Connexion  •  M’enregistrer

Destruction de la force Z Britannique

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Re: Destruction de la force Z Britannique

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 11 Déc 2019, 16:09

brehon a écrit:
alfa1965 a écrit:A la barre de l'Indochine

De l'amiral Decoux lui-même. Faut-il s'y fier?


Je suis d'accord avec les réserves émises par Brehon.

Decoux avait été nommé Gouverneur général de l'Indochine, par décret "personnel" de Ph. Pétain, le 25 juin 1940, et confirmé dans ses fonctions, le 20 juillet suivant. Donc, déjà, on a à faire à un serviteur de l'état "vichyste", deux, à un mataf qui, fort logiquement, n'avait pas du digérer Mers-el-Kébir.

Je cite Wiki :
En octobre 1940, il monte une expédition pour reconquérir la Nouvelle-Calédonie, qui avait opté en septembre pour la France libre après que le gouvernement de Vichy a signé un accord avec le gouvernement japonais autorisant l'envoi de 30 000 « travailleurs japonais avec encadrement de matériel


... en plus, les forces qu'il avait expédiées, à bord de l'Amiral Charner, pour réprimer la dissidence néo-calédonienne, avait du (prudemment) faire demi-tour, face aux forces navales déployées par les Australiens, qui devaient, elles-mêmes, satisfaire à une demande de Londres ou de l'amirauté britannique, ce qui revient au même.

Donc, je ne vois pas trop Decoux demander la moindre aide aux britanniques, sauf, peut-être, pour, après-guerre, essayer de sauver son image et son rôle. Il avait fallut attendre que le vent tourne, définitivement, en 1943, en faveur des Alliés, pour qu'il essaye de faire allégeance à la France Libre, mais le Grand Charles lui avait, alors, botté les fesses.

Si on fouille un peu, on constate qu'on est en présence d'un petit potentat "colonial", aux ordres de sa hiérarchie politique (tant que çà baignait!), prêt à retourner sa veste dès que çà sentait trop mauvais pour sa carrière et très soucieux de ses prérogatives. Ce n'est pas pour rien que le Grand Charles l'avait accusé de collaboration patente avec les Japonais. Il avait été blanchi (ou avait sauvé ses fesses, pour cause de laxisme politique ambiant), par la Haute Cour de justice, mais, seulement, en 1949, alors que De Gaulle était, déjà, parti, dès juin 1946, écouter pousser son gazon dans sa propriété de Colombey-les-Deux-Églises.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4079
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Destruction de la force Z Britannique

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de brehon  Nouveau message 11 Déc 2019, 19:17

J'ai lu les extraits de ce livre sur google books. Il a effectivement été question d'une aide éventuelle de la GB lors des entretiens de Saïgon du 28 au 30 juin 1940 entre Catroux, Decoux et l'amiral Noble (commandant de la China Station).
C'est Catroux qui a sondé Noble sur l'assistance que la GB pourrait apporter en cas d'attaque de l'Indochine par le Japon. Il y avait eu un ultimatum adressé par ce pays le 19 juin.
Le Britannique ne s'était pas avancé.
Déjà, il n'en avait pas le pouvoir. Ce n'était qu'un commandant local.
En plus il était lui-même en difficulté. Il se repliait de Hong Kong à Singapour et ses moyens étaient limités.
Il a juste rappelé que le gouvernement britannique accorderait son aide aux territoires français qui continueraient la lutte. Comme il n'en était pas question pour l'Indochine...
Concernant le blocus, celui-ci avait été appliqué systématiquement aux pays envahis par l'Allemagne, avec saisie des navires (on est là avant Catapult).
Un arrangement avait été conclu entre Decoux et Noble, avec la difficulté que les zones d'influence ne se recouvraient pas parfaitement. La partie de l'océan Indien qui était sous la responsabilité de Decoux ne dépendait pas de Noble.
Les Britanniques n'avaient aucun moyen d'empêcher les Japonais d'entrer en Indochine. D'autant plus qu'ils n'étaient pas en guerre contre eux.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8654
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Destruction de la force Z Britannique

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 11 Déc 2019, 19:36

Bonsoir Brehon
Tu m'as devancé, c'est l'extrait auquel je pensais.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7436
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Shoah: une majorité de Français ignorent le nombre de Juifs tués. 
il y a 4 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
Hier, 23:56
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Hier, 23:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Hier, 23:45
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherches sur le 159ème régiment d'infanterie 
Hier, 22:34
par: Alfred 
    dans:  Prisonniers français au travail en URSS ? 
Hier, 22:33
par: Joldan 
    dans:  l'aide américaine vers l'URSS par les routes du Pacifique 41-45 
Hier, 22:10
par: alain adam 
    dans:  [DU 1er janvier au 29 février 2020]:Les panneaux directionnels pendant la SGM 
Hier, 21:49
par: Loïc Charpentier 
    dans:  30 janvier 1945 la fin du Wilhelm Gustloff 
Hier, 21:17
par: NIALA 
    dans:  Avions Hawker en Yougoslavie 
Hier, 20:23
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Arnaud, Loïc Charpentier et 28 invités


Scroll