Connexion  •  M’enregistrer

La traque des nazis

Annoncez ici les films, séries, documentaires, émissions radio en relation avec la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de laverdure  Nouveau message 19 Jan 2007, 17:09

Oups ! tu as raison St Ex, c'est le Chili, je commence à être fatiguée moi...
Mes doigts ont glissé sur le clavier car évidemment, je bosse sur le sujet de l'Argentine qui a accueilli des nazis. Et pas qu'un peu.


 

Voir le Blog de laverdure : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 19 Jan 2007, 17:52

Nimitz a écrit,
Doucmentaire Lundi 20h50 France 2
Riche d'images d'archives inédites et, parfois, insoutenables -surtout dans la première partie-, ce document est exemplaire par sa rigueur et son rappel incantatoire. Indispensable.


Mesdames, mesdemoiselles, messieurs
Ce qui apparaît ci-dessus sous forme de citation est la contribution initiale et très louable de notre ami Nimitz.
Mises à part quelques réponses tout au début du thread, tout le reste a tout de suite dévié. Je ne jette la pierre à personne, mais il serait peut-être opportun de calmer un peu les esprits
Lorsque je vois que même Daniel Laurent et St.Ex sont d'accord avec moi pour dire qu'il est grand temps d'arrêter les hostilités, c'est que le point de rupture est proche.
Je dis donc HALTE AU FEU et cela de tous les côtés.
J'ai horreur de devoir intervenir de la sorte mais cette fois-ci cela devient nécessaire. Je ne maîtrise pas assez le ou les sujets que vous abordés pour donner mon opinion et par conséquent je ne puis ni approuver, ni désapprouver qui que ce soit mais si vous désirez vous coltiner sèchement faites le par MP.
Merci de bien vouloir tenir compte de ce qui précède

Prosper :shock:
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61589
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: alois Bruner

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Erich Von Kluger  Nouveau message 20 Jan 2007, 03:01

juin1944 a écrit:Il y a tout lieu de penser qu'Aloïs BRUNER est encore vivant, du moins c'est ce que je crois


Comment le savez-vous ? Il aurait quand même 94 ans.
Et même si il était toujours en vie, bien planqué en Syrie, je doute que les autorités syriennes acceptent les visas de gars d'un commando du mossad, il faudrait déclencher une guerre contre la Syrie pour aller le chercher.


 

Voir le Blog de Erich Von Kluger : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 20 Jan 2007, 06:23

Prosper Vandenbroucke a écrit:Lorsque je vois que même Daniel Laurent et St.Ex sont d'accord avec moi pour dire qu'il est grand temps d'arrêter les hostilités, c'est que le point de rupture est proche.

Eh, eh, t'a vu, St Ex, on est les compteurs Geiger du forum. Quand on crepite, c'est que la catastrophe nucleaire est proche.
:mrgreen:
OK, OK
:arrow:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: alois Bruner

Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 20 Jan 2007, 06:33

ERICH VON KLUGER a écrit:Comment le savez-vous ? Il aurait quand même 94 ans

En general, la survie des grands criminels nazis est tenue pour assuree tant que ne les a pas retrouves morts ou vifs.
Ce fut d'ailleurs le cas pour Hitler et Bormann qui furent enfin classes "Morts a Berlin en 45" quand des analyses ADN ou autres demontrerent que leurs restes avaient ete trouves.
Pour Alois Bruner, il y eu de nombreuses pistes, traces, toutes en Syrie. Donc on peut penser qu'il y est toujours. Mort ou vivant ? Impossible de conclure la-dessus. 94 ans... en effet !
Et même si il était toujours en vie, bien planqué en Syrie, je doute que les autorités syriennes acceptent les visas de gars d'un commando du mossad, il faudrait déclencher une guerre contre la Syrie pour aller le chercher.

Il faudrait surtout que la Syrie admette qu'il y est (Ou y etait) et qu'il y a ete protege. Ca, c'est pas demain la veille ! Car il faudrait pour ce faire la democratie en Syrie et le paix au Moyen-Orient. Bon, on peut toujours rever...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de BAST  Nouveau message 20 Jan 2007, 12:16

juste en passant, Alois Brunner prend deux n. ;)


 

Voir le Blog de BAST : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 20 Jan 2007, 12:31

BAST a écrit:juste en passant, Alois Brunner prend deux n. ;)

Arf, la faute..
Merci Baast
:cheers:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de BAST  Nouveau message 20 Jan 2007, 12:35

de rien...
voici deux photos de Alois Brunner.

la première prise en 1943
Image

et la deuxième en 1985
Image

source: http://www.go2war2.nl/artikel/1346


 

Voir le Blog de BAST : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 20 Jan 2007, 13:08

ci après article de Libé de juillet 1999 sur Brünner sur la suite de sa "carrière".

St Ex

En 1946, on dit Brünner en Allemagne. La France lance un premier mandat d’amené. En vain. C’est alors qu’en 54, puis en 56, le nazi est condamné par contumace à la peine de mort, à Marseille puis à Paris. Pour son rôle en France, mais pas pour les enfants déportés du 31 juillet. Qui ont été oubliés dans l’acte d’accusation. Faute de le retrouver, Aloïs Brünner est amnistié vingt ans plus tard. Dans les années 50, le Sdece le localise à Damas. Au tournant des années 60, le service le soupçonne de fournir des armes au FLN et de s’être vu confié par les autorités syriennes quelques tâches de sécurité. A son tour, le gouvernement allemand demande son extradition. Mais, rien. Brunner vit sous bonne garde. En 1977, un diplomate français révèle qu’il joue les conseillers auprès du fondateur des services de sécurité syriens. Toujours rien. Sauf un attentat, au colis piégé, qui lui arrache un œil et une main. Entrent alors en scène les Klarsfeld, avocats et chasseurs de nazis. Ça fait des années qu’ils pistent Brünner. Qu’ils dressent, aussi, la liste des enfants qu’il a raflés le 21 juillet 1944. Qu’ils retrouvent leurs photos, receuillent des témoignages. En 1982, Serge Klarsfeld tente le tout pour le tout. Il se rend en Syrie. Mais c’est l’expulsion. Serge et Beate Klarsfeld le seront quatre fois dans les années 80.

C’est alors qu’à Lyon, en 1987, un autre dirigeant nazi est condamné. Klaus Barbie tombe pour les enfants d’Yzieu. Pour Serge Klarsfeld, la victoire est double. Sur le modèle de Barbie, qui fut déjà condamné par la France, mais par sur les enfants d’Yzieu, l’avocat peut porter plainte contre Brünner. A propos des enfants raflés le 21 juillet 1944. En terme juridique, on appelle cela un « fait nouveau ». L’instruction, menéee successivement par les juges Grethier, Getti et Stéphan, démarre. Elle sera, selon Serge Klarsfeld, « ralentie par l’espoir d’une coopération de la Syrie ». Mais rien n’y fera. Ni les manifestations, ni les discussions de président à président, de Chirac à Hafez El Hassad. Pourtant, les juges ne lésinent pas. Comme Hervé Stéphan, qui multiplie les commissions rogatoires internationales. Envoie les gendarmes explorer toutes les pistes : Argentine, Uruguay - qui ne donnent rien. Ou se rend lui-même en Espagne, en 1995, entendre un ancien général de la Wermacht et ami de Brünner, Otto Remer. Qui lui confirme finalement que l’ancien de Drancy vit bien en Syrie. C’est que personne ne croit vraiment aux rumeurs de la mort de Brünner, qui serait survenue en 1992 et qui n’a jamais été confirmée par sa fille. Impossible, par exemple, pour le magistrat d’aller vérifier sur place si Aloïs Brunner, alias Georg Fisher, vit bien au 7 rue Georges Haddad, comme l’affirment plusieurs témoins. Si des obsèques chrétiennes ont bien été célébrées en son honneur, ou encore dans quel cimetière l’ancien SS serait enterré. Qu’importe. Fin juillet, l’instruction est close. Le parquet peut requérir. Et pour Serge Klarsfeld, la tenue du « dernier procès des derniers ciminels nazis », même par contumace, est un soulagement. Enorme. « Pour faire revivre les victimes. Et qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli ».



--------------------------------------------------------------------------------

Fin juillet 1999, le parquet de Paris avait requis le renvoi du nazi Alois Brunner, lieutenant d’Eichnmann, devant la cour d’assises de Paris. Pour crimes contre l’humanité. Comme le veut la procédure, le juge Hervé Stéphan, qui a mené l’instruction, a demandé hier la même chose. Aloïs Brunner, dont personne ne sait avec exactitude s’il est toujours vivant, ou non, risque donc d’être très probablement jugé par contumace. Il ne reste plus qu’à la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Paris de fixer les dates. Une formalité, précise-t-on de source judiciaire. Né en 1912, en Autriche, nazi dès 19 ans, et de la première heure, « l’ingénieur de la solution finale », un temps chef du camp de Drancy (Seine Saint Denis) est poursuivi pour la déportation de 250 enfants juifs, qu’il avait fait rafler en juillet 1944. Sous ses ordres, et du même camp, Aloïs Brunner avait également déporté 24.000 juifs entre 1943 et 1944. Autant de crimes pour lesquels l’homme sans regret avait été condamné par deux fois par contumace, avant d’être amnestié, faute d’être retrouvé. Pourtant, depuis 1954, Aloïs Brunner était localisé avec certitude en Syrie, par différents services de renseignements, puis par l’avocat Serge Klarsfeld.

En mars 2001, Aloïs Brunner a été condamné par contumace à la prison à perpétuité.

Publié à l’origine par Libération, 27 juillet 1999.
--------------------------------------------------------------------------------
A propos de cet article
Publié: mardi 27 juillet 1999.


Auteur(s) :
davduf
Lu à 5068 reprises.
Commentaires: 2
Rubrique: au nom de la loi
Mots clés:

SponsorSite


SponsorSuspect ?


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 20 Jan 2007, 13:43

Sur Anovi, le récit de la "traque" de Mengele. A noter (ce qui n'est pas marqué dans le cours résumé) est plus ou moins mystérieuse à savoir sa noyade en 1979: tout seul??? "aidé"??? et dans ce cas par qui??? Mossad (car exfiltration trop difficile???), autres??? Disons que perso je doute d'une noyade accidentelle, un médecin de bonne famille allemande (seulement 67 ans) devait savoir parfaitement nager (sauf malaise bien entendu).

St Ex

Mengele part d’Auschwitz-Birkenau dans la nuit du 17 au 18 janvier 1945, lorsque le camp commence à être évacué. Il se rend au camp de Gross-Rosen, qu’il quitte bien avant sa libération par les Russes le 11 février 1945. Il est ensuite brièvement aperçu à Mauthausen, puis se cache chez l’un de ses anciens collègues à Francfort. En juin, alors qu’il s’est déguisé en soldat de la Wehrmacht, il est arrêté en Saxe par les Américains sous le nom du docteur Fritz Hollmann (ou Ulmann) et détenu dans un camp de prisonniers de guerre près de Munich. Bien que SS, Mengele n’a pas son groupe sanguin tatoué sur le bras ; ignorant sa véritable identité, les Américains le relâchent donc. Il se réfugie alors dans sa région natale, non loin de Günzburg où il garde de nombreux contacts avec sa famille et ses amis qui le tiennent informé des événements. A partir du 30 octobre 1945, il travaille comme ouvrier agricole dans l’exploitation de George Fischer, près de Rosenheim. Il y reste trois ans sans être inquiété. En août 1948, il retourne vivre à Günzburg où il s’occupe de développer la société paternelle. A toutes fins utiles, la famille Mengele achète alors la moitié de Fardo Farm KG, une entreprise argentine de construction de machines agricoles.

Mais les autorités alliées commencent enfin à rechercher le médecin d’Auschwitz. Mengele quitte alors l’Allemagne en août 1949 sous le nom d’Helmut Gregor avec un passeport qui lui a été délivré par le comité international de la Croix Rouge. Passant par l’Italie, il embarque à Gênes sur un paquebot de grandes lignes, en direction de l’Argentine. Sur place, il s’insère très facilement dans l’importante communauté d’expatriés nazis, se créant rapidement un réseau d’amis dévoués qui l’aide à s’installer à Buenos Aires où il exerce un temps la médecine. En 1954, il reçoit la visite de son père Karl et divorce d’avec Irène. En 1955, la chute du général Peron le pousse à émigrer quelques mois au Paraguay. En 1956, Martha Maria Hill, la veuve de son frère Karl (décédé en 1949), le rejoint avec son fils Rolf. De retour à Buenos Aires, il prend, sous son véritable nom, la direction de l’affaire familiale. Durant plusieurs années, il mène une confortable vie de famille dans le quartier chic de la ville, Los Olivos. Il épouse Martha à Montevideo, en Uruguay, en 1958.

Sentant cependant la menace d’une possible extradition à la suite de l’apparition de son nom parmi la liste des criminels de guerre nazis recherchés, il s’installe en mai 1959 à Asuncion, au Paraguay, où il ouvre un cabinet médical, et demande la nationalité paraguayenne. Celle-ci lui est octroyée par la cour suprême de justice d’Asuncion le 27 novembre 1959, grâce aux fausses garanties présentées par deux témoins, Werner Jung et Alejandro von Eckstein. Entre-temps, le 7 juin 1959, la République Fédérale d’Allemagne lance un mandat d’arrêt contre lui. Mais le gouvernement paraguayen refuse les demandes d’extradition.

Les chasseurs de nazis ne demeurent cependant pas inactifs. En 1960, Mengele apprend sans doute la capture d’Adolf Eichmann à Buenos Aires par le Mossad. Se sentant menacé, il rejoint le Brésil au cours de l’été 1960. Sous le faux nom de Peter Hochbichket, introduit par Wolfgang Gehrard dont il empruntera plus tard l’identité, il devient l’administrateur de Nova Europa, la propriété du couple Stammer, près d’Araraquara, à 300 kilomètres de Sao Paulo. En 1961, il suit le couple sur leur nouvelle propriété, une fazenda de la région de Serra Negra à 150 kilomètres de Sao Paulo. C’est là que les Stammer découvre la véritable identité de leur administrateur. Mais Mengele menace et achète leur silence grâce à l’intervention de l’avocat Hans Seldmeier, qui lui sert d’agent de liaison avec sa famille en Allemagne. Peut-être apprend-t-il aussi par son intermédiaire, en 1964, que les universités de Munich et de Francfort lui retirent ses titres universitaires. En 1966, les Stammer et Mengele déménagent une nouvelle fois, s’installant pour plusieurs années dans une fazenda près de Cairiras, dans la grande banlieue de Sao Paulo. En 1975, les Stammer partent, cédant leur maison d’Eldorado Pauliste à celui qu’ils ont protégé durant 14 ans. La relève est assuré par Wolfram et Liselotte Bossert. Mengele change une nouvelle fois de nom, empruntant l’identité de Wolfgang Gehrard qui est retourné en Autriche. Il meurt noyé à Bertioga, une station balnéaire du littoral pauliste, le 7 février 1979, et est enterré, sous le nom de Wofgang Gehrard, dans la tombe n° 321 du cimetière d’Embu, à 30 kilomètres de Sao Paulo.

Ce n’est qu’en février 1985, à la suite de la retransmission par les télévisions du monde entier du procès symbolique du médecin d’Auschwitz dans l’auditorium de Yad Vashem, le musée de Jérusalem dédié à la mémoire des victimes juives du nazisme, que la communauté internationale s’intéresse à nouveau à lui. Le 31 mai 1985, au cours d’une perquisition au domicile de Hans Seldmeier, la police ouest allemande saisit plusieurs documents confirmant la présence de Mengele au Brésil et sa mort en 1979. En une semaine, par l’intermédiaire des Bossert, la police brésilienne localise la tombe d’Embu. Les expertises médico-légales attestent qu’il s’agit des restes de Mengele. En 1992, des tests ADN réalisés avec l’accord de son fils Rolf certifient définitivement son identité.


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers CINEMA - TELEVISION - RADIO




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 04:08
par: pierma 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:01
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Hier, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Scroll