Connexion  •  M’enregistrer

Témoignage d'un Kamikaze

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Shiro  Nouveau message 04 Déc 2020, 17:25

Bonjour,

Kazuo Odachi est devenu pilote kamikaze à l'âge de 17 ans.
Il a participé à huit missions. Lors de la première il a dû larguer sa bombe en mer pour échapper aux chasseurs américains.
Les autres ont échoué pour ne pas avoir trouver de cible.
La dernière mission a été arrêtée au dernier moment par l'annonce de la reddition du Japon alors qu'ils étaient sur le point de décoller.
https://www.japantimes.co.jp/news/2020/ ... aze-pilot/

Cordialement.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 985
Inscription: 19 Déc 2004, 16:30
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Shiro : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 04 Déc 2020, 18:07

Intéressant !
il y a encore certainement de nombreuses choses à apprendre sur le sacrifice de ces jeunes hommes et sur leur état d'esprit.
L'autre aspect méconnu par nous, européens, est le clivage politique d'après guerre au Japon.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4199
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de coyote  Nouveau message 04 Déc 2020, 18:08

Merci pour cette histoire.
Ce témoignage vécu est très intéressant . 17 ans !!! C'est fou.

J'ai une petite question concernant l'Empereur.
A t'il eu connaissance de ces missions dites spéciales ?
Si oui, sait on ce qu'il en pensait réellement ?
Bernard

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet
P Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7912
Inscription: 17 Oct 2018, 10:07
Région: Périgord & Trégor
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François  Nouveau message 04 Déc 2020, 19:19

coyote a écrit:Merci pour cette histoire.
Ce témoignage vécu est très intéressant . 17 ans !!! C'est fou

C'est fou qu'à 17 ans ont va te donner un zinc pour faire paf la bateau, mais les petits Allemands à Berlin eux ils faisaient paf le char soviét...
La terre appartient à celui qui la cultive

vétéran
vétéran

 
Messages: 7275
Inscription: 06 Mai 2018, 22:52
Région: Limousin
Pays: France

Voir le Blog de François : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 04 Déc 2020, 19:26

Bonsoir,

Récit poignant certes, seulement il est un fait que la propagande en a fait des héros, mais ces pilotes-suicides étaient-ils vraiment des volontaires prêts à mourir pour leur pays?
Après une grave série de défaites, le Japon est au bord de l’épuisement en été 1944. Il ne lui reste que quelques miettes de son aéronavale, qui en 1941 était l’une des meilleures du monde. Devant ce constat, plusieurs officiers, ont l’idée qu’il serait possible de maximiser l’impact des appareils et des hommes restants en les transformant en bombes humaines. Mais c’est le vice-amiral Ônishi qui, en octobre 1941, donne pour la première fois l’ordre à une escadrille de s’écraser sur des cibles. Avec le peu de moyens qui lui reste, il est chargé de bloquer les forces du général MacArthur qui veut alors reprendre les Philippines. Pour tous, il s’agit à ce moment-là d’une mission ponctuelle: la tactique n’est pas destinée à être pérennisée.
A partir des années 1930, avec la montée du militarisme, on commence à glorifier celui qui attaque au mépris de sa propre vie. Mais il faut comprendre le comportement au combat des troupes japonaises comme le résultat d’une préparation idéologique de grande ampleur et non le produit d’un quelconque atavisme culturel.
Ce sont surtout de très jeunes pilotes, parmi les dernières recrues, puisqu’il serait illogique de sacrifier un pilote chevronné à une telle mission. Une grande partie d’entre eux sont des étudiants.
Les textes écrits par les kamikazes ne les montrent pas comme des fanatiques. Au contraire, beaucoup font preuve de réflexion et de sang-froid. Confrontés à des ordres cruels, ils essayent de trouver un sens à leur propre mort et font part de leurs regrets. On est bien loin de l’image des ‘’Dieux de la guerre’’ propagée par la propagande.
Nous savons que certains kamikazes étaient convaincus de la futilité de leur geste. Mais la pression du groupe et de l’endoctrinement faisait que peu osaient se rebeller ouvertement. On ne possède pas d’exemple avéré de kamikazes quittant leur formation pour tenter un atterrissage, par exemple. On sait qu’ils oubliaient parfois d’armer leur bombe, ce qui rendait leur sacrifice inutile: même lancé à pleine vitesse, un avion seul fait peu de dégât à un porte-avions… Certains de ces oublis étaient-ils volontaires? Il est difficile de l’affirmer, comme il est difficile de savoir si certaines erreurs de pilotages étaient volontaires ou le résultat du stress psychologique extrême des pilotes.
Avant leur mission, les kamikazes étaient tenus de rédiger une lettre ou un testament à leurs parents pour prouver qu’ils agissaient de leur plein gré. ‘’Vous pouvez me féliciter. On m’a offert la chance d’avoir une mort superbe. Aujourd’hui est mon dernier jour. Le destin de notre patrie dépend de cette bataille décisive dans les mers du Sud où je vais tomber, tels les pétales d’un cerisier radieux’’, écrit Matsuo Isao, 23 ans, en octobre 1944.
En fait, leur courrier, destiné à être exposé publiquement à des fins de propagande, était soumis à une censure sévère. Des jeunes arrivent toutefois à transmettre à leur famille ce qu’ils ont sur le cœur.
Otsuka Akio, mort comme kamikaze au large d’Okinawa en avril 1945 à l’âge de 23 ans n’a-t-il pas écrit : ‘’Je le dis clairement: je ne meurs pas parce que j’en ai envie. Et je ne meurs pas sans regret. Je suis extrêmement inquiet du futur de notre pays’’, confie dans une lettre qui échappe à la censure
L’étudiant Hayashi Toshimasa, 25 ans, qui meurt en août 1945 lors d’une mission-suicide déclare même ‘’Je ne me bats absolument pas, pour la Marine impériale. Si je vis et je meurs, c’est pour ma patrie, et même, si je dois être franc, par fierté personnelle. Je n’ai que de l’antipathie pour la Marine impériale, pas le moindre sentiment positif. Nous autres, les pilotes de la 13e classe d’étudiants mobilisés, nous avons été trop opprimés’’
L’étudiant Uehara Ryoji, âgé de 22 ans, s’en prend même directement au régime: ‘’Quel que puisse être son succès momentané, une nation autoritaire et totalitaire sera toujours finalement vaincue.’’
Je ne sais si l’Empereur lui-même, était au courant mais les écrits de ces ‘’Kamikaze’’ lui étaient certainement inconnues.

Sources : "Kamikazes" par Constance SERENI et Pierre-François SOUYRI
et un ancien livre de la collection ‘’Marabout’’ traduit en langue néerlandaise.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 82763
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de coyote  Nouveau message 04 Déc 2020, 20:22

Est ce que nos mentalités occidentales peuvent comprendre l'esprit japonais de l'époque ? Je n'en suis pas sur du tout.

Il me semble avoir lu que les unités nippones proposées pour les missions spéciales pouvaient refuser d'accepter mais, mais , mais… quid de leur honneur pour l'Empereur, pour le Pays etc...

Je ne suis pas certain que nous puissions comprendre. Ne connaissant pas le Japon je m'abstiendrai d'en dire plus.
Bernard

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet
P Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7912
Inscription: 17 Oct 2018, 10:07
Région: Périgord & Trégor
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Signal Corps  Nouveau message 04 Déc 2020, 20:37

coyote a écrit:Est ce que nos mentalités occidentales peuvent comprendre l'esprit japonais de l'époque ? Je n'en suis pas sur du tout.

Et pas seulement les japonais. Les asiatiques ont leurs valeurs et leurs croyances, et nous avons les nôtres. Il n'y a pas d'ailleurs que les japonais qui étaient ou sont prêts à mourir pour leur monarque, leur pays ou leurs idées.
L'histoire en est remplie à foison. Et d'actualité encore de nos jours. C'est une pratique contemporaine, presque banale, de mourir aussi pour son dieu....
Mais ça c'est un autre débat.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1828
Inscription: 05 Avr 2014, 13:50
Région: Provence
Pays: France

Voir le Blog de Signal Corps : cliquez ici


Re: Témoignage d'un Kamikaze

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Shiro  Nouveau message 04 Déc 2020, 21:38

Au Japon la pression sociale est énorme. C'est plus cette pression qui détermine les comportements que véritablement l'honneur.
En Occident on peut voir des actes accomplis pour l'honneur, sans aucune pression. Personne ne tiendrait rigueur à leurs auteurs s'ils n'étaient pas accomplis.

Pour donner un exemple de cette pression sociale, lorsque des ressortissants japonais (humanitaires, journalistes) sont pris en otage ils sont sévèrement critiqués. On leur reproche de mettre le pays dans l'embarras. Les familles sont amenées à faire des excuses publiques.

J'ai de multiples exemples de comportements dictés par la pression sociale. Le seul soucis est de ne pas donner prise à la critique et au rejet de la part de la société.

Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 985
Inscription: 19 Déc 2004, 16:30
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Shiro : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 20 
il y a 34 minutes
par: Didier 
    dans:  IL Y A 200 ANS, LA MORT D'UN GEANT 
Aujourd’hui, 08:29
par: NIALA 
    dans:  poste de commandement refait a l'origine en haute normandie 
Aujourd’hui, 08:04
par: jobunker 
    dans:  L'armée de Terre française du 10 mai 1940 
Hier, 23:35
par: Eric Denis 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 24 
Hier, 23:09
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Colonne Alessandri 
Hier, 21:37
par: alfa1965 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 21 
Hier, 21:10
par: coyote 
    dans:  Oradour : portrait d'Otto Kahn le bourreau d'Oradour 
Hier, 21:08
par: orpo57 
    dans:  Recherche Paul Lhermenier 
Hier, 17:56
par: jy35 
    dans:  Insigne tactique allemand d'unité blindée 
Hier, 11:52
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: lelorrain55 et 49 invités


Scroll