Connexion  •  M’enregistrer

Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 02 Juin 2015, 07:56

Manu a écrit:Merci pour ces anecdotes. Et pour le sujet sur Malte, j'irais y jeter un œil.

Je vous donne quelques infos que j'ai récoltées sur le pétrole du Moyen-Orient :

En 1940 il existait deux oléoducs reliant les puits pétroliers du Nord de l’Irak à la Méditerranée, l’un passant par la Syrie pour aboutir à Tripoli au Liban (territoires sous mandat français), l’autre passant par la Jordanie pour aboutir à Haïfa en Palestine (territoires sous mandat britannique). Ces deux ports possédaient leur raffinerie mais celle de Tripoli active depuis 1940 seulement possède une très petite capacité (200 000 t). Celle d’Haïfa est de loin plus importante. Il existe également une raffinerie à Suez. La raffinerie la plus importante de la région se trouve à Abadan en Iran.

Source : http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... m_1_2_9264

Le pétrole irakien était alors partagé en 4 parts de 23,75% et une part de 5% (revenant à "monsieur 5%"). L’Angleterre recevait deux parts (soit 47,5%) et les USA et la France chacun une part. En 1941, l’Italie et l’Allemagne proposèrent à l’Irak de l’aider à se libérer du joug britannique et de former une union Syrie-Irak en échange de 75% du pétrole et de 3 zones portuaires. Mais la guerre anglo-irakienne tournera rapidement à l’avantage des Anglais.

Source : http://www.eleves.ens.fr/pollens/semina ... 1.html#sdn

Durant ce court conflit, l’Irak coupa le pipeline alimentant Haïfa pour envoyer le pétrole vers
Tripoli.

Source : http://aerostories.free.fr/dossiers/AA/vichy/page5.html


Nous pouvons discourir à l'infini des capacités des raffineriesdu Moyen-Orient tant que l'essence n'est pas dans les réservoirs des chars ou des camions elle n'est toujours pas très utile. Comme dit le proverbe, il y a loin de la coupe aux lèvres et AH n'a pas prévu de boire à cette fontaine.

Autre sujet: pour faire fonctionner leurs diesels (avisos classe Elan et sous-marins) les marins français avaient recours, à Dakar et à Casa, à la crème de Rufisque (huile d'arachide), en France on n'a pas de pétrole mais on a des idées.
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3998
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 02 Juin 2015, 09:16

Manu a écrit:Merci pour ces anecdotes. Et pour le sujet sur Malte, j'irais y jeter un œil.

Je vous donne quelques infos que j'ai récoltées sur le pétrole du Moyen-Orient :

En 1940 il existait deux oléoducs reliant les puits pétroliers du Nord de l’Irak à la Méditerranée, l’un passant par la Syrie pour aboutir à Tripoli au Liban (territoires sous mandat français), l’autre passant par la Jordanie pour aboutir à Haïfa en Palestine (territoires sous mandat britannique). Ces deux ports possédaient leur raffinerie mais celle de Tripoli active depuis 1940 seulement possède une très petite capacité (200 000 t). Celle d’Haïfa est de loin plus importante. Il existe également une raffinerie à Suez. La raffinerie la plus importante de la région se trouve à Abadan en Iran.

Source : http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... m_1_2_9264

Le pétrole irakien était alors partagé en 4 parts de 23,75% et une part de 5% (revenant à "monsieur 5%"). L’Angleterre recevait deux parts (soit 47,5%) et les USA et la France chacun une part. En 1941, l’Italie et l’Allemagne proposèrent à l’Irak de l’aider à se libérer du joug britannique et de former une union Syrie-Irak en échange de 75% du pétrole et de 3 zones portuaires. Mais la guerre anglo-irakienne tournera rapidement à l’avantage des Anglais.

Source : http://www.eleves.ens.fr/pollens/semina ... 1.html#sdn

Durant ce court conflit, l’Irak coupa le pipeline alimentant Haïfa pour envoyer le pétrole vers Tripoli.

Source : http://aerostories.free.fr/dossiers/AA/vichy/page5.html


Merci Manu, c'est une précision fondamentale dans le débat ! :D
Ces capacités de raffinage et les clés de répartition des pétroles irakiens me semblent trop rarement évoqués.

Jolie recherche.

Cordialement.

Daniel
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7111
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Manu  Nouveau message 02 Juin 2015, 23:31

Pour ceux que le sujet intéresse, voici d’autres informations sur le pétrole du Moyen-Orient à cette époque :

http://persee.fr/web/revues/home/prescr ... _2_12_9376

;)

Major
Major

 
Messages: 234
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Manu  Nouveau message 03 Juin 2015, 00:09

L'Allemagne aurait pu opter pour une stratégie méditerranéenne et moyen-orientale (pétrole irakien) dans la seconde moitié de 1940 plutôt que d’axer ses efforts inutilement sur l’Angleterre.

Elle aurait ainsi mieux préparé l’assaut contre l’URSS l’année suivante et voici pourquoi. Une telle stratégie comporte deux avantages majeurs :

1) Elle permet de sécuriser le flanc sud de l’Europe et notamment les Balkans et le pétrole roumain. On sait que l’Allemagne paiera cher l’invasion de la Crète en 1941 pour protéger les puits de pétrole roumain d’un possible bombardement à partir de cette île et que les opérations en Grèce et en Yougoslavie (à cause de l’ouverture possible d’un front de ce côté par les britanniques) retarderont de plus d’un mois le début de l’invasion de l’URSS.

2) D’ouvrir l’accès au pétrole Irakien et de s’assurer ainsi de disposer d’un complément non négligeable en vue d’une éventuelle guerre longue plus longue qu'espéré à l’Est. L’Allemagne a en effet été sérieusement handicapée par le manque de pétrole pendant le conflit. Conquérir et maîtriser un vaste espace à l’Est nécessitait de mécaniser au maximum les unités.

Une telle offensive aurait eu pour objectifs Malte (pour protéger les convois et couper le dispositif anglais par son milieu), le canal de Suez (pour fermer l’accès oriental de la Méditerranée) et l’Irak (pour son pétrole) avec pour conséquence positive l’évacuation de l’escadre de la Royal Navy basée à Alexandrie, le contrôle de la Méditerranée Orientale et des puits de pétrole irakiens.

Ce pétrole aurait pu être ensuite acheminé via le pipeline qui aboutit à Tripoli au Liban où une raffinerie entre en service en 1940 (celle d’Haïfa aurait probablement été sabotée) et via la Turquie par chemin de fer (le dernier tronçon de la ligne Berlin-Bagdad entre la Turquie et l’Irak est justement achevé depuis le 17 juillet 1940).

Il aurait été encore mieux mais non indispensable de prendre aussi Gibraltar. Mais cela paraît impossible à réaliser sans le concours de l’Espagne ou de la France (via l’Afrique du Nord) car l’Italie ne dispose pas de porte-avions. Une telle opération aurait permis de boucler totalement la Méditerranée des deux côtés. Une grande victoire en Orient aurait peut-être incliné Franco à permettre l’utilisation des ports et des aérodromes espagnols ou même Pétain (qui n’a certainement pas encore digéré Mers El Kébir) à rejoindre l’Axe maintenant que l’éventualité d’une seconde défaite s’éloigne ("une seule défaite suffit" avait-il dit à ceux qui voulaient entrer en guerre contre l'Angleterre) afin d’améliorer sensiblement la position de la France dans le nouvel ordre européen.

Major
Major

 
Messages: 234
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Manu  Nouveau message 03 Juin 2015, 03:58

J'ai trouvé sur un autre fil cette carte que Marc_91 avait donnée en lien :

Image

Ça vient de cette page : http://www.egaliteetreconciliation.fr/I ... 13541.html

On y voit notamment les deux oléoducs, les puits de pétrole irakiens et les trajets des avions allemands ayant soutenu l'Irak lors de sa guerre contre l'Angleterre (avril-mai 41). La page donne des détails sur le déroulement de ce conflit.

Major
Major

 
Messages: 234
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de brehon  Nouveau message 03 Juin 2015, 11:08

Bonjour,
Manu a écrit:L'Allemagne aurait pu opter pour une stratégie méditerranéenne et moyen-orientale (pétrole irakien) dans la seconde moitié de 1940 plutôt que d’axer ses efforts inutilement sur l’Angleterre.

Elle aurait ainsi mieux préparé l’assaut contre l’URSS l’année suivante et voici pourquoi. Une telle stratégie comporte deux avantages majeurs :

1) Elle permet de sécuriser le flanc sud de l’Europe et notamment les Balkans et le pétrole roumain. On sait que l’Allemagne paiera cher l’invasion de la Crète en 1941 pour protéger les puits de pétrole roumain d’un possible bombardement à partir de cette île et que les opérations en Grèce et en Yougoslavie (à cause de l’ouverture possible d’un front de ce côté par les britanniques) retarderont de plus d’un mois le début de l’invasion de l’URSS.

2) D’ouvrir l’accès au pétrole Irakien et de s’assurer ainsi de disposer d’un complément non négligeable en vue d’une éventuelle guerre longue plus longue qu'espéré à l’Est. L’Allemagne a en effet été sérieusement handicapée par le manque de pétrole pendant le conflit. Conquérir et maîtriser un vaste espace à l’Est nécessitait de mécaniser au maximum les unités.

Une telle offensive aurait eu pour objectifs Malte (pour protéger les convois et couper le dispositif anglais par son milieu), le canal de Suez (pour fermer l’accès oriental de la Méditerranée) et l’Irak (pour son pétrole) avec pour conséquence positive l’évacuation de l’escadre de la Royal Navy basée à Alexandrie, le contrôle de la Méditerranée Orientale et des puits de pétrole irakiens.

Ce pétrole aurait pu être ensuite acheminé via le pipeline qui aboutit à Tripoli au Liban où une raffinerie entre en service en 1940 (celle d’Haïfa aurait probablement été sabotée) et via la Turquie par chemin de fer (le dernier tronçon de la ligne Berlin-Bagdad entre la Turquie et l’Irak est justement achevé depuis le 17 juillet 1940).

Il aurait été encore mieux mais non indispensable de prendre aussi Gibraltar. Mais cela paraît impossible à réaliser sans le concours de l’Espagne ou de la France (via l’Afrique du Nord) car l’Italie ne dispose pas de porte-avions. Une telle opération aurait permis de boucler totalement la Méditerranée des deux côtés. Une grande victoire en Orient aurait peut-être incliné Franco à permettre l’utilisation des ports et des aérodromes espagnols ou même Pétain (qui n’a certainement pas encore digéré Mers El Kébir) à rejoindre l’Axe maintenant que l’éventualité d’une seconde défaite s’éloigne ("une seule défaite suffit" avait-il dit à ceux qui voulaient entrer en guerre contre l'Angleterre) afin d’améliorer sensiblement la position de la France dans le nouvel ordre européen.


Bonjour,

Tout ceci est de la théorie qui révèle une complète méconnaissance des buts de guerre et des motivations de Hitler qui n'est même pas cité dans ce texte alors que c'était l'acteur prépondérant des événements de cette période.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6852
Inscription: 14 Déc 2009, 16:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Manu  Nouveau message 03 Juin 2015, 14:18

brehon a écrit:Tout ceci est de la théorie qui révèle une complète méconnaissance des buts de guerre et des motivations de Hitler qui n'est même pas cité dans ce texte alors que c'était l'acteur prépondérant des événements de cette période.


Non, le but reste l'anéantissement de l'URSS tout en ménageant (un peu moins quand même) l'Angleterre mais en mettant toutes les chances de son côté, c'est-à-dire en sécurisant le flanc sud de l'Europe et en augmentant les ressources pétrolières disponibles.

Hitler avait une bonne vision stratégique mais il comptait trop sur la providence. Il n'a pas suffisamment pris en compte le fantastique défi posé par l'invasion de l'URSS avec sa population nombreuse, ses immenses espaces et son développement industriel rapide.

L’Allemagne compte 85 millions d’habitants en 1941 et contribue pour environ 13% (chiffre de 1938) à la production industrielle mondiale. L’URSS compte environ 200 millions d’habitants (avec ses récentes acquisitions) et contribue pour environ 17% (chiffre de 1938 également) la production industrielle mondiale. La production russe est nettement supérieure à celle de l'Allemagne.

La partie européenne de l’URSS (à l’ouest de l’Oural) doit compter plus de 80% de la population totale du pays soit environ 160 millions d’habitants. Mais même en arrivant jusqu'à Moscou en 1941, la zone occupée aurait peut-être compté 70 à 80 millions d'habitants maximum. Cela signifie que l'URSS aurait compté encore plus de 120 millions d'habitants mobilisables pour continuer le guerre.

A moins d'un effondrement du régime, la guerre devait nécessairement durer.

Major
Major

 
Messages: 234
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de brehon  Nouveau message 03 Juin 2015, 15:09

Manu a écrit:Non, le but reste l'anéantissement de l'URSS tout en ménageant (un peu moins quand même) l'Angleterre

Et ménager la Grande-Bretagne (l'Angleterre n'en est qu'une partie) signifie ne pas s'attaquer à ses intérêts vitaux, dont, en particulier, la route du canal de Suez vers les Indes et plus loin.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6852
Inscription: 14 Déc 2009, 16:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de Manu  Nouveau message 03 Juin 2015, 16:07

brehon a écrit:Et ménager la Grande-Bretagne (l'Angleterre n'en est qu'une partie) signifie ne pas s'attaquer à ses intérêts vitaux, dont, en particulier, la route du canal de Suez vers les Indes et plus loin.


Il me semble que dans ce cas Hitler aurait dû faire passer les intérêts de l'Allemagne avant ceux de l'Angleterre non ? Et puis une victoire en Orient aurait probablement fait tomber le parti de Churchill. Après il y avait toujours moyen de négocier. Le pétrole iranien pour l'Angleterre et le pétrole irakien pour l'Allemagne par exemple et la liberté de navigation dans la Méditerranée orientale via le canal sous contrôle franco-italien.

Ensuite le canal de Suez était-il si vital pour l'Angleterre ? C'est une information qui est souvent répétée mais sans être examinée. L'Angleterre a très bien géré son empire avant qu'il ne soit mis en service en 1869. Par contre, le pétrole iranien était vital pour sa flotte depuis qu'elle avait délaissé le charbon pour le pétrole et il était assez facile d'en augmenter la production.

Bref, prendre des gages territoriaux et une option sur l'ensemble du pétrole du Moyen-Orient aurait été une excellente stratégie pour conduire l'Angleterre à la table des négociations.

Major
Major

 
Messages: 234
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Re: Le pétrole pendant la Seconde Guerre Mondiale

Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 03 Juin 2015, 16:30

Bonjour Manu,

Manu a écrit:Il me semble que dans ce cas Hitler aurait dû faire passer les intérêts de l'Allemagne avant ceux de l'Angleterre non ? Et puis une victoire en Orient aurait probablement fait tomber le parti de Churchill. Après il y avait toujours moyen de négocier. Le pétrole iranien pour l'Angleterre et le pétrole irakien pour l'Allemagne par exemple et la liberté de navigation dans la Méditerranée orientale via le canal sous contrôle franco-italien.


Les moments sont importants, car il n'y a pas toujours moyen de négocier. Immédiatement après la chute de la France, HITLER est dans une posture de négociation avec la Grande-Bretagne. CHURCHILL non. Comme ça calle, HITLER met la pression : "Je vais traverser la Manche" mais CHURCHILL résiste et le moment passe.

En position de force sur le continent, HITLER va parier qu'en abattant l'URSS en une courte campagne, il remplit ses 2 objectifs stratégiques :
1. développer le Lebensraum à l'Est ;
2. se débarrasser d'une posture sur 2 fronts.

En comparaison, l'option méditerranéenne n'est-elle pas plus hasardeuse (si tant est qu'elle ait jamais été étudiée par HITLER qui laisse la Méditerranée à son allié italien) :
- elle reporte l'attaque de l'URSS sur une durée difficile à déterminer, report qui bénéficie au renforcement de l'Armée rouge et rapproche l'entrée en guerre inéluctable des USA aux côtés de la Grande-Bretagne ;
- elle affaiblit la Wehrmacht en la détournant de son objectif principal ;
- elle augmente le passif avec la Grande-Bretagne que justement il convient de ménager ;
- elle précipite l'entrée en guerre des USA qui ne peuvent laisser le pétrole du Moyen-Orient aux mains des nazis ;
- ...

Manu a écrit:Ensuite le canal de Suez était-il si vital pour l'Angleterre ? C'est une information qui est souvent répétée mais sans être examinée. L'Angleterre a très bien géré son empire avant qu'il ne soit mis en service en 1869. Par contre, le pétrole iranien était vital pour sa flotte depuis qu'elle avait délaissé le charbon pour le pétrole et il était assez facile d'en augmenter la production.


La perte du canal de Suez rallonge les lignes de communication (ce qu'aucune puissance navale ne peut/ne doit laisser faire impunément), chasse les Anglais de Méditerranée (leur traditionnelle zone d'influence depuis un siècle). Déjà sous le Directoire, les Anglais n'ont pu tolérer la présence française en Egypte, à une époque où il n'y avait pas de canal.

On ne touche pas à la route des Indes (et certainement pas avec un conservateur impérialiste comme CHURCHILL aux manettes !).

Manu a écrit:Bref, prendre des gages territoriaux et une option sur l'ensemble du pétrole du Moyen-Orient aurait été une excellente stratégie pour conduire l'Angleterre à la table des négociations.


Je pense au contraire que cette stratégie aurait mené le Reich à une longue guerre contre la Grande-Bretagne, avec l'URSS dans son dos.
C'est tout l'inverse de la stratégie de HITLER.

Cordialement.

Daniel
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7111
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 5 minutes
par: PHILIPPE77 
    dans:  Les plus grandes batailles du front de l'Est 
il y a 9 minutes
par: alias marduk 
    dans:  Le gouvernement fantoche de Flensburg 
il y a 33 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Eté 1941 - Leningrad ou Moscou ? - OKH contre HITLER ? 
Aujourd’hui, 22:27
par: alias marduk 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 21:57
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 21:28
par: kfranc01 
    dans:  La fin de la RSI 
Aujourd’hui, 20:12
par: pierma 
    dans:  A la téloche , ce soir.... 
Aujourd’hui, 18:11
par: fanacyr 
    dans:  Brian Horrocks, commandant du XXX° Corps d'Armée britannique 
Aujourd’hui, 15:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE HALTBEFEHL (suite) 
Aujourd’hui, 14:12
par: François Delpla 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: riri et 29 invités


Scroll