Connexion  •  M’enregistrer

LE MASSACRE DE NANKIN (***attention-photos choquantes***)

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 11 Déc 2005, 15:06

J'ajoute à cette chronique une anecdote très révélatrice du mépris viscéral du soldat japonais à l'égard de la femme chinoise.

L'historien japonais Tsuda Michio rapporte dans son ouvrage Nankin daigyakusatsu to Nihonjin bo seishin kozo qu'un sergent japonais, qui avait violé et tué plusieurs femmes chinoises dans le sud de la Chine, devint impuissant jusqu'à la fin de la guerre lorsqu'il apprit que l'une de ses victimes était en fait une japonaise immigrée qui avait épousé un chinois...


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 24 Jan 2006, 21:27

Nouvel ajout à cette rubrique. La transcription du témoignage de soldats japonais ayant participé au massacre.

1) Le général IWANE MATSUI

Le 7 février 1938, Matsui livra, lors d'une cérémonie funèbre en l'honneur des soldats japonais décédés, un discours devant ses officiers au cours duquel il leur demanda de "mettre fin aux divers événements affectant le prestige des troupes japonaises."

Il inscrivit ensuite dans son journal millitaire : "Je ne pouvais aujourd'hui ressentir qu'amertume et culpabilité, ce qui a serré mon coeur d'un poids écrasant. Ce sentiment est causé par le mauvais comportement de l'armée après la chute de Nanking et le fait de ne pas avoir pu mettre en place le gouvernement autonome."

Le 29 novembre 1948, après sa condamnation à mort par le tribunal de Tokyo, il confia à son confesseur bouddhiste : "Je suis honteux de ce qui s'est passé à Nanking. Après la cérémonie funèbre, j'ai rassemblé tout le monde et je les ai interpellé avec des larmes de rage. Le prince Asaka et le lieutenant-général Yanagawa étaient là tous les deux aussi. Je leur ai dit que nous étions venu au nom de sa majesté l'Empereur mais que la dignité de l'armée impériale s'était effondrée d'un seul coup par les actions brutales des soldats. A mon grand déplaisir, il se sont tous mis à rire et l'un d'entre eux a même ajouté : "bien sûr"."


_______________________



En 1988, Ono Kenji, un travailleur japonais retraité et journaliste amateur, se mit en devoir de rencontrer plus de 200 vétérans du bataillon Aizu Wakamatsu, qui participa à la campagne Shangaï-Nanking, afin de démystifier les faits et de réfuter les accusations. A sa grande surprise, plusieurs vétérans confirmèrent l'existence du massacre. Certaines de ses recherches ont été publiées dans un ouvrage et dans le magazine Shukan Kiyobi. Depuis la publication de ces interview, Ono Kenji a reçu de nombreuses menaces de mort et vit en réclusion de crainte d'être assassiné.

Voici des extraits des témoignages de ces vétérans :

1) second lieutenant TAKAYANAGI SHINICHI

"L'ordre de faire cela provenait directement d'en haut. Ces officiers de haut rang ne savent pas ce que c'était... Ils ont juste ordonné et ne sont jamais venu sur place. Je ne sais pas comment ils peuvent en parler. Ils n'ont rien vu. Nous, les petits officiers et les hommes, sont ceux qui ont fait le travail. Je me demande comment toutes ces personnes peuvent clamer qu'un tel événement déplorable était une "fabrication"..."

2) KAWATA SENJI

"J'ai vu différents types de prisonniers, de jeunes à très vieux. Il y en avait 20 000. Nous les avons conduit sur les rives du Yangtze et fusillé à la mitraileuse. Cela nous a pris deux nuits pour les achever. Nous avons ensuite jeté les cadavres dans la rivière mais le courant était si faible que plusieurs ne partait pas.

À cette époque, je ne pensais pas que c'était mal. On m'avait ordonné de le faire. Après la guerre, cette histoire d'exécution de masse refit surface occasionnellement. Je me suis alors demandé : est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ?"

3) KUROSO TADANOBU

(extrait de son journal de décembre 1937)
"Nous avons pris environ 5 000 prisonniers de guerre et les avons fusillés à la mitrailleuse sur les rives du Yangtze. Ensuite, nous les avons transpercé à la baïonette. J'en ai probablement "baïonetté" 30 de ces haïssables soldats chinois. Monter sur leurs cadavres et les "baïonetter" m'a donné du courage et m'a fait sentir que je pouvais vaincre des ogres. Je les ai transpercé de toute mes forces pendant qu'ils gémissaient. Il y en avait des vieux et des enfants. Je les ai tous tués. J'ai même emprunté un sabre et coupé une tête. C'est l'expérience la plus inhabituelle que j'ai jamais eue."

(en entrevue)
"Je crois que nous avons tué tous les prisonniers que notre unité a capturé. J'ai entendu que nous en avions eu 20 000 au total. Avant que ne je traverse la rivière pour aller sur un autre front, j'ai été choqué de voir une longue trainée de cadavres sur les rives. J'ai alors été convaincu que nous en avions tué des dizaines de milliers. Le massacre de Nanking est réel. Ce n'est pas un mensonge. Pour être honnête, je voulais que la guerre cesse à Nanking. Je voulais vraiment revenir au Japon."

4) sergent KAWASHIMA NORIYASU

"La bataille de Nanking n'était rien. Les soldats chinois sont disparus hors de vue très rapidement. Les prisonniers n'étaient pas tous des soldats. Je ne me souviens pas clairement mais j'ai cru voir des femmes et des enfants... Bien sûr, c'était un ordre d'en haut de tuer tous les prisonniers. Ce n'était pas 5 ou 10 prisonniers... Je n'étais pas en position de connaître tous les détails mais c'était un ordre officiel."

5) TANIGUCHI TOSHIMITSU

"Plusieurs groupes de 100 è 200 soldats chinois se sont rendus en tenant un linge blanc. Je ne les ai pas compté mais j'ai entendu qu'il y en avait environ 18 000 à 20 000. Je suis sûr que les autres unité ont fait la même chose... Je ne crois pas que ce soit 300 000 morts. C'est plus probablement 80 000 à 100 000."


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de tete_brulee1  Nouveau message 25 Jan 2006, 09:19

ça rappelle vaguement Oradour-sur-Glane.......


 

Voir le Blog de tete_brulee1 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 25 Jan 2006, 09:38

tete_brulee1 a écrit:ça rappelle vaguement Oradour-sur-Glane.......


...en quoi est ce comparable ? :shock:


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Jan 2006, 07:23

HistoQuiz a écrit:
tete_brulee1 a écrit:ça rappelle vaguement Oradour-sur-Glane.......


...en quoi est ce comparable ? :shock:


Peut etre le style "Je n'ai fait qu'obeir aux ordres" ?

Il y a en Thailande un musee tres bien fait sur les lieux ou se deroulerent les tristes evenements du pont de la riviere Kwai.
Un ami qui y a ete recemment en est rentre bouleverse. Non pas par le musee, il connaissait l'histoire. Mais par 2 jeunes japonaises qu'il a trouvees en train de pleurer a chaudes larmes a la sortie. Il s'est arrete pour demander si elles avaient un probleme, si il pouvait aider.
Reponse:
"On ne nous a jamais rien dit de tout ca au Japon. Nous ne savions pas"
25, 30 ans. Pleines de Vuitton et autre. Anglais parfait. Bref, des jeunes femmes de la haute, eduquees, Universite ou similaire.
Et elles ne savaient pas. Je suis sur que si elles voyaient les photos de ce fil, elles feraient une crise de nerf.
Dommage que Romualdtaillon n'ecrive pas parfaitement le japonais, il y a du boulot a faire sur les forums Nippons a ce sujet...
Cordialement
Daniel


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 26 Jan 2006, 08:32

Pour autant que je sache il n'y a pas eu de survivants parmi les tueurs d'Oradour.

Donc il n'y a rien de comparable entre Nankin et Ouradour.

Et puis il faut remettre un peu celà en perspective. Les japonais qui executerent celà sont issu d'un systeme qui leur a appris depuis toujours un profond "racisme" à l'egard de tout les autres nations.
Les SS n'ont pas cette haine de tout les autres peuples. Cette haine est tout de meme beaucoup plus 'ciblé' (si je puis dire)

En plus Oradour c'est une compagnie. Là on parle de divisions constitués.

Bref il n'y a rien de comparable entre le massacre en France et le genocide en Chine. Ne melangeons pas tout et arretons de vouloir toujours tout rapporter à la France qui fut un acteur mineur de cette guerre quoi qu'on en dise


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de EPICURE  Nouveau message 26 Jan 2006, 10:22

Bravo Tyrex de remettre les événements dans une perspective historique sensée et séparée de toute considération sentimentaliste ou patriotique.


 

Voir le Blog de EPICURE : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 26 Jan 2006, 11:30

Daniel Laurent a écrit: Il y a en Thailande un musee tres bien fait sur les lieux ou se deroulerent les tristes evenements du pont de la riviere Kwai.


J'ai visité ce musée...c'est incroyable ! les Japonais n'avaient rien à envier aux Nazis.
Il faut voir les cimetières sur le fleuve...les tombes sont particulièrement bien entretenues ; c'est assez émouvant comme endroit. A 90%, ces tombes sont anglaises


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Jan 2006, 13:25

Tyrex a écrit:Pour autant que je sache il n'y a pas eu de survivants parmi les tueurs d'Oradour.

Pleins de survivants, Heinrich Lammerding en tete, plus les accuses du proces de Bordeaux, etc....
Donc il n'y a rien de comparable entre Nankin et Ouradour.

Bien d'accord. Entre 6 et 700 morts a Oradour, une "bricole" (Pardonnez moi le terme) quand on compare avec Nankin.
Et puis il faut remettre un peu celà en perspective. Les japonais qui executerent celà sont issu d'un systeme qui leur a appris depuis toujours un profond "racisme" à l'egard de tout les autres nations.
Les SS n'ont pas cette haine de tout les autres peuples. Cette haine est tout de meme beaucoup plus 'ciblé' (si je puis dire)

Le racisme allemand et le racisme japonais, c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

Les jap en avaient apres les chinois essentiellement, plus de la condescendance envers les autres peuples "primitifs" d'Asie du Sud Est.
Les nazis ont bouffe du Juif, du Tzigane, du Slave, sans parler des homosexuels et des handicappes. Ni du dedain hautain qu'ils ont montre envers de nombreux autres peuples europeens, dont les francais. La meme chose des 2 cotes...

Par contre, le peuple allemand a reconnu ses fautes, purge son pays et rejoint le concert des pays libres.
Au Japon, le 1er ministre va regulierement se receuillir sur les tombes des equivalents Jap de Hitler, Himmler et Goering.
Et de jeunes japonaises pleurent a la sortie d'un musee car personne ne leur avait jamais dit la verite. La, il y a une difference et de taille.

Cordialement
Daniel


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de gfregfre  Nouveau message 26 Jan 2006, 19:19

Tout a fait d’accord avec toi.

Le peuple Japonais n’a pas subit les conséquences de la guerre au même titre que les Allemands. Est-ce un bien ou un mal…cela mériterait sans doute un autre post.

cordialement


 

Voir le Blog de gfregfre : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 17 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 29 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 32 minutes
par: iffig 
    dans:  Bataille du Garigliano 
il y a 43 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Aujourd’hui, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Aujourd’hui, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Aujourd’hui, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:47
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Anthony, Aure33 et 6 invités


Scroll