Connexion  •  M’enregistrer

Guerre Franco-thaïlandaise

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Guerre Franco-thaïlandaise

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de chip-douglas  Nouveau message 23 Mai 2006, 04:03

Bonjour.

j'ai appris qu'il y avait eu une guerre entre la France et la Thaïlande en 1940 1941.
c'est surprenant.
qui est sorti vainqueur de ce conflit ?
Dernière édition par chip-douglas le 23 Mai 2006, 14:28, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de chip-douglas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 23 Mai 2006, 06:45

Voici un court extrait tiré de Chronique de la Seconde Guerre mondiale:
Victoire navale française à Ko Chang
Ko Chang, 17 janvier

En Thaïlande, la marine française vient de remporter une superbe victoire sans subir aucune perte. Poussés par les Japonais, les Thaïlandais devenaient menaçants. L'amiral Terreaux, commandant des forces navales en Indochine, a alors décidé de détruire la marine thaïlandaise. Ses hydravions ont repéré trois navires au mouillage dans l'archipel de Ko Chang. Le capitaine de vaisseau Béranger, à la tête d'une escadrille de cinq bâtiments dirigée par le croiseur La Motte-Picquet, s'est présenté devant l'archipel. L'effet de surprise a été total. Les marins thaïlandais étaient en train de faire leur gymnastique. En une heure et quarante minutes, trois torpilleurs ont été coulés, et les gardes-côtes Ahidea et Dumbury, gravement touchés, devaient couler dans la journée. Plus d'un tiers de la marine thaïlandaise venait d'être envoyée par le fond.


Certaines interrogations:
1° Je ne sais pas comment les Allemands ont réagi sur ce coup. Le gouvernement de Vichy a-t-il été blâmé par le Reich ?
2° La marine française obéissait-elle à Vichy en janvier 41 ?
3° La preuve que la Thaïlande obéissait à une pression japonaise était-elle évidente à l'époque ?
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 23 Mai 2006, 08:15

Bonjour,
La guerre entre la France et ce qui etait toujours en 1940-411 le Royaume de Siam ne peut se comprendre sans remonter dans le temps. Mon poste est long, desole, mais j'ai quelques raisons personnelles d'etre interesse par le sujet.

La France avait eu des relations assez suivie avec le royaume de Siam a l'epoque de Louis XIV, puis le royaume s'est ferme aux "Farangs", aux etrangers. La situation change au XIXeme siecle.
Essayant de renouer en 1840, le gouvernement siamois faisait connaître que le développement du commerce français au Siam serait bien accueilli ; la France ne bougea pas. En 1851, les Siamois renouvelaient leurs avances ; cinq ans plus tard, un traité était enfin signé le 15 août 1856, donnant à la France des avantages commerciaux, assurant la liberté religieuse et permettant aux navires de guerre français, sous certaines conditions, l’accès du fleuve Ménam jusqu’à Bangkok. Mais ce n’est qu’en juin 1861 qu’un navire français transportait enfin en France les membres de l’Ambassade siamoise. En fait les relations furent ténues jusqu’à la signature du traité du 15 juillet 1867.
Mais pour saisir le fond des problèmes qui vont se poser entre la France et le Siam et leur aspect jusqu’en 1947, il faut faire un retour en arrière dans le temps et examiner la situation du Siam par rapport à ses voisins de l’Est et du Nord Est, et, par voie de conséquence, avec la France.
Du côté du Cambodge
Jusqu’au XIIIe siècle, l’empire Khmer fut un État puissant, régnant sur tout le sud de l’Indochine, dominant en particulier les Thaïs, tant dans la vallée du Ménam qu’au royaume de Sokothaï.
À cette époque, un souverain de ce royaume chassa les khmers de la vallée du Ménam, envahit le Cambodge et installa vers 1460 sa capitale à Ayuthia ; à la fin du xvie siècle, les Siamois dominaient l’empire khmer décadent.
Au XVIIe siècle, les Annamites occupèrent le royaume de Tiampa et s’installèrent aux bouches du Mékong ; dès lors les princes cambodgiens s’appuyèrent les uns sur le Siam, les autres sur l’Annam.
Vers 1758, les Annamites devinrent maîtres de l’actuelle Cochinchine et de la côte de Kamrot ; en 1767 les Siamois installèrent leur capitale à Bangkok et reprirent leur lutte au Cambodge ; au gré du temps, les vainqueurs seront tantôt les Siamois, tantôt les Annamites, l’enjeu étant essentiellement les provinces de Sien Réap, Battambang et Sisophon.
En 1867 le Cambodge a échappé à l’Annam nais se trouve en fait sous la souveraineté du Siam.
Or les Français avaient débarqué en Annam, à Tourane, en 1858 ; en conflit avec la puissance annamite, ils avaient pris pied dans sa province de Cochinchine et devenaient ainsi voisins du Cambodge.
Par le traité du 5 juin 1862, l’Annam cédait ses droits sur le Cambodge à la France qui devenait ainsi partie prenante dans le conflit séculaire entre le Siam et l’Annam ; mais, peu au fait de la réalité de la souveraineté annamite sur le Cambodge, elle signait le traité du 15 juillet 1867, précédemment évoqué, par lequel le roi du Siam reconnaissait le protectorat français sur le Cambodge et renonçait à ses droits ; il n’était pas question des provinces cambodgiennes qu’il occupait.
Du côté du Laos
Un peu avant 1885 et surtout à partir de cette date, les Siamois voulurent se substituer à l’Empire d’Annam dans les régions laotiennes de la rive gauche du Mékong.
En 1888, Pavie, le vice-consul français dans le royaume de Luang Prabang, réussissait à stopper leur avance, mais en septembre 1892 la situation se détériorait.
Là, comme au Cambodge, la France, ayant pris la succession de l’Empire d’Annam, faisait, après diverses péripéties, occuper les territoires contestés conquis par les Siamois : en particulier le capitaine Thoreux occupait l’île de Khone. En mai 1893 les Siamois enlevaient le capitaine Thoreux qui remontait le Mékong avec un convoi. En juillet, le gouvernement français envoyait des navires de guerre à Bangkok, ils furent attaqués et il eu des morts.
La France adressait au Siam un ultimatum et un traité fut signé le 3 octobre 1893 par lequel le Siam renonçait à toute prétention sur les territoires de la rive gauche du Mékong ; la ville de Chantaboun était occupée par des militaires français jusqu’à complète exécution du traité.
Ce traité ne fut guère respecté par le Siam ; pourtant des discussions aboutissaient à la convention du 13 février 1904 ; celle-ci améliorait la situation sur le terrain sans tout régler. En définitive, au traité du 23 mars 1907, la France récupérait les territoires de Battambang, Siem Réap et Sisophon, abandonnait aux Siamois les territoires de Kratt et de Dan Saï ; divers autres problèmes étaient réglés, tels que le départ des Français de Chantaboun.
Ce traité mettait temporairement un terme au contentieux territorial et juridique entre la France et le Siam.
(Source essentielle pour tout cela: M. Serge Laroche)
Il est clair cependant que les concessions territoriales consenties par les Siamois avait genere du ressentiment. La position affaiblie de la France suite au desastre de 1940, les excellentes relations qui regnaient entre le le Siam et le Japon allait donner aux Siamois l'occasion de se rattrapper (N'oublions pas que pour envahir la Birmanie, le Malaya et Singapour, les Japonais ont debarque leurs forces sur la cote sud du Siam, l'armee royale n'ayant oppose que quelques petarades de facade.
Ces exigences Siamoises déboucherent sur la guerre franco-thaïlandaise en décembre 1940.
Après de nombreux et violents harcèlements et combats le long de la frontière cambodgienne, la bataille navale de Koh-Chang du 17 février 1941 mit un terme au conflit où 5 bâtiments français (dont le croiseur La Motte-Picquet) coulèrent 5 navires thaïlandais.
Malgré cette victoire indéniable, la médiation imposée par le Japon octroya au Siam les territoires laotiens de la rive droite du Mekong et une large part du Cambodge.
Pour les details de cette guerre qui opposa l'Armee Francaise (Vichy) et l'Armee Siamoise, voir
ICI
Il faut noter que, avec le coup d'arret aux forces italiennes dans les Alpes en 1940, cette guerre est la seule victoire militaire remportee par la France durant ces sombres annees 1940-41.
Cordialement
Daniel


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Murdock  Nouveau message 23 Mai 2006, 08:53

Pour répondre de manière précise à tes questions, je vais devoir me renseigner mais je peux déjà répondre les choses suivants :

1° - la médiation japonaise aurait eu le soutien des allemands et c'est en partie sous la pression allemande que Vichy c'est résigné à accepter cette médiation dont la conclusion n'était pas aussi favorable que la situation militaire l'aurait laissé attendre (la victoire navale française avait coulé environ 25% de la flotte thaïlandaise et la situation sur terre était plus incertaine)

2° - La marine nationale a appliqué dans ce cas précis, les ordres de Darlan il me semble qui disait de défendre les eaux françaises de toute intrusion étrangère (le Thaïlande attaquant l'Indochine Française, la flotte locale devait donc défendre la colonie). Il faut également tenir compte que Saigon était à l'époque l'un des quatres ports militaires français points d'appui hors métropole (comme Dakar ou Diégo Suarez par exemple)

3° - La Thaïlande a la particularité avec le Japon notamment de ne pas avoir été colonisée par les Occidents et les relations entre les deux empires étaient proches. Ce qui est sur c'est que le Japon convoite l'Indochine Française pour ces ressources (notamment le caoutchouc), cependant, elle ne peut directement pas attaquer en vertu de l'armistice franco allemand (le résultat aurait pu avoir peut être les mêmes résultats que l'invasion allemande de 1942). La Thaïlande convoite également depuis plusieurs années certains des territoires français. Maintenant, que le Japon ait soutenu l'action de la Thaïlande, cela est à peu près certain mais je ne pense pas qu'il y a eu réellement une pression de la part du Japon. Les Thaïlandais avaient suffisamment de raison pour attaquer.


 

Voir le Blog de Murdock : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de chip-douglas  Nouveau message 23 Mai 2006, 12:48

C'est une guerre essentiellement navale visiblement.

Par contre l'armistice est défavorable à la France.


 

Voir le Blog de chip-douglas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 21 Juin 2006, 11:50

Bonjour

Le plus "amusant" dans cette histoire c'est que la Thaïlande a érigé un monument (immonde d'aillleur) au nord de Bangkok glorifiant cette "victoire" sur les Français !


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Shiro  Nouveau message 21 Juin 2006, 12:22

A cette epoque, si je ne me trompe, la Thailande faisait partie de l'Axe.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 997
Inscription: 19 Déc 2004, 15:30
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Shiro : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 21 Juin 2006, 15:15

Bonjour,
HistoQuiz a écrit:Le plus "amusant" dans cette histoire c'est que la Thaïlande a érigé un monument (immonde d'aillleur) au nord de Bangkok glorifiant cette "victoire" sur les Français !

Malgre l'estime que j'ai pour mon gourou en informatique et pour l'aimable hote des mes petites pages, il me faut m'elever contre le poste d'HistoQuiz, que, d'ailleurs, je soupconne vivement d'avoir poste ce message juste pour generer une reaction de ma part.

D'abord, la victoire navale francaise contre le Royaume de Siam en 1941 ne signifie pas que la France a gagne cette guerre. D'une part, la guerre terrestre, sur la frontiere Cambodgienne, ne tourna pas a l'avantage des maigres forces francaises disponibles a l'epoque, d'autre part la "mediation" japonaise a force la France a reculer et a conceder au Royaume de Siam des gains territoriaux non negligeables.

Le bilan, malgre la victoire navale francaise, est donc absolument negatif pour la France.

D'autre part, le "Victory Monument", qui n'est pas plus "immonde" que de nombreux monuments militaires eriges de par le monde, voir photo plus bas, n'est pas uniquement de dedie a cette victoire contre la France.

Les soldats representes sur le monuments sont de l'armee, de la marine , de l'armee de l'air et des forces civiles. Il honore tout autant les marins thailandais morts lors de la bataille navale contre la France que ceux tombes durant les combats menes contre l'insurrection communiste ou pendant la guerre du Vietnam. Et, quelque part, rappelle les combats menes par les armees des Rois du Siam contre les envahisseurs Birmans qui ont detruit Ayutaya.

Image


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 21 Juin 2006, 15:39

Shiro a écrit:A cette epoque, si je ne me trompe, la Thailande faisait partie de l'Axe.


Non.
Le Royaume de Siam, apres avoir echappe aux tentatives de colonisation Francaises et Britanniques grace a Sa Majeste le Roi Pram V a choisi, des le debut de la DGM, de prendre une attitude neutre destinee a proteger cette independance.

Bien trop faible pour pouvoir pretendre resister a l'agression japonaise, le Royaume de Siam les a simplement laisse passe non sans avoir sauve l'honneur en se battant contre les troupes Japonaises qui on debarque le 8 decembre 1941 sur les plages de Signora en Thailande pour aller ensuite prendre la Malaya, la Birmanie et Singapour.

L'armistice Japano-Thailandaise garantissait l'independance du Royaume de Siam, mais pas sa collaboration.

Certes, les troupes japonaises ont utilise le sol Thailandais, notamment pour construire la sinistre voie de chemin de fer du pont de la riviere Kwai, mais les Thailandais n'ont jamais ete complices.

Il est certain que Sa Majeste le Roi Ananda Mahidol (Rama VIII) a signe un traite avec le Japon, echangeant le libre passage des armees niponnes sur le sol Thailandais contre le droit du Royaume de Siam de "recuperer" ses territoires perdus face aux entreprises colonialistes francaises et britanniques, mais cela n'a pas ete plus loin.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 21 Juin 2006, 17:17

Daniel Laurent a écrit:
Shiro a écrit:A cette epoque, si je ne me trompe, la Thailande faisait partie de l'Axe.


Non.
Le Royaume de Siam, apres avoir echappe aux tentatives de colonisation Francaises et Britanniques grace a Sa Majeste le Roi Pram V a choisi, des le debut de la DGM, de prendre une attitude neutre destinee a proteger cette independance.

Bien trop faible pour pouvoir pretendre resister a l'agression japonaise, le Royaume de Siam les a simplement laisse passe non sans avoir sauve l'honneur en se battant contre les troupes Japonaises qui on debarque le 8 decembre 1941 sur les plages de Signora en Thailande pour aller ensuite prendre la Malaya, la Birmanie et Singapour.

L'armistice Japano-Thailandaise garantissait l'independance du Royaume de Siam, mais pas sa collaboration.

Certes, les troupes japonaises ont utilise le sol Thailandais, notamment pour construire la sinistre voie de chemin de fer du pont de la riviere Kwai, mais les Thailandais n'ont jamais ete complices.


Il est certain que Sa Majeste le Roi Ananda Mahidol (Rama VIII) a signe un traite avec le Japon, echangeant le libre passage des armees niponnes sur le sol Thailandais contre le droit du Royaume de Siam de "recuperer" ses territoires perdus face aux entreprises colonialistes francaises et britanniques, mais cela n'a pas ete plus loin.


J'apporterais des nuances à cette affirmation. Il est vrai que le gouvernement du Siam n'a jamais offert d'appui millitaire concret aux forces shôwa et qu'il y a effectivement eu des combats entre les deux nations en 1941 (auxquels a d'aileurs participé le célèbre Masanobu Tsuji) mais il y a bien eu collaboration et je comparerais plus l'attitude du Siam à l'Indochine française qu'à celle de la Suisse par rapport à l'Allemagne...

A titre d'exemple, les camps de prisonniers alliés. Une kyrielle de camps de prisonniers ont été implantés par les forces shôwa sur le territoire thaï; presque tous le long des 429 km de la voie ferrée de la mort. Ces camps, en majorité administrés par l'armée shôwa et la compagnie de chemin de fer impériale, étaient bien connus du gouvernement thaïlandais et considérés comme partie intégrante du pacte. Pour assurer leur gestion et leur approvisionnement, l'administration japonaise bénéficiait de la collaboration siamoise et de nombreux habitants locaux participaient aux travaux en plus des prisonniers.

L'ouvrage de James Bradley, Beyond the setting sun, trace un portrait épouvantable de ces camps considérés comme les plus mal tenus de tout l'empire. A titre d'exemple, en avril 1943, sous les ordre du major-général Arimura, 7 000 prisonniers, 3 400 anglais et 3 600 australiens ont été conduits de Singapour aux camps de Ban Pong, Nikke et Songkerai. En décembre, plus de 3000 étaient déjà morts en Thaïlande et 95% des survivants étaient affectés par la malaria, la dysentrie et la malnutrition chronique.
Dernière édition par romualdtaillon le 21 Juin 2006, 19:46, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 3 minutes
par: iffig 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
il y a 9 minutes
par: dominord 
    dans:  uniformes des Républicains 
il y a 19 minutes
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 09:59
par: Chef Chaudart 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 09:54
par: dominord 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Aujourd’hui, 09:35
par: Andrée Balagué 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 09:07
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll