Connexion  •  M’enregistrer

La flotte japonaise en 1942

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

La flotte japonaise en 1942

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Robin l'Amiral  Nouveau message 15 Sep 2005, 14:09

Bonjour,
Après la bataille de Midway, les japonais avaient reçu une bonne raclée, mais possédaient plus du double de porte-avions que les américains, le même nombre de cuirassés et le même nombre de croiseurs lourds.
Pourquoi ont-il perdu ?


 

Voir le Blog de Robin l'Amiral : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de roty georges  Nouveau message 15 Sep 2005, 14:32

je pensse que les troupes japonaises etaent trop dispercée, et la perte de certain de leur navir a contribuer a leur defaite, et la montée en puissance de l'armée americaine.

voici un petit lien sur l organisation des divisions japonaises 1941- 1945

http://vincent-bernard.chez.tiscali.fr/2eGM/divjap.html


 

Voir le Blog de roty georges : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 15 Sep 2005, 14:46

A mon avis le nombre de navires disponibles est de peu d'importance en l'occurrence...

On peut avancer plusieurs raisons expliquant la défaite des Japonais :
- au niveau stratégique, ce qui est déjà criant pendant la bataille de Midway, les Japonais hésitent entre la stratégie défensive de la "sphère de coprospérité" et une stratégie offensive préventive visant à détruire le gros de la flotte américaine pour amener les Etats-Unis à la négociation. Le plan de Midway est ainsi trop complexe, souffre d'un manque de renseignements évidents et des résultats du déchiffrage américain des messages japonais. Conséquence : défaite sans appel alors que le gros de la flotte n'a même pas tiré un seul coup de canon.

- les Japonais, même s'ils possèdent certainement au début de la guerre du Pacifique la meilleure aéronavale du globe, sont en fait encore braqués sur le combat naval classique au canon, avec les cuirassés... même les dirigeants de la marine impériale comme Yamamoto, qui prévoit d'ailleurs dans le plan MI à Midway l'engagement initial des PA américains par les porte-avions japonais, mais leur destruction par les cuirassés en arrière (d'ailleurs il est à bord du Yamato), ou Nagumo, penchent parfois vers cette vision traditionnelle. Résultat : les porte-avions ne sont pas estimés à leur valeur nouvelle et la doctrine autour de l'empoi de ces vaisseaux stagne.

- la bataille de Midway a vu la disparition d'un grand nombre de pilotes japonais qualifiés et vétérans des 6 mois de victoires précédents, ainsi que des équipes spécialisées de maintenance sur les porte-avions, tout un personnel difficile à remplacer. L'aéronavale et les pilotes japonais restent malgrè tout agressifs jusqu'à la fin de 1942 et les grandes batailles qui se déroulent alors : Salomons Orientales, Santa Cruz notamment. Mais le potentiel aéronaval japonais est érodé et il faudra attendre 1944 pour voir une autre grande bataille aéronavale d'envergure : la bataille de la mer des Philippines, mais c'est trop tard... ce qui explique qu'en 1943 les porte-avions japonais débarquent souvent leurs avions à terre pour appuyer des offensives (opération I-GO par exemple en avril 1943), offensives qui généralement n'amènent pas grande chose au prix de pertes sensibles.

- après Midway, les Américains reprennent l'initiative et attaquent Guadalcanal. Les Japonais se retrouvent en fait confrontés au scénario qu'ils voulaient imposer aux Américains : la défense d'une île de leur périmètre défensif. Les avions japonais basés à terre opèrent à la limite de leur rayon d'action dans des conditions défavorables. La piste américaine d'Henderson Field conduit à une supériorité aérienne locale des Américains, qui fait la décision malgrè les attaques terrestres des Japonais et leurs pilonnages par les navires de guerre. Les opérations navales et aéronavales japonaises ne provoquent aucun changement décisif, et même si des revers sont infligés aux flottes américaines (batailles de l'île de Savo, îles Santa Cruz), les Américains gagnent sur le plan stratégique. Résultat : les Japonais évacuent Guadalcanal en février 1943, reconnaissant leur défaite.

- la guerre du Pacifique présente à mon avis le paradoxe selon lequel c'est la nation la plus faible qui engage le conflit pour diverses raisons. Les victoires japonaises de décembre 1941 à mai 1942 sont dues à plusieurs facteurs explicables : supériorité locale évidente, faiblesse des adversaires qui ont du mal à collaborer entre eux, expérience de la flotte et de l'aéronavale, concentration des forces aux points d'attaques choisis, effet de surprise relatif. Mais à long terme, les Japonais n'avaient aucune chance contre le potentiel américain. Yamamoto le reconnaissait d'ailleurs explicitement.
Les Japonais ont essayé d'emporter la décision dès 1942, sachant comme les Américains d'ailleurs que jusqu'en 1943 ils feraient face à une flotte d'avant-guerre plus quelques unités avec leur propre flotte. Mais en 1943, le vaste programme américain de construction navale commence à sortir des unités à un tel rythme que l'issue de la guerre ne fait plus de doute. Les victoires américaines de novembre 1943 à la fin de la guerre sont en grande partie remportées par une flotte construite pendant la guerre.

- les Japonais ont négligé l'aspect guerre maritime. Les navires de commerce japonais sont extrêmement vulnérables aux attaques des submersibles américains, dont les assauts initiaux sont peu efficaces en raison de divers problèmes : défaillance de torpilles, vétusté des sous-marins, manque d'agressivité et de directives, d'organisation... mais à partir du second semestre 1943 et des efforts de l'amiral Lockwood, les sous-marins américains commencent à opérer à la manière des U-Boote et coulent des tonnages de plus en plus importants, dépassant les possibilités de remplacement des chantiers japonais. Par ailleurs aucune escorte japonaise digne de ce nom n'apparaît avant octobre 1943 avec la création d'un commandement d'escorte, plus pour la forme : les retards japonais en matière de détection sont criants. En plus, l'aviation embarquée américaine détruit de plus en plus de navires japonais au fur et à mesure de sa progression dans le Pacifique. Les mines larguées par les B-29 notamment à partir de 1944 dans les eaux japonaises coulent aussi bon nombre de bâtiments.

- la stratégie de défense japonais sur son périmètre tombe à l'eau en raison de l'incapacité à ravitailler et à appuyer correctement les troupes retranchées sur les îles faute de moyens. Les Américains eux ont tout loisir d'écraser l'une après l'autre les bases japonaises, même si elles résistent avec acharnement.

Voilà déjà quelques réponses qui t'aideront, j'espère.

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Grand Slam  Nouveau message 15 Sep 2005, 19:03

Yamamoto le reconnaissait d'ailleurs explicitement.


"Quiquonque a vu les champs pétrolifères du Texas ou les usines automobiles de Détroit, sait que le Japon ne gagnera pas la guerre."

Il a aussi sit qu'il ferait signer la rédition américaine à Washington, mais on a pas raison à tous les coups :mrgreen:

Tient juste pour noter le nombre ne fait pas tout : A Midmay 2 des 4 portes avions coulés le furent par une seule vague de bombardiers...
Dernière édition par Grand Slam le 15 Sep 2005, 19:08, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Grand Slam : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 15 Sep 2005, 19:08

Grand Slam a écrit:
Yamamoto le reconnaissait d'ailleurs explicitement.


"Quiquonque a vu les champs pétrolifères du Texas ou les usines automobiles de Détroit, sait que le Japon ne gagnera pas la guerre."

Il a aussi sit qu'il ferait signer la rédition américaine à Washington, mais on a pas raison à tous les coups :mrgreen:


Merci Grand Slam d'avoir rappelé les termes exacts (on n'est jamais assez précis, n'est-ce-pas ( :lol: ).
Evidemment faire signer la reddition à Washington... le pauvre Yamamoto a fini dans la jungle la main sur son sabre avec ses poèmes de l'empereur Meiji sans avoir le temps de comprendre ce qui lui arrivait :lol:

Au passage Schwarzkopf voulait faire signer sa capitulation à Saddam sur l'USS Missouri pendant la première guerre du Golfe, là-même où le 2 septembre 1945 le Japon avait signalé sa reddition... encore un truc passé à la trappe :lol:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Blairojunior  Nouveau message 15 Sep 2005, 19:40

Kelilean a écrit:Au passage Schwarzkopf voulait faire signer sa capitulation à Saddam sur l'USS Missouri pendant la première guerre du Golfe, là-même où le 2 septembre 1945 le Japon avait signalé sa reddition... encore un truc passé à la trappe :lol:


y sont fou ces américains :lol: :lol:

quels aurait été l'intérêt de ça ? peut être qu'ils voulaient se rappeler :? :roll: :roll:


 

Voir le Blog de Blairojunior : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 15 Sep 2005, 19:49

Je pense que c'était juste symbolique et aussi parce que le Missouri servait encore dans flotte américaine (même de manière purement formelle) comme l'Iowa de la même classe par exemple.

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 15 Sep 2005, 22:36

Les Américains ont avoué eux-mêmes avoir eu beaucoup de chance lors de la bataille de Midway. Le facteur chance est un impondérable qui peut avoir beaucoup d'influence !
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Nimitz  Nouveau message 16 Sep 2005, 07:19

Audie Murphy a écrit:Les Américains ont avoué eux-mêmes avoir eu beaucoup de chance lors de la bataille de Midway. Le facteur chance est un impondérable qui peut avoir beaucoup d'influence !


Force est de constater que la chance a été du côté américain lors de la bataille de Midway.

Coup de pouce du destin quand on sait que les 2 Task Force US s'étaient donné RDV à un endroit appelé "Point Luck" (Point chance).

Néanmoins, pour que le plan japonais puise fonctionner (attirer la flotte américaine vers les Aléoutiennes et la prendre en tenailles), il aurait fallu que les américains fassent EXACTEMENT ce qu'espéraient les japonais.

Alors que ces derniers avaient nettement l'avantage (8PA contre 3) et pouvaient sans sourciller foncer sur Midway sans crainte l'affrontement, ils on appliqué un plan tortueux qui a divisé leurs forces.

Le désastre de Midway tient également des hésitations de Nagumo qui, a trop tergiverser, a mis sa flotte en péril.

A noter également que, Pearl Harbor mis à part, les japonais n'ont jamais engagé plus de 4 PA simultanément alors qu'ils en avaient la possibilité. Ils ne le feront que lorsqu'il sera bien trop tard : 1944 et la bataille de la mer des Philippines.
Personne par la guerre ne devient grand
Maître Yoda

Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 430
Inscription: 29 Déc 2003, 15:10
Localisation: France
Région: Sud-Ouest
Pays: France

Voir le Blog de Nimitz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 16 Sep 2005, 10:35

Pour moi, si le facteur chance a indéniablement joué dans l'attaque de Midway, les Américains ont remporté la bataille tout simplement parce qu'ils ont été meilleurs que les Japonais.
J'ai déjà souligné les incohérences et les failles du plan, et Nimitz a rappelé quelques autres points.

Les Japonais alignaient 8 porte-avions dans l'opération, seuls 4 étaient engagés avec Nagumo, ce qui supprimait de fait une relative supériorité numérique avec en plus le désistement des Shokaku et Zuikaku après la bataille de la mer de Corail, face aux 3 PA américains.

De même l'imposante escadre menée par Yamamoto n'a servi à rien... dispersion des forces et des moyens préjudiciable.

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  588eme NBAP 
il y a 19 minutes
par: Marc_91 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 38 minutes
par: Marc_91 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 06:18
par: P. Vian 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 01:24
par: kfranc01 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 00:25
par: alfa1965 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 23:16
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:31
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 22:08
par: Manu 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Hier, 21:46
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Léon Juno, Marc_91, Paddy et 12 invités


Scroll