Voir le Blog de ANCIENFACTEUR : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 04 Mar 2014, 08:27

Choltitz, prisonnier de guerre, était hors d'atteinte, mais beaucoup des personnels sous ses ordres, et notamment tous les officiers SS, avaient évacué en bon ordre... sans s'attarder à faire sauter le moindre édifice. Si le Führer était réellement fâché, il ne tenait qu'à lui d'en fusiller un ou deux.

Mais il n'a pas poussé la plaisanterie plus loin et est passé à autre chose.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 05 Mar 2014, 09:01

Je relis Paris brûle-t-il ? et, dans la foulée de mes réflexions sur la nouvelle catastrophe filmique qui sort aujourd'hui sur les écrans français, je comprends mieux la naissance et l'évolution de ce mythe, progressivement nourri de lui-même.

A cet égard, je recommande une page web qui apparaît comme un chaînon manquant entre PBI et Diplomatie : http://verre-morin-salome.pagesperso-or ... sdorf.html .

Je la recommande tout particulièrement comme un complément de notre discussion sur le Haltbefehl devant Dunkerque viewtopic.php?f=17&t=23180&start=0 : dans les deux cas il est question d'archives détruites, que le chercheur s'efforce de reconstituer. Dans le cas de la libération de Paris elles sont précises, et datées à l'heure près ! Comme par hasard, Hitler donne là des ordres beaucoup plus impérieux, précis et dévastateurs que dans ses deux ordres écrits connus du 7 et du 23 août... et dans le dernier cas, le dur et le doux sont contemporains ! On invoque un témoin capital et mort, on détaille les raisons qu'auraient Lapierre et Collins de s'appuyer sur lui sans le citer !! Bref, une spéculation branlante d'un bout à l'autre, reposant de toute évidence sur le souci de prouver une thèse préétablie.

Dans le cas de Dunkerque, on a le départ clair d'une fusée précise : les propositions de Göring à Dahlerus, le 6 mai... et presque aucune trace dans les archives de Paris ni de Londres (ni de Stockholm). Il est légitime de se demander où elle est passée. D'autant plus que nous avons un aveu écrit de la direction des archives anglaises d'une destruction volontaire de correspondances avec la Suède.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de ANCIENFACTEUR  Nouveau message 05 Mar 2014, 09:22

Pour les amateurs, ce soir sur P.P. L'aigle s'est envolé, avec D.Pleasance, un trés crédible Himmler. Une des tres nombreuses tentative d'enlevement de
Wiston Churchill.


 

Voir le Blog de ANCIENFACTEUR : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 05 Mar 2014, 15:29

COMMUNIQUE DE PRESSE


Aujourd'hui 5 mars 2014 apparaît sur les écrans français un film du grand cinéaste allemand Volker Schlöndorff. Il s’intitule Diplomatie et recycle, tout en les aggravant, les libertés prises avec l’histoire dans un célèbre film de René Clément, sorti en 1966 et intitulé Paris brûle-t-il ? A l'instar de cette oeuvre, inspirée d’un livre homonyme, celui-ci est issu d’une pièce de Cédric Gely (2009) qui portait le même titre et avait triomphé à Paris pendant plusieurs années. Les deux principaux acteurs, Niels Arestrup dans le rôle du général von Choltitz et André Dussolier dans celui du consul Raoul Nordling, sont les mêmes à la scène et à l’écran. Cédric Gely cosigne le scénario.
Le réalisateur, les comédiens et, à l’heure où ceci est écrit, la critique, ne présentent hélas pas ce scénario comme une fiction littéraire prenant l’histoire pour prétexte, mais bien comme un fidèle reflet de la réalité. Certains détails auraient bien été inventés pour les besoins du spectacle, mais sans rien ajouter ou retrancher d’essentiel. Ce serait en quelque sorte un condensé des entretiens de Nordling et de Choltitz, qui étaient en fait bien antérieurs et portaient sur d’autres objets, comme le sort des prisonniers ou la fameuse trêve des 21 et 22 août. Schlöndorff est allé jusqu’à dire dans une interview en février 2014, à l’occasion de la Biennale de Berlin, après avoir parlé d’un « combat de boxe en cinq ou six rounds » : « Si par malheur Paris avait été rasé, je vois mal comment le couple franco-allemand aurait pu émerger et au-delà comment l'Europe aurait pu s'en remettre ».
Rappelons que Hitler n’avait nommé le général von Choltitz gouverneur de Paris, le 7 août, que comme un syndic de faillite, chargé d’éviter un sauve-qui-peut et de protéger par des combats défensifs une évacuation ordonnée. Aucun ordre de détruire gratuitement les monuments ne lui est jamais parvenu et, s’il est bien question de laisser derrière soi un « champ de ruines », c’est dans un message très tardif, le 23 août. Choltitz n’a alors plus les moyens de détruire grand-chose avec ses 20 000 soldats retranchés dans des « points d’appui » et la Résistance aurait, en revanche, bien des ressources pour l’en empêcher, sans parler des chars de Leclerc, dont l'avant-garde arrive dans l'île de la Cité au moment même où la dramatique discussion est censée s'ouvrir. Si ruines il y avait, ce serait, d’après cet ordre de Hitler lui-même, pour retarder l’adversaire, dans une logique purement militaire. Le dictateur ne prend jamais son téléphone pour demander si Paris brûle. Il veut simplement, dans ce message du 23, rappeler que la guerre continue, qu’il reste le chef et qu’il faut se battre coûte que coûte sans faire de sentiment, surtout vis-à-vis de l’ennemi. Il n’est pas homme à préconiser des reculs. Il ne laisse guère d’autre solution aux exécutants, mais au moins ce n’est pas lui qui aura ordonné autre chose que de se battre. Quant au minage de la capitale, filmé avec un grand luxe de détails apocalyptiques, il n’avait concerné, en l’état actuel des sources vérifiables, qu’une partie des ponts.
Notre fiction franco-allemande défigure donc l’histoire sans profit pour la morale. Quels que soient les mérites de Raoul Nordling pour empêcher, notamment, des massacres de prisonniers, ce n’est pas un homme providentiel qui a sauvé la capitale, mais les millions de combattants mobilisés contre l’Axe, les résistants levés avant l’heure que la mort ou la déportation ont souvent empêchés de voir le dénouement et, pour finir, un soulèvement intelligemment conduit, coordonné avec l’arrivée des armées alliées.


François Delpla, historien

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Diplomatie de Volker Schlondorff

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 05 Mar 2014, 17:05

Dans les Echos d'hier http://actu.orange.fr/revue/actualite-c ... ad-3263014

Le journaliste met en doute l'ampleur du minage mais recommande tout de même chaudement le film !

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 3 minutes
par: kfranc01 
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 5 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 24 minutes
par: iffig 
    dans:  Uniformes des Forces armée britanniques 
il y a 40 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 14:36
par: kfranc01 
    dans:  La baraque des prêtres: Dachau,1938-1945 
Aujourd’hui, 14:30
par: alfa1965 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Aujourd’hui, 13:52
par: RoCo 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 12:52
par: pierma 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 12:47
par: carcajou 
    dans:  Le Camp de Drancy: seuil de l'enfer juif 
Aujourd’hui, 12:29
par: carcajou 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yandex [BOT] et 15 invités


Scroll